Articles

Accueil > Une Histoire, Cent Mémoires > « Douce France » : dix ans de luttes des enfants de l’immigration, racontés à (...)

 

« Douce France » : dix ans de luttes des enfants de l’immigration, racontés à la nouvelle génération

2 décembre 2008 - Dernier ajout 13 décembre 2008

Dossier Marche pour l’égalité, 25 ans après

Le film documentaire de Mogniss H. Abdallah a été projeté gratuitement hier au cinéma Les Variétés, sur l’initiative des organisateurs de l’Aïd dans la cité. Datant de 1993, il retrace « la saga du mouvement Beur », une décennie de combats pour l’égalité. Les nombreuses personnes présentes, parmi lesquelles beaucoup de jeunes, ont pu débattre après la séance avec le réalisateur, fondateur de l’agence de presse IM’média.


 

Le documentaire, bien qu’ayant été diffusé dans plusieurs pays étrangers, n’est jamais passé sur les chaînes françaises. Aucune d’entre elles n’en a voulu. L’histoire des immigrés racontée par les immigrés dérange, nous explique Mogniss H. Abdallah, l’auteur de "Douce France, la saga du mouvement Beur". C’est donc une belle initiative qu’ont eu les organisateurs de l’Aïd dans la cité (UFM 13) de projeter gratuitement, dans le cinéma des Variétés rempli jusqu’aux strapontins, le résultat de dix années de tournage, issu des archives de l’agence IM’média. Un témoignage exceptionnel.

Nouredine Hagoug, organisateur de l’Union des familles musulmanes des Bouches-du-Rhône, explique ce qui a motivé cette initiative :

Le long métrage aborde en près d’une heure et demie, l’essentiel de « la saga politique et culturelle du mouvement beur des années 80 ». Depuis les rodéos aux Minguettes, jusqu’à la Marche pour l’égalité et contre le racisme en 1983, en passant par les affrontements à caractère « ethnique » lors de la grève à l’usine Talbot de Poissy et la marche Convergence en 1984,… Mogniss H. Abdallah a interrogé acteurs et témoins de ces événements, qui sont constitutifs d’une mémoire de l’immigration, que le réalisateur souhaite transmettre à la génération suivante.
Il n’hésite pas à aller à contre-courant, à mettre en contradiction les uns et les autres, à aborder les problèmes sous-jacents. Instrumentalisation du mouvement anti-raciste, islamisation dans les banlieues, violences et laisser-faire des lois Pasqua, cycle sans fin des politiques publiques placebo, intolérance intercommunautaire…

Voir l’interview de Mogniss H. Abdallah :

Le travail de l’agence IM’média a ouvert la voie aux habitants des quartiers désireux de donner leur version de l’histoire, leur vision de la vie dans les banlieues, et fait émerger pléthore de productions. 2005 et ses émeutes urbaines n’ont pas échappé aux caméras, filmant les événements de l’intérieur. Un œil sur les migrants et leurs descendants, dans le dos des média, a contrario du discours convenu.
Si vous voulez commander le film ou le livre Douce France, la saga du mouvement Beur : agence.immedia@free.fr

 



 

 

Autres articles Une Histoire, Cent Mémoires

 

Brèves Une Histoire, Cent Mémoires

  • Novembre 2015

     

    Il y a 11 ans, YASSER ARAFAT nous quittait ! Rappel du parcours de ce résistant hors normes par Azzedine Taïbi, Maire de Stains.

    Il y a 11 ans, YASSER ARAFAT nous quittait ! Le 11 novembre 2004 Abou Ammar plus connu sous le nom de Yasser Arafat s’est éteint à l’hôpital militaire de Percy de Clamart, suite à un empoisonnement au Polonium. Il est et restera le plus grand leader du peuple palestinien et un symbole de la cause palestinienne. J’ai eu le grand honneur de le rencontrer à trois reprises, à Gaza et à Ramallah, grâce à mon cher ami et frère Fernand Tuil, qui nous a malheureusement aussi quitté le 24 décembre 2013. Voici quelques lignes sur le parcours du grand leader palestinien : Yasser Arafat, né à Jérusalem le 4 août 1929 d’autres disent qu’il est né le 24 août 1929 dans la ville du Caire en Égypte. Yasser (...)

     

  • Juillet 2015

     

    Souvenir

    Ce matin en entendant les commentaires des médias sur la Grèce, je me suis souvenu de mon arrière grand-père boiseur dans les mines du sud tunisien, un français méditerranéen qui n’avait jamais vu la France et mon grand-père né à Bizerte en 1905, maçon anarchiste. Alors j’ai eu envie d’écouter une nouvelle fois Brel... Paroles de Jaurès Ils étaient usés à quinze ans Ils finissaient en débutant Les douze mois s’appelaient décembre Quelle vie ont eu nos grand-parents Entre l’absinthe et les grand-messes Ils étaient vieux avant que d’être Quinze heures par jour le corps en laisse Laissent au visage un teint de cendres Oui notre Monsieur, oui notre bon Maître Pourquoi ont-ils tué Jaurès ? Pourquoi (...)

     

Articles récents

Articles au hasard