Articles

Accueil > Actualités > Dome Karukoski : l’humour noir de l’hiver lapon

 

Dome Karukoski : l’humour noir de l’hiver lapon

11 février 2011

« Les clichés ne me dérangent pas, car ils sont souvent vrais » s’amuse à lancer Dome Karukoski, alors qu’il choisit le saumon sur la carte d’un resto parisien. Grand, blond, carré et au sourire discret, le Finlandais est à Paris pour trois jours pour le lancement de son dernier film, « Very Cold Trip », grinçant road movie lapon. Il fait partie de ces rares réalisateurs scandinaves qui s’exportent en France et ailleurs. « Le cinéma finlandais se renouvelle, et je suis content d’apporter ma pierre à un édifice initié par les frères Kaurismaki. En France, les gens peuvent encore s’assoir dans un café et parler de cinéma, sans que ce soit une parenthèse entre deux Big Brother » ironise le cinéaste de 34 ans. Rencontre volée entre Helsinki et Berlin.


 

JPEG - 83.6 ko

Celui qui garde encore chez sa mère le poster de Juliette Binoche sur fond « Bleu » de Kieślowski et qui connait par cœur l’intégral de Jacques Tati est l’étoile montante du septième art finlandais. Son dernier film y a écrasé Harry Potter au box office et vient d’arracher toutes les distinctions à la cérémonie des awards finlandais : Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario et prix du public. Il avait habitué le public aux drames avec « Beauty and the Bastard » (2005), « The home of Dark Butterflies » (2008) ou encore « Forbidden Fruits » (2009). Mais avancer, c’est se mettre au défi. « Une comédie est un outil puissant pour aborder des thèmes aussi noirs que le suicide, l’alcoolisme, l’amertume, la dépression. J’ai voulu faire un film que les jeunes hommes désœuvrés et un peu paumés, à l’image de Janne, le héros de l’histoire, iraient voir. Je voulais qu’ils puissent y trouver un écho, un message positif » explique le réalisateur.

Car en Finlande, le chômage et ses pendants -alcoolisme et suicide- sont loin d’être des mythes. Le système éducatif est certainement le meilleur au monde, mais la pression de la réussite est d’autant plus lourde à porter. Les ventes d’antidépresseurs n’ont jamais été aussi hautes, particulièrement chez les étudiants. Les journaux sont noircis de success stories, dans un système qui pousse à « devenir quelqu’un » pour exister. « Au moment du tournage en laponie, le gérant de la station d’essence locale s’est suicidé, ainsi qu’un ami d’un membre de l’équipe. Là-bas, le suicide tue plus que le trafic routier » lance le réalisateur, acide. En ligne de compte, le climat rigoureux, la nuit six mois par an, le manque de travail mais aussi des pertes de repères, des relations homme/femme bouleversées dans un pays qui change à grande vitesse.

JPEG - 50.6 ko

Le film dépeint un couple en crise entre Inari, une jeune femme qui travaille et ramène l’argent et Janne, qui vit à son crochet et boit des bières avec ses potes cyniques et/ou dépressifs et/ou puceaux. En Finlande, la présidence et le premier ministère sont des postes occupés par des femmes, et les filles sont majoritaires sur les bancs de l’université. Mais les écarts de salaires à qualification égale sont encore de 15 à 30%. Les mentalités évoluent lentement et la société est encore par certains aspects patriarcale, comme l’explique Dome Karukoski : « Si les femmes prennent le pouvoir, certaines taches restent encore dévolues aux hommes : réparer la télé, acheter un décodeur, monter une étagère. Janne, qui glande sur son canapé, est symptomatique des jeunes hommes finlandais qui ne parviennent pas à être à la hauteur du rôle social qui leur est attribué. Il se défile par honte ou par peur de l’échec. Et ça me touche aussi. Quand je me suis installé avec ma copine, ça m’a pris deux ans et demi pour installer la bibliothèque ».

Aki Kaurismaki lui a un jour soufflé : «  Un bon film c’est du divertissement. Un très bon film c’est du divertissement, mais avec message ». Le film est le road trip de Janne vers son graal-décodeur. Mais il est aussi plus largement l’odyssée de l’Homme finlandais qui part affronter ses ennemis symboliques : il doit se méfier de l’ex-petit ami qui a réussi, subir le mépris du beau-père, échapper aux attaques de russes richissimes, repousser les avances de sirènes suédoises. Le réalisateur aime parler de « comédie bicolore ». Avec un côté western spaghetti mais version congelée, le film révèle la complexité de chaque personnage, en fait des anti-héros et joue sur les paradoxes. La bande son y ajoute une atmosphère étrange, une folk irlandaise ambrée à l’arrière-goût de myrtilles du Nord, prenant systématiquement le contre-pied de l’ambiance visuelle.

JPEG - 101.6 ko

Le réalisateur est amoureux de son pays. Newsweek ne semble pas s’y être trompé en le désignant « meilleur pays du monde » en août dernier. Mais l’amoureux reste critique. Politiquement, il s’inquiète particulièrement de la montée du parti nationaliste alors que les élections parlementaires du mois d’avril approchent à grands pas. Si la Suède voisine est confrontée depuis plus longtemps au phénomène d’immigration et à la montée des positions dures de fermeture des frontières, la question est relativement nouvelle pour la Finlande, qui n’a jusqu’aux années 90 été confrontée qu’à l’immigration estonienne et russe, limitée. Depuis une petite vingtaine d’année seulement, des migrants et réfugiés arrivent d’Afrique, spécifiquement de Somalie. « L’immigration est présentée par la majorité des partis comme un problème. Je pense à la société que je veux pour mes enfants, et je me dis que l’immigration est une richesse, à la fois économique et humaine. Mais la question centrale est celle de l’intégration. Comment la Finlande pourra accueillir de nouvelles populations sans perdre ses valeurs libérales ? Par exemple, la Burqa est un problème épineux. Beaucoup de finlandais seraient tentés de la faire interdire car, sortie d’un livre écrit par des hommes, elle semble restreindre les droits de la femme. Mais d’un autre côté, chacun doit pouvoir rester libre de porter ce que bon lui semble et d’exercer sa religion. Je n’ai pas la réponse. Mais certaines questions sont instrumentalisées et stigmatisent l’ensemble des immigrés dans le pays. »

Pas encore de film prévu sur l’immigration en Finlande, mais plusieurs scénarios sont en cours d’écriture. L’un sur le monde du mannequinat entre Paris et Tokyo, et l’autre justement autour de la rivalité finno-suédoise et plus généralement du rapport à l’Autre. Un film qui se déroulera de nouveau en Laponie. Pour ses aurores boréales, ses forêts, ses montagnes ? Le réalisateur sourit : « Pour la mentalité qui règne là-bas. L’idée que tout peut arriver, qu’il faut l’accepter et aller de l’avant. Si ton grand père tente de te poignarder alors que tu as 12 ans, il faut le comprendre, c’est qu’il a beaucoup de problèmes. Un lapon m’a expliqué ça dans une voiture, par -15°C, à la fin d’une soirée passée dans le bar du village. Leurs histoires sont d’une folie ordinaire ».

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard