Articles

Accueil > Actualités > Cri de protestation d’Emmaüs à l’approche du G7

 

Cri de protestation d’Emmaüs à l’approche du G7

8 septembre 2011 - Dernier ajout 9 septembre 2011

En réponse au G7 Finances qui doit se tenir au Palais du Pharo les 9 et 10 septembre à Marseille, Emmaüs, indigné, a appelé la population à se joindre au rassemblement du « G7, G8, G20, G rien ! ». Sur initiative locale, les compagnons de la communauté se sont installés ce matin au Vieux-port, afin d’alerter la conscience citoyenne sur l’inertie des pouvoirs publics face à une pauvreté croissante. Une réalité pourtant bien palpable à Marseille, ville française considérée régulièrement comme l’une des plus pauvres. Citoyens et associations de la région se sont déplacés pour soutenir l’action « Du pain ! Pour ceux qui n’ont pas de blé... » lors de laquelle des baguettes ont été distribuées.


 

« Il faut que les gens se réveillent » lance Ginette, venue spécialement ce matin pour découvrir l’initiative, avant d’ajouter «  le citoyen ne s’informe pas, son élan d’égoïsme le pousse à rester dans l’inaction, alors que si un à un on s’y met, on pourra avancer ! ». Le citoyen mais essentiellement le gouvernement car, au programme, c’est la réunion du G7, qui va réunir sept des économies mondiales les plus prépondérantes – Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni – qui est pointée du doigt. Ces puissances financières vont se retrouver ce week-end à Marseille, afin de définir les mesures de soutien d’une croissance économique mondiale, quelque peu essoufflée. A l’heure où «  8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, où les surendettements explosent et la crise sociale est importante, des décisions en faveur d’une politique d’austérité vont être prises, c’est inacceptable » s’insurge Christophe Deltombe, président d’Emmaüs France, et pointant le fait que « les esprits doivent se réveiller et la citoyenneté s’exprimer ». Et puisque l’action passe par l’information, Emmaüs a fait entendre sa voix. Tracts remis, consciences éveillées et compagnons parés, l’arrivée de la célèbre fanfare marseillaise Wonderbrass, a ouvert la distribution symbolique de cinq cents baguettes de pain aux citoyens, en l’espace de quinze minutes. Opération réussie !

JPEG - 60.1 ko
Avant/Après G7

Pour l’occasion, l’association n’a pas lésiné sur la créativité et a redécoré une partie du Vieux-Port. Sous ses slogans « Ne pas subir, toujours agir » et pour l’occasion « Du pain ! Pour ceux qui n’ont pas de blé... », un petit avion, affichant les couleurs des sept pays participants au G7, a été fabriqué sur lequel a été inscrit «  Accumuler, spéculer et les autres ? ». Un symbole de crash financier avec un avion sans pilote qui a piqué du nez ! La spéculation a été mise à l’honneur avec cette énorme bourse mentionnant « G7... Péchés Capitaux » d’où dépassent des billets de 500 euros portant la tête de Nicolas Sarkozy. « On fait pression sur le gouvernement actuel qui n’a fait qu’attaquer les pauvres » précise Kamel Fassatoui, responsable de la communauté d’Emmaüs de Marseille Pointe-Rouge avant d’ajouter « on combat au quotidien la pauvreté. Le G7 est pour nous une fumisterie, un concept de pays riches d’un système néolibéral qui profite aux puissances financières ». Il est sûr que ce type de rassemblement, qui va réunir les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales, ne va pas s’atteler au sort des plus démunis. Et pourtant, il y aurait à faire à Marseille. Le choix de cette ville a d’ailleurs été assez mal perçu : « faire venir ces gens qui sont loin de la réalité ici, c’est un peu insultant » déplore Jean Sicard, membre du Parti de Gauche.

JPEG - 106.8 ko
François Lavaud, responsable d’Emmaüs Pointe Rouge

Paroles, paroles et paroles

En situation périlleuse, les sacrifices à court terme ont souvent été nécessaires et « les belles déclarations » aussi, constate Christophe Deltombe. Il est alors revenu sur la grande crise de 2009 et a regretté que les engagements n’ont pas été tenus et qu’aucune « régulation » financière n’a été mise en place. Mais quelles sont les solutions ? « Il y en a mais il faut avoir le courage de les prendre, lance t-il. La solution n’est pas dans la restriction des budgets sociaux. Il faut la fermeture des paradis fiscaux, une régulation de la spéculation financière et la taxation des transactions financières ».

Ces propositions sont une mise en bouche d’une longue série de rassemblements qui va couvrir le G7 et le G20 à Cannes, les 3 et 4 novembre, en vue du Sommet des peuples qui se tiendra à Nice, début novembre. Des opérations originales et décalées vont être organisées dès samedi 10 septembre, à 15h, au Vieux-Port, mêlant groupes de musique, prise de paroles d’internationaux, actions de rue et stands. Med’in Marseille vous donne un avant-goût de cette journée : pour la circonstance, la rue de la République va être renommée rue de la Spéculation... Le Vieux-port va prendre des airs de paradis fiscal...

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • Novembre 2017

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • Novembre 2017

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • Octobre 2017

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • Octobre 2017

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • Octobre 2017

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • Septembre 2017

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard