Articles

Accueil > Actualités > Campement de la Porte d’Aix : que font les pouvoirs publics ?

 

Campement de la Porte d’Aix : que font les pouvoirs publics ?

9 février 2011 - Dernier ajout 10 février 2011

Faisant suite à de nombreuses autres, une agression visant des personnes vivant dans un campement de tentes au bout de l’autoroute A7 a eu lieu hier. Un homme a été poignardé en milieu d’après-midi. Alors que nous sommes en pleine période électorale, les dirigeants préfèrent faire l’autruche, attendant la fin des échéances cantonales. Au contraire, le moment serait propice à l’action. Comment des représentants politiques de tous bords peuvent fermer les yeux sur une telle dégradation du climat ? Comment comprendre le peu de volonté de résoudre ces questions, par la mise à disposition d’un terrain ou d’un logement pour les familles concernées ? Comment admettre que des enfants soient témoins au quotidien de ces violences, et eux-mêmes exposés ?


 

Le climat est extrêmement tendu à la Porte d’Aix. Un campement de tentes habituellement occupées par des familles Rrom, installé en retrait de la place depuis plusieurs mois, fait l’objet d’attaques répétées. Des agressions qui se font de plus en plus violentes ces derniers jours. Ainsi, dans l’après-midi d’hier, un homme a été victime de trois coups de couteau, au dos, au thorax et au bras. Ses agresseurs ont pris la fuite à bord d’un véhicule dont la plaque d’immatriculation a été relevée, percutant au passage la voiture d’une femme d’une quarantaine d’années, tandis que le blessé était transporté à l’Hôpital nord.

JPEG - 62.6 ko

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, des membres d’un autre foyer avaient déjà du faire face à l’intrusion de plusieurs personnes, venues menacer le père de famille d’une lame sous la gorge. Leur leitmotiv : faire partir ces « indésirables », et mettre la main sur les femmes. Deux petites, de huit et douze ans, nous avaient alors fait part de leur effroi. Devant le danger, la famille avait décidé mardi matin de mettre les voiles. Mais pour aller où ? Après avoir erré à la recherche d’un squat, elle a trouvé un terrain isolé, où elle n’a pas obtenu l’autorisation de faire du feu, étant ainsi dans l’impossibilité de cuisiner ou de faire chauffer un peu d’eau pour la toilette. Cette même famille avait déjà connu une première agression lorsqu’elle s’était installée dans un immeuble appartenant à la Ville dans le quartier de l’Opéra, puis une autre il y a quelques semaines - déjà à l’entrée de Marseille : des tentes avaient notamment été brûlées. Ne restait donc hier que quelques individus à la Porte d’Aix.
Sachant pertinemment que l’atmosphère est délétère - un campement de Rroms a récemment été incendié en région parisienne faisant un mort - les pouvoirs publics continuent de nier l’évidence et l’urgence de trouver une solution à cet état de fait. Car d’une part les habitants de la Porte d’Aix semblent exaspérés, et d’autre part il paraît invraisemblable de laisser des familles vivant dans la plus grande précarité subir l’ire de quelques illuminés. Assisterons-nous bientôt à de véritables pogroms sans que cela n’inquiète le moins du monde nos dirigeants ?

Des personnes fragiles, délibérément vouées à la vindicte populaire

Bien sûr, des gens en grande précarité, Marseille en compte des dizaines de milliers. Sans domicile fixe, familles mal logées, vivant sous le seuil de pauvreté. Autant de personnes qui mériteraient que les décideurs se penchent sur leur prise en charge. Ce qui diffère ici, c’est non plus le racisme, mais «  la haine » dont les Rroms sont victimes. Ce que tend à confirmer Kader Atia, directeur de l’Ampil.
Le discours de Grenoble, prononcé par Nicolas Sarkozy à l’été dernier, puis la circulaire incitant au démantèlement systématique de squats, n’ont fait que donner un coup d’accélérateur au ressentiment déjà éprouvé par une partie de la population française à l’encontre des Rroms. Tout un peuple abandonné à la vindicte populaire, sciemment.
Nous avons tenté de joindre les différents acteurs, à tous les niveaux, en charge du dossier. Si la préfecture et la Région n’ont pour le moment pas donné suite, la mairie de Marseille, par la voix de Michel Bourgat, dit avoir déjà tout essayé. « Je trouve scandaleux d’agresser des gens qui sont dans la survie, sous le prétexte qu’ils gênent », compatit l’adjoint au maire délégué à la Solidarité. Michel Bourgat prône la mesure et l’action : « c’est une honte que notre société ne puisse pas avoir une réaction plus intelligente » dit-il, avant d’expliquer que la plateforme à destination des Rroms qu’il avait souhaité mettre en place en accord avec le préfet, s’était heurté au refus de « tout le monde, de droite comme de gauche ».

Un statut quo potentiellement mortel

Pourtant, laisser la situation dans l’état au risque qu’elle ne s’envenime un peu plus encore, serait pure folie. Côté pouvoirs publics, c’est le serpent qui se mord la queue : « si on ne les expulse pas par la force, [les Rroms] ne partent pas. D’un autre côté, s’ils ne partent pas on a tous les gens des quartiers qui nous hurlent dessus. Et puis au bout d’un moment, il y a deux ou trois excités qui s’autorisent le droit de faire un pogrom, on va dire », accorde Michel Bourgat. Et d’expliquer que le terrain où s’est établi le campement à la Porte d’Aix appartient bien à la Ville, mais qu’en l’absence de bâti, aucun arrêté de péril imminent ne peut être pris. Et cette phrase : « que les Rroms posent problème, que les Rroms soient difficiles à vivre, que les Rroms soient intolérables, je comprends les riverains ». Stigmatisant ? Pas du tout... Difficile de nier toutefois les tensions que cela crée dans le voisinage. Changer le regard des gens serait un bon début.

JPEG - 105.6 ko

Ce n’est pas faute - notamment pour le collectif constitué de la Fondation Abbé Pierre, de l’Ampil, de Médecins du Monde ou encore de Rencontres Tsiganes mais aussi d’associatifs de terrain comme Action pour la vie ou Dominique Idir de l’association Artriballes - d’alerter les décideurs et de proposer des solutions. Car les squats sont de moins en moins nombreux et ceux qui subsistent, pleins. Des familles entières ne savent où s’établir à l’abri des regards malveillants. La plupart d’entre elles, contrairement à l’image qui nous est renvoyée, souhaiterait voir leur vie se normaliser, habiter dans des conditions décentes, pouvoir travailler, scolariser les enfants. « S’intégrer », pour user d’un vocable à la mode.
Michel Bourgat, lui comme d’autres, renvoie la balle enfin à des instances supérieures : « la mairie n’a aucune compétence en matière de relogement, ça relève de la préfecture, ça relève de l’Etat, ça relève de l’Europe ». Marseille balaie d’un revers de la main quelque 2 à 3 000 Rroms, espérant sans doute que Bruxelles se saisisse du dossier.
Faudra-t-il un mort, des morts, pour que les pouvoirs publics locaux prennent enfin leurs responsabilités ?

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard