Articles

Accueil > Tribunes > Tribunes populaires > Hollande complice des Etats-Unis, cette super puissance qui sème la (...)

 

Hollande complice des Etats-Unis, cette super puissance qui sème la désolation sur la terre pour maintenir son leadership !

14 septembre 2014

Encore une nouvelle guerre pour la France, je sais le mot guerre peut-être exagérée nous ne sommes pas à la fin de l’été 14 de l’autre siècle, mais quand même. Après les opérations au Sahel dont les français n’ont aucune image et aucun reportage permettant au citoyen d’être correctement informé, le pouvoir décide seul de jouer les faire-valoir des Etats-Unis en intervenant prochainement en Irak. Comme quoi en cette période de saturation d’images on nous fait bien voir ce que l’on désire qu’on voit. Mais cette "omerta" du gouvernement devient insupportable. Faudra-t-il aller rencontrer les soldats blessés dans les centres de rééducation pour avoir des bribes de témoignages ?...


 

Faudra-t-il qu’un pirate du net dévoile des informations top secret pour que nous en apprenions un peu plus sur ce conflit mené avec les enfants de la république et les impôts des français. Avons-nous un compte rendu sur l’installation du nouveau centre de commandement de notre armée au Tchad qui doit coordonner nos actions au Sahel. Non, rien de cela et ce qui nous sert de président veut nous engager en Mésopotamie au secours d’un gouvernement qu’une bonne partie de la population ne reconnait pas. Nous pensons que le phénomène des jeunes jihadistes partis de notre pays est plus important qu’annoncé et que longtemps le pouvoir n’a pas voulu voir ce péril, minimisant de ce fait l’islamisation extrême d’une certaine frange de notre jeunesse. Ne voyant pas comme d’habitude le pays tel qu’il est, même aveuglement des élites face au trafic et à la consommation de drogue. Donc des avions français vont peut-être tuer de jeunes français et des jeunes européens. Quel sera la réaction de ceux qui survivront et reviendront dans notre pays. Sachant que dans les origines de cette nouvelle guerre d’Irak la France n’avait rien à y voir.

Une nouvelle fois nous allons laisser les apprentis sorciers des cabinets ministériels choisir pour le peuple et créer encore les racines d’un mal de la division qui ne fera que grandir dans notre nation. Comme en Algérie quand le pouvoir socialiste expédia le contingent dans l’enfer d’une guerre que personne n’appelait de son nom. Nous sommes face à un pouvoir qui dissimule, qui ment et qui décide pour nous tous en sachant qu’il ne sera plus là quand nous paierons cher certains de ces choix. C’est le règne de l’irresponsabilité. Nous savons bien que et je l’ai dit que la recomposition du moyen-orient obéit à la logique tragique des peuples en marche. Mais la France qui a déserté depuis longtemps la région et qui politiquement n’est qu’un payeur de facture sans pouvoir décisionnel attaché à ses amitiés libanaises parfois douteuses met les mains dans l’engrenage sans vision à long terme. Vision sur la région et vision des répercussions du conflit sur sa propre terre. Nous savons tous qu’à part l’alibi humanitaire tout est faux. Il y a longtemps que nous ne protégions plus les chrétiens d’Orient et que maintenant qu’ils ne sont plus qu’une poignée sur place nous ne pouvons plus rien pour eux. Depuis longtemps notre pays trahit sa parole. Alors pourquoi cette escalade guerrière, pourquoi cette apparence de puissance quand on sait la crise de nos armées, pourquoi cette recherche d’intimité avec le chaos ? Le pouvoir actuel qui déroule en France un tapis rouge aux extrémistes de tout bord, précipite la France dans tous les chaudrons de guerre d’Afrique et d’Orient comme cherchant le retour de flamme qui embrasera notre pays : quel sera l’impact d’un attentat dans le métro à Paris ou à Marseille ? Juifs et Musulmans quelle cohabitation dans notre pays ? Autant d’interrogation qui traduise un gouvernement de la nation par le stress, Hollande est vraiment le pire de nos gouvernants, de l’escroc Sarkozy, en passant par l’immobilisme de Chirac, rien ne nous sera épargné. Même pas le déshonneur d’accoler notre nom aux actions d’une super-puissance qui maintient son leadership mondial en semant la désolation sur la terre et en se refusant depuis plus de soixante ans à mettre fin aux souffrances du peuple palestinien tout en étant l’allié de fait de tous les despotes de la planète tout en arguant son amour de la liberté. Merci M. le président.

 

 

Autres articles TribunesTribunes populaires

 

Articles récents

Articles au hasard