Articles

Accueil > Actualités > Festival de la Canebière : voyages au fil du livre

 

Festival de la Canebière : voyages au fil du livre

14 juin 2011

Le Festival du Livre de la Canebière se veut un trait d’union entre l’univers des auteurs, des éditeurs et celui des lecteurs avertis, occasionnels ou candides. Ces nouveaux « Carnets de route » littéraires, du 10 au 12 juin ont été imaginés par l’association Couleurs Cactus. Cette année, l’accent est mis sur une littérature, faisant la lumière sur les migrations, le difficile rapprochement entre les êtres, les sociétés en mouvance.


 

JPEG - 103.6 ko

Un message transporte cette fête pittoresque de la Canebière : « l’éducation est la première priorité à travers des livres pour tous » nous dit Cécile Silvestri, coordinatrice générale du festival. L’événement véhicule cette spécificité « de mettre en avant toutes les cultures du monde. Tous les continents sont représentés. On le voit dans une programmation littéraire très diverse. Le public voyage dans les Caraïbes, l’Afrique noire, l’Inde ou la Syrie ». Vendredi, la place du kiosque à musique était en effervescence. Patrick Mennucci, vice-président de la Région délégué à la Culture, maire du 1/7 inaugurait le festival du livre, en compagnie de la chorale des enfants. Le budget consacré est de l’ordre de 70 000 €, complété par une aide technique importante de la mairie du 1er secteur.

Cette troisième édition emmène une nouvelle fois les lecteurs en exploration sur la planète, à la rencontre des peuples, de leurs cultures. Une évasion littéraire qui nous interpelle sur les aléas de l’exil, la guerre, la liberté. L’insularité et les mouvements d’émancipation des pays sud-méditerranéens sont les thèmes annoncés. Le festival de Couleurs Cactus prend ses quartiers square Léon Blum, sur le haut de la Canebière. Il s’échappera quelques instants du côté de l’Alcazar, bibliothèque municipale pour une rencontre avec l’auteure jeunesse Nadia Roman notamment et à la Cité des associations, avec la création d’un court-métrage d’animation en direction des scolaires.

JPEG - 75.5 ko

Des auteurs et…Zarafa la girafe

Une trentaine d’invités, auteurs de livres jeunesse, romanciers, poètes, essayistes, éditeurs, dessinateurs, illustrateurs ont investi les lieux. L’un d’entre eux, l’écrivain Olivier Lebleu, auteur de « Les Avatars de Zarafa » nous conte l’épopée de la girafe dont l’effigie se situe le long de la Canebière, à hauteur du square Léon Blum. Il est le biographe officiel de Zarafa. L’animal était un cadeau diplomatique du pacha d’Egypte au roi Charles X de France. Nous étions alors en 1826, la guerre d’indépendance de l’Egypte face aux grecs faisait rage. Le bassin méditerranéen était encore sous l’emprise de l’empire ottoman. « La girafe était un signe pacifique pour avoir des relations amicales avec l’Europe » nous dit Olivier Lebleu.

Capturée à Kordofan (région du Soudan) en 1824, Zarafa traverse la Méditerranée sur un bateau avec trois vaches nourricières, le jeune animal n’était pas sevré. Elle débarque en octobre 1826 à Marseille où elle est adulée, « la préfète de l’époque organisait des dîners mondains à la girafe. La girafe avait aussi besoin d’exercice, on l’emmenait en promenade dans les campagnes alentours » raconte l’historien. En mai 1827, elle rejoint le roi à Paris à pied en 41 jours, avec ses palefreniers égyptiens. Elle arrive dans la capitale en plein débat sur l’origine des espèces entre Georges Cuvier, zoologiste et paléontologiste de référence et ses opposants.

JPEG - 76.1 ko

En 1845, à sa mort, elle sera naturalisée et fera son entrée à la ménagerie du Museum d’histoire naturelle de Paris. Une exposition sera bientôt visible à Paris dans le cadre de la sortie d’un dessin animé sur cette légende animalière. Près de deux siècles plus tard, la girafe ressuscite sur la Canebière, à l’emplacement actuel, sur une idée de Art Book Collectif. L’association s’est appropriée l’histoire de la girafe pour en faire un objet d’échange culturel, une borne de livre-échange. Mais l’an dernier, Zarafa 2 disparaît en fumée suite à un incendie lors d’une manifestation. Elle renaît de ses cendres, elle est de nouveau construite, accompagnée d’un girafon.

JPEG - 92 ko

Du côté du Cabanon des auteurs

Au Cabanon des auteurs, bien d’autres feront rêver le public. Ils nous transportent au bout du monde : l’haïtien Lyonel Trouillot, les congolais Joëlle Sambi et Wilfried Nsondé. On reparlera des révolutions des pays arabes du pourtour méditerranéen. Les artistes ont des choses à dire. L’écrivain Sophie Bessis, auteure de « Dedans dehors » et Elisabeth Daldoul, des éditions Elyzad interviennent sur le thème de « la Tunisie aujourd’hui ». Ou encore, Wassyla Tamzali, écrivaine et militante féministe algérienne nous dévoilera « L’énigme du Maghreb », son dernier livre. La poétesse syrienne Maram Al Masri évoquera son recueil, « Les âmes aux pieds nus » et la situation chaotique de son pays. « On s’ouvre au monde entier » et toutes les générations, s’enthousiasme Cécile Silvestri.

JPEG - 89.3 ko

Un programme scolaire permettra aux enfants de s’immerger dans le monde du livre. Dans la programmation tout public, les passants peuvent participer à des ateliers d’écriture, animés par des auteurs. Cinq expositions côtoient le livre : des photographies des « Comores Zanzibar », « Marseille et le cinéma » en passant par les œuvres des lauréats du concours d’illustration de la nouvelle « Yanvalou pour Charlie » de Lyonel Trouillot à la réalisation collective des enfants des écoles Parmentier et Korsec, « Zoublaouais ! J’ai fait un livre ».

La nouveauté de cet événement littéraire est l’ouverture à l’éducation populaire. Selon Cécile Silvestri, on commence à assister à un engouement des associations. On peut relever la participation du Centre International de la Poésie de Marseille. « Nous avons une reconnaissance du travail fait. Nous avons une pluralité de formes artistiques pour parler littérature. Cette année, nous avons trouvé une vraie identité littéraire, un vrai programme » nous dit Cécile Silvestri.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard