Articles

Accueil > Actualités > Crash de l’A310 : les comoriens en quête de vérité

 

Crash de l’A310 : les comoriens en quête de vérité

1er juillet 2010

Le 30 juin 2009, le drame survenait. Les médias annonçaient en boucle le crash de l’A310-300 au large des côtes de la Grande Comore. 152 passagers perdaient la vie dont de nombreux marseillais. Hier, à Marseille, l’association des victimes du vol avait mobilisé la diaspora comorienne pour une « Marche pour la dignité », dans le centre-ville. La compagnie aérienne Yéménia est plus que jamais remise en cause. On peut regretter la faible participation des élus et surtout, la présence d’un cordon de CRS devant la mairie centrale, lieu d’arrivée de la manifestation pacifique.


 

JPEG - 89.7 ko

« 30 juin 2009, les français doivent se souvenir », « Devoir de vérité », « Pour notre dignité, nous voulons la vérité », tels sont les messages inscrits sur les pancartes, banderoles ou imprimés sur les tee-shirts. Porte d’Aix, les comoriens se pressent sur la place Jules Guesde. La communauté marseillaise s’est déplacée massivement pour commémorer cette triste date anniversaire. Des personnes étrangères à la diaspora, par solidarité ont rejoint le cortège. Une « Marche pour la dignité » afin de ne pas oublier la tragédie sur fond d’injustice.

Beaucoup n’ont pas oublié non plus la disparition brutale en février dernier, de Mariata Youssoufa, la jeune présidente de l’association des victimes du vol A310-300 de la compagnie Yemenia. Mariata Youssoufa avait accompli un travail extraordinaire au sein de l’association.

JPEG - 90.2 ko

Difficile de « faire le deuil entièrement »

Hier, Azlat nous disait tristement, « nous ne savons pas ce qui s’est passé ce jour-là. (Cette interrogation) ne nous permet pas de faire le deuil entièrement ». Cette marche « Tous ensemble pour la dignité » est un hommage revendicatif, « nous n’avons aucune aide, on (les autorités) nous laisse dans le désespoir. Nous gardons l’espoir un jour d’un début de preuve ». Sa copine Mariama ne décolère pas « l’association a demandé une contre-expertise à Yemenia. Nous sommes gênés, Yéménia ne garantit toujours pas ses conditions de vol. La compagnie fait comme si de rien n’était ».

JPEG - 91 ko

Indemnisations et conditions de vol en question

L’association des victimes du vol A310-300 de la compagnie Yemenia est toujours dans l’expectative d’une réponse sur les origines de l’accident. Ben Amir Saadi, porte-parole de l’association Ushababi précise que « les indemnisations de la compagnie tardent, certaines familles les ont obtenu au forceps ». Il réclame la vérité aussi. Par exemple, « dans le vol de Rio-Paris (crash début juin 2009), les boîtes noires n’ont pas été retrouvées » mais des hypothèses sont déjà transmises. Abal Moindanze, de l’association des victimes explique des dysfonctionnements dans le bon déroulement de l’enquête, confiée aux autorités comorienne, française et yéménite. Aucune avancée n’est à souligner dans cette affaire, très peu d’informations filtrent. On pourrait assister à un changement de bureau d’investigation, « a priori on se dirigerait vers une autre agence compétente ».

Si les deux boîtes noires ont été retrouvées sur ce vol Paris-Saana/Saana Moroni, l’une d’elles n’est pas exploitable pour les deux minutes précédant l’accident. Autre problème est le refus de coopération des autorités yéménites dans le cadre de la commission rogatoire internationale. Ce procédé permet de ralentir l’enquête en cours. Ben Amir Saadi ne peut s’empêcher d’aborder les questions d’insécurité. Yemenia avait été dénoncé en 2008 pour des conditions de vol indignes sur ce trajet Paris-Comores. « Il y a deux poids, deux mesures. La législation internationale devrait intervenir sur la protection des voyages à destination des pays du Sud » fait-il observer. Il dit ne pas comprendre « pourquoi des appareils sont interdits de circulation dans les pays du Nord, mais autorisés vers le Sud ? ».

JPEG - 75.8 ko

Peu d’élus

Ce 30 juin 2010, l’association remplit un devoir de mémoire, « c’est très dur, les dépenses se font sur nos fonds propres » confie Abal Moindanze. Il ressent « un certain abandon, un mépris des pouvoirs publics. Il y a très peu d’élus aujourd’hui ».

Effectivement, ils brillaient par leur absence. Cependant, on notait la présence de Samia Ghali, sénateur maire du 8e secteur de Marseille, pour la Région, des socialistes, Michèle Trégan, Patrick Mennucci et Nadia Boulainseur, pour le Département, des vices-présidents, Lisette Narducci et Denis Rossi. Ce dernier, délégué à l’animation pour les seniors connaît bien le dossier. Dès le départ, il avait été chargé par le Conseil général des Bouches-du-Rhône de la mise en place de la cellule psychologique en lien avec les deux associations créées. Il se dit indigné que « Yemenia continue à transporter des gens en toute impunité » dans les mêmes conditions de vol. « Les provisions par famille sont de 15 000 €, c’est le prix d’une vie pour Yemenia ? C’est honteux, il y a un côté colonial » dans cette décision. Pour Nadia Boulainseur, « il lui semblait normal de partager la douleur des familles, qui souffrent encore ».

JPEG - 106.5 ko

Des CRS à l’arrivée !

Une manifestation pacifique qui s’est hélas terminée de façon choquante. Le cortège, à son arrivée devant la mairie de Marseille a été accueilli par un cordon de CRS. L’assistance, attristée n’a vraiment pas compris cette intervention déplacée, préférant se recueillir dans les prières. Abal, visiblement en colère a condamné la mairie centrale, « la marche était autorisée jusqu’à la mairie » se défend-t-il. Nora Preziosi, adjointe au maire à l’Action familiale et Droits des Femmes a tenté de couper court à la polémique sur la présence de CRS « ce n’est pas de la responsabilité de la mairie mais de la préfecture ». Et d’ajouter, « vous êtes une communauté de sages, il faut continuer à rester sages ». Pour sa part, la présidente de l’association a déclaré devant la foule que « les indemnités doivent être distribués par ces charognards (compagnie Yemenia) qui diminuent notre soif de vérité et de justice. Je me tourne vers vous pour faire tomber les murs du silence » en s’adressant symboliquement aux pouvoirs publics.

JPEG - 91.2 ko
JPEG - 73.1 ko

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard