Articles

Accueil > Actualités > Débat Islam-laïcité, Abderrahmane Dahmane : « Je considère que l’UMP - avec J-F (...)

 

Débat Islam-laïcité, Abderrahmane Dahmane : « Je considère que l’UMP - avec J-F Copé - est un parti d’extrême droite, proche du FN...

4 avril 2011 - Dernier ajout 28 décembre 2011

...et je dis aux musulmans : « ne restez pas proche de la peste car vous risquez de tuer votre âme et vos racines ».

Le débat sur la laïcité et sur l’islam ne cesse de déchainer les passions. Et la polémique enfle chaque jour depuis qu’un certain Abderrahmane Dahmane, ancien « Conseiller diversité » de Nicolas Sarkozy et Président du conseil des démocrates musulmans de France, a choisi de dénoncer la « peste de Copé », artisan selon lui du débat qui stigmatise les musulmans de France. Ecarté de l’Elysée le 11 mars dernier pour avoir traité de « néo-nazi » Jean-François Copé, Abderrahmane Dahmane appelle - avec le Collectif Banlieues Respect, fédération d’associations issues des banlieues - à manifester le 5 avril prochain avec une « étoile verte » pour « mettre définitivement fin à ce débat et cette stigmatisation des musulmans ». Il revient sur les raisons qui l’ont poussé à pointer du doigt ce débat comme il l’avait fait en 2010 pour le débat sur l’identité nationale. Entretien.


 

Vous appelez à manifester le 5 avril prochain contre le débat sur la laïcité en demandant aux musulmans de France de porter sur eux une l’étoile verte ? Pouvez-vous nous expliquer votre stratégie ?

Le but est de réunir les musulmans de toutes les villes de France pour dire non à l’islamophobie, dire non à ce débat qui discrimine et stigmatise la communauté musulmane de France. Il fallait quand même regrouper l’ensemble des musulmans à travers un symbole, un signe. Comme il y a une loi qui dit que les signes ostentatoires sont interdits à l’école, nous nous avons sorti l’étoile verte qui est un symbole comme le croissant et la main de Fatma. Ce sont les symboles et les signes de 1 milliard 400 000 musulmans à travers le monde. Pourquoi cette étoile ? Pour dénoncer cette islamophobie galopante depuis quelques années. Mais aussi pour dénoncer les propos insupportables tenus par des ministres, par des responsables politiques en France qui rappellent un peu ce qui s’est passé avant la seconde guerre mondiale pour la communauté juive.

Dernièrement dans le quotidien Le Monde, un article citait les propos de Jean Paul Sartre. Ce dernier avait dit : « c’est l’antisémitisme qui fait le juif », or aujourd’hui, en plagiant Sartre je dis : « c’est l’islamophobie qui fait le musulman ». Nous pensons que le signe de l’étoile rappelle cette histoire sombre de la France antisémite et à aucun moment n’est une injure à l’égard de nos cousins de la communauté juive. Il ne faut pas que certains pensent que nous faisons cela pour essayer de faire de la concurrence avec la communauté juive. Non ! Chacun ses symboles. Nous ne sommes pas des antisémites, nous avons bataillé avec nos cousins pendant des années et les gens me connaissent. Aussi bien la communauté juive que les démocrates et tous ceux qui ont toujours lutté contre le racisme. Et ils ne peuvent absolument pas nous comparer avec des gens qui sont contre eux sous prétexte que nous prenons la symbolique de l’étoile. Il faut faire attention aux dérapages de certains de nos cousins qui veulent absolument désigner ou montrer du doigt tout musulman qui veut affirmer ses racines.

Certains musulmans sont contre cette référence à la communauté juive. Qu’en pensez-vous ?

Moi je dis une chose, il faut avoir le courage de sortir son signe, son symbole qui est une référence à ses racines. Si certains jouent ce jeu c’est parce qu’ils n’ont pas eu cette idée en premiers. S’ils critiquent c’est parce qu’ils étaient dans le désarroi et qu’ils n’avaient pas d’idée. Si je n’avais pas mis en place ce signe, qu’auraient-ils fait ? Rien. Si je n’avais pas mis un coup de pied dans la fourmilière de cette « peste de l’islam » (alias Jean-François Copé), vous croyez que quelqu’un aurait bougé.

Un groupe de français de confession musulmane a décidé de crier haut et fort contre cette islamophobie et aujourd’hui certains essaient de le critiquer. Vous savez, les juifs ont connu la même chose avant 1939. Il y a eu des juifs qui ont préféré la résistance et d’autres qui les ont critiqués. Il suffit de revoir les archives et de connaitre l’histoire de la communauté juive pendant cette période sombre de l’histoire de France.

Bien sûr j’ai lu ce qu’ont écrit les « Indigènes de la République », je ne le porte pas ce truc. Mais moi je ne suis pas un indigène, je suis un citoyen français qui se bat pour ses droits. Je ne suis pas un primitif, j’ai une identité, elle existe, elles sont mes racines algériennes et musulmanes et je n’ai pas l’intention de mettre ça dans ma poche. Alors que ceux qui veulent se battre autrement, aient au moins la décence de ne pas critiquer les autres puisque notre objectif c’est de se battre contre l’islamophobie. Ne divisons pas la communauté. Je ne suis pas le représentant de la communauté musulmane de France, je ne fais que défendre ma conviction et ceux qui se reconnaissent dans ce combat sont majoritaires et porteront l’étoile s’ils ont envie, je ne force personne mais moi je la porterai pour dire halte à l’islamophobie et halte à la politique de jean François Copé. Jean-François Copé est le seul adversaire que je reconnaisse aujourd’hui. Il faut qu’il cesse de mener cette campagne islamophobe.

En France, il y a deux tendances. Il y a les musulmans qui disent apprécier votre courage pour avoir fait face à Nicolas Sarkozy et ceux qui voient en vous celui qui a fait campagne pour Nicolas Sarkozy. Qu’en pensez-vous ?

Je précise. J’ai fait campagne pour un homme qui a été à l’origine de la discrimination positive, faire campagne pour un homme qui a nommé des préfets, des sous préfets et des ministres musulmans. Moi je suis fier d’avoir fait la campagne de Nicolas Sarkozy car c’est le seul président de la Vème république qui a légitimé et qui a rendu visibles les membres de notre communauté. Je suis très fier d’avoir vu dans le gouvernement des ministres d’origine maghrébine à l’image de Rachida Dati, de Fadela Amara, de Rama Yade ou de Nora Berra. C’est notre fierté parce qu’il y a longtemps que la république à occulter l’existence même de ces citoyens. Et bien si c’est ça qu’on me reproche et bien ils pourront toujours me le reprocher car moi c’est ma fierté.

Même si ces ministres ne sont quasiment plus au gouvernement ?

Il y a encore des ministres au gouvernement. Il y a Nora Berra, il ne faut pas oublier qu’il y a une jeune femme qui s’appelle Boughrab (Jeannette) c’est une arabe. Elle a beau se dire je ne suis pas musulmane mais ses parents et frères (dans le nord) eux disent qu’ils sont musulmans, maintenant, elle, elle fait ce qu’elle veut mais le président de la république dans son allocution à la télé a dit : « j’ai nommé deux ministres de la diversité et deux ministres d’origine maghrébine » dont Boughrab et Nora Berra.

Vous appelez les adhérents UMP à ne plus renouveler leur adhésion à ce parti ? Est-ce aussi un appel lancé aux ministres dits de la diversité ?

Moi je ne critique pas les gens, chacun a le droit de faire ce qu’il veut. Si Nora Berra a envie de rester et d’être compagnon de J-F Copé c’est son affaire, pas la mienne. Je ne suis pas là pour critiquer la position des uns et des autres, je ne fais que montrer qu’il y a un homme proche du président (alias J-F Copé, ndlr) qui stigmatise les musulmans. J’ai toujours dit au président : « tu es un ami et tu ne dois pas déraper ». Tous les ministres et les gens de l’UMP savent que j’avais un franc-parler avec lui, aussi bien quand il prononce « racaille », aussi bien lorsqu’il a fait le débat sur l’identité nationale. Je lui ai toujours fait part de mes désaccords et là j’ai trouvé que trop c’est trop et que Copé est une « peste des musulmans » et je ne changerai pas un seul mot, ni une virgule sur les propos que je tiens contre Copé. Je considère que l’UMP - avec J-F Copé - est maintenant un parti d’extrême droite, proche du Front National, et je dis aux musulmans : « ne restez pas proches de la peste car vous risquez de tuer votre âme et vos racines.

A l’époque vous vous situez contre le débat sur l’identité nationale ? Aujourd’hui vous vous associez au Collectif « Banlieues Respect » qui a pourtant invité Eric Besson à débattre au cœur de la cité des 4.000 à la Courneuve. N’êtes-vous pas en contradiction ?

Le Collectif « Banlieue Respect » qui regroupe plus de 60 associations, mène aussi une campagne contre ce débat . Franchement je les connais, ils n’ont jamais cautionné un tel débat. On pourrait aussi dire : « Ah, Abderrahmane était compagnon de Sarkozy donc il cautionne le débat sur l’islam et la laïcité, ça aussi c’est une erreur. On peut être avec un homme et avoir ses propres convictions.

Peut-on dire que c’est la fin de cette politique de diversité de Nicolas Sarkozy ?

Moi je dis les choses clairement, il y avait Nicolas 1 et à partir d’aujourd’hui il y a Nicolas 2. Nicolas 1, c’est l’homme de la fraternité, c’est l’homme qui a défendu les musulmans, en disant on ne veut pas que les musulmans prient dans des lieux indignes. Il a réussi à regrouper les musulmans autour du CFCM et il a nommé des préfets, des sous préfets, des ministres. Tout ceci c’est un bilan positif qu’il faut défendre et appuyé. Nicolas 2, c’est la rupture. Et la rupture de cette politique c’est Abderrahmane Dahmane. Mon départ c’est le symbole de la rupture. Moi je ne suis pas un supplétif alimentaire, je ne suis pas un arabe de service, je sers la république depuis plus de 40 ans et lorsqu’on touche à mes racines, je pars. Aujourd’hui, Copé flingue les musulmans et aujourd’hui je suis en train de le flinguer avec ses propres mots.

Vous avez 40 années d’engagements, y aura-t-il une fin ?

Ah non, moi je suis un adepte de l’émir Abdel Kader et l’émir Abdel Kader a milité jusqu’à sa mort alors moi je militerai jusqu’à la fin de ma vie.

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard