Articles

Accueil > Actualités > Contrat local de sécurité : interviews de la coordinatrice du projet et du (...)

 

Contrat local de sécurité : interviews de la coordinatrice du projet et du préfet de région

26 octobre 2010

Il échoyait à Caroline Pozmentier-Sportich, adjointe au maire de Marseille en charge de la sécurité et de la prévention de la délinquance, de réunir tous les partenaires institutionnels autour de la signature de la Stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance. Michel Sappin, lui, signait sa dernière participation en tant que préfet de Région et de Département à ce genre d’événement. Tous deux ont répondu à nos questions.


 

JPEG - 53.4 ko
Caroline Pozmentier-Sportich, adjointe au maire de Marseille

Vous avez coordonné tout le travail en amont de cette signature du Contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance. Comment avez-vous été vers les uns et vers les autres ?

Au nom du maire de Marseille, j’ai effectivement coordonné la mise en œuvre d’une Stratégie territoriale. Initialement, il s’agissait de mettre en place un Contrat local de sécurité nouvelle génération, comme l’avait demandé le législateur en mars 2007. Il était important, alors que le maire devient le chef d’orchestre d’une politique de prévention et de sécurité dans cette ville, que je réunisse autour de moi tous les partenaires indispensables pour qu’il y ait plus de sécurité sur l’espace public. Pour tous les publics concernés – je pense aux seniors qui sont souvent victimes et vulnérables, aux mineurs qui sont parfois en danger de délinquance mais je pense également aux acteurs économiques et à toutes les victimes d’infractions – il était essentiel que tous les partenaires se responsabilisent et s’engagent. L’Etat s’est fortement engagé, par l’intervention du préfet de police à mes côtés, par le fonds interministériel de prévention de la délinquance. Mais également les services municipaux, puisque de nombreux adjoints travaillent avec moi sur ce dossier dans la transversalité. Et aussi les collectivités territoriales. Aujourd’hui, le Conseil général a véritablement fait preuve d’engagement. De même pour la Communauté urbaine, qui est pour nous indispensable sur l’espace public, puisque beaucoup de compétences lui ont été dévolues. Ils se devaient d’être là, et ils sont là. Quant à la Région, dans les jours qui viennent elle annoncera la signature de ce Contrat. Nous devons être là pour tous nos concitoyens de 7 à 99 ans. Et la stratégie territoriale c’est ça : plus de proximité, plus de coordination, un partenariat avec un vrai principe de réalité. Les moyens étant ce qu’ils sont, mettons les en commun pour être efficaces.

On le voit, au-delà des clivages politiques cette question fait consensus. Le sujet de la sécurité, de la prévention, tout le monde doit s’en emparer ? Ce qui explique que vous alliez tous dans le même sens ?

Je crois que nous sommes tous très responsables et conscients. Conscients qu’effectivement les moyens peuvent être améliorés. La vraie passerelle, le vrai pont qui peut nous permettre de réussir et d’aller de l’autre côté de la rive, c’est de mutualiser les moyens. Alors nous le faisons. Nous ferons bien entendu un bilan d’étape : nous ne disons pas que nous avons trouvé LA solution. Vous le savez une stratégie territoriale se signe pour trois ans. Cette solution, elle a besoin d’abord – et parce qu’elle est pragmatique – d’être expérimentée. Elle sera évaluée et elle pourra bien entendu évoluer. Elle n’est pas figée et c’est pour ça que tous les partenaires se sentent complètement rassurés d’être dans un dispositif contractuel – c’est un vrai engagement réciproque – mais qui peut évoluer. Parce que nous avons tous des compétences qui doivent être jouées ensemble. Jouons ensemble dans l’intérêt général.

Comment expliquez-vous que Marseille soit la première ville de France à aller de l’avant et à signer ce Contrat local de sécurité avec tout ces partenaires. Est-ce lié à une spécificité du territoire, à une spécificité de la nature de la délinquance sur la commune ?

C’est logique, parce que depuis 1995, Marseille est une ville qui évolue, qui innove en permanence. Et nous avons la chance sur ce territoire, d’avoir un maillage associatif très impliqué : que ce soient des comités d’intérêt de quartier, que ce soient des associations – qui sont présentes ici – qui œuvrent dans le champ de la prévention, de l’animation, tous se connaissent, et tous travaillent ensemble. Et je crois que nous, leurs élus, il était important que nous leur montrions que nous savons aussi travailler ensemble, dans l’intérêt général.
La délinquance sur le territoire marseillais, cela relève du travail de la police, qui le fait très bien, au cœur de son dispositif et de ses moyens. Mais la prévention de la délinquance, la tranquillité publique, ce qui intéresse le citoyen dans son quotidien, c’est un travail partenarial. Nous devons tous conjuguer nos efforts. C’est ce que nous voulons, nous élus de la majorité municipale. Que cette ville continue d’évoluer et ne plus connaître ce que l’on voit aujourd’hui (les poubelles calcinées jonchant la chaussée, ndlr) et qui nous fait mal au cœur. Nous qui avons reçu le monde entier cet été avec les touristes, les croisiéristes, quand on voit cela, on a quand même un petit peu d’amertume.

JPEG - 51.1 ko
Michel Sappin, préfet de Région et de Département en partance

En quoi est-ce innovant, cette signature du Contrat local de sécurité ?

C’est innovant dans la mesure où vous avez sept partenaires signataires, toutes les grandes collectivités du département, de l’agglomération,… C’est un engagement fort de chacun. Par ailleurs il y a eu une très large concertation en amont de l’ensemble des acteurs et des personnes qui ont un avis à donner sur ce sujet. Et enfin – et c’est la troisième nouveauté – c’est que là, on associe de façon étroite des politiques de prévention de la délinquance qui sont traditionnellement du domaine de l’action policière, et des actions de prévention de conduites additives, qui sont elles normalement du ressort de tous les services qui se chargent de la Politique de la Ville et de la cohésion sociale. Donc c’est une vision cohérente, une vision partagée par tous, et c’est une vision très positive, porteuse de grands espoirs dans la prévention tout azimut en matière de délinquance.

Vous comprenez que - quelque soit l’orientation politique des institutions qui sont partie prenante dans ce Contrat - elles se soient mises ensemble pour fédérer leurs actions ?

Les problématiques de sécurité sur l’agglomération de Marseille sont très fortes, tout le monde les ressent et tout le monde sait bien que si l’on veut avancer, il faut travailler ensemble. C’est bien de se critiquer de temps en temps, de se donner des coups de griffe les uns les autres, mais ceci étant, sur le terrain, tous les acteurs sont unis. Et ça tout le monde l’a bien compris, d’où l’adhésion de tous quelque soient les étiquettes politiques.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard