Articles

Accueil > Actualités > Documentaire : « Amateurs d’indépendances »

 

Documentaire : « Amateurs d’indépendances »

23 septembre 2010

Les Indépendances africaines ont été filmées par des cinéastes amateurs français, sur place entre 1955 et 1965. Ils ont enregistré avec leurs caméras très modestes une page de l’Histoire du continent. Claude Bossion et Agnès O’Martins en ont extrait des images fortes, présentées dans un montage sobre, légendées –précisions de lieu, de date, d’événement. Le documentaire, « Amateurs d’indépendances », produit par Circuit-Court, association marseillaise sera diffusé sur la Chaîne Histoire mardi prochain.


 

JPEG - 55.9 ko

De Brazzaville à Tananarive, de Dakar à Lomé, ces cinéastes ont filmé les dernières années de l’empire français en Afrique et les nouveaux états en devenir. 1955, des passagers, noirs et blancs, sur un bateau regardent au loin les grues du port de la capitale congolaise, attendant l’arrivée des marchandises. Chevaux et vélos envahissent les rues de Bamako au Mali. 1958, un français débarque à Libreville au Gabon, il filme son quotidien d’agent maritime. La même année, le général De Gaulle est à Madagascar. Cette première visite sur le continent, depuis son arrivée au pouvoir s’inscrit dans la continuité du plan gouvernemental, programmant les étapes de l’accession à l’indépendance. Un référendum doit se tenir : oui ou non à la communauté française ?

Entre film de famille et reportage non professionnel, des français, présents en Afrique à cette époque ont immortalisé sur leurs pellicules un tournant historique. Ces documents rares relatent un moment stratégique de l’histoire du siècle dernier : l’accession à l’indépendance de 17 pays, à l’issue de nombreuses années de colonisation. Circuit-Court a saisi l’opportunité du cinquantenaire des indépendances africaines pour réaliser un documentaire à partir d’une collection inédite d’archives amateurs, provenant du fonds de la cinémathèque Cinémémoire.

JPEG - 67.2 ko

1960, la joie et l’espoir d’une nouvelle Afrique

Ce documentaire s’articule autour de trois parties. « En route vers l’indépendance, 1955-1960 » : on distingue au quotidien des signes des bouleversements futurs. Les visites officielles du général De Gaulle ou d’autres personnalités d’Etat, en 1958 et en 1959 indiquent les changements qui s’annoncent. « 1960, l’année des indépendances » : les réalisateurs amateurs filment des naissances de pays. Ils nous partagent ces moments forts de célébrations d’indépendance du Cameroun, du Tchad ou du Sénégal. On découvre des foules en liesse, des paysans aux étudiants, des hommes politiques aux monarques traditionnels. Le Cameroun proclame son indépendance dès le 1er janvier 1960. A l’occasion du premier défilé, aux couleurs du nouveau drapeau national, chacun a revêtu son costume rouge, jaune, vert. Sur l’île de Madagascar, le 26 juin, un homme, à l’instar de tous ses compatriotes devient citoyen de son nouveau pays. Le 11 août, au défilé officiel, on assiste à l’arrivé de François Tombalbaye, futur président de la République du Tchad. A Brazzaville, l’abbé Fulbert Youlou déclare l’indépendance du Congo le 15 août. Le Sénégal élit Léopold Sédar Senghor à la tête de la nation le 20 août.

Puis, vient « le temps du changement, 1960-1965 ». De Cotonou à Abidjan, les ports, les infrastructures des nouveaux états et les villes se construisent. Aux périodes des célébrations succèdent le temps des partis uniques, des coups d’Etat.

Des images qui interpellent le spectateur

« Ces images sélectionnées laissent d’abord libres nos sensations et nos interprétations. Images filmées par des individus à destination de leurs proches, ces films que chacun aurait pu faire sont de puissants mobilisateurs des mémoires individuelles et collectives, renvoyant le spectateur d’aujourd’hui aux traces d’un passé comme à sa propre position et à ses interrogations présentes. Entre mémoire(s) et histoire(s), Amateurs d’indépendances met en mouvement la conscience humaine d’être fondamentalement historique » dixit Pascal Génot, chercheur en études cinématographiques, diplômé de l’Université de Provence, spécialiste du film non professionnel en archives.

Ces films amateurs ont été tournés en couleur, sur pellicule 8mm. Cinémémoire a collecté, conservé, numérisé et documenté ces documents bruts, muets, aux qualités techniques dissemblables. Le montage d’archives tend à suivre le fil d’Ariane de cette époque historique, en exploitant ces fragments de vie. Deux cinéastes professionnels se sont attachés à en extraire la quintessence. Ils ont déjà travaillé des sujets sur l’Afrique. Agnès O’Martins avait ramené du Nigéria des photographies, sources de plusieurs expositions. Au Bénin, elle avait collaboré avec son complice, Claude Bossion en s’impliquant dans l’écriture et le montage du documentaire « De la négritude à la tigritude ». Lui, Claude Bossion, fondateur de Cinémoire.net a réalisé plusieurs longs-métrages. Ses films sont diffusés sur France 3 et dans les festivals.

JPEG - 80.2 ko

Des Mémoires à partager avec le peuple africain

En 2008, le réalisateur imagine le projet baptisé « Mémoires Partagées », consistant à ramener dans les anciennes colonies françaises, la mémoire cinématographique collectée auprès des cinéastes amateurs. « Amateurs d’indépendances » s’inscrit donc dans une démarche globale de coopération et à la fois dans la lignée du projet initié par l’UNESCO, « Mémoire du monde » et du « plan image archives » du Ministère des Affaires étrangères de France.

Circuit-Court se veut être une interface de communication entre les réalisateurs, les diffuseurs, le public et les institutions. Se définissant comme découvreur de talents, l’association soutient des documentaires, des films d’artistes et le cinéma expérimental, dans notre pays et à l’étranger.

« Amateurs d’indépendances », à découvrir absolument le 28 septembre sur la Chaîne Histoire.

« Amateurs d’indépendances », diffusé sur la Chaîne Histoire, mardi 28 septembre à 22h 30 dans son cycle, « L’Heure de l’indépendance », du 27 au 29 septembre. Documentaire 52’. Réalisation Claude Bossion, Agnès O’Martins. Musique Arnaud Romet. Films d’archives, Cinémémoire. Coproduction, Circuit-Court, Cinémémoire, Histoire. Les premières projections du film en présence des réalisateurs auront lieu les vendredi 8 et samedi 9 octobre à 19h, à Marseille dans la galerie de Circuit-Court, 11 rue du Commandant Mages, 13001 Marseille.

Circuit-Court, email production@circuit-court.org, site http://www.circuit-court.org

A voir un extrait du documentaire sur le site : http://cinememoire.net

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard