Articles

Accueil > Actualités > Front de Gauche : « une intervention citoyenne plus active »

 

Front de Gauche : « une intervention citoyenne plus active »

7 janvier 2010

Jean-Marc Coppola, tête de liste du Front de Gauche aux élections régionales des 14 et 21 mars prochains a dressé un bilan de la situation nationale et régionale de l’année écoulée, ce 5 janvier à Marseille. L’actuel président du groupe communiste de la Région, 1er vice-président de la Commission Transports a présenté une série de propositions notamment dans les domaines socio-économiques, écologiques et dans celui des transports.


 

Le chef de file des communistes lance la campagne du Front de Gauche sur une résolution forte : la mise en œuvre de la gratuité sur le réseau ferroviaire TER, géré par la collectivité régionale. Ce projet fait beaucoup débat ces derniers mois, Jean-Marc Coppola le répète « on veut changer de braquet sur les mesures de tarification sociale. L’activité vitale (déplacements professionnels) doit être accessible à tout le monde » tout en mettant en garde « je ne suis pas en train de défendre le tout gratuit ».

Gratuité des TER, avoir une autre vision de la société

L’homme a d’ailleurs explicité sa démarche dans sa déclaration, parue sur notre site Med’in Marseille le 24 décembre. Mardi dernier, il précisait qu’il fallait en discuter avec toutes les parties intéressées, notamment avec les usagers. Il s’appuie également sur le rapport du président de la Chambre régionale des comptes, apportant une information « nous aidant un peu. Les recettes des billets ne représentaient que 17 % des recettes totales en matière de transports ».

Reste néanmoins un problème récurrent avec la qualité moyenne des services des TER, le principal dysfonctionnement étant la non ponctualité des trains régionaux. Selon M. Coppola, des mesures plus drastiques seraient à envisager comme l’instauration d’un bonus/malus envers RFF (réseau ferré de France, organisme d’Etat). Car la Région « n’a pas assez de moyens dissuasifs ». Malgré l’existence d’un Conseil consultatif régional des transports, le responsable communiste se convainc de la nécessité d’installer un Conseil décisionnel régional afin de gérer une enveloppe « bonus/malus ».

La crise, « une reprise douloureuse »

Le programme du Front de Gauche et en particulier cette proposition médiatique sur le transport collectif tente d’apporter des réponses viables à la crise, sévissant depuis l’été 2008. 2009 s’est avérée catastrophique en matière de destruction d’emplois, et les conditions de travail sont « dramatiques, exacerbées par les suicides de France Télécom, Renault, Pôle Emploi ». Les questions sociales se compliquent davantage au fil des mois, «  la société privilégie la rentabilité et le capitalisme, alors que le travail ne met pas à l’abri les salariés de la précarité et de la pauvreté. La reprise est douloureuse ». Toutefois, le mouvement de réforme de la Poste, considéré comme un élan populaire du service public par Jean-Marc Coppola est un signe de confiance intéressant.

A la « violence de la politique menée par Sarkozy » face à la crise, le chef de file communiste a « la volonté de construire un Front de Gauche et de se rassembler pour l’échéance finale de 2012 » après l’étape importante des Régionales 2010. Ce Front de Gauche, initié aux élections Européennes de 2009 a selon lui, obtenu des résultats encourageants. « L’idée est d’apporter des réponses novatrices, ambitieuses. Les gens attendent de nous, autre chose que de la résistance : des propositions concrètes », poursuit M. Coppola. A deux mois des échéances locales, le Front de gauche souhaite « une intervention citoyenne plus active, une Région combative, faire gagner la Gauche vraiment à Gauche ». L’optimisme ambiant en PACA est à temporiser devant les difficultés, sur le plan national, à finaliser l’accord pour le PCF avec le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, avant le meeting de lancement de campagne à Paris le 10 janvier. Marie-George Buffet, secrétaire nationale du PCF signalait ce mercredi, à l’AFP qu’elle restait confiante dans l’issue de ces négociations.

Les propositions fortes du Front de Gauche

L’activité économique est bien sûr au cœur des priorités. L’idée germe autour d’un projet de banque régionale pour le progrès social et écologique, qui se révèlerait un levier de création d’emplois. Par exemple, une société ferme pour délocalisation, s’ensuit un plan de licenciement. Comment peut-on sauver des entreprises ? Jean-Marc Coppola dresse un constat, « les banques ont les clés du financement de l’économie, et non les collectivités locales. Nous avons fait de bonnes choses déjà en instaurant des conventions avec des entreprises. Mais il faut réfléchir et aller plus loin et inviter les banques à venir autour de la table ». Des négociations qui pourraient inclure des représentants des citoyens. Une commission de suivi et de transparence serait mise en œuvre. Par ailleurs, autre proposition est l’accès à la gouvernance de certaines grandes entreprises. La tête de liste illustre ce point avec la Compagnie nationale du Rhône, il est en effet membre de son Conseil de surveillance en qualité de représentant de la Région.

Dans ce programme, le volet démocratique est abordé avec la création d’une Maison publique de l’eau, d’un Observatoire des besoins en service public (en particulier la Poste, l’Hôpital). Dans le domaine associatif, un label Plein Sud serait mis en place et les subventions seraient assujetties à des conventions d’objectifs.

La réforme, au cœur des débats

L’échec du sommet de Copenhague paraît significatif au vice-président de Région de la non volonté des politiques nationales de « s’attaquer au capitalisme ». Ces élections seront l’opportunité de mener des débats publics sur la question du réchauffement climatique et de l’écologie. Autre menace est « le projet grave contre la démocratie avec la réforme des collectivités locales » souligne Jean-Marc Coppola. Ces Régionales seront l’occasion de « faire un grand référendum ».

Le patron du Front de Gauche signale clairement qu’à l’issue du premier tour, l’union sera scellée avec le Parti socialiste pour le combat du deuxième tour. Car il se dit « satisfait des douze ans passés à la Région, cette expérience m’a donné une expertise. Je veux faire gagner la Gauche et participer à l’exécutif comme depuis 1998 ».

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

  • 14 septembre

     

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité Vaste article du New York Times sur l’état des piscines à Marseille... https://www.nytimes.com/2017/09/14/world/europe/marseille-piscines-publiques-inegalite.html?smid=fb-nytimes&smtyp=cur

     

  • 11 septembre

     

    Manifestation contre ordonnance travail le 12 sept Vieux Port

    Rassemblement est prévu au vieux port à 10h30, à l’appel Front social 13. Front Social est composé de syndicats (CGT, Sud, Solidaires, FSU, UNEF, UNL, la CNT..) et d’associations. "Le programme d’Emmanuel Macron consiste à mettre en œuvre la politique qui a été imposée à la Grèce, à l’Espagne, au Portugal... Pour la France son projet est de faire baisser les salaires , faciliter les licenciements , supprimer le CDI , réduire au maximum les droits des salariés ,baisser les retraites , baisser fortement les aides sociales , les indemnités chômage, supprimer un maximum de dépenses publiques dans : l’éducation , la santé , les services sociaux ... pour faire en sorte que le travail en France soit moins (...)

     

  • 11 septembre

     

    Préavis de grève lycée Saint Charles Marseille

    Les enseignants du lycée Saint-Charles de Marseille ont déposé un préavis de grève pour ce lundi 11 septembre. Ils sont remontés contre une série de dysfonctionnements au sein de l’établissement parmi lesquels des problèmes d’emploi du temps et des règles de sécurité trop strictes.

     

  • 11 septembre

     

    Ouragan Irma : Air France accusée de gonfler ses prix pour quitter Saint-Martin et Saint-Barthélemy

    Une pétition signée par plus de 40 000 personnes dénonce les prix des billets d’avion d’Air France pour quitter l’île dévastée de Saint-Martin. La compagnie réfute ces accusations et explique à France info avoir mis en place un tarif spécial rapartiement.. http://www.francetvinfo.fr/meteo/cyclone-ouragan/ouragan-irma/ouragan-irma-air-france-accusee-de-gonfler-ses-prix-pour-quitter-saint-martin-et-saint-barthelemy_2365898.html#xtor=CS1-746

     

  • 11 septembre

     

    Prestations sociales : bavures en chaîne dans la chasse aux fraudeurs

    Alors que le gouvernement prépare une loi sur « le droit à l’erreur pour les entreprises », le défenseur des droits Jacques Toubon réclame la même disposition pour les particuliers. Il l’écrit dans un rapport glaçant sur les abus de la lutte contre « la fraude aux prestations sociales », qui laisse entrevoir une chasse arbitraire à l’usager. Le rapport précise que la lutte contre la fraude aux prestations sociales – qui se distingue de la fraude aux cotisations sociales des entreprises (non traitée dans ce rapport) – s’est considérablement développée depuis la loi du 13 août 2004 sur la réforme de l’assurance-maladie. : Le journal Le Monde le précise : « Selon la Délégation à la lutte contre la fraude, la (...)

     

  • 8 septembre

     

    Pôle emploi, est aussi en difficulté avec la baisse des Contrats aidés

    Le serpent qui se mord la queue... Selon FO-Pôle emploi, 2 000 contrats aidés seraient supprimés au sein même de l’opérateur public. Le syndicat réclame une pérennisation de leurs emplois.

     

  • 6 septembre

     

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier La ministre a tranché. Le périmètre classé de l’ancienne carrière grecque découverte à Marseille sur le site de la Corderie ne sera pas modifié par la loi, a annoncé, le 04/09 par communiqué la ministre de la Culture Françoise Nyssen, alors que plusieurs élus et riverains lui demandaient de...

     

  • 6 septembre

     

    La campagne d’Emmaüs pour dénoncer le drame vécu par les migrants

    Un clip et une traversée à la nage pour interpeller sur le sort des migrants morts en Méditerranée Emmaüs lance une campagne pour dénoncer le drame vécu par les migrants. Outre un clip, une traversée du détroit de Gibraltar est organisée en hommage aux dizaines de milliers de personnes mortes en Méditerranée .Emmaüs a lancé jeudi 31 août une pétition et un nouveau clip intitulé "Article 13 : pour que sur terre aucun être ne soit illégal". Une référence explicite à un article de la Déclaration universelle des droits de l’Homme qui garantit la liberté de circulation pour toutes et tous. Ce droit est refusé aux migrants qui tentent de venir en Europe, selon l’association fondé par l’Abbé Pierre (...)

     

Articles récents

Articles au hasard