Articles

Accueil > Actualités > Europe Ecologie, « un rôle perturbateur à jouer dans la vieille Gauche (...)

 

Europe Ecologie, « un rôle perturbateur à jouer dans la vieille Gauche »

31 janvier 2010

« Transformer pour protéger, protéger pour transformer » : le programme de Europe Ecologie pour les Régionales peut se résumer ainsi en ces deux idées simples. Ce 29 janvier, Aïcha Sif, tête de liste des Bouches-du-Rhône présentait ses colistiers et…les grands axes du programme. L’occasion de reparler des alliances au 2e tour avec les socialistes et le Front de Gauche, frileux sur un partenariat au 1er tour avec les écologistes.


 

JPEG - 60.1 ko
Aïcha SIF, tête de liste des Bouches-du-Rhône

Daniel Cohn-Bendit, figure emblématique des Verts sera à Aix-en-Provence le 4 mars. Meeting toujours, avec Eva Joly (sous réserve), Corinne Lepage –l’ancienne ministre de l’Environnement soutient Europe Ecologie- à Marseille le 10 mars, la navigatrice Isabelle Autissier le 27 février pour une intervention sur la protection du littoral –visite de sites exemplaires. Voilà les têtes d’affiche prévues lors de cette campagne électorale. Europe Ecologie déploie également des actions phares : visites, mardi prochain d’ITER à Cadarache, de l’incinérateur de Fos-sur-Mer le 1er mars, du parc des calanques le 7 mars ; intervention dans les gares le 4 mars sur la problématique des TER.

La liste des écologistes est jugée ouverte : 1/3 d’élus locaux, 1/3 de militants et 1/3 de responsables de la société civile et d’associations. Si la composition semble très hétéroclite, Stéphane Barles, directeur de campagne défend « une ligne très claire, une convergence » d’idées et d’objectifs. La biodiversité de la liste se traduit par la présence de plusieurs spécialistes : Pierre Souvet, cardiologue à Vitrolles, élu « médecin de l’année 2008 » par ses pairs pour son travail sur la Santé-Environnement-Social ; Armelle Rioualen-Chevassu, militante de la FASE (fédération pour une alternative sociale et écologique) ; Jacques Soncin, critique des médias, très investi dans les radios libres ; l’économiste Sophie Camard ; Aïcha Sif, comédienne et metteur en scène.

JPEG - 101.4 ko
Europe Ecologie présentait vendredi son programme et annonçait la visite de Daniel Cohn-Bendit le 4 mars.

Un contrat écologiste pour la transformation de la Région

Ce contrat écologiste pour la Région s’articule autour de trois axes : transformation écologique de l’économie, réponses à la crise climatique et environnementale, mise en œuvre d’une nouvelle gouvernance pour davantage de démocratie participative. Le programme sera guidé par quatre grands principes d’actions. Stéphane Barles les argumente, « le fédéralisme différencié qu’on porte est mis en péril par la réforme Sarkozy, avec la suppression des compétences générales ». La vigilance sera de mise également sur le principe d’équité concernant la question des équilibres territoriaux, notamment en matière de services publics. Enfin, selon lui, Europe Ecologie doit montrer l’exemplarité en terme de gestion de l’argent public et d’une justice sociale, animant l’ensemble de la politique régionale.

Ce contrat écologiste « passe par la protection de la planète, une autre façon de travailler, de consommer, de vivre et de répondre à la brutalité de la crise et à l’ultimatum posé par le climat » enchaîne Aïcha Sif.

Des Assises régionales pour les emplois de demain

Pour sa part, Jean-Yves Petit, élu Vert de Gémenos nous explicite la conversion écologique de l’économie. Il souhaite organiser des Assises régionales pour les emplois de demain. Il prétend que 60 000 postes stables, utiles et non délocalisables peuvent être crées dans les domaines des énergies renouvelables, de la rénovation de l’isolation thermique des bâtiments, du recyclage des déchets, de la réparation pour prolonger la durée de vie des produits. Un soutien fort sera apporté à l’économie sociale et solidaire, représentant 12 % de l’activité régionale. L’objectif est de doubler ce pourcentage. De son côté, Annick Delhaye, vice-présidente déléguée à l’écologie, à l’environnement de la Région veut accélérer le processus du programme AGIR (action globale innovante pour la région), développant les actions énergétiques –mis en œuvre déjà au cours de la mandature. Elle projette l’ouverture d’une Agence régionale du climat et la mise en place d’un schéma régional de biodiversité.

« Gérer autrement la Région »

Quant à Pierre Souvet, le président de l’ASEF (association Santé Environnement France) aborde l’axe du « vivre mieux » en facilitant « l’épanouissement personnel collectif, une politique éducative qui favorise les lieux de vie, les écoles de la 2e chance ». Il préconise «  un accès égal pour tous à la citoyenneté, l’éducation, le sport ». Et Sophie Camard intervient sur une autre priorité, « gérer autrement le budget de la Région, avec une meilleure transparence ». Il lui paraît nécessaire de réformer l’architecture de l’administration régionale, considérée comme une institution de guichet, se limitant « au saupoudrage ».

Stéphane Barles entend bien «  jouer un rôle perturbateur dans la vieille gauche traditionnelle. On veut faire le contrepoids dans toutes les régions ». Quant aux alliances, Sophie Camard envisageait un partenariat avec le Front de Gauche, qui a préféré faire cavalier seul. Cependant rien n’est remis en cause dans les rapprochements au second tour. Hervé Guerrera, élu d’Aix-en-Provence et du pays d’Aix considère «  fondamental que la Région reste à Gauche ». « Le bilan régional est bon mais on peut faire mieux. (D’ailleurs) on a beaucoup de socialistes dissidents chez nous » ajoute le directeur de campagne.

Les prochains RV de Europe Ecologie à voir sur http://provence.regions-europe-ecologie.fr

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • Novembre 2017

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • Novembre 2017

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • Octobre 2017

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • Octobre 2017

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • Octobre 2017

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • Septembre 2017

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard