Articles

Accueil > Actualités > Du 20 au 26 novembre : Marseille, Cité de l’Aïd

 

Du 20 au 26 novembre : Marseille, Cité de l’Aïd

11 novembre 2009

Le festival « L’Aïd dans la Cité, une fête à partager » fait son nid au cœur de la ville. Cet événement unique en son genre en France est fédérateur, rassemblant toutes les communautés. L’Union des Familles Musulmanes des Bouches-du-Rhône (UFM 13) affiche une 6e édition prometteuse. Coup de projecteur sur un programme dense, reposant notamment sur des thématiques telles la Turquie, l’Algérie et l’Enfance.


 

JPEG - 55.9 ko
La directrice Nasséra Benmarnia et le président Nordine Hagoug présentent le programme de la 6e édition.

La fête de la famille et du partage n’en demeure pas moins la manifestation phare de la prochaine version de « L’Aïd dans la Cité ». Le 22 novembre, le « Dôme » abritera une pléthore d’animations musicales et sportives. Cette grande kermesse réunit tous les quartiers de Marseille, toutes les communautés, toutes les générations pour vivre un dimanche en famille, dans une ambiance bon enfant. Le public pourra flâner le long d’une multitude de stands et être acteur, en participant à des ateliers de travaux manuels, d’arts plastiques, de tatouage au henné ou encore à des parcours sportifs. Sur la scène du « Dôme », se déroulera une cascade de spectacles : chants et danses du monde (oriental, africain, chaoui, bollywood, salsa,…), défilé de mode, tours de magie, sketch, mime. Une fête à partager, en particulier avec les minots qui recevront un petit cadeau.

L’Enfance, Algérie, Turquie à l’honneur

Hormis l’incontournable fête du « Dôme », des éclairages particuliers mettent en lumière l’Enfance, la Turquie et l’Algérie. Ainsi dans le cadre du 20e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, l’UFM 13 souhaitait « montrer son attachement au travail de l’UNICEF et à la défense des enfants », souligne le président, Nouredine Hagoug. En partenariat avec l’UNICEF, l’association propose un film remarquable, évoquant les destins d’enfants de par le monde, sous le regard de sept grands réalisateurs. L’un d’entre eux, le français Mehdi Charef sera présent à la séance.

L’Algérie fait également une part belle au cinéma. L’UFM 13 s’est acoquinée avec l’association marseillaise Aflam, organisatrice du festival en cours, Cinéma(s) d’Algérie. Six films seront projetés : O combien je vous aime, de Azzedine Meddour, Dernier maquis de Rabah Ameur-Zaïmeche, Beur, Blanc, Rouge de Mahmoud Zemmouri, Mémoire du 8 mai 1945 de Mariem Hamidat –relatant la tragique répression par l’armée française à Sétif. Deux courts-métrages rendront hommage à Djamel Kelfaoui, disparu brutalement en mai 2009. Portrait de Djamel Kelfaoui évoque sa passion pour la musique populaire et l’histoire de la musique algérienne. Un de ses documentaires sera diffusé, Cheb Hasni, je vis encore, consacré à la vie de l’idole du « raï love ». En lien avec la Maison de la culture de Tizi Ouzou et avec le soutien du Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France à Alger, l’UFM 13 accueille un spectacle de danses traditionnelles du ballet « Les étoiles de Mouloud » en l’honneur de feu Mouloud Mammeri. Ce regard de l’association sur ce pays s’imposait, « nous avons une grande communauté algérienne (à Marseille). L’Algérie parle à beaucoup de marseillais par leur histoire personnelle. On voulait rapprocher les deux rives de la Méditerranée » commente le président Hagoug.

Un grand pays musulman s’invite également à « l’Aïd dans la Cité » à l’occasion de l’année de la Turquie. Exceptionnellement, « Les Derviches tourneurs de Konya » seront à Marseille, leur dernier passage date de plus de vingt ans. Héritiers d’une tradition musulmane soufie, les artistes donnent un spectacle, mêlant musique, chant et danse, reconnu comme un sommet de l’esthétique orientale. En prélude, l’ethnologue et musicologue, Sami Sadak nous délivrera les arcanes de cette initiation à la philosophie soufie des derviches.

JPEG - 78.8 ko
La fête de la famille et du partage, dimanche 22 novembre au Dôme sera le temps fort de l’Aïd dans la Cité

Les sensibilités marseillaises réunies

Le programme de cette semaine très riche se poursuit avec des ateliers de calligraphie arabe et berbère, des expositions de peinture, des conférences, des rencontres autour du conte et d’un thé dansant.

La directrice de l’UFM 13, Nassera Benmarnia insiste sur le travail de titan, effectué par les bénévoles pour la mise en place du festival. Une centaine de personnes donnent de leur temps sur cette opération. L’UFM13 a su fédérer autour de cette 6e édition, quelque 92 associations. Toutes les sensibilités marseillaises sont rassemblées. Le public est très mixte, le festival draine des familles musulmanes ou non musulmanes. « C’était une volonté dès le départ, visible dès la première édition », souligne la directrice. L’ensemble des animations sont gratuites –sauf les spectacles de la Turquie et de l’Algérie, Les nocturnes de l’Aïd dans la Cité avec le conteur Abdou Amri Zahri. Cette quasi-gratuité est possible grâce à un budget important de 470 000 €, qui « reste stable. Les aides publiques sont plutôt révisées à la baisse, mais le mécénat est en hausse » indique Nouredine Hagoug. Les principaux partenaires sont notamment la Région, le Département, la Ville et la Communauté urbaine de Marseille, l’Acsé (Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances).

Outre le « Dôme », toutes les animations auront lieu dans l’hyper centre de Marseille. Un choix de l’association que Nassera Benmarnia justifie « les quartiers Nord ne sont pas facilement accessibles, il y a peu de lieux publics culturels ».

« L’Aïd dans la Cité » vient illustrer à contre-courant le débat autour de l’identité nationale. « L’intégration n’est pas une assimilation, l’intégration c’est celle qui fait évoluer la culture nationale » nous dit Roger Cornu, vice-président du Comité UNICEF des Bouches-du-Rhône. Et Nassera Benmarnia de renchérir, « on fait partie de cette identité nationale, même si les cultures sont différentes »…

Festival « L’Aïd dans la Cité, une fête à partager », du 20 au 26 novembre. UFM, 26 rue Nationale, 13001 Marseille. Renseignements : tél 04 91 91 99 35, mail ufm13@wanadoo.fr, site : http://www.ufm13.org

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

  • 14 septembre

     

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité Vaste article du New York Times sur l’état des piscines à Marseille... https://www.nytimes.com/2017/09/14/world/europe/marseille-piscines-publiques-inegalite.html?smid=fb-nytimes&smtyp=cur

     

  • 11 septembre

     

    Manifestation contre ordonnance travail le 12 sept Vieux Port

    Rassemblement est prévu au vieux port à 10h30, à l’appel Front social 13. Front Social est composé de syndicats (CGT, Sud, Solidaires, FSU, UNEF, UNL, la CNT..) et d’associations. "Le programme d’Emmanuel Macron consiste à mettre en œuvre la politique qui a été imposée à la Grèce, à l’Espagne, au Portugal... Pour la France son projet est de faire baisser les salaires , faciliter les licenciements , supprimer le CDI , réduire au maximum les droits des salariés ,baisser les retraites , baisser fortement les aides sociales , les indemnités chômage, supprimer un maximum de dépenses publiques dans : l’éducation , la santé , les services sociaux ... pour faire en sorte que le travail en France soit moins (...)

     

  • 11 septembre

     

    Préavis de grève lycée Saint Charles Marseille

    Les enseignants du lycée Saint-Charles de Marseille ont déposé un préavis de grève pour ce lundi 11 septembre. Ils sont remontés contre une série de dysfonctionnements au sein de l’établissement parmi lesquels des problèmes d’emploi du temps et des règles de sécurité trop strictes.

     

  • 11 septembre

     

    Ouragan Irma : Air France accusée de gonfler ses prix pour quitter Saint-Martin et Saint-Barthélemy

    Une pétition signée par plus de 40 000 personnes dénonce les prix des billets d’avion d’Air France pour quitter l’île dévastée de Saint-Martin. La compagnie réfute ces accusations et explique à France info avoir mis en place un tarif spécial rapartiement.. http://www.francetvinfo.fr/meteo/cyclone-ouragan/ouragan-irma/ouragan-irma-air-france-accusee-de-gonfler-ses-prix-pour-quitter-saint-martin-et-saint-barthelemy_2365898.html#xtor=CS1-746

     

  • 11 septembre

     

    Prestations sociales : bavures en chaîne dans la chasse aux fraudeurs

    Alors que le gouvernement prépare une loi sur « le droit à l’erreur pour les entreprises », le défenseur des droits Jacques Toubon réclame la même disposition pour les particuliers. Il l’écrit dans un rapport glaçant sur les abus de la lutte contre « la fraude aux prestations sociales », qui laisse entrevoir une chasse arbitraire à l’usager. Le rapport précise que la lutte contre la fraude aux prestations sociales – qui se distingue de la fraude aux cotisations sociales des entreprises (non traitée dans ce rapport) – s’est considérablement développée depuis la loi du 13 août 2004 sur la réforme de l’assurance-maladie. : Le journal Le Monde le précise : « Selon la Délégation à la lutte contre la fraude, la (...)

     

  • 8 septembre

     

    Pôle emploi, est aussi en difficulté avec la baisse des Contrats aidés

    Le serpent qui se mord la queue... Selon FO-Pôle emploi, 2 000 contrats aidés seraient supprimés au sein même de l’opérateur public. Le syndicat réclame une pérennisation de leurs emplois.

     

  • 6 septembre

     

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier

    Corderie : la ministre de la Culture confirme le projet immobilier La ministre a tranché. Le périmètre classé de l’ancienne carrière grecque découverte à Marseille sur le site de la Corderie ne sera pas modifié par la loi, a annoncé, le 04/09 par communiqué la ministre de la Culture Françoise Nyssen, alors que plusieurs élus et riverains lui demandaient de...

     

  • 6 septembre

     

    La campagne d’Emmaüs pour dénoncer le drame vécu par les migrants

    Un clip et une traversée à la nage pour interpeller sur le sort des migrants morts en Méditerranée Emmaüs lance une campagne pour dénoncer le drame vécu par les migrants. Outre un clip, une traversée du détroit de Gibraltar est organisée en hommage aux dizaines de milliers de personnes mortes en Méditerranée .Emmaüs a lancé jeudi 31 août une pétition et un nouveau clip intitulé "Article 13 : pour que sur terre aucun être ne soit illégal". Une référence explicite à un article de la Déclaration universelle des droits de l’Homme qui garantit la liberté de circulation pour toutes et tous. Ce droit est refusé aux migrants qui tentent de venir en Europe, selon l’association fondé par l’Abbé Pierre (...)

     

Articles récents

Articles au hasard