Articles

Accueil > Actualités > Cantonales : Front national, parti majoritaire... Pour Patrick Mennucci, « (...)

 

Cantonales : Front national, parti majoritaire... Pour Patrick Mennucci, « le PS doit se rénover »

23 mars 2011

Affaibli au sortir du premier tour des cantonales, le Parti Socialiste cherche un nouveau souffle. Le maire du premier secteur de Marseille Patrick Mennucci réagit à la claque infligée aux formations traditionnelles par le Front national, en analyse les causes, et en tire les conséquences. Interview.


 

JPEG - 95.9 ko

Dimanche dernier, le PS a enregistré un net recul au sortir du premier tour des cantonales, perdant notamment deux cantons, ceux du Camas et de Notre Dame du Mont. Entre abstention et affaires, quelles sont pour vous les principales explications de cette désaffection de l’électorat socialiste ?

Je pense clairement que le climat politico-médiatique a joué, dans ces deux cantons particulièrement. Car on constate que plus on se rapproche du centre-ville, plus on trouve un électorat qui est informé et qui a, disons, des volontés de moralisation. Ca n’a pas beaucoup joué contre Mme Carlotti, parce que dans le premier arrondissement je me suis beaucoup engagé dans la campagne, donc on a résisté. Dans les bureaux du premier arrondissement on est presque à 30 % donc c’est tout à fait cohérent. Par contre dans ces deux endroits où la mairie de secteur n’est pas socialiste - c’est soit M. Tian, soit M. Gilles -, la campagne a été très très violente et donc je pense que ça a eu un effet. Après il y a certainement d’autres choses, mais il y a une percussion à la fois des gens qui ont voté Front national pour des raisons nationales ou des raisons de mal vivre ou de rejet global de la politique. D’ailleurs, quand on regarde, on le voit : c’est plutôt la droite qui perd des voix, parce que le score de la gauche est au même niveau que ce qu’il était en 2004. Mais je penche quand même pour un rôle des affaires, dans cette situation.

Vous parlez de campagne violente, des faits précis vous ont été rapportés ?

Pour M. Zeitoun il y a certainement eu un problème qui était lié à un peu d’antisémitisme aussi, il a eu des croix gammées sur ses affiches. Et d’autres choses se sont mêlées. C’est le secteur où les verts sont le plus implantés. En réalité M. Zeitoun fait 20 %, M. Barles fait 19 %, donc il n’y a pas de baisse globale de la gauche. Simplement ça ne suffit pas pour arriver en seconde position compte tenu du faible taux de participation.

Comment expliquez-vous cette montée du Front national ?

Ecoutez, la montée du Front national elle est inscrite je crois dans la politique de Nicolas Sarkozy. Je pense qu’on a d’une part comme dans tout le pays un rejet de la différentiation entre le discours sur la politique sécuritaire et la réalité. Et la réalité, c’est que cette politique sécuritaire n’est pas bonne, parce qu’il y a de moins en moins de policiers et de l’autre côté un discours qui est toujours plus militarisé. Je crois qu’il y a là une insatisfaction des gens. N’oublions pas que Nicolas Sarkozy a été élu président de la république sur la base de ce discours. Il est évident que la sanction vient aussi sur la base de ce discours. Ensuite n’oublions pas que Marseille est une ville en difficulté : nous avons 14 % de chômeurs, c’est à dire 5 points de plus que dans le pays ; nous avons 250 000 personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté ; il n’y a que 50 % des gens qui payent l’impôt ; nous avons le taux de déscolarisation le plus fort ; le taux d’agressions violente notamment dans le centre ville qui ont augmenté de 30 % l’année dernière. Il y a un climat qui est délétère et qui est propice au Front national.

Le 5 avril prochain va s’ouvrir le débat sur la laïcité et sur la place de l’Islam en France, pensez-vous que ce type d’initiatives a pu contribuer à un report de voix vers le FN ?

Je pense que tout ce qui conduit à dresser les Français les uns contre les autres en fonction de leurs origines, de leur religion, de leurs croyances, ne profite qu’au Front national. Ce qui profite aux partis démocratiques, c’est une France apaisée. Une France à feu et à sang, ça profite à Mme Le Pen et à son père.

Quid des déclarations du parti présidentiel, qui appelle ses électeurs à s’abstenir, tandis qu’au PS, il a été clairement dit qu’il fallait faire barrage au Front national, quitte à voter UMP ?

Je ne peux analyser ça que comme la volonté de dirigeants de l’UMP, certainement pas tous mais d’un certain nombre de dirigeants de l’UMP, de chercher une restructuration de la vie politique avec une alliance à terme avec le Front national. Si ce n’est avant, après l’élection présidentielle. Ils sont en train de donner quelques signes au Front national. Si demain il y a des élus frontistes, et singulièrement à Marseille, au Conseil général, il est clair que nous le devrons à l’abstention dues au dirigeants de l’UMP qui n’appellent pas leurs électeurs, comme ils le faisaient traditionnellement, à s’opposer. On a l’impression qu’on découvre l’eau chaude, mais on est quand même habitués. En 1988, à Marseille, aux élections législatives, le Front national s’est désisté pour les candidats de l’UMP et des candidats UMP, notamment Jean Roatta, s’est désisté pour des candidats du Front national. En 86, M. Gaudin avait fait l’accord avec le FN pour gérer la région. Donc on est assez habitués, même si eux ne veulent plus s’en rappeler parce que ça leur pose des problèmes.

Localement, vous appelez très clairement à voter contre le Front national ?

J’appelle formellement à voter pour les candidats de droite et du parti socialiste qui sont en piste contre le Front national. J’appelle à voter pour Didier Réault, j’appelle à voter pour Garnier, pour Rey, pour Denis Rossi, pour Carlotti, pour Pezet, pour Olmetta, etc. Voilà, il faut être clair. On ne va pas tourner autour du pot.

A Marseille, deux cantons sont en ballotage très défavorables au PS, où les candidats du Front national sont passés devant les candidats socialistes. Comment envisagez-vous là-bas le second tour ?

Je ne suis ni Mme Soleil ni Mme Irma ! Franchement je ne sais pas. Si on était il y a dix ans, je dirais que je n’ai pas d’inquiétude pour que le candidat socialiste soit élu, parce que les réactions de front républicain auraient fonctionné correctement. Aujourd’hui je n’en sais rien. Parce que je vois bien une porosité entre le Front national et l’UMP. Je vois un espèce de salmigondis incompréhensible de positions des dirigeants de l’UMP, au plus haut niveau de l’Etat. Il y a une crise de régime qui est claire quand le Président de la république et le Premier Ministre ne disent pas la même chose. Et ensuite nous avons cette position particulière à Marseille qui est le refus d’Europe Ecologie Les Verts de soutenir les candidats socialistes. Donc tout ça m’inquiète. Et j’espère que les électeurs sauront faire la part des choses.

Avez-vous rencontré les autres forces de gauche en vue d’un accord ?

Il y a eu une rencontre avec le Front de gauche, qui s’est très bien passée. Il n’y a pas eu de rencontre avec Europe Ecologie.

Quelle en est la cause ?

Vous savez très bien que la demande qu’ils font c’est que M. Guérini ne soit pas candidat à la présidence du Conseil général. Donc il n’y a pas eu de discussion.

Est-ce qu’à la veille de Marseille Provence 2013 cette poussée du Front national ne risque pas de contribuer à donner une mauvaise image de la ville ?

Vous savez, la mauvaise image de la ville ça fait longtemps qu’elle existe. Si MP 2013 est là c’est justement parce que la ville est en difficulté, c’est pour ça qu’on nous l’a donné. Et je crois que ça n’étonnera personne. Il ne faut pas tout mêler. Marseille Provence 2013 n’est pas lié au score du Front national, dans une élection cantonale, qui ne concerne que la moitié des électeurs, et où il n’y a qu’un tiers des votants qui s’est exprimé. On est encore loin du compte pour le Front national, heureusement. Mais c’est un avertissement.

Quels enseignements, quelles conséquences le Parti socialiste doit tirer de ce premier tour des cantonales ?

Je tirerais des conséquences définitives dimanche prochain. Mais il y a une chose qui est claire, c’est que le Parti socialiste doit se rénover. Le PS marseillais, je dis marseillais parce que ça concerne assez peu les Bouches-du-Rhône, doit se conformer aux règles, fonctionner normalement, et doit donner une image positive et si possible d’intégrité.

Par quoi passe cette rénovation, quels leviers peuvent être actionnés ?

D’abord il doit y avoir le respect des statuts du Parti socialiste. M. Guérini est de nouveau candidat à son poste de président du Conseil général : je crois qu’il doit profiter de cette occasion pour indiquer qu’il se conforme aux statuts et qu’il démissionne de la Fédération. Je pense que c’est un premier geste.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard