Articles

Accueil > Actualités > Economie : binômes d’entreprises PACA/Maghreb, un ticket gagnant

 

Economie : binômes d’entreprises PACA/Maghreb, un ticket gagnant

4 juillet 2010

L’Adeci (association régionale pour le développement de la coopération industrielle internationale) vient de décerner ses Trophées du Compagnonnage industriel à trois entrepreneurs provençaux et à leurs partenaires des pays du Maghreb. L’association œuvre depuis 1980 au développement d’initiatives, permettant le rapprochement d’entreprises de même secteur d’activité sur les deux rives de la Méditerranée. La cérémonie du 30 juin à l’Hôtel de Région fut l’occasion de rencontrer son président fraîchement élu, Hicham El Merini.


 

JPEG - 66.8 ko
Le nouveau président de Adeci, Hicham El Merini

Le même jour, l’Adeci s’est choisie un nouveau patron lors de l’assemblée générale. Hicham El Merini, français d’origine marocaine, natif de Marrakech succède à Francis Testa, président fondateur et Emile Zarka, président d’honneur. Depuis une dizaine d’années, il s’implique dans l’association « parce que j’y crois. C’est un outil indispensable au développement d’une entreprise à l’international ». L’approche d’Adeci est effectivement intéressante. Elle offre à ses adhérents, l’opportunité à la fois de réaliser un transfert de compétences par le compagnonnage et de constituer un réseau.

Un dialogue constructif avec l’Adeci

M. El Merini, PDG d’Amesys International, basée à Aix-en-Provence a exploité cette méthodologie judicieuse pour son propre business. Il a ainsi sollicité l’expertise d’Adeci pour ses propres démarches. L’association développe depuis trente ans, une spécificité. Elle crée le dialogue entre des entrepreneurs de même secteur, pourvus de mêmes objectifs, de mêmes intérêts économiques en instaurant un langage universel. Elle est à la source de partenariats méditerranéens autour desquels se tissent de véritables histoires mutuelles entre les entreprises de PACA et du Maghreb.

Le jeune dirigeant de 45 ans, de formation technique -Maîtrise électronique/électrotechnique et automatique-, confortée par un MBA de Commerce International est à la tête d’une société de 800 personnes. Amesys International fabrique des systèmes de sécurité physique et informatique ainsi que de l’instrumentation de navigation pour les bateaux militaires. Le procédé de fabrication de marque Ben est de renommée internationale. « Nous avons une culture export dans l’entreprise », 50 % du CA est réalisé à l’international.

JPEG - 59.2 ko
Le président d’honneur de l’association, Emile Zarka

Un réseau de plus de 350 entreprises industrielles

Le nouveau président d’Adeci a pu développer par l’association, des compagnonnages en Tunisie et au Maroc. Notamment, il a fondé dans ce dernier pays, une filiale du groupe Amesys, spécialisée dans la microélectronique, dédiée au monde de la téléphonie mobile. Le réseau Adeci est pour le moins dynamique, il rassemble plus de 350 entreprises industrielles. La mission de l’association est l’accompagnement sur le terrain, le conseil aux entreprises régionales. L’accès aux financements nationaux et internationaux, inhérents à la coopération Nord/Sud est facilité. Concrètement, 300 à 400 interventions sont programmées tous les ans auprès des PMI régionales. Elles peuvent relever de transmission d’opportunités d’affaires, de recherche de partenaires méditerranéens, d’assistance technique au montage d’opérations de partenariats,…Les secteurs représentés sont très éclectiques : agro-alimentaire, pharmacie, climatisation, environnement, etc. « Nous avons un vivier de PME dans l’énergie durable. Nous avons une vraie richesse dans notre tissu économique » fait observer M. El Merini. Par la dynamique impulsée, les partenariats tendent à se créer tout seul au sein du réseau.

Pour l’instant, 86 % des actions sont orientées vers le Maghreb. L’un des objectifs de M. El Merini, lors de son mandat est de continuer à renforcer le réseau méditerranéen, de contribuer à la création de richesses. D’ailleurs, des pourparlers sont en cours avec l’Egypte et le Liban. Sa volonté est aussi de transférer cette méthodologie gagnant-gagnant et de l’essaimer dans d’autres pays, « on souhaite aller chercher des marchés en Afrique ».

JPEG - 63.7 ko
Le directeur général, Jean-Claude Sitbon

Les Trophées 2010 du Compagnonnage industriel

La remise des Trophées du Compagnonnage industriel PACA/Maghreb était placée sous l’égide de M. Zarka et de Jean-Louis Canal, président de la commission des relations internationales, Europe et Eurorégion du Conseil régional. La collectivité territoriale soutient depuis plusieurs années l’initiative de l’association. Les lauréats ont été sélectionnés selon des critères d’exemplarité de leur partenariat, de l’efficacité de leurs résultats et de caractère durable des échanges établis. Les trois binômes d’entreprises sont les sociétés Cime (Marseille) et Unibuild-Rcib (Alger), pour le Maroc, les établissements Ferrigno (Port Saint-Louis du Rhône) et Iglo Fish (Laayoune) et enfin pour la Tunisie, « Pharma Plus » (Aix-en-Provence) et Elixir (Tunis).

Provence, Alger, Laayoune, Tunis

Spécialisée dans la distribution de matériels de production d’eau glacée et de traitement d’air, Cime réalise la totalité de son chiffre d’affaires en Algérie. Ses dirigeants Patrick Boukobza et Philippe Estanislao dépassent leur rôle d’importateur distributeur en développant des capacités d’ingénierie et de maintenance. Cette stratégie les a amené à un partenariat d’association avec une entreprise algéro-libanaise de construction, Unibuild-RCIB, dirigée par Imad Bsat. Au Maroc, la société Ferrigno, fabricant de conserves de poissons, commercialisées auprès de la grande distribution et dans l’épicerie fine conduit un partenariat avec une entreprise de Laayoune, Dominique Ferrigno décide de diversifier ses activités en lançant de nouvelles productions : plats cuisinés et sauces à base de poissons. Il propose à Nabi Dazi, dirigeant d’une société de pêche dans le Sud marocain d’acheter le produit de sa pêche. La préparation et l’expédition doivent répondre à des critères rigoureux. Iglo fish approvisionne pour 1 500 tonnes par an, la société Ferrigno. Ce dernier projette de construire en concertation avec son partenaire, une conserverie de poissons, capable de produire 3 à 4 000 tonnes de conserves/an. Le binôme Laboratoires Pharma Plus/Elixir s’investit dans le marché de la parapharmacie. Pharma Plus, implantée à La Fare les Oliviers, dirigée par Pierre Boury a confié l’importation et la distribution d’une gamme de produits à Elixir dont le gérant est Larbi Mhirsi, pharmacien. Le laboratoire français dispense à l’équipe de vente du partenaire tunisien, assistance, formation et conseils.

Les six lauréats ont témoigné de leur expérience commune. Le plus surprenant est leur complicité, leur enthousiasme à travailler ensemble. A l’image du binôme marocain, les deux intéressés confient que « le feeling est passé entre nous. Maintenant, on marche à l’amitié ». Jean-Claude Sitbon, directeur général de l’Adeci observe au cours du temps, « une qualité de relation humaine, la confiance mutuelle générée ». En revanche, la réalité est là, « nous avons affaire à des contrats à la méditerranéenne : pas de papier, pas de contrat ». Les compagnonnages reposent bien souvent sur une confiance absolue car des relations d’amitié naissent.

JPEG - 92.5 ko
Les lauréats des Trophées 2010 du Compagnonnage industriel

« L’UPM fait de l’Adeci sans le savoir »

A la remise des Trophées 2010 était présent Julien Aubert, responsable des Affaires Economiques et de Financement de Projets à la Mission interministérielle de l’Union pour la Méditerranée (UPM). Il déclare que l’un des axes, exposés au For’UM –forum de l’UPM, qui s’est déroulé à Marseille en mai dernier- est le développement des PME par le biais du nouvel outil mis en place, le FARO (Fonds d’Amorçage, de Réalisation et d’Orientation). Il fait remarquer que « l’Adeci fait de l’UPM sans le savoir et que l’UPM fait de l’Adeci sans le savoir ». Sauf que l’Adeci pratique cette méthodologie depuis 1980 ! M. Aubert ne peut s’empêcher de constater que le compagnonnage version Adeci fonctionne plutôt bien. L’association a su, semble-t-il, accorder « un rôle majeur à l’humain, une importance à la mise en relation et à la nécessité de proximité » dans une économie de marché difficile.

« Un nouveau projet, ce sont des emplois en plus »

M. El Merini indique qu’aucune action commune ne s’est instaurée avec l’UPM pour le moment. Il ne semble pas persuadé de la cohérence du dispositif, « si cela ressemble au processus de Barcelone, alors cela est voué à l’échec. L’idée est très belle mais il faut qu’elle soit suivie d’actions et de moyens ». «  Il s’agit d’ouvrir ce projet à des PME » souligne-t-il alors que les initiatives sont aujourd’hui portées par de grands groupes internationaux.

Le président d’Adeci est convaincu que le marché méditerranéen reste extrêmement ouvert. L’association poursuit son chemin, son objectif est de drainer de nouveaux adhérents. Car « un nouvel adhérent est synonyme d’un nouveau projet qui peut prendre vie. Et un projet de plus, ce sont des emplois en plus ».

Adeci, Immeuble CMCI, 2 rue Henri Barbusse, 13001 Marseille, tél 04 91 14 42 28, mél : adeci@adeci.org, site http://www.adeci.org

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard