Articles

Accueil > Actualités > Du 30 novembre au 4 décembre, Cinémas d’Afriques : « nous avons monté les (...)

 

Du 30 novembre au 4 décembre, Cinémas d’Afriques : « nous avons monté les marches du Palais… »

1er décembre 2010

Hier soir, s’est déroulée la cérémonie d’ouverture de la 4e édition de « Miroirs et cinémas d’Afriques » à Marseille, dans un lieu pour le moins inhabituel : le Muséum du Palais Longchamp. Cette année, le président d’honneur est Manthia Diawara. L’association Afriki Djigui Theatri et la présidente du festival, Naky Sy Savané épinglent une belle programmation et réussit la gageure de s’entourer d’invités de renommée.


 

JPEG - 63 ko

Bercés par des musiques africaines dès leur arrivée, les visiteurs ont assisté à une cérémonie peu banale, non conventionnelle. A l’entrée du Muséum d’histoire naturelle, plusieurs choristes nous réservaient le meilleur accueil. « Bienvenue à vous qui êtes venus parfois de très loin » annonce un formidable maître de cérémonie, Kélétigu Coulibaly. Drôle, imprévisible, il apporte chaleur et convivialité à cette inauguration, aux côtés de Naky Sy Savané. « Nous allons partager cette fête avec un Monsieur qui a travaillé beaucoup sur le cinéma, écrit beaucoup de livres » autour de l’Afrique, « il fut l’un des acteurs forts de la campagne de Barack Obama en milieu universitaire ». Il vient de nommer Manthia Diawara, hôte d’honneur. Le président d’honneur gravit, énergiquement, les marches, couvertes d’un tapis rouge, menant à l’entrée du Muséum.

Kélétigu continue son speech. « Il faut respecter les traditions », un danseur surgit de nulle part, se laisse emporter sur les rythmes de deux percussionnistes africains. L’accueil des invités se poursuit cahin-caha. Kélétigu appelle Nasser Eddine Benalia, réalisateur algérien notamment de « La Casbah d’Alger », puis Fabrice Pierre de la Guadeloupe, auteur de « Le gardien » ou encore la cinéaste congolaise Denise Ndzakou qui présentera « Ce qui disent les Noirs ».

JPEG - 103.5 ko

« Les femmes, très présentes dans ce festival »

Puis, les membres du jury sont à leur tour accueillis en musique. « Les femmes sont très présentes dans ce festival, nous avons des représentantes de la Marche Mondiale des Femmes », poursuit avec emphase le maître de cérémonie. « Elles arrivent toutes en même temps pour montrer qu’elles sont solidaires », élégamment, emmenées par Naky Sy Savané. Les invités sont enfin rassemblés…ou presque. D’autres arriveront encore en cours de soirée comme Marcel Zang, brillant écrivain.

JPEG - 75.3 ko

« Nous avons monté les marches du Palais Longchamp » s’écrie Kélétigu, « le tam-tam parleur a dit ça ». Nous emboîtons le pas à la présidente de l’événement, traversons, surpris, le Muséum et rejoignons la salle de projection, dressée à l’improviste pour ces journées du 7e Art africain. La responsable des lieux nous déclare que « la culture se veut d’être polyvalente. Nous vivons une époque de mixité, nous mélangeons les genres ». Tant mieux, l’idée est rudement sympa. Pour la deuxième année, le Muséum abrite le festival. Daniel Hermann, adjoint au maire de Marseille délégué à la Culture souligne l’importance de l’événement, qui « évoque toute l’Afrique : ses rêves, ses émotions, ses drames, ses révolutions ».

JPEG - 54.9 ko

Hommage à Naky par Manthia Diawara

Naky, très effacée esquisse quelques mots et laisse le bavard Kélétigu poursuivre la cérémonie, avec humour. « Nous avons coutume de célébrer ceux et celles qui méritent d’être célébrées : les femmes » insiste-t-il. Un trophée est tout d’abord remis à Manthia Diawara, un homme simple, discret, mais ô combien talentueux. Il est le directeur-fondateur du Département des Etudes africaines et de l’Institut Affaires africaines afro-américaines à l’Université de New-York. Etonné, « je suis très content d’être là, c’est la première fois que je viens à Marseille, je suis très honoré » nous dit-il, ému. Il rendra un hommage appuyé à Naky Sy Savané, « pour moi, elle est la plus grande actrice africaine. Les conditions étant ce qu’elles sont, notamment en Côte d’Ivoire ». Naky est ivoirienne, elle a tourné avec les plus grands réalisateurs du continent dont Sembène Ousmane. Comédienne au théâtre et au cinéma, Naky a vu son parcours, couronné de distinctions pour son interprétation aux festivals Vues d’Afrique à Montréal et de Kouriba au Maroc, des Prix « Unicef », Kilimandjaro. A Marseille, elle a fondé Afriki Djigui Theatri, une structure, faisant la promotion de la culture africaine. Naky est aussi une militante active de la lutte pour l’émancipation des femmes.

JPEG - 61.1 ko

Autre militante, Aline Vergnon-Bondarnaud

Autre femme à l’honneur fut Aline Vergnon-Bondarnaud, présidente du GRAIF (Groupement Régional pour l’Action et l’Information des Femmes), ancienne Déléguée régionale aux Droits des femmes et égalité à la DRDFE de la Préfecture de Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le Consul général du Sénégal, Moukhtar Kouyaté lui remettra le Prix de la Reconnaissance de l’engagement pour le Droit des Femmes. Aline Vergnon-Bondarnaud dédiera ce trophée à toutes les femmes et en particulier à Naky, « outre l’actrice, une grande militante de qualité ». Notons que parmi l’assistance, plusieurs responsables d’associations oeuvrant pour les Droits et la protection des femmes étaient présentes.

Du beau cinéma à découvrir

Dernier roulement de tam-tam pour marquer l’entrée d’un homme…le premier professeur de théâtre de Naky. « Elle avait 16 ans, elle était fille d’imam mais je ne savais pas. Je sens que j’ai réussi quelque chose » en posant, avec tendresse, un regard sur la présidente du festival.

JPEG - 55.8 ko

Silence, place au cinéma avec la projection du premier film de la 4e édition, « Conakry Kas » du malien Manthia Diawara. « Miroirs et Cinémas d’Afriques » marient longs et courts-métrages, documentaires, exposition d’art plastique, rencontres et deux tables rondes, aujourd’hui et demain. Un festival à découvrir absolument. Bon voyage en terre africaine.

Festival « Miroirs et cinémas d’Afriques », organisé par l’association Afriki Djigui Theatri. Contact : 27 rue d’Anvers, 13004 Marseille, tél 04 91 08 49 39/06 78 72 23 19, email miroirsdafriques@yahoo.fr, site http://www.djigui.org

Du 30 novembre au 5 décembre, au Muséum du Palais Longchamp. Des séances scolaires sont proposées toute la durée du festival. Deux tables rondes sont présentées mercredi 1er décembre, « La femme au cœur des luttes émancipatrices des peuples » et jeudi 2 décembre, « Cinquantenaire des indépendances et la place des auteurs africains dans la traçabilité de cette page de l’Histoire ».

Vendredi 3 décembre, projections prévues aussi au Cinéma Lumière à La Ciotat.

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard