Articles

Accueil > Actualités > Conseil régional : soutien de la Majorité aux grévistes

 

Conseil régional : soutien de la Majorité aux grévistes

25 octobre 2010

Vendredi dernier, le président Michel Vauzelle a lancé le débat sur la réforme des retraites et ses conséquences dès l’ouverture de l’assemblée plénière. Parmi les rapports, on peut retenir le programme AGIR PLUS pour la lutte contre le changement climatique, la création d’un Espace Public Régional de l’Eau (EPRE), le protocole d’accord pour une amélioration des services TER. L’ordre du jour n’a pu être épuisé suite au départ du groupe UMP de la séance (voir encadré). Une nouvelle assemblée plénière est prévue mercredi 27 octobre.


 

Le modèle français républicain, cher au président Vauzelle est remis en cause. Au-delà du sujet des retraites, se pose un problème d’éthique et écorne l’image de la France dans le monde selon le patron socialiste de la Région. Discrimination ethnique à l’égard des Roms, des acquis sociaux malmenés : Michel Vauzelle ne veut pas « ignorer la réalité sociale, économique, démocratique ». « Nous sommes face à un peuple en souffrance » résume-t-il. Il se range du côté des manifestants et il le fait savoir, « nous avons le devoir de rendre hommage aux jeunes, à ne pas confondre avec les casseurs. Et je veux saluer les agents du Conseil régional, menacés par la loi sur les institutions ». Une délégation était d’ailleurs présente, debout dans l’une des tribunes de l’hémicycle, applaudissant les propos de Michel Vauzelle. L’homme s’est bien gardé de tout reproche vis-à-vis des grévistes. Le groupe Front de Gauche l’a rappelé toutefois à son bon souvenir en visant expressément les déclarations des socialistes locaux.

Double discours des socialistes

Gérard Piel, président du groupe a souligné « qu’ on ne peut pas d’un côté soutenir les luttes contre la réforme des retraites et de l’autre casser le mouvement en demandant la réquisition des salariés ou l’arrêt des blocages ! Les dernières déclarations des présidents socialistes de la communauté urbaine de Marseille (Eugène Caselli) et du Conseil Général des Bouches-du-Rhône (Jean-Noël Guérini) tranchent avec le soutien apporté par leurs militants et le Parti socialiste ».

Europe Ecologie n’a pas voulu polémiquer. Aïcha Sif, co-présidente du groupe a évoqué « une crise multiforme. Au-delà des mouvements sociaux habituels, on doit réfléchir à la globalité de la situation ». Et de poursuivre « il n’y a pas de consultation populaire, le peuple n’est pas au centre des réformes. On demande le retrait de la loi ». Sophie Camard axe son intervention sur la crise du port de Marseille, « l’application de la réforme portuaire qui prévoit une filiale spécifique au pétrole et semi-privée pour les agents concernés est en complète contradiction avec le discours du développement du port. Voilà le vrai sujet dont personne ne parle. Parce qu’il est plus facile de caricaturer les grévistes en les traitant de « nantis » ».

Thierry Mariani, président de groupe de l’UMP se fait l’avocat du gouvernement, « une retraite sur 10 n’est pas financée aujourd’hui et cela va empirer. Cette réforme a été largement défendue, expliquée. Nous avons eu deux mois de discussions parlementaires ». Il s’insurge contre les mouvements d’action, « l’ensemble de l’économie régionale est menacée par les blocages ». Pour sa part, Jean-Marie Le Pen, président de groupe FN accuse les politiques irresponsables menées par la Droite et la Gauche depuis plus de trente ans. Il s’élève contre les grèves qui posent « un problème de ravitaillement ». Concernant la grève du port, « c’est criminel. Les dockers touchent 4 000 € pour 18h par semaine, avec la retraite à 55 ans ! ».

AGIR PLUS pour l’environnement

La première délibération, inscrite à l’ordre du jour portait sur la politique énergétique de la Région. Le programme est annoncé ambitieux par son rapporteur, Annick Delhaye, vice-présidente Développement soutenable, énergie et climat (Europe Ecologie). La première phase d’AGIR est renforcée par un nouveau cadre d’intervention pour la période 2011-2014, nommé « pour l’énergie et pour la planète, AGIR PLUS ». Une enveloppe annuelle de 15 millions € lui est réservée. L’un des objectifs du plan initial AGIR est réaffirmé ; le principe étant de rechercher un effet démultiplicateur afin d’aller au-delà des initiatives individuelles. La Région compte assurer le suivi des 600 projets actuellement en cours. Elle encourage l’embauche et l’aide à la professionnalisation des acteurs locaux (réhabilitation thermique des bâtiments, création de filières locales courtes,…).

AGIR PLUS va établir des connexions opérationnelles avec les clusters régionaux labellisés PRIDES (Pôles Régionaux d’Innovation et de Développement Economique Solidaire) dans le but par exemple d’élaborer des projets collaboratifs. Le groupe UMP votera favorablement ce rapport. Néanmoins, Maurice Battin (UMP) en profite pour aborder un autre dossier du développement durable…la réfection du Stade Vélodrome. Il interpelle le président : « la Région a-t-elle l’intention d’être un partenaire financier de la Ville de Marseille pour la rénovation de son stade ? ». « Nous devons répartir les moyens de la Région : nous avons déjà 2016 (Euro de foot), le forum mondial de l’eau (2012), la capitale européenne de la culture », lui répond Michel Vauzelle.

Un Espace Public de l’Eau

En revanche, les élus UMP voteront contre le rapport, relatif à la mise en place d’un Espace Public Régional de l’Eau (EPRE) dans le cadre d’une politique de gestion solidaire et durable de l’eau en PACA. Le rapporteur Gérard Piel rappelle qu’en France, environ 50 % des contrats de gestion passés par des Communes ou EPCI (Etablissement public de coopération intercommunale) arrivent à échéance d’ici à deux ans. Selon lui, bon nombre de collectivités sur le plan national comme régional souhaitent un passage en gestion publique directe. Toutefois, la mise en œuvre de ce type de gestion implique des moyens importants et des compétences dont ne disposent pas les petites et moyennes communes. La Région a décidé de leur apporter une assistance via l’EPRE. M. Battin (UMP) fait remarquer à M. Vauzelle que « vous dépassez une fois encore les compétences de la Région ». Selon lui, la question est plutôt de savoir aider les familles en difficulté à régler leurs factures d’eau, « la réponse relève de la politique sociale et non de la politique de l’eau ».

Protocole d’accord avec la SNCF

Dans le cadre de ses relations avec la SNCF, la Région présentait à l’assemblée le protocole d’accord pour une amélioration des services TER tant décriés. Depuis 2007, la qualité de service des TER en PACA est jugée très dégradée, éloignée des objectifs fixés par le Contrat d’exploitation avec la SNCF (période 2007/2016). Les suppressions de trains et le taux de ponctualité des circulations sont les points noirs. Un protocole d’accord a été négocié entre les deux parties. L’objectif est un redressement significatif de la régularité des TER d’ici fin 2011. Un avenant au Contrat d’exploitation stipule une période probatoire, au cours de laquelle la SNCF accepte un mécanisme de malus trimestriel sur la base de nouveaux indicateurs. Richard Galy, du groupe UMP préfère s’abstenir malgré son engagement en faveur des transports ferroviaires. Il fait observer que l’offre a considérablement évolué ces dernières années, mais « cela s’accompagne d’un double paradoxe qui porte sur la fiabilité des nouvelles rames tout comme sur celui de la multitude des mouvements sociaux ».

Les élus régionaux se retrouvent mercredi prochain pour poursuivre les débats.

« Le groupe UMP a quitté la séance plénière à 20h 30 suite à un incident, relatif au vote du rapport, modifiant les critères d’attribution du Fonds de solidarité locale. Cette délibération visait à réduire drastiquement l’aide régionale aux petites communes rurales de la région. Lors de ce scrutin et en l’absence du président Vauzelle, la majorité de gauche fut mise en minorité par le vote d’opposition du groupe UMP. Visiblement paniqué, le président des débats, Patrick Allemand a refusé d’entériner ce vote et a suspendu la séance » (selon le communiqué transmis par le groupe UMP-Nouveau Centre et apparentés)

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard