Articles

Accueil > Actualités > Forum Social Mondial en Provence : « Un autre monde est possible » (...)

 

Forum Social Mondial en Provence : « Un autre monde est possible » ?

12 avril 2011 - Dernier ajout 15 avril 2011

Le Forum Social Mondial Permanent en Provence se déroulera à Gardanne les 15 et 16 avril prochain dans l’espoir de lancer une dynamique de libération et de montrer qu’un « autre monde est possible ». Ce Forum s’inscrit dans la ligne des Forums Sociaux Mondiaux, « 2 mois après celui de Dakar, au cœur d’une Afrique en lutte et qui prend le relais dans la marche des peuples pour la réalisation de sociétés justes ». Entre « rassemblement, réflexion et action », les représentants de syndicats, d’associations, des membres de la société civile, qui entendent peser plus lourdement sur les décisions mondiales, animeront ce premier forum annuel autour d’un village associatif, de deux forums et d’une dizaine d’ateliers. Le week-end annonce de riches débats autour de thèmes tels que : « Politique et quartiers », « Instrumentalisation xénophobe de la laïcité », « Révolutions arabes et post-colonialisme », « Eau, bien commun et bien public mondial » etc...


 

L’objectif est ambitieux ! Il s’agit de montrer qu’ « un autre monde devient possible » et que des sociétés justes sont réalisables à condition que les citoyens s’organisent, se fédèrent, se prennent en charge et réfléchissent à des alternatives qui leur permettront de défendre les droits humains fondamentaux, de lutter contre les injustices, les oppressions, les discriminations et les nouvelles formes de racisme plus ou moins déguisées, tout cela en intégrant notamment la dimension de la défense de la planète et de l’environnement,.

Si les mouvements de lutte se multiplient, il reste bien souvent peu organisés et peu rassembleurs. « Nous sommes éclatés dans divers combats en fonction de nos spécificités et on va continuer à le faire, mais ce qui serait important, c’est de nous rassembler régulièrement pour échanger sur nos pratiques, mieux nous connaitre, prendre l’habitude de faire des choses ensemble, échanger sur des analyses, échanger sur des alternatives qui parfois ne sont pas connues. On dit : « il faut changer le monde », on dit : « oui », mais on ne sait pas comment » expliquait, un des initiateurs du projet, Jean-Pierre Cavalié, délégué régional de la Cimade lors d’une interview que nous avons réalisé il y a un an, alors que le projet était encore en gestation.

La dynamique de ce projet s’inscrit dans l’air du temps. Avec les récentes révolutions arabes, les citoyens du monde prennent davantage conscience de la nécessité de s’organiser.

Ce premier Forum Social Mondial en Provence a donc l’ambition de rassembler, de mener la réflexion et de mener pas la suite des actions concrètes sur le terrain, trop souvent déserté par les décideurs. « Face aux dégradations sociales, politiques, économiques et environnementales, ce projet a pour objectif, de mobiliser les acteurs de la société civile afin de « peser beaucoup plus fortement et efficacement » sur les décisions mondiales mais aussi de les mener à « revoir notre conception du sens de la vie ». « Ce ne sont que les sociétés civiles, conscientes, organisées, qui sont capables d’être un facteur de changement. Ça n’est pas parce qu’on est mieux mais parce que notre position, notre situation fait que nous sommes les seuls à pouvoir réellement. Le moteur du changement ce sera les sociétés civiles mondiales. C’est l’enjeu majeur du Forum Social Mondial » avait encore déclaré Jean-Pierre Cavalié.

Le défi est de taille et de dimension mondiale car il engage le sort de l’humanité présente et à venir.

En France, de nombreuses luttes sont menées au quotidien par des citoyens engagés dans différents domaines de la vie sociale. C’est dans cette optique qu’ont été mis en place les 10 ateliers qui rythmeront notamment la journée du 16 avril. Chaque atelier sera donc animé par un groupe d’association. Les thèmes s’inscrivent dans l’actualité et les préoccupations des citoyens. Ainsi les associations : Eau Bien Commun Paca, Attac-Marseille, les Amis de la Terre BdR, animeront un atelier intitulé « Eau, bien commun et bien public mondial » dans l’optique de mener une réflexion sur la gestion de l’eau. En effet, les inquiétudes grandissent du côté des altermondialistes qui réclament un retour à une gestion publique et citoyenne de l’eau et une contribution à la préparation d’un Forum Alternatif Mondial de l’Eau (FAME) en mars 2012 à Marseille. Ceci en vue de dénoncer la finalité purement marchande du Forum Mondial de l’Eau (FME) organisé par le Conseil mondial de l’eau.

Les associations Quartiers Nord Quartiers Forts, l’UPR et l’AFMA dresseront quant à eux, dans un autre atelier, un état des lieux de la situation des quartiers populaires et la façon dont les institutions et les organisations politiques et syndicales les « dépolitisent ». Ils tenteront également de donner des alternatives à ce constat.

« L’Instrumentalisation xénophobe de la laïcité » fera également l’objet d’un atelier animé par la LDH, l’ASTI, la Cimade et Aix-Solidarité. Il s’agira notamment de clarifier la notion de laïcité et de faire le lien avec les autres valeurs fondamentales de la République.

Le samedi après-midi sera consacré au développement d’une réflexion autour des mobilisations internationales et régionales à construire, en vue du G20 qui aura lieu à Cannes les 3 et 4 novembre 2011 sous présidence française. Un défi important à relever au vue des dossiers qui y seront présentés : dérégulation de la finance, dette des États, guerre contre l’internet libre... Cet atelier aura également pour objectif d’aborder des alternatives locales à la finance mondialisée.

Les associations ATMF, Aix Solidarité, fédération tunisienne de la citoyenneté des deux rives, Survie 13, Palestine 13, les Femmes en Noir se pencheront quant à eux sur les « révolutions arabes actuellement en cours pour en proposer une lecture post-coloniale mais aussi pour dégager les enjeux de l’organisation des mouvements qui les portent, et prendre la mesure de l’impact de ces événements, notamment sur « la donne en Palestine » et sur l’Afrique sub-saharienne ».

A la diversité des thématiques soulevées, s’ajoutera l’évocation des « formes relativement nouvelles des luttes sociales locales ». Les associations : Portail des luttes, Fralib, Netcacao, Codetras s’en chargeront.

Ce week-end annonce donc un panel de riches débats teintés de convivialité et de partage et qui tenteront de montrer qu’un autre monde est possible.

Pour vous inscrire, rendez-vous sur : www.forumsocialprovence.org Informations : Sur la dizaine d’ateliers, vous ne pourrez assister qu’à deux d’entre eux.

1er Forum Social en Provence, les 15 et 16 avril 2011 à Gardanne à la Maison du Peuple, Avenue Léo Lagrange 13120 Gardanne.
Vendredi 15 avril 2011

- 18h : Accueil et ouverture du « Village des associations »… Plateau TV participatif…
- 19h à 20h 30 : Plénière : 1er Forum (Introduit par Monsieur le Maire de Gardanne, puis interventions de Gus Massiah du CRID et de Nicolas Haeringer…).
- 20h30 à 22h30 : Buffet dînatoire et animations culturelles festives

Samedi 16 avril 2011

- 9h : Accueil et ouverture du village des associations, Projection des extraits du 1er Forum en plénière.
- 10h à 12h : 5 Ateliers au choix (Interventions et large place au débat).
- 12h à 14h30 : Repas buffet campagnard
- 14h30 à 16h30 : 5 Ateliers au choix (Interventions et large place au débat).
- 16h30 à 17h30 : Temps informel convivial de partage.
- 17h30 à 19h30 : Plénière : 2ème Forum : Transversalités des thématiques.
- 19h30 à 23h : Repas et Evénement « Intello-Culturo-Festif » :
Synthèse et ouverture sur des perspectives d’actions… Mais Festif par des intermèdes artistiques divers et la participation de tous.

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • Novembre 2017

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • Novembre 2017

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • Octobre 2017

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • Octobre 2017

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • Octobre 2017

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • Septembre 2017

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard