Articles

Accueil > Actualités > Forum « WHOMEN 2010 » : « La mixité homme/femme, source de performance en (...)

 

Forum « WHOMEN 2010 » : « La mixité homme/femme, source de performance en entreprise » ?

8 octobre 2010

Pourquoi promouvoir la mixité homme/femme dans les entreprises françaises ? Quel est l’état des lieux des progrès issus de la mixité ? Quelle est la gestion de la diversité dans les entreprises ? Quels sont les défis et les enjeux liés à la mixité ? Autant de questions qui feront l’objet d’un débat le 14 octobre prochain au Pavillon Noir à Aix-en-Provence dans le cadre du forum « Whomen 2010 » organisé par Entrepreneuri’elles et le CJD (Centre des Jeunes Dirigeants). Experts, sociologues, spécialistes de l’économie du travail, chefs d’entreprises, dirigeantes, éclaireront le débat et apporteront des éléments de réponse au cœur d’un thème qui a longtemps été mis à l’écart et qui est aujourd’hui, au cœur de l’actualité.


 

JPEG - 87.4 ko
Edith Sizoo

« Une étude menée par le Centre des Femmes d’affaires du London School Institute montre que les équipes sont plus performantes lorsqu’elles sont composées de 50 % d’hommes et 50 % de femmes ». Les préjugés et les représentations en prennent un coup ! Voilà que la femme pourrait contribuer à l’amélioration de la compétitivité d’une entreprise. Il a fallu de longues années à l’admettre. Les préjugés vecteurs d’inégalités au sein de l’entreprise sont de plus en plus mis à mal par les spécialistes de l’économie, les femmes chefs d’entreprises et des grandes entreprises, témoignages à l’appui. C’est en tout cas ce que tentera de montrer le prochain forum qui s’annonce magistral, à l’image de Women’s Forum for the Economy and Society de Deauville, qui en est à sa 6ème édition.

L’objectif est le même : débattre des enjeux de la mixité homme/femme et de l’influence de cette mixité sur la performance des entreprises. Une mixité difficile à observer, notamment dans les instances de direction des entreprises. En effet, il y a en général beaucoup plus d’hommes que de femmes à la tête d’entreprises, qu’ils en soient le propriétaire ou non et notamment à la tête des grandes entreprises du CAC 40 où les femmes peinent toujours autant à s’imposer dans les instances de direction. En effet, en 2009, les femmes ne représentent que 6,8 % des personnes siégeant dans les comités de direction. Une proposition de loi visant à assurer la parité hommes/femmes dans les Conseils d’Administration des entreprises cotées avait été déposée par Jean-François Copé, président du groupe UMP à l’Assemblé Nationale et Marie-Jo Zimmermann, présidente de la Délégation de l’Assemblée Nationale aux droits des femmes. Cette loi ne sanctionnera ces entreprises que si elles n’atteignent pas, six ans après la promulgation de la loi, 40% de femmes dans les conseils d’administration.

Où sont les femmes ?

Les entreprises gagneraient pourtant à se féminiser. Si les femmes représentent 47 % de la population active en France, elles ne sont que 17 % des dirigeants d’entreprises et ce malgré qu’elles soient la plupart du temps, plus diplômées que les hommes. En 2009, 64,7% des créatrices d’entreprises avaient un niveau de diplôme plus élevé que les hommes créateurs. (chiffre 2009 du Ministère du Travail, Service des droits des femmes et de l’égalité). Il est temps que la mixité dans les entreprises soit le reflet de la réalité de la société.

« Une politique de mixité au sein des entreprises est source de rendement, de progrès et de dynamisme » ?

« Afin d’encourager le questionnement sur l’influence des femmes sur la scène économique et de déclencher une volonté d’action dans la mise en œuvre d’un changement », ce premier forum réunira de nombreux intervenants qui apporteront un éclairage sur les derniers résultats des études et des meilleures pratiques eu sein des entreprises, les freins rencontrés de manière concrète, l’état des lieux des progrès issus de la mixité ainsi que les initiatives les plus réussies. Des témoignages, des réactions, des prospectives animeront ce débat qui s’annonce riche au vu des personnalités invitées à échanger en fonction de leur compétence.

