Articles

Accueil > Actualités > De Zoccola... à Zoccola Ou l’histoire d’une abracadabrantesque (...)

 

De Zoccola... à Zoccola Ou l’histoire d’une abracadabrantesque circumnavigation sans fin

19 décembre 2011 - Dernier ajout 22 mai 2014

La force publique n’a pas eu à être employée : la centaine de Rroms installée à Capitaine Gèze (XVe) et passible d’expulsion dès 8h le 17 décembre avait abandonné cabanes et repas fumant quelques heures plus tôt, donnant aux lieux une atmosphère fantomatique. S’en est suivi samedi, tout au long de la journée, un voyage forcé et sans but pour la procession encadrée de policiers. Qui a finalement terminé sa course absurde, sur l’étrange ordre d’un commissaire, par un retour à la case départ.


 

Samedi matin, au petit jour. Une dizaine de militants associatifs sur le qui-vive se rend rue Félix Zoccola, non loin du marché aux puces, afin de tenter d’empêcher l’expulsion de plusieurs familles rroms installées là depuis environ un an, s’assurant du moins que tout se passe dans le calme avec les forces de police. Ils se prennent le spectacle de désolation en pleine figure ; seules quelques personnes restent, les autres ont quitté le campement dans la nuit - après un passage de la police la veille, leur intimant plus que leur conseillant de partir avant l’intervention de l’artillerie lourde.

« L’expulsion [commandée par Marseille Provence Métropole] de Zoccola n’aura pas lieu », ironise Jean-Paul Kopp, de Rencontres Tsiganes, atterré. Sonnée, Caroline Godard, de la LDH, l’est également : les cabanes sont debout, «  vides » de leurs habitants. Par terre, des assiettes encore à moitié pleines, un brasero rougeoyant « comme pour dire ’nous n’avons rien, vous nous chassez, mais nous vous offrons quand même à manger’ », philosophe Xavier.


Noël pour les Rroms rue Zoccola par DominiqueIdir

Le contact téléphonique a pu être conservé avec les citoyens Roumains en errance. A bord de leurs fourgons et caravanes, contraints - eux qui, d’une vie de voyageur avaient été incités à se sédentariser plusieurs décennies en arrière - à reprendre la route, et embrasser « un mode de vie nomade », souligne Dominique Idir, d’Artriballes, les familles échouent à la Rose, à proximité du site du Collège André Malraux.
Rapidement encadrées par la police, elles se verront obligées de pérégriner jusqu’à l’aire d’accueil de Saint-Menet, dans le XIe arrondissement de Marseille, dévolue par le schéma départemental la régissant aux seules personnes relevant du « statut » des « Gens du voyage ». Or les Rroms originaires d’Europe de l’Est - et ceux venant de pays adhérents de l’Union européenne, la Bulgarie et la Roumanie, n’y coupent pas - n’en font pas partie de fait (ils ne sont pas tenus, contrairement aux « Gens du voyage » de disposer d’un carnet de circulation, et ne sont tout simplement pas nomades).

C’est bien connu, l’aire d’accueil de Saint-Menet - unique en son genre à Marseille alors que selon la loi la municipalité devrait s’en doter d’une seconde - affiche complet tout au long de l’année. Un simple coup de fil a suffi à le confirmer. Malgré cela, les policiers ont tenu à escorter leurs obligés jusqu’au terrain ; face à la confirmation du manque de place, le dramatique convoi à repris la route, direction La Rose. Puis sur commandement du commissaire de garde dans le district ce week-end là, les Rroms sont en définitive sommés de rejoindre leurs cabanes... De la rue Zoccola*.

Volte-face de la Communauté urbaine - qui a reçu une petite délégation d’associatifs en fin de semaine dernière, demandant au moins un délai ? Décision prise unilatéralement par les forces de l’ordre, n’entrevoyant pas de solution pour ces personnes à qui aucune proposition de relogement n’a été faite ?

Ce lundi, nous apprenions qu’une vingtaine de personnes - parties de Zoccola et ayant trouvé refuge auprès d’un résident des Anciens Abattoirs dans les quartiers nord, faisaient de nouveau l’objet d’un contrôle d’identité et d’une expulsion. « On les a encore mis sur le trottoir », explique, consternée, Caroline Godard. Ils finiront par rejoindre leur point de départ, sous la passerelle Capitaine Gèze. « Les associations demandent au Président de la CUM de ne pas requérir l’emploi de la force publique, pour qu’ils puissent au minimum passer les fêtes », relate Dominique Idir, qui s’interroge : « la ‘trêve des confiseurs’ s’applique même dans les pays en guerre, et là il n’y aurait pas de répit ? Où se trouve l’humanité revendiquée par les pouvoirs publics dans tout ça ?  »

Les associatifs restent en attente d’une réponse du directeur de cabinet du président de MPM Eugène Caselli. Ce dernier déclarait il y a tout juste une semaine sur Med’in Marseille, être « pour que l’espace public soit libéré ». Peut-être se sera-t-il recentré sur la ligne de son parti, qui fustigeait récemment dans un communiqué, tant au niveau local que national, la politique du gouvernement français en matière d’expulsion de Rroms. Dans un autre communiqué, la Ligue des Droits de l’Homme s’agace de n’avoir « de cesse de rappeler les droits fondamentaux auxquels tout citoyen peut prétendre, en vain ! ». Et appuie son argumentaire sur des textes de loi « foulés au pied » selon Philippe Dieudonné : « Selon l’article L345-2-2 du code de l’Action Sociale et des Familles (CASF) « toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence » ». Pour enfin terminer par une citation du père de la Révolution de velours tchèque, disparu ce week-end : « Le jour de la disparition de Vaclav Havel, gardons en mémoire son propos : « on reconnaît le niveau de démocratie d’un peuple à la façon dont il traite les Rroms » ».

*Un papier, manuscrit et sans entête, a été remis à une personne expulsable par le commissaire en charge de la zone. On peut y lire ceci : "Nous [nom du commissaire], commissaire de police de permanence district, confirmons avoir ordonné aux ressortissants roumains porteurs du présent de quitter les lieux illégalement occupés du collège A. Malraux, sis rue Thermidor 13013, pour rejoindre le campement Zoccola 13015. Rédigé à la demande des intéressés. Le 17/12/2011".

- A l’initiative du collectif Rroms, un nouveau rassemblement aura lieu devant la mairie centrale le mercredi 21 décembre à 17h30.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard