Articles

Accueil > Actualités > Gitanistan, projet d’identités de familles Roms du Salento

 

Gitanistan, projet d’identités de familles Roms du Salento

1er avril 2011

Claudio Giagnotti a partagé avec le public une histoire, celle de sa famille rom du Salento, territoire de la région des Pouilles. Ce projet de documentation et de recherche, nommé Gitanistan met en lumière l’aspect historique, anthropologique, culturel des Roms de cette partie de l’Italie du Sud. Ce musicien donnait une conférence hier dans le cadre du festival des cultures tsiganes, Latcho Divano à Marseille.


 

JPEG - 73.3 ko

Des photos en noir et blanc, datées surtout de la première à la deuxième guerre mondiale jonchent quelques tables, disposées lors de la conférence. Fier, Claudio Cavallo Giagnotti nous présente son arrière-grand-mère, sa grand-mère maternelle gitane, paysanne, son grand-père paternel italien juché sur une moto qui l’a élevé, ses parents lors d’un mariage,…Ses yeux brillent, l’homme est enthousiaste de porter ce projet personnel. « Nous avons une richesse familiale, notre famille Rom est la plus importante du Salento » nous dit le conférencier. La migration s’est produite vers 1740. La démarche sert à « comprendre ce qui a changé depuis, entre les gypsy et les salentino ». Gitanistan se compose de plusieurs volets : un livre de photos, enrichi d’une exposition, un documentaire (diffusé à l’automne), des CD de musique, des conférences,…

Un projet personnel et intense

Un père italien, Bruno Giagnotti, salentin, Lucrezia Rinaldi, une mère issue d’une famille rom de Muro Leccese (Italie du Sud) incitent aujourd’hui l’artiste à s’interroger, à faire des recherches. Le projet a été initié il y a deux ans par un ami de Cavallo. Depuis, un gros travail de recherche sur l’intégration des Roms à Salento a été entrepris dans le cadre d’une association. « J’habitais avec la famille du papa italien, j’ai échappé malgré tout au racisme », même s’il reconnaît qu’à l’école, il était victime de discriminations.

Porte-parole du projet, Claudio Giagnotti est un artiste connu en Italie. Il aimerait comprendre « pourquoi quand je suis sur scène, les gens disent « bravo ». Mais s’ils croisent des Roms dans la rue, ils les évitent ». A Marseille, depuis 1998, ce musicien et producteur du groupe Mascarimiri (en rom, se traduit par « oh bonne mère ! ») a su s’entourer de nombreux copains musiciens tel que des artistes du Lo Cor de la Plana, Sam Karpienia.

Aujourd’hui, ce véritable travail d’enquête a pour objectif d’apprendre de quelle manière s’installent dans la région de Salento, les usages et les coutumes d’un peuple. Certes, il a toujours vécu en marge mais paradoxalement, a fait montre d’une grande capacité d’intégration. L’ensemble des photos révèle la vie quotidienne au fil du temps : le travail, les fêtes, la famille, la présence du cheval, compagnon du gitan, les traditions,…

JPEG - 85.3 ko

Mariages mixtes

A partir de la génération de l’arrière-grand-mère de Claudio, les mariages de Roms avec des familles de Salento deviennent fréquents. Dans sa famille, bien connue et descendante par ligne directe d’Antonia Barbetta et Giuseppe Rinaldi dit « Giuseppe le tzigane », sur 9 enfants, 8 se sont mariés avec des italiens. Des photos immortalisent ce moment très important : on assistait à un défilé de la famille de la mariée dans tout le village.

Une partie des Roms vit dans les villes de Salento. D’autres se sont installés en périphérie, dans des maisons plus modestes que celles des italiens. Parfois, le mode de vie est très rudimentaire, le Rom vit par exemple sans électricité.

Les métiers manuels restent le domaine prioritaire des Roms. Néanmoins, des familles n’ont pas suivi les voies de l’artisanat, c’est le cas de la famille du conférencier. 5 des 9 enfants ont obtenu une licence, « ce qui reste très rare » précise Claudio. Les femmes pouvaient prétendre à une certaine liberté d’action, « ma grand-mère avait décidé à 18 ans d’être une paysanne ».

La danse des couteaux

La musique, bien évidemment est très présente dans Gitanistan. Une interaction se fait, le projet ne se limite pas seulement à la musique salentine mais s’étend à toute la Méditerranée. Le groupe de Cavallo crée de nouvelles ambiances à partir de la musique traditionnelle, mâtinée de sons contemporains, « il n’y a pas de musique Rom mais un son » s’exclame Claudio.

Musiques et danses se mêlent. En particulier, la danse des couteaux est très connue dans la région italienne. La pizzica est une forme de danse et de musique. Elle est dansée en couple, par deux hommes, qui en dansant, simulent un combat. Les mains et les doigts bougent comme des couteaux.

L’histoire de Salento, racontée par Claudio peut ressembler à d’autres en Europe, en France, à Marseille. Gitanistan se propose de croiser ces histoires ici et ailleurs, un projet de recherche qui peut aider à tisser des liens, à tracer des points communs, des repères. Gitanistan, un beau projet, porteur d’espérance.

Festival des cultures tsiganes, à Marseille, jusqu’au 9 avril, site http://www.latcho-divano.com

Le groupe Mascarimiri, en résidence en juin à Nîmes. Du 11 mai au 1er juin, à Marseille, à « la Plaine », expo photos de Gitanistan.

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard