Articles

Accueil > Actualités > « Faut-il des frontières à l’Union européenne ? »

 

« Faut-il des frontières à l’Union européenne ? »

26 octobre 2009

Cette question n’a clairement été posée qu’à partir de la candidature de la Turquie. L’adhésion de ce pays est d’autant plus sujette à controverse que cette question est apparue dans le débat public peu après l’élargissement de 2004 qui intégrait 10 nouveaux Etats membres. Aujourd’hui, les politiques et les citoyens se questionnent. Jusqu’où l’Europe peut-elle s’étendre ? Pour y répondre Jean Vergès, Président du mouvement européen Provence et Henri Oberdorff, Président du Mouvement européen Isère et Professeur à l’Université de Grenoble donnaient vendredi soir une conférence à l’Université Paul Cézanne (Aix).


 

« Le continent européen n’existe pas, c’est une construction intellectuelle, c’est le « cap avancé de l’Asie » explique Henri Oberdorff en introduction. La guerre froide et l’affrontement Est/Ouest matérialisé par le rideau de fer délimitait implicitement les frontières de la construction européenne. Puis, la disparition de l’URSS en 1991 a permis d’ouvrir les frontières de l’Est, un territoire immense. L’adhésion en nombre de nouveaux états membres en 2004 et en 2007 n’a toujours pas permis de délimiter des frontières. Aujourd’hui, la Croatie, la Turquie et même l’Islande sont officiellement candidates ; mais « jusqu’où doit aller l’élargissement ? ». Certes, il y a des limites. Pour pouvoir adhérer à l’Union Européenne, un Etat doit avoir une partie de son territoire en Europe pour être classé dans « l’Europe de la géographie » c’est-à-dire de l’Atlantique à l’Oural. « C’est pourquoi la candidature turque est reconnue valable même si une grande partie de son territoire est hors d’Europe » explique Jean Vergès. Par deux fois le Maroc s’est vu refusé l’examen de sa candidature car « c’est un pays situé en Afrique ». Par contre, la Russie pourrait candidater même si la majorité de son territoire est en Asie. L’Europe est donc un espace aux limites non figées d’autant plus, « qu’il n’y a pas de frontières géographiques visibles à l’Est. Les chevaux de Napoléon ont même pu se rendre jusqu’en Russie » souligne Henri Oberdorff pour qui l’Europe est un espace sans frontière intérieure. « L’Europe a été créée pour détruire les frontières. La libre circulation c’est ça qui fait l’Europe. Faut-il nous enclore nettement dans une frontière » interroge-il. Les autres critères à remplir pour pouvoir entrer dans l’Union ont été précisés par le Conseil européen de Copenhague en 1993. Il faut « respecter la démocratie et les droits de l’homme ; avoir une économie capable de subir la concurrence au sein du marché européen et être en mesure d’assumer toutes les obligations qu’entraîne l’adhésion ».

JPEG - 35.7 ko
Jean Vergès et Henri Oberdorff

« Quel est notre projet de construction européenne ? »

Bon nombre de citoyens affirment qu’il faut d’abord définir un projet de construction européenne pour savoir où arrêter le processus d’élargissement car « la question du territoire et du projet vont ensemble ». Or, pour les deux universitaires le projet politique de l’UE s’est édulcoré, il n’est plus aussi fort qu’auparavant. Le rejet de la constitution par les Français lors du référendum en 2004 en est la preuve, ce qui laisse penser que « le projet politique n’est pas pour demain ». L’adhésion de la Turquie n’est donc pas un problème. «  Ce pays ne saurait casser le projet politique européen puisque celui-ci l’est déjà ». Comme l’a déjà affirmé Michel Rocard, qui lui est pour l’adhésion de la Turquie en Europe.

JPEG - 36.5 ko

La réelle question serait donc de définir le projet de construction européenne. « Nous voulons une « Europe-espace » ou une « Europe puissance » ? L’« Europe-espace », c’est une zone de paix et de prospérité : le commerce, le marché unique et les politiques communes nécessaires pour que ce marché fonctionne bien. L’« Europe-puissance » c’est l’idée que les Européens doivent peser de manière autonome dans les affaires du monde. Henri Oberdorff fait ainsi remarquer que « le processus d’élargissement n’est pas un problème pour l’« Europe-espace ». Avec l’élargissement, on a un plus vaste marché et une zone de paix encore plus grande. Ce qui n’est pas le cas pour l’« Europe-puissance » et c’est dans ce cas précis que l’adhésion de la Turquie peut poser problème. « Plus les États sont nombreux et différents, plus il est difficile d’agir ensemble vis-à-vis de l’extérieur (et plus particulièrement des Etats-Unis), car on tombe sur des problèmes de nature politique pour lesquels il est bien plus difficile de se mettre d’accord ». L’exemple le plus souvent cité est « la guerre en Irak ». L’Union européenne s’est retrouvée coupée en deux, avec d’un côté la France et l’Allemagne, et de l’autre la Grande Bretagne et l’Espagne.

JPEG - 18.6 ko

Une place centrale dans l’Union méditerranéenne contre sa place en Europe ?

Au sens des traités, la Turquie est un pays européen. D’ailleurs, personne ne l’a contesté lorsqu’elle a adhéré, en 1949, au Conseil de l’Europe. Mais sa candidature pour intégrer l’Union reste toujours très controversée. En France, certains ne seraient pas contre l’adhésion de la Turquie « à partir du moment où elle reconnait le génocide arménien de 1915 » lance une femme dans l’assistance qui félicite la Turquie pour « l’effort de réconciliation qui est en train de se faire ». D’autres se positionnent sur le projet politique de l’UE. « Si le projet de l’Union Européenne c’est de faire du commerce, pourquoi ne pas faire entrer la Turquie ? » interroge un jeune homme. Jean Vergès pense au contraire, que l’adhésion de la Turquie, c’est un débat idéologique et quasi philosophique. D’autres mettent en avant la « situation géopolitique de la Turquie qui peut permettre à l’UE de développer une stratégie de puissance ».

Sous la présidence de Jacques Chirac, l’adhésion de la Turquie était jugée recevable contrairement à Nicolas Sarkozy qui affirme que ce pays n’est pas dans l’Europe. « Très pragmatique », le président de la République a fondé, en juillet 2008 lors de la présidence française de l’UE, une autre communauté, l’Union pour la Méditerranée (UPM). Une façon implicite de dire à la Turquie qu’elle n’avait pas sa place en Europe ? En tout cas, ce que laisse transparaitre l’un de ses discours de campagne en 2007 au cours duquel il avait mentionné ce pays comme « le pilier naturel de son projet méditerranéen ». Malgré cette position, la Turquie n’a guère apprécier « ce marchandage » et n’est pas prête à abandonner son envie d’entrer dans l’Union Européenne.

Aujourd’hui, les négociations sont totalement ouvertes et elles vont être très longues.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

  • 14 septembre

     

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité Vaste article du New York Times sur l’état des piscines à Marseille... https://www.nytimes.com/2017/09/14/world/europe/marseille-piscines-publiques-inegalite.html?smid=fb-nytimes&smtyp=cur

     

  • 11 septembre

     

    Manifestation contre ordonnance travail le 12 sept Vieux Port

    Rassemblement est prévu au vieux port à 10h30, à l’appel Front social 13. Front Social est composé de syndicats (CGT, Sud, Solidaires, FSU, UNEF, UNL, la CNT..) et d’associations. "Le programme d’Emmanuel Macron consiste à mettre en œuvre la politique qui a été imposée à la Grèce, à l’Espagne, au Portugal... Pour la France son projet est de faire baisser les salaires , faciliter les licenciements , supprimer le CDI , réduire au maximum les droits des salariés ,baisser les retraites , baisser fortement les aides sociales , les indemnités chômage, supprimer un maximum de dépenses publiques dans : l’éducation , la santé , les services sociaux ... pour faire en sorte que le travail en France soit moins (...)

     

  • 11 septembre

     

    Préavis de grève lycée Saint Charles Marseille

    Les enseignants du lycée Saint-Charles de Marseille ont déposé un préavis de grève pour ce lundi 11 septembre. Ils sont remontés contre une série de dysfonctionnements au sein de l’établissement parmi lesquels des problèmes d’emploi du temps et des règles de sécurité trop strictes.

     

  • 11 septembre

     

    Ouragan Irma : Air France accusée de gonfler ses prix pour quitter Saint-Martin et Saint-Barthélemy

    Une pétition signée par plus de 40 000 personnes dénonce les prix des billets d’avion d’Air France pour quitter l’île dévastée de Saint-Martin. La compagnie réfute ces accusations et explique à France info avoir mis en place un tarif spécial rapartiement.. http://www.francetvinfo.fr/meteo/cyclone-ouragan/ouragan-irma/ouragan-irma-air-france-accusee-de-gonfler-ses-prix-pour-quitter-saint-martin-et-saint-barthelemy_2365898.html#xtor=CS1-746

     

  • 11 septembre

     

    Prestations sociales : bavures en chaîne dans la chasse aux fraudeurs

    Alors que le gouvernement prépare une loi sur « le droit à l’erreur pour les entreprises », le défenseur des droits Jacques Toubon réclame la même disposition pour les particuliers. Il l’écrit dans un rapport glaçant sur les abus de la lutte contre « la fraude aux prestations sociales », qui laisse entrevoir une chasse arbitraire à l’usager. Le rapport précise que la lutte contre la fraude aux prestations sociales – qui se distingue de la fraude aux cotisations sociales des entreprises (non traitée dans ce rapport) – s’est considérablement développée depuis la loi du 13 août 2004 sur la réforme de l’assurance-maladie. : Le journal Le Monde le précise : « Selon la Délégation à la lutte contre la fraude, la (...)

     

  • 8 septembre

     

    Pôle emploi, est aussi en difficulté avec la baisse des Contrats aidés

    Le serpent qui se mord la queue... Selon FO-Pôle emploi, 2 000 contrats aidés seraient supprimés au sein même de l’opérateur public. Le syndicat réclame une pérennisation de leurs emplois.

     

  • 6 septembre

     

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier La ministre a tranché. Le périmètre classé de l’ancienne carrière grecque découverte à Marseille sur le site de la Corderie ne sera pas modifié par la loi, a annoncé, le 04/09 par communiqué la ministre de la Culture Françoise Nyssen, alors que plusieurs élus et riverains lui demandaient de...

     

  • 6 septembre

     

    La campagne d’Emmaüs pour dénoncer le drame vécu par les migrants

    Un clip et une traversée à la nage pour interpeller sur le sort des migrants morts en Méditerranée Emmaüs lance une campagne pour dénoncer le drame vécu par les migrants. Outre un clip, une traversée du détroit de Gibraltar est organisée en hommage aux dizaines de milliers de personnes mortes en Méditerranée .Emmaüs a lancé jeudi 31 août une pétition et un nouveau clip intitulé "Article 13 : pour que sur terre aucun être ne soit illégal". Une référence explicite à un article de la Déclaration universelle des droits de l’Homme qui garantit la liberté de circulation pour toutes et tous. Ce droit est refusé aux migrants qui tentent de venir en Europe, selon l’association fondé par l’Abbé Pierre (...)

     

Articles récents

Articles au hasard