Articles

Accueil > Actualités > "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

 

"Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

30 août 2014

Une exposition a rendu hommage a Naj Al Ali caricaturiste palestinien, assassiné en 1987 par le mossad. Ces caricatures expriment la lutte et la résistance à l’ occupation sioniste. Le dessinateur disait de son œuvre "Elle est l’ expression des opprimés qui paient cher leurs vies, portant sur leurs épaules le fardeau des erreurs commises par les autorités. Tout ce qu’ ils possèdent a été acquis avec peine, sous le siège constant de la dureté et de la cruauté. Ils luttent pour leur vie et meurent jeunes, ensevelis dans les tombes dépouillées. Ils sont toujours sur la défensive pour pouvoir vivre. Je vis avec eux dans les cachots, observant et brulant à la pulsion de leurs cœurs, au flot du sang qui soule dans leurs veines."


 

Naj Al Ali fut le premier caricaturiste à être assassiné pour ses dessins. Nous retenons de son œuvre le personnage Handala , le symbole du peuple palestinien opprimé et abandonné des dirigeants arabes.

"Handala est né à l’ âge de 10 ans et depuis son exil les lois de la nature n’ont aucune emprise sur lui. Il ne recommencera à croitre que lors de son retour sur sa terre natale. Il n’est pas un enfant bien portant, heureux, serein et couvé. Il va nu-pieds comme tous les enfants des camps de réfugiés. Ses cheveux sont ceux de l’hérisson qui utilise ses épines comme arme. Bien qu’il soit rude , il a l’odeur de l’ambre. Ses mains , toujours derrière son dos, sont le signe du rejet des solutions porteuses de l’idéologie impérialiste et sioniste. Au début, il était un enfant palestinien, mais sa conscience s’est développée pour devenir celle d’une nation puis de l’humanité dans sa totalité. Il se fait la promesse de ne jamais se trahir. Handala veut dire amertume".

Dans sa carrière de caricaturiste politique, il a produit plus de 40 000 dessins .Il était un féroce opposant à toute solution qui n’inclurait pas le droit des palestiniens à toute la Palestine historique. Il reçut plus d’ une centaine de menaces de mort émanant y compris...du monde arabe. Une statut de Naj Al Ali a été érigée à l’entrée du camp Ain el Himeh...d’abord endommagée elle disparaitra par la suite.


Qu’à cela ne tienne le personnage d’Handala survit au souvenir du caricaturiste qui aura eu une prémonition :"Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais...Une légende dont l’existence est un défi à l’éternité. Ce personnage que j ai créé ne disparaitra pas après moi.Je ne crois pas exagérer en disant que je serai immortalisé à travers lui ".
En 1988 l’association mondiale des journaux lui attribue le prix Golden Pen of Freedom reçu par sa femme Widad et son fils Khaled. L’association mondiale des journaux le décrit comme le plus grand caricaturiste de son temps.

Un journaliste était par ailleurs présent lors de cette soirée Palestine : Monsieur Wissam El Hadj palestinien de Ghaza actuellement étudiant en France...Il regrette d’ailleurs d’ avoir à le dire "je me forme à l’école du sionisme". Le moins que l’ on puisse dire c’ est que ce journaliste ne pratique pas la langue de bois ..Un discours de gauche...vrai...fustigeant la complicité des médias sionistes français (tout en rendant hommage aux journalistes conscientisés qui ont le courage de dire la vérité et de dénoncer le système colonial sioniste). Il témoigne d’un regard perplexe sur la gauche française. Il parle d ailleurs "des gauches françaises " divisées". On ne sait pour quelles raisons...le luxe de la gauche des pays en paix sans doute. Il rappelle le manque de courage des principaux partis de gauche française concernant la Palestine, voir leur totale complicité avec le sionisme...Nous rajouterons que cela s’ inscrit dans la logique de l’ histoire de France.La gauche française est dans un processus de continuum colonial:elle a voté hier la torture en Algérie elle cautionne aujourd’hui le génocide de Palestine.

Nous retiendrons son interrogation concernant un débat des militants de gauche :"un seul ou deux états ?" et nous apprécierons sa réponse :"Palestine historique et retour de tous les réfugiés palestiniens"
En effet se pose la question de savoir comment des militants se revendiquant de la cause anti coloniale peuvent envisager qu’une seule portion du territoire de la Palestine ne soit pas libérée. La lutte anti coloniale ne se transige pas.La liberté d’un peuple ne se morcelle pas. Le soutien à la cause palestinienne d’où qu’elle provienne doit s’ inscrire dans une cohérence de principes et de lutte...Une libération non complète n’est pas une libération...Tant qu’ il y aura un réfugié palestinien hors de sa terre, le combat doit continuer.

Les réfugies palestiniens tout comme notre ami Wissam en témoigne, "lorsque nous demandons nos origines nous citons systématiquement le nom du village d’où nos familles ont été expulsé...village que nous n’ avons jamais vu...C est pour ne pas oublier que c est de là que nous venons et que l’ objectif est bien d’ y retourner...Droit au retours des réfugiés palestiniens plus qu’ une exigence, ce sera une fin en soi !

La soirée se termine chargée d ’émotion au son des paroles du groupe "Refugees of rap", de jeunes syro-palestiniens réfugiés du camp de Yarmouk à Damas. Leurs écrits parlent de Palestine , de liberté, de droit au retour, dénoncent les médias, s’inscrivent dans le soutien aux révolutions populaires dont celle du peuple syrien..Ils parlent de souffrance et de lutte ...ils parlent de leur quotidien...ils chantent la RESISTANCE !

Soirée organisée par le GUPS (Union générale des étudiants de Palestine ) avec le soutien de l’action Antifasciste /Collectif Nosotros et Manifesten)

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard