Articles

Accueil > Actualités > Des Jeunes Ambassadeurs pleins de promesses

 

Des Jeunes Ambassadeurs pleins de promesses

29 septembre 2010

Nous étions mercredi 22 septembre au consulat des Etats Unis à Marseille, à l’occasion de la réception donnée en l’honneur des huit jeunes de la région PACA sélectionnés pour participer au programme « Jeunes Ambassadeurs ».
Ce programme va permettre à une trentaine de jeunes à travers la France parmi les moins favorisés de partir vivre leur rêve américain, sous la forme d’un séjour de deux semaines. Les sympathiques lycéens vont ainsi être amenés à découvrir par eux-mêmes les américains et leur mode de vie, dont seules des bribes aux reflets trompeurs nous parviennent à travers les productions cinématographiques hollywoodiennes et autres séries télévisées.

Rencontre…


 

JPEG - 82.5 ko

Fin d’après-midi, on passe l’inévitable portail de sécurité, pour se retrouver dans la cour extérieure du très officiel consulat général des USA de Marseille.

De délicieuses petites douceurs nous accueillent, et nous nous trouvons finalement au milieu des huit heureux élus qui partiront le 24 Octobre de Paris pour se rendre aux Etats Unis, où ils seront les « Jeunes Ambassadeurs » de la France.

C’est une chance unique qui leur est offerte, et ils en sont tous conscients, bien que de leur propre aveu, ils n’aient pas vraiment mesuré l’ampleur du défi lorsqu’ils se sont portés volontaires pour faire partie du voyage, il y a quelques mois.

« On ne s’était pas rendu compte de ce que ça impliquait » nous confie Bintie, jeune marseillaise de presque 17 ans qui irradie la maturité et la franchise, « Mais maintenant on a compris que ça va nous faire évoluer, que c’est une expérience enrichissante ».

Car au-delà des apparences, ce n’est pas un simple voyage d’agrément, mais plus un voyage initiatique qu’ils vont avoir la chance de vivre.

Lors de son petit discours, madame la consul générale des Etats Unis d’Amérique l’a d’ailleurs souligné : « C’est à la fois une chance merveilleuse et une responsabilité énorme » car ces lycéens « représenteront la France. »

JPEG - 75.7 ko
Madame la consul des USA prononçant son discours devant les lycéens, leurs parents et professeurs.

Le but de ce voyage est de confronter ces jeunes lycéens à l’Autre, de leur ouvrir l’esprit, de leur permettre avant tout de développer un vrai échange interculturel, de découvrir la société américaine de l’intérieur au quotidien.

Leur séjour se déroulera en deux temps. La première semaine sera consacrée à la visite de Washington DC, la capitale, puis ils s’éparpilleront durant la seconde dans leurs familles d’accueil respectives, de toutes origines sociales. Ce deuxième temps sera plus particulièrement dédié à l’échange avec les lycéens américains, notamment, avec lesquels ils vont débattre sur des sujets tels l’égalité des chances, la diversité culturelle et l’identité.

L’initiative « Jeunes Ambassadeurs », qui en est à sa troisième année consécutive en France, a été initiée par l’ambassade des Etats Unis en France, est financée conjointement par le Département d’Etat Américain et l’Acsé (Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances), tout en étant encadré par l’association AFS Vivre Sans Frontière.

JPEG - 92.3 ko
Les heureux élus de la région au grand complet prennent la pose en compagnie de madame la consul des Etats Unis.

Les critères de sélection des candidats au voyage ont été l’aptitude à s’exprimer correctement en anglais (pour qu’un dialogue puisse s’instaurer sans trop de difficulté une fois sur place), la modestie des revenus de leur famille (pour offrir cette occasion à ceux qui n’auraient, autrement, que très peu de chance de faire ce genre de voyage), et le goût pour l’engagement associatif.

Ce dernier point a été celui sur lequel l’accent a été mis plus particulièrement.

Les membres du jury chargé de faire la sélection s’attendaient à trouver plus de bonne volonté à pousser dans le bon sens qu’autre chose… Or, nous a confié Isabelle Fouque de l’Acsé, ils furent très surpris de se retrouver face à des jeunes, non seulement engagés solidement dans le milieu associatif, mais qui plus est, ayant déjà accompli, pour un nombre important d’entre eux, des actions fortes !

Ce programme rassemble des lycéens vraiment hors normes, qui forcent le respect et impressionnent de par leur engagement. Nul doute qu’ils méritent tous très largement leur place dans cette aventure.

Ismaïl, par exemple, nous explique ainsi comment l’idée de s’engager auprès des travailleurs et des jeunes de son quartier lui est venu :

« Je regardais la télé, et puis une pensée m’a pris. J’avais des amis d’enfance qui étaient tombés dans la délinquance, et je me suis dit qu’il fallait qu’on fasse quelque chose. » Et le jeune homme d’ajouter : « Si chacun, de son côté, agit, on peut arriver à quelque chose ! ».

C’est donc littéralement une vocation, un appel irrépressible.

Tous semblent animés par une force admirable qui les pousse en avant, malgré toutes les épreuves. Car au-delà de la sélection des candidats, qui fut certes exigeante, ces jeunes pleins d’allant vivent parfois au quotidien des situations difficiles, et même très complexes pour donner dans l’euphémisme.

On peut dès lors légitimement se demander d’où ces fringants jeunes gens tirent une si grande détermination, une telle énergie !

Les maîtres mots pour décrire ces huit lycéens sont fraîcheur, maturité et calme détermination.

JPEG - 72.1 ko
Petit avant-goût du voyage, en anglais dans le texte et en toute décontraction !

Interrogé sur l’angoisse que l’on ressent en se lançant dans une aventure comme celle-là, Ismaïl répond d’ailleurs du tac au tac « Il n’y a rien qui m’angoisse ! ».

Quant à leur niveau d’anglais, il faut souligner qu’il est de nature à inspirer également le respect, si l’on en juge par l’aisance dont ils ont fait montre lors de leurs échanges dans la langue de Shakespeare avec les membres du personnel du consulat.

Au-delà de leurs indéniables qualités individuelles, il faut aussi préciser que, les trente élèves ayant déjà eu l’occasion de se rencontrer au cours d’une session de préparation, du 8au 11 juillet, une forte dynamique de groupe s’est mise en place, évidente lorsqu’ils sont entre eux.

On ne peut s’empêcher de penser, après un bref échange avec ces charmants jeunes gens, que madame la consul ne se trompe décidément pas lorsqu’elle dit faire « confiance dans leurs capacités à écouter ».

Laissons le mot de la fin à Bintie : « On a beaucoup de stéréotype sur les Etats Unis, et ils en ont beaucoup sur la France. On sera là-bas pour essayer de partager, de faire connaître, d’évoluer quoi ! »

On ne manquera pas de vous tenir au courant de la façon dont se sera déroulé le séjour aux USA de ces jeunes gens, et de faire le point sur ce qu’ils en auront retiré.

A suivre !…

JPEG - 75.3 ko
La pétillante Bintie.

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • Novembre 2017

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • Novembre 2017

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • Octobre 2017

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • Octobre 2017

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • Octobre 2017

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • Septembre 2017

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard