Articles

 

Coupe du monde et Equipe De France

27 juin 2010

Par le truchement de la voix des hérauts habituels de la Réaction, des nostalgiques de l’ordre de la famille et de la patrie que sont les Eric Zemmour et les Alain Finkielkraudt , la frange la plus radicale de l’opinion française se fait entendre et exprime avec jubilation le plaisir qu’elle éprouve à l’échec de l’équipe de France au Mondial. Pour cette clique d’intellectuels croyant souffrir du syndrome de Cassandre, l’équipe de France est la démonstration par les faits de toute leur fantasmagorie haineuse et ils y projettent pèle mêle leurs analyses outrancières, leurs préjugés et la somme des raccourcis idéologiques qui les définit.


 

L’EDF n’est pas plus représentative de la société française que ne le sont l’assemblée nationale ou le sénat !!! Par contre QNQF tient à dénoncer la dérive ouvertement raciste des autorités politiques, médiatiques et sportives de ce pays. Les événements de la coupe du monde ne sont qu’un épiphénomène volontairement grossi et grossier, nous dénonçons également l’instrumentalisation qui en est faite et nous mettons en garde les irresponsables qui veulent se servir de cette actualité pour creuser encore plus le fossé entre les différentes composantes de la société, le « vivre ensemble » commence toujours par une distanciation des faits. Ce n’ ! est que du Foot et décréter la tenue d’états généraux de ce sport relève de la mauvaise foi la plus absolue et d’une hiérarchisation des choses pour le moins baroque ! Nous ne sommes pas dupes de ce qui se joue et des raisons de cette dramaturgie forcée, rappelons simplement que pour nous les mésaventures de l’EDF passent bien après la « réforme » des retraites, les affaires politico-financières , la crise sociale et environnementale, la situation des classes populaires que l’on tente d’ostraciser un peu plus par le biais des joueurs de l’EDF, la montée de l’Islamophobie et de la négrophobie . Nous sommes conscient que l’équilibre et le retour à un débat normalisé ne dépend que de la capacité de mobilisatio ! n de toutes celles et ceux qui se sentent blessés par la bassesse de ce débat, la méchanceté gratuite et la médiocrité crasse des argumentaires qui appellent à un redressement moral du pays, à une exemplarité sélective et à la stigmatisation continue de l’Autre, l’étranger, la classe populaire, la classe dangereuse…Pétain n’en pensait pas moins !

 

 

Autres articles Tribunes (archives)Tribunes populairesExpression de la vie associative

 

Articles récents

Articles au hasard