Katia Michieletto, Responsable Développement Durable de « L’Occitane » livrera un retour d’expérience de son propre parcours et nous détaillera des actions conduites au sein de cette entreprise. Cette quadragénaire, lauréate du prix de la PME RSE Paca en 2008, accompagne depuis plus de 15 ans le développement des Ressources Humaines au sein de grands groupes tels que Danone France ou encore Casino. Edith Sizoo, Socio-linguiste, experte internationale posera le débat de la mixité dans les contextes historique et international. Cette néerlandaise a en effet un parcours exemplaire. Elle a notamment travaillé dans le cadre de la Coopération au Développement à Hong-Kong et en Inde, au Ministère des Affaires Etrangères des Pays-Bas, comme Directrice de la fédération néerlandaise des ONG, ensuite à Bruxelles avec le Réseau Cultures et Développement comme coordinatrice internationale et responsable des programmes « Langues et communication interculturelle » et « Féminité et transformations sociales ». Depuis 2003 elle coordonne le Comité international de la Charte des Responsabilités Humaines au sein de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le progrès de l’Homme. Olivier Lieutaud Président d’Ergos Interim, fera quant à lui état des différents freins et complémentarités constatés sur le terrain et décrira des exemples d’initiatives réussies. Dominique Anxo, Professeur d’économie politique à l’Université Linné et Directeur du Centre de recherche sur la politique de l’emploi en Suède apportera à son tour un éclairage sur les pratiques de nos voisins suédois et sur le rôle joué par le genre sur le marché du travail.

Autant d’interventions qui seront ponctuées par les analyses d’anthropologues, de directeurs de ressources humaines ainsi que de syndicats. Ajouter à cela la projection de vidéos illustrant les freins, les avancées européennes mais également la résistance au changement. Ce sera également l’occasion d’évoquer les objectifs à atteindre : « une égale indépendance économique entre hommes et femmes, la conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale, l’élimination des stéréotypes de genre, une représentation égale dans la prise de décision ou encore l’éradication de toute forme de violence fondée sur le genre ».

Cette première édition du Forum WHOMEN 2010 sera animée par Julia Santi, directrice associée dans un cabinet de conseil aux entreprises et animatrice de radio à Marseille et Guillaume Eouzan, spécialiste en communication et animateur de colloques et de conférences un peu partout en France.

Face à la crise économique actuelle, ce forum est nécessaire pour pallier aux obstacles qui se dressent face à la promotion d’une politique de la mixité au sein des entreprises. Les emplois étant de plus en plus rares, les femmes ont beaucoup moins de chance d’être embauchées que les hommes. Mais l’optimisme est de rigueur. En effet, la diversité est un concept qui tend à s’imprégner dans les entreprises en quête d’innovation et « la mixité est l’un des facteurs de cette innovation ».

Une exposition photo intitulée « En Vies de Femmes » vous donnera également l’occasion de découvrir 20 femmes chefs d’entreprises et cadres dirigeantes issues de tous les secteurs d’activité en PACA et « et qui, dans le contexte actuel de crise, ne perdent pas l’envie ... ». C’est une initiative d’Anne Laure DUFAU, avocat associée du cabinet CADJI et photographe amateur, qui a réalisé le portrait de 20 femmes au sein de leur entreprise. Chaque femme a accepté de dévoiler un instant de sa vie personnelle. « Autant de visages, de facettes et de passions ... » à découvrir ! Ce sera également l’occasion d’apprécier le travail de Monika Meschke et Soursky, deux artistes plasticiennes à la fibre artistique pleine d’émotion. Des performances du Groupe Urbain d’Intervention Dansée (G.U.I.D) du Ballet Preljocaj, extraits de chorégraphies d’Angelin Preljocaj animeront également cet évènement.

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard