Articles

Accueil > Actualités > Cantonales : l’UMP Didier Réault presse son parti de réagir sous peine « d’un (...)

 

Cantonales : l’UMP Didier Réault presse son parti de réagir sous peine « d’un coup de pied aux fesses » en 2012

24 mars 2011 - Dernier ajout 5 avril 2011

Arrivé, dans son canton de Mazargues, derrière le candidat du Front national, Didier Réault pense qu’une partie de l’électorat traditionnel de l’UMP a choisi d’exprimer son mécontentement avec « un mégaphone » en se reportant en partie sur un vote FN, lors du premier tour des cantonales. Pour lui, son parti doit répondre aux attentes de ses électeurs sous peine d’être durement sanctionné lors de la présidentielle de 2012. Il ne donne aucune consigne, pensant que cela inciterait certains des électeurs de la majorité à donner leur voix vers le Front national.


 

Votre analyse des résultats du premier tour, pour le parti majoritaire ?

Ce n’est pas aussi positif qu’on pourrait le penser. Je pense personnellement que le résultat de dimanche est un mauvais résultat pour nous à Marseille et bien entendu au niveau national. Même si on a des opportunités de gagner des cantons çà et là, ce dont je me réjouis, je pense que l’on doit se poser la question de notre positionnement derrière le Front national dans cette ville, c’est très important.

Comment expliquez-vous que le Front national fasse 30 % dans la ville de Marseille ?

Par rapport à 2004 on a presque un tiers de participation en moins. Je l’explique par deux raisons : d’abord je pense qu’une partie de notre électorat, enfin de l’électorat des partis de gouvernement, de l’UMP et du Parti socialiste, est clairement resté chez lui pour exprimer un certain mécontentement sans aller jusqu’à sanctionner. Et puis une autre partie de l’électorat, sûrement plus le nôtre que celui du Parti socialiste, a lui décidé de passer à la sanction, qui n’avait pas été entendue aux scrutins locaux précédents, lors desquels nos électeurs, mécontents de la situation actuelle, avaient commencé à chuchoter un mécontentement, ensuite le murmurer, ensuite l’ont dit normalement. Et aujourd’hui ils ont décidé de le gueuler. Alors il ne faudrait pas que l’année prochaine ils nous mettent un coup de pied au cul. Il y a un double ciseau avec d’une part une lame de l’abstention, et ensuite une lame du Front national. Donc au mieux ils se sont abstenus, au pire ils ont été voter Front national.

Les raisons sont-elles locales, ou aussi nationales ?

Les deux. Au niveau national la politique du gouvernement que je soutiens ne se traduit pas assez dans la vie quotidienne des Français. Ca c’est clair. Et pas assez dans la vie quotidienne de ceux qui nous ont élus. Les classes populaires et les classes moyennes-supérieures qui avaient mis un grand espoir dans le discours et dans l’action de Nicolas Sarkozy, et qui aujourd’hui ne voient pas la transmission quotidienne des réformes engagées. Donc il faut que l’on ait beaucoup plus de visibilité de cette action dans le quotidien. Au niveau local je pense qu’on est un peu sur le même phénomène. Manifestement, ceux qui votent pour nous, ceux qui paient des impôts, ceux qui paient l’ensemble des services publics comme les transports en commun ne se retrouvent pas complètement dans la politique municipale, communautaire MPM, dans le sens où c’est rarement dans leurs quartiers qu’on investit. C’est valable pour moi dans les quartiers sud en terme de transports en commun, en terme d’aménagement du boulevard urbain sud, etc. Nos électeurs veulent un petit retour en terme d’aménagement, de transports, et de sécurité publique. Quand on arrive à une exaspération on ne va plus voter, ou pire on vote pour ceux dont on sait que la voix sera entendue, c’est à dire le Front national. Ce vote risque de prendre enracinement si on y fait pas attention et si on n’y répond pas très vite. On aurait déjà dû y répondre plus tôt ; peut-être que la parole classique de l’électeur n’a pas été entendue. J’espère que cette fois-ci, comme il a haussé le ton avec le mégaphone, il sera entendu.

Quelle est votre position quand à une éventuelle consigne de vote ? Appelez-vous vos électeurs à faire barrage au Front national, ou adoptez-vous la position du « ni-ni » ?

Moi, c’est une position qui me concerne, personnellement, sur le canton je n’ai fait appel à aucune consigne de vote. Ceux qui le font, le font librement. Ce n’est pas mon style d’aller demander aux gens de me soutenir sur ma candidature, alors que je me suis rendu compte que les candidats qui étaient contre moi ne pouvaient pas me soutenir notamment parce que j’ai défendu seul la création du parc national des calanques. Les autres candidats, quels qu’ils soient, sont tous allés manifester la veille de l’élection contre le Parc national des calanques. Sur la consigne générale : vraiment je n’aime pas le mot consigne, parce que je suis un libéral et je n’aime pas que l’on m’en donne, alors encore moins en donner aux autres. Je me rappelle d’un bon mot de M. Pasqua, qui disait que les promesses n’engageaient que ceux qui les écoutaient, et les consignes n’engagent que ceux qui les donnent. Un candidat n’est pas propriétaire de ses voix. Donc l’électeur est assez intelligent pour savoir ce qu’il a à faire. Consigne ou pas consigne, moi je m’en fous. Celui qui donne une consigne ne doit pas penser que celui qui a voté pour lui va la suivre.

Ce score du FN : un péril pour l’image de la ville à l’aube de MP 2013 ?

Dans tous les pays européens on voit quand même à un moment donné une montée des extrêmes dans l’électorat. Sans doute pour les mêmes raisons que je viens de vous citer en France. Et Marseille n’est pas épargnée, comme Lille, comme d’autres territoires français, par le vote du Front national. Je pense que le choix d’une destination pour ses vacances prend peu en compte la réalité électorale du territoire où il va se détendre. Je ne sais pas, honnêtement.

Vous êtes l’uns de ceux qui peuvent conserver ou gagner un siège au département pour l’UMP. Qu’est-ce que vous imaginez pour dimanche prochain ? Un front républicain tiendra-t-il en échec le Front national ?

L’histoire du front républicain, et là j’en reviens un peu aux consignes de vote : je pense qu’une partie de notre électorat, si nous avions donné une consigne de vote en direction d’un front républicain, aurait versé dans le Front national au deuxième tour. En disant : au premier tour j’ai voté pour mes candidats, mais comme ils n’ont pas compris au deuxième tour je vais passer le pas je vais aller jusqu’au Front national. C’était à double tranchant. On ne peut pas dire à des gens qui militent depuis trente, quarante ans : tout ce qu’on vous a dit c’est plus ça, il faut aller voter pour vos adversaires depuis tant... Il y en a qui ne le supporteront pas et qui ne le feront pas. Donc je pense que ça serait une erreur. Après, donner des prévisions sur des élections, je ne m’y aventure plus depuis plusieurs années.

Ce sont des élections locales, à enjeux locaux. Mais est-ce qu’elles ne prennent pas la température de ce qui pourrait se passer pour l’élection présidentielle de 2012 ?

Evidemment. les cantonales, et les Français l’ont voulu comme ça, ont donné un signal d’alerte pour l’année prochaine. Si nous continuons comme ça, ce sera le coup de pied aux fesses l’année prochaine. Il faut reprendre le projet de 2007 et l’appliquer.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard