Articles

Accueil > Actualités > Eau : 2012, un forum mondial de solutions ?

 

Eau : 2012, un forum mondial de solutions ?

4 juin 2010

Marseille vient de lancer le 6e Forum mondial de l’eau devant un parterre de personnalités, entourant le maire Jean-Claude Gaudin telles Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat de l’Ecologie, le recteur de l’UNESCO-IHE pour l’éducation à l’eau, Andras Szöllösi-Nagy et Loïc Fauchon, président du Conseil mondial de l’eau. Plus de 400 délégués et responsables d’organisations de l’eau étaient réunis en France les 3 et 4 juin en vue de la préparation du Forum mondial de l’eau en mars 2012, se déroulant dans la cité phocéenne.


 

JPEG - 61.4 ko
Lancement du forum de l’eau 2012 à Marseille

« L’eau sale tue, elle est la première cause de mortalité. L’eau, c’est parler de demain. Avec l’urbanisation galopante, le traitement de l’eau devient une question urgente » déclare Chantal Jouanno. Il lui semble indispensable d’adopter une méthode collective. Aujourd’hui, selon la ministre, toutes les parties sont représentées dans cette bataille de l’eau : experts, entreprises, Etats, collectivités, ONG, partenaires sociaux. La secrétaire d’Etat de l’Ecologie relève le défi de faire du Forum mondial de l’eau, une instance de dialogue permanent. 2012 peut être « la reconnaissance d’un droit à l’accès à l’eau et à l’assainissement », souligne-t-elle alors que plus de deux milliards de personnes en 2015 n’auront pas accès à l’eau si rien n’est fait. Elle s’est dite frappée à son arrivée au ministère (janvier 2009) « d’une forme d’aveuglement politique. La question de l’eau était sous-traitée. Aucune organisation (publique) n’était consacrée à l’eau » dans le monde.

« L’eau, un droit à la vie »

L’eau devrait figurer en première place dans les objectifs du Millénaire pour le Développement. En France, les choses évoluent selon la ministre. Le 2 juin, lors du lancement officiel à Paris, le président de la République a affirmé que notre pays rejoindra les 18 nations, adhérentes à la convention des Nations Unies sur les cours d’eau internationaux à des fins autres que la navigation. Nicolas Sarkozy, rapporte Mme Jouanno, encourage l’Espagne et l’Allemagne, préparant un projet de résolution au Conseil des Droits de l’Homme. Enfin, lors de sa présidence du G8 et du G20, en 2011, la France fera de la thématique de l’eau, une question centrale. « Le droit d’accès à l’eau est un droit humain fondamental, le droit à la vie », ajoute-t-elle.

Et l’eau peut aussi rapporter gros, chaque euro investi rapporte huit euros ! Pour sa part, le président du Conseil mondial de l’eau incite fortement à utiliser toutes les technologies pour les populations démunies d’eau. « L’eau apporte la vie et la dignité », la communauté internationale doit redoubler d’efforts. « Il faut apprendre à consommer mieux donc moins, faire attention aux usages de l’eau. Il faut réguler la demande, accroître l’offre » argumente Loïc Fauchon.

JPEG - 54.1 ko
Andras Szöllösi-Nagy, recteur de l’UNESCO-IHE pour l’éducation de l’eau

« La gestion de l’eau est très locale »

Pour avancer sur ces problématiques, il est nécessaire de considérer deux visions d’ensemble, locale et planétaire. Ainsi, comme le rappelle Mme Jouanno, « la gestion de l’eau est très locale ». D’ailleurs, les responsables politiques locaux l’ont confirmé. Le maire Jean-Claude Gaudin a évoqué notamment la réalisation de la première station d’épuration souterraine biologique du monde en 2008, « Géolide ». Michel Vauzelle, président du Conseil régional PACA insiste sur un enjeu, « la capacité de maîtrise en eau, nous avons une expertise mondialement reconnue ».

Ce Forum de l’eau en 2012 symbolise un immense espoir pour les responsables politiques. Car les statistiques montrent l’urgence : 2.5 milliards de personnes souffrent au quotidien de graves difficultés dues à un manque d’accès à l’eau potable. 5 millions meurent chaque année dont 1.8 millions d’enfants à cause d’une eau impropre à la consommation. Insuffisance en eau, défaut d’équipements sanitaires et d’hygiène constituent une menace forte pour la santé publique.

JPEG - 51.9 ko
Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie

Une feuille de route pour le Forum mondial

Cette réunion de lancement fournira une feuille de route pour les deux années à venir et permettra d’abonder les débats du Forum en 2012. En effet, les 3 et 4 juin, des représentants de plusieurs dizaines de pays et d’organisations participent à des ateliers à Marseille afin de déterminer les priorités clés mondiales, relatives à l’eau. Les pistes de travail gravitent autour de l’accès à l’eau potable et des installations sanitaires aux populations qui en sont privées, de l’eau au travers de la santé, de l’alimentation et de l’énergie, enfin la gestion de la sécurité de l’eau via les frontières.

Chantal Jouanno aborde le cas de l’Union pour la Méditerranée, qui fixe de grands axes stratégiques sur la politique de l’eau, « l’eau est au cœur de l’UPM » malgré le drame israélo-palestinien de lundi dernier. Quant au sommet de l’ONU sur le changement climatique en décembre 2009, elle déplore que « Copenhague n’ait pas fait forcément le lien avec l’eau ».

JPEG - 56.1 ko
Loïc Fauchon, président du Conseil mondial de l’eau

Le Forum veut s’inscrire dans l’action

Pour sa part, Loïc Fauchon préfère une organisation indépendante telle le Conseil mondial de l’eau, « pour ne pas refaire Copenhague ». Cela crée des situations complexes, et des différents non réglés. En revanche, l’ONU a bien voulu « jouer le jeu avec nous. Pour la première fois, l’ONU a autorisé à se présenter au Conseil d’administration » plusieurs de ses organisations : la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), le CNUEH (Centre des Nations Unies pour les établissements humains) et l’UNESCO. Mais seulement trois représentants de ces autorités de l’ONU siègent sur un total de 36 administrateurs…

Néanmoins, Mme Jouanno et M. Fauchon s’accordent à dire que le Forum reste un processus continu, extrêmement souple, concret. 2012 est d’ores et déjà annoncé comme le forum des solutions pour promouvoir le droit d’accès à l’eau. L’eau est gravement menacée aujourd’hui, « beaucoup de gens n’ont pas d’eau, on le sait. Maintenant, on s’inscrit dans l’action » constate-t-il amèrement. « On ne veut pas d’une eau confisquée mais partagée » renchérit-il, « il faut donner sa chance à l’eau ».

Conseil mondial de l’eau

Fondé en 1996, le Conseil mondial de l’eau est une organisation internationale indépendante, située à Marseille. Association française à but non lucratif, elle est dotée d’un statut spécial d’organe consultatif auprès de l’UNESCO et de l’ECOSOC (Conseil économique et social des Nations Unies). Plus de 400 organisations internationales sont membres du Conseil mondial de l’eau, comprenant des ONG, Etats, entreprises, réseaux professionnels, instituts de recherche répartis dans plus de 60 pays. Le président du Conseil est Loïc Fauchon, par ailleurs PDG du Groupe des Eaux de Marseille.

La mission de ce Conseil est de sensibiliser aux enjeux de l’eau, générer la prise de décisions et la mise en œuvre d’actions. Il vise à promouvoir la gestion et l’utilisation durable des ressources en eau.

Il organise un Forum mondial de l’eau, tous les trois ans, en lien étroit avec les autorités du pays d’accueil. Le Forum mondial est le plus grand événement international thématique de l’eau, rassemblant plus de 20 000 participants du monde entier. Le prochain aura lieu à Marseille en 2012, après Istanbul l’an passé.

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard