Articles

Accueil > Actualités > Conflit israélo-palestinien : quand Mgr Desmond Tutu monte au (...)

 

Conflit israélo-palestinien : quand Mgr Desmond Tutu monte au créneau

25 août 2014 - Dernier ajout 27 août 2014

Si une majorité de chefs d’Etat a pointé du doigt – avec prudence - le massacre qui s’est éternisé au Proche-Orient, c’est l’une des figures emblématiques de la lutte anti-apartheid et Prix Nobel de la paix qui a décidé de mettre les pieds dans le plat. L’ancien archevêque anglican sud-africain Desmond Tutu a publié une tribune dans le quotidien libéral d’opposition israélien Haaretz, appelant notamment les dirigeants des deux pays à la raison mais aussi à un boycott massif d’Israël.


 

Si les trêves se sont suivies, elles se sont ressemblées. Depuis le 8 juillet 2014, date de début de l’opération « Bordure protectrice » - ou bordure dévastatrice à l’appréciation de chacun -, le bilan aura été lourd : plus de 2130 palestiniens, en majorité des civils, sont tombés sous les raids dont plus de 550 enfants et le nombre de déplacés a atteint 435 000. Du côté d’Israël, on a dénombré moins de 100 morts, soit 68 personnes dont 64 soldats. Mais après 50 jours de guerre, ce ne sont plus des pleurs de femmes endeuillées qui ont éclatés mais des cris de joie. Depuis mardi 26 août, 18 heures, un accord pour un cessez-le-feu permanent a été annoncé. Il prévoit ainsi l’ouverture immédiate des points de passage entre Israël et l’enclave palestinienne pour permettre l’acheminement de l’aide humanitaire ainsi que la reconstruction du territoire. L’extension de la zone de pêche a elle aussi été négociée, l’élargissant à 6 milles au lieu de 3 milles – de 9,6 km à 4,8 km - . Les négociations, conduites par le Caire, doivent reprendre dans un mois. Il sera alors question d’aborder les points les plus sensibles comme la démilitarisation de l’enclave palestinienne, le sort des prisonniers palestiniens ou encore, la réouverture de l’aéroport et du port maritime à Gaza. Un espoir pour la paix ?


Allo, la terre ? Ici on massacre

Une nouvelle fois, dans ce conflit au bilan désastreux, les grandes puissances, qui ont peiné à faire entendre leur voix, n’ont pas eu plus d’incidences. Face à cet immobilisme et ces « ripostes brutales et disproportionnées d’Israël au lancement des roquettes », ce sont des personnalités de tous bords qui ont pris la relève. Le 14 août, Mgr Desmond Tutu s’est exprimé aux Israéliens à travers la tribune « Libérez-vous en libérant la Palestine ».

Quand un vétéran de la lutte anti-apartheid, témoin de l’asservissement de son peuple, prend sa plume pour intervenir au sein d’un conflit, par analogie avec l’apartheid, le regard ne peut dériver. Non comme donneur de leçons mais homme de conseils, Desmond Tutu a invité la société civile, des deux territoires mais aussi à plus large échelle, à œuvrer pour introduire une stabilité : « Il devient de plus en plus clair que les politiciens et les diplomates sont incapables de trouver des réponses, et que la responsabilité de négocier une solution durable à la crise en Terre Sainte repose sur la société civile et sur les peuples d’Israël et de Palestine eux-mêmes ». Selon lui, l’effet de masse, une des clés de ce conflit, devrait se distinguer en trois branches : le boycott, les sanctions et les retraits des investissements.

JPEG - 54.1 ko
« La libération de la Palestine serait également la libération d’Israël » ©Elke Wetzig

La visibilité actuelle des recommandations avancées par Desmond Tutu a t-elle laissé entrevoir la lumière ? Toujours est-il qu’aujourd’hui, l’opposition à la politique israélienne a été audible et visible. Plusieurs dizaines de campagnes de boycott se sont développées visant le poumon économique d’Israël. Celle de BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) lancée en 2005, continue de s’étendre et de s’intensifier. Son principe repose sur le boycott de tous les produits manufacturés en provenance d’Israël. Quant aux réseaux sociaux, ils se sont joints eux aussi à la contestation. Les retraits des investissements ont commencé à être significatifs. Selon l’homme de paix, «  on a pu voir le fond de pension néerlandais PGGM retirer des dizaines de millions d’euros des banques israéliennes, la fondation Bill et Melinda Gates désinvestir de G4S, et l’église presbytérienne américaine se défaire d’un investissement d’environ 21 millions de dollars dans les entreprises HP, Motorola Solutions et Caterpillar ». Dans la même perspective, une pétition sur le site Avaaz a été lancée « demandant aux compagnies tirant profit de l’occupation israélienne et/ou impliquées dans les mauvais traitements et la répression des Palestiniens de se retirer ». Sont notamment visés le fonds de pension des Pays-Bas ABP, la Barclays Bank, le fournisseur de systèmes de sécurité G4S, les activités de transport de Véolia, Hewlett-Packard et Caterpillar. Au cours des dernières semaines, plus de 1,7 million de personnes à travers le monde a rejoint le mouvement.

Parallèlement aux années 80, en Afrique du Sud, Desmond Tutu reste persuadé que « l’embargo sur le commerce, infligé […] par des multinationales engagées, fut un facteur clé de la chute, sans effusion de sang, du régime d’apartheid ». S’il n’est question dans ce conflit d’embargo, depuis début juillet, dix-sept pays de l’Union européenne avaient alerté leurs ressortissants sur les risques liés aux échanges commerciaux avec les sociétés israéliennes implantées dans les territoires occupés. Les colonies israéliennes ou bénéficiant à ces dernières ne sont pas reconnues comme partie légitime du territoire israélien.

Sans avoir de parti pris si ce n’est pour celui de la justice, il précise : « j’ai condamné ceux qui, en Palestine, sont responsables de tirs de missiles et de roquettes sur Israël. Ils attisent les flammes de la haine. Je suis opposé à toute forme de violence » et rappelle que «  le peuple de Palestine a tous les droits de lutter pour sa dignité et sa liberté ».


Actes vs paroles

Comment un effet de masse pourrait suffire quand l’effet de la communauté internationale n’y est parvenu ? Pourtant, l’optimisme d’un homme chargé d’Histoires peut laisser entrevoir un autre tableau : «  il y a un quart de siècle, j’ai participé à des manifestations contre l’apartheid qui avaient rassemblé beaucoup de monde. Je n’aurais jamais imaginé que nous assisterions de nouveau à des manifestations d’une telle ampleur ». Si les manifestations en France, pour protester contre l’offensive israélienne à Gaza, n’ont pas faibli, elles ont été tout aussi visibles aux quatre coins du monde. Le Cap a d’ailleurs connu, samedi 9 août, l’un des plus importants rassemblements depuis l’apartheid, avec des dizaines de milliers de Sud-Africains réunis. «  Les manifestants incluaient des gens jeunes et âgés, musulmans, chrétiens, juifs, hindous, bouddhistes, agnostiques, athéistes, noirs, blancs, rouges et verts... ».

Pétition, appel, soutien, la mobilisation a également été active sur internet, demandant majoritairement la protection des Gazaouis. Depuis 2008, 77 lauréats de Prix Nobel et 411 députés européens accompagnés de personnalités internationales ont signé l’appel « Ouvre les portes ! », porté par l’association Peace Lines. 629 signatures ont déjà été récoltées. Parmi elles : Desmond Tutu, le dalaï Lama, Jimmy Carter, le journaliste français Jean-Luc Bennahmias et même Brice Hortefeux – non ce n’est pas une erreur -. l’écrivaine algérienne Yasmina Khadra, l’auteur israélien David Grossman, Stéphane Hessel...

Autre clé à ce conflit, selon Desmond Tutu, le dialogue. «  Nous savons aussi ce que le dialogue entre nos dirigeants a permis, quand des organisations qu’on accusait de "terroristes" furent à nouveau autorisées, et que leurs meneurs, parmi lesquels Nelson Mandela, furent libérés de prison ou de l’exil ». C’est en effet après des pourparlers menés par le Caire que les deux camps ont réussi à trouver un terrain d’entente. Reste à savoir si ce dernier a été bâti sur des fondations assez solides pour enterrer un conflit de plus d’un demi siècle...

Tribune de l’ancien archevêque parue dans le quotidien Haaretz et traduit par Avaaz

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard