Articles

Accueil > Représentation et représentativité dans les Médias > Dis le Paf, t’es tout pâle… T’es malade ou quoi ?

 

Dis le Paf, t’es tout pâle… T’es malade ou quoi ?

21 novembre 2007 - Dernier ajout 26 novembre 2007

Le Club Averroès vient de remettre son rapport 2007 sur « La diversité dans les médias ». Après les avancées constatées en 2006, une « stagnation » dans la représentation et le traitement des diversités, notamment au sein de l’audiovisuel, a été observée. Le club présidé par Amirouche Laïdi s’est par ailleurs procuré une note confidentielle accablante, produite à la demande d’une « grande chaîne hertzienne ».


 

Dans les média français, « la diversité est toujours l’exception et non la règle. » Le Club Averroès, qui œuvre depuis plus de dix ans en faveur d’une plus grande visibilité des « minorités » dans le Paysage Audiovisuel Français, a rendu public son rapport 2007 sur les relations entre média et diversité, tant en terme de contenu, que de représentation et d’embauche. Et ce n’est pas une sinécure…
Premier constat : 2007, année blanche. Il faut dire que 2006 avait été une année « faste », en partie pour calmer les esprits émeutiers des banlieues moroses. Difficile dès lors de rivaliser, de faire mieux ou aussi bien qu’un Harry Roselmack au 20 h de la Une, que 66 minutes d’Aïda Touhiri, sur « la chaîne qui monte ». Les membres d’Averroès dressent un bilan « non exhaustif » de la tiédeur médiatique, décernant bonnes et mauvaises notes aux chaînes de télé, aux radios et dans une moindre mesure aux organes de presse écrite (qui ne sont pas soumis, c’est à souligner, à la même obligation légale que l’audiovisuel en la matière). Ils concèdent tout juste « quelques avancées peu significatives. »

Décortiquer les pratiques

Très peu de chaînes, TNT comprise, sortent du lot. France 4, pour avoir oser introduire de la (une !) diversité au cœur de sa direction générale. France 24, dont l’organigramme ressemble un peu plus à l’image du pays aujourd’hui qu’à celle du Sénat. France 2 reste clouée au pilori, tandis que sa sœur France 3 bénéficie de la multiplicité de ses rédactions régionales. Globalement, le groupe France Télévisions suscite quand même l’espoir.
Radio France tire également à elle la couverture, face à des radios privées dont les ondes restent incurablement sourdes aux appels des voix et sujets des multitudes.
Les pratiques et habitudes discriminatoires qui perdurent, expliquent l’immobilisme du Paf. Dans la gestion de ses ressources humaines, sur la question de la représentativité dans ses programmes et de l’image qui est donnée de l’immigré-issu-de-l’immigration-non-blanc.
Une note, intitulée « Représentations et stéréotypes au sein d’une chaîne de télévision » et commandée par « une grande chaîne hertzienne », vraisemblablement du groupe France Télévisions, alimente d’ailleurs les remarques du Club : il y est question de nombreuses « ruptures d’égalité de traitement », entre autres discriminations.
A croire que la France, pas tout à fait guérie de son histoire, communique son angine blanche à l’audiovisuel national.

Action !

Dans un entretien donné au Nouvel Observateur, Amirouche Laïdi, président du Club Averroès, livre quelques pistes d’actions à mener pour enfin « banaliser » la présence des dites « minorités visibles » dans les média. Il regrette qu’elles n’occupent dans les fictions que des « rôles dédiés », de délinquant ou de… policier ! Que les documentaires ne donnent que dans les banlieues, sans-papiers et pauvreté. Et que le CSA – pourtant investi de cette mission – ne joue pas quant à lui son rôle de sanction ni de rappel à l’ordre des média qu’il observe. Beaucoup d’autres propositions figurent en conclusion, comme la mise en place d’un groupe de réflexion, réunissant responsables, producteurs, journalistes, acteurs associatifs et institutionnels. Quelques grosses pulvérisations colorées dans les gorges profondes de notre grand Paf malade, devraient remédier à sa pâleur anémique.

Média et diversité en PACA, le colloque

L’Agence nationale pour la Cohésion Sociale et l’Egalité des chances (Acsé) organisera, en janvier 2008 à Marseille, un colloque sur cette thématique. Il devrait réunir représentants de média et bien sûr du Club Averroès. Plus d’infos, prochainement sur le site.

 

Lire le rapport 2007 du Club Averroès « La diversité dans les médias ».

PDF - 1.6 Mo
Télécharger le Rapport 2007 du Club Averroes

 

 

Autres articles Représentation et représentativité dans les Médias

 

Articles récents

Articles au hasard