Articles

Accueil > Actualités > Handisport : le sport, un droit pour tous

 

Handisport : le sport, un droit pour tous

8 août 2011

Romain Noble, Vincent Gauthier Manuel, Elodie Lorandi, ou encore Benjamin Landier sont des figures du sport qui nous sont peu familières et pourtant, tout comme Laura Flessel, Jean-Baptiste Grange, Laure Manaudou et Christophe Lemaître, ce sont de grands champions dans leurs disciplines respectives malgré leur handicap. Le handisport progresse sans que l’on en connaisse parfois l’existence. Focus sur ces sports méconnus.


 

Karting, football, escalade pour les activités les plus courantes, boccia, cécifoot, fléchette pendulaire, torball pour les plus étonnantes. Depuis plusieurs années, on dénote l’essor de nombreuses activités sportives qui réunissent des personnes touchées de handicaps auditif, moteur, visuel et mental. Bien que trop peu connus, les handisports existent et occupent une place notable au rang des rencontres paralympiques. Un essor, émanant de la stratégie de soutien du Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative qui vise à favoriser l’activité physique pour tous.

Les disciplines atypiques

JPEG - 100 ko

- Boccia : sport qui remonte à la Grèce Antique, son déploiement est relativement récent puisqu’il a été intégré aux Jeux paralympiques de Barcelone de 1992. La boccia est une des rares activités où les équipes peuvent être mixtes.

Le jeu s’effectue en salle sur un terrain de 12,5 m de long sur 6 m de large. Dérivé de la pétanque, le principe est identique : deux équipes avec un jeu de balles comprenant six balles bleues, six rouges et une boule blanche – telle un cochonnet - appelée « jack ». L’objectif, envoyer les boules de couleur le plus près de la blanche. Ce sport peut se pratiquer individuellement ou en équipe de trois personnes au maximum.

Le + : il est permis de se servir de ses mains, de ses pieds ou d’une aide technique ce qui le rend particulièrement accessible aux personnes présentant un lourd handicap.

JPEG - 123.4 ko

- Cécifoot : c’est l’adaptation du football pour les déficients visuels. Cette discipline est d’abord apparue en Espagne il y a une cinquantaine d’années pour se développer en France dès 1987. En 2004, le cécifoot est présent aux jeux paralympiques de 2004 à Athènes.

Les joueurs ont les yeux bandés afin d’occulter toutes perceptions de lumière, sauf le gardien de but. Les matchs se jouent sur des terrains de handball, à quatre joueurs de champ, avec des règles qui diffèrent quelque peu du football classique.

Le + : malgré ceux à quoi l’on pourrait s’attendre, le Cécifoot n’est pas une représentation non-voulue du catch. Les chocs sont relativement rares grâce à la capsule sonore que renferme le ballon et à la construction du jeu qui est opérée.

- Fauteuil Tout Terrain (FTT) : ce véhicule, baptisé le « Cobra », est né dans les années 80 de l’idée d’un ancien ingénieur américain de la NASA, John Castellano. Faute de matériel disponible en France, cette activité de plein air ne s’est réellement installée en métropole qu’à partir de 2004.

Comme son nom le laisse présumer, le FTT est une version du VTT, monté sur quatre suspensions indépendantes et sur quatre roues (existe en trois roues). C’est un engin de descente qui ne permet pas de pédaler dans les montées. Aux Etats-Unis et au Canada, la pratique en compétition est fortement développée.

Le + : il permet de se balader sur un champ de circulation plutôt large : sentiers, pistes forestières, routes de montagne.

- Fléchette pendulaire : c’est un jeu de fléchette inversé. L’objectif est d’atteindre une cible posée horizontalement. Le joueur doit libérer au bon moment une flèche oscillante tenue par un fil, en jouant avec l’autre extrémité qu’il tient selon ses possibilités. La flèche qui se balance doit alors pointer la cible. L’intéressé dispose de trois séries de trois fléchettes et de cinq trajets pour lâcher le fil.

Le + : cette activité est rapide à mettre en place et peu coûteuse.

- Goalball : A l’origine, ce sport a été inventé en 1946 en Europe pour les vétérans de la Seconde Guerre Mondiale ayant un handicap visuel. Il est apparu en France dans les années 70 et a été pratiqué, pour la première fois, aux Jeux paralympiques de Toronto de 1976.

C’est un jeu de ballon qui se déroule au sol. Il est pratiqué par des déficients visuels sur un terrain de 18 m de long sur 9 m de large, divisé en deux pour chaque équipe. Sur le terrain, les équipes sont composées de trois joueurs, tous les yeux bandés. L’une tente de marquer des buts en faisant rouler le ballon au sol tandis que l’autre empêche l’adversaire de marquer, en bloquant le ballon avec leurs bras, leurs jambes et leurs corps.

Le + : pour aider les sportifs, le ballon contient des clochettes.

JPEG - 94.6 ko

- Torball : le principe de ce sport est à peu près identique à celui du goalball. La taille du terrain de jeu diffère : 16 m de long x 7 m de large. Et le ballon sonore qui se lance uniquement à la main doit passer sous trois cordes tendues en travers du terrain.

JPEG - 129.6 ko

- Sarbacane : certains en rêve, d’autres le réalise : le challenge de sarbacane. Ouvert aux jeunes handicapés physiques les plus lourds, de moins de 20 ans, c’est une discipline de tir sur une cible à points. La fléchette doit alors être envoyée au centre d’une cible située à 2,5 mètres en soufflant dans un tube.

Le + : cette activité permet d’acquérir des qualités d’adresse et de concentration.

Le mouvement Handisport

Depuis les années 50, les personnes en situation de handicap physique sont représentées à travers différents mouvements. L’Association Sportives des Mutilés de France, de 1954, est la première structure chargée d’organiser et développer les activités physiques et sportives de compétition. Dans un souci de polyvalence, l’association devient, dix années plus tard, la Fédération Française Sportive des Handicapés Physiques et change de nom en 1977 pour devenir la Fédération Française Handisport (FFH) en 1977. Aujourd’hui, elle organise, coordonne et gère la bonne pratique des activités physiques avec à son actif plus de 20 000 licenciés pour 45 sports de loisirs ou de compétition dont 20 paralympiques.

A Marseille, pour connaître toutes les possibilités de pratiques sportives adaptées, rendez-vous sur le site Handisport 13.

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard