Articles

Accueil > Actualités > Emploi : l’e-réputation, le nouveau CV

 

Emploi : l’e-réputation, le nouveau CV

18 janvier 2012 - Dernier ajout 19 janvier 2012

L’un des premiers réflexes des recruteurs de nos jours ? Filer regarder le profil d’un impétrant sur internet, sitôt sa candidature reçue. Voilà pourquoi il est impératif d’effectuer régulièrement une veille de son identité numérique. Et, si besoin, de la « nettoyer » ou encore de l’améliorer. Surtout quand on est jeune, et adepte de la totale transparence. Pour « devenir l’entrepreneur de votre vie  », conseils avisés de Fadhila Brahimi, dirigeante de FB associés, spécialiste du Personal Branding et co-auteur de Moi 2.0.


 

De quoi parle-t-on lorsque l’on évoque la protection de son identité sur la Toile ?

Dans le domaine de la protection il y a plusieurs choses en fait : il y a la protection des données personnelles, comme la protection de ma sphère. En réalité d’ailleurs, il faudrait plutôt parler d’intimité que de sphère personnelle. Pour la simple et bonne raison que nous avons tous des profils sociaux sur le web qui englobent le personnel comme le professionnel. Question intimité, on met le curseur où on veut : c’est ma relation sentimentale, c’est ma famille, c’est peut-être ma santé,...

La jeune génération, très connectée, doit rester particulièrement vigilante ?

La grande difficulté pour cette génération c’est qu’ils sont dans une philosophie de vie qui tourne autour de la transparence. Sans émettre de jugement tout fait, leur génération c’est « je dis ce que je pense, je dis ce que je fais ». Ils ont besoin d’être hyper connectés, c’est presque viscéral. Des études l’ont montré ; on a fait des tests. Il y a une nécessité pour cette génération de savoir ce que les autres font en temps réel, de pouvoir communiquer en temps réel avec son réseau, d’avoir l’info. La notion qui lui échappe le plus aujourd’hui la première c’est l’intimité. Comment je remets un cadre, comment je me protège. On n’est pas obligé de dire les choses à la terre entière !

JPEG - 21.8 ko
Fadhila Brahimi, experte ès Personal Branding

On imagine que ça peut poser problème dans la vie professionnelle...

Effectivement. L’autre élément qui peut être difficile sur la partie protection c’est l’utilisation extrême, et notamment par les jeunes, des media sociaux. Des outils qu’ils connaissent, contrairement à tout ce qui est dit par les parents et autres : ils savent très bien ce que tagger une photo veut dire, ou comment créer des listes d’amis. Je force un peu le trait, mais c’est une réalité. Ce qu’ils ne savent pas c’est que ces outils-là ne sont pas que des outils amicaux et de socialisation, mais aussi des outils professionnels. Ils ne savent pas qu’il y a Viadeo et Linkedin [des réseaux sociaux davantage tournés vers un contexte professionnel]. Comment arriver à distinguer dans l’ensemble de ces outils qu’il y a une utilisation sociale et personnelle et une utilisation plus professionnelle ? Et quand j’en ai une utilisation professionnelle, quel discours tenir ? Pas le même qu’avec ses amis ou sa famille. La difficulté consiste à adapter sa communication, son vocabulaire, sa syntaxe. Il faut savoir que sur ces réseau, on peut être en train de parler en ligne avec quelqu’un qui, aujourd’hui copain de la maison voisine, sera peut-être demain une relation professionnelle.

Quelques conseils donner, pour bien séparer sphère privée et professionnelle ?

Ils faut que les plus jeunes comprennent que Facebook, ça doit rester perso. On peut par exemple prendre un pseudo ou bien fermer son mur. Il faut également être attentif à la gestion de listes de personnes susceptibles de voir telle ou telle information. Je préconiserais, et c’est assez banal quand on ne sait pas faire le distinguo, d’avoir deux adresses e-mail différentes. Avec des profils associés à chacune. Je vois dans certains CV une adresse mail du type « monsieur67@hotmail.com ». En termes d’image aussi, cette distinction doit se faire, cela me paraît essentiel. À partir de là, tout le reste doit être adapté : la photo ou le vocabulaire, la manière dont on se présente. Sur un profil pro, je vais mettre une photo plus posée. Pas une photo de moi en vacances.

Y-a-t’il des choses à éviter à éviter à tout prix ? Parler de politique par exemple ?

Nous sommes en pleine phase de changement, on ne peut pas échapper à des interprétations. On peut tout savoir sur Internet à un moment donné. Si vous souhaitez camoufler des choses, vous avez intérêt à faire un sacré boulot, à être dans une situation de contrôle absolu en amont. Certains donneront leur couleur en se disant « je ne vais pas me cacher ». C’est plus facile dans certaines professions et dans certains domaines que dans d’autres.

Comment se protéger vis-à-vis d’un tiers qui publierait des informations susceptibles de nuire à sa e-réputation ?

La protection doit s’effectuer en amont. Prévenir la personne lorsque des photos sont prises, créer un groupe fermé pour les photos de famille, etc. Facebook pose de loin de le plus de soucis, mais la firme à fait quelques efforts de ce côté : vous pouvez demander à refuser d’être identifié, ou encore être notifié d’une publication vous concernant, pour pouvoir la retirer. On peut aussi signaler une photo, une attaque ou une atteinte à sa personne. Le problème reste que Facebook relève du droit américain. Le droit français ne s’applique pas.

Peut-on à l’inverse valoriser son profil numérique ?

Tout à fait. Une des façons de se protéger justement, c’est d’être proactif. Soit on gère son anonymat et là c’est un vrai boulot : de scruter en permanence, d’être sous pseudo, de tout fermer, de tout verrouiller... Où on opte pour l’autre stratégie, la stratégie d’abondance : je vais parler de moi, c’est moi qui vais prendre la parole et occuper l’espace. Et donc construire mon identité, mon image.

JPEG - 22.8 ko

Je ne parle pas d’inventer mais on peut utiliser des techniques de valorisation. Comme parler d’une petite expérience, ce que ça nous a apporté, quel était l’enjeu. J’ai l’exemple de quelqu’un qui a tout refait dans une maison ; il avait géré une équipe, sur un projet qui était de rénover un appartement, ce qui a permis à cet appartement de prendre de la valeur. Ce travail nécessitait de gérer un budget, d’organiser le temps de travail. Ce sont des compétences extraprofessionnelles transférables à une entreprise, que l’on peut faire apparaître habilement sur son profil, et mettre en avant lorsque l’on postule. Une autre façon de montrer quelle est sa personnalité, c’est de ne pas négliger ce qui concerne ses centres d’intérêt, ses passions, ses performances sportives...

L’identité numérique et la présence sur les réseaux deviennent incontournables dans le monde professionnel ?

A la fin des années 40, on tapait à la porte de l’entreprise pour être embauché. Puis on a appris à faire un CV. Ensuite on a du apprendre à faire une lettre de motivation. Puis passer par des bilan de compétence. Eh bien aujourd’hui dans la gestion de carrière, la gestion de sa présence digitale s’intègre complètement non seulement au processus d’employabilité, mais aussi pour aller vers des dépassements de soi. Et c’est important puisque nous allons vers des métiers qui sont de plus en plus difficile à cerner, à double ou triple compétences.
Il faut savoir que les médias sociaux jouent aussi un rôle d’apprentissage. L’entreprise est en train d’évoluer et d’intégrer les médias sociaux en interne. Cette entreprise n’aura pas le temps de former les gens sur ces réseaux donc tous ceux qui sont en train d’apprendre à partager des vidéos etc. sont en réalité en train de se former à communiquer, interagir. C’est une compétence de plus en plus demandé, dans la vie professionnelle. Les Viadeo et les Linkedin sont les futurs job boards pour moi. Nous avons fait une étude : les personnes que les recruteurs avaient le plus envie de rencontrer étaient les personnes ayant un profil bien rempli, actif, à jour. Où la personne parlait de ses centres d’intérêt, participait à la réflexion de groupes... Et ça, ça ne se voit pas dans un CV.


- Pour « nettoyer » son identité numérique, et parfaire sa e-réputation, vous pouvez vous adresser directement aux éditeurs du site, blog, statut pour leur demander de retirer l’information gênante vous concernant.
Si vous n’y parvenez pas, ou si vous préférez tout simplement déléguer, il existe une multitude de « nettoyeurs » d’e-réputation sur le net. Ils se chargent de se mettre en contact avec l’éditeur pour lui indiquer qu’il contrevient à la loi et ce qu’il encoure, par mise en demeure par courrier recommandé si nécessaire. En général cela suffit pour voir l’information retirée. Lorsque le nettoyeur ne parvient vraiment pas à faire disparaître la photo ou le propos litigieux, il « noie » l’information, afin de la rétrograder dans les pages de résultats des moteurs de recherche. Il vous en coûtera entre 75 et 150 € environ pour chaque lien effacé.

- Pour les cas plus complexes, il ne faut pas hésiter à saisir la CNIL, qui a pouvoir de sanction. Le web n’est pas (totalement) une zone de non droit. La loi informatique et liberté de 1978 s’applique, ainsi que la Loppsi 1 et 2.
En parallèle, vous pouvez également déposer une plainte au pénal. Là où ça se gâte, c’est lorsque l’information compromettante ou diffamatoire a été publiée à l’étranger, où le droit français ne s’applique pas. C’est le cas de Facebook, qui relève de la justice américaine. Et aux Etats-Unis, la liberté d’expression est sacrée. Contacter un avocat spécialiste du droit 2.0 peut s’avérer une bonne option. Il cherchera alors une faille, comme jouer sur la notion de propriété intellectuelle par exemple.

- Les principaux réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Viadeo, Linkedin,...

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard