Articles

Accueil > Actualités > Besson invité du club « Nouvelle France » de Karim Zéribi au Plan (...)

 

Besson invité du club « Nouvelle France » de Karim Zéribi au Plan d’Aou

15 juin 2010 - Dernier ajout 16 juin 2010

Débattre plutôt que contester. C’est le crédo adopté par Karim Zéribi et son club politique « Nouvelle France » qui invitaient hier, au centre social de St Antoine Plan d’Aou, Eric Besson ministre de l’immigration et de l’identité nationale, à débattre sur des questions « complexes » de société. Un débat d’idées encadré et animé par Karim Zéribi lui-même autour des thèmes de l’immigration, de l’identité nationale en passant par la lutte contre les discriminations à l’embauche et les relations franco-algériennes. Compte rendu plus vidéo.


 

JPEG - 70.1 ko

A l’heure où un grand nombre citoyens contestent la politique nationale, Karim Zéribi, lui, préfère débattre. Le débat animé par ses soins a d’abord pointé du doigt les difficultés rencontrées par les jeunes marseillais des quartiers populaires qui abritent un vivier de citoyens qualifiés et dont la majorité sont inactifs. « 66% de cette population est au chômage » lance la directrice de l’association Made in Bassens, Shéhérazade Ben Messaoud, qui souhaiterait que les 900 entreprises installées en Zone Franche, à deux pas des quartiers populaires fassent l’effort d’embaucher en priorité les jeunes issus des quartiers défavorisés. Pour Karim Zéribi l’embauche devant se faire à la hauteur des compétences, or ces jeunes qui frappent à la porte des entreprises sont davantage enclins à trouver des postes de techniciens de surface ou des postes de gardien. « S’ils ont fait des études c’est pour avoir une autre reconnaissance » s’exclame-t-il. Le parcours de Saïd est à ce titre révélateur. Avant d’être directeur d’agence d’une société à Marseille, ce jeune homme a multiplié les petits boulots qui n’avaient aucun rapport avec sa qualification (Management de ressources humaines). « J’ai tout fait » dit-il, cuisinier, agent de nettoyage, animateur bénéficiant de contrats aidés, aujourd’hui, à force de persévérance ses compétences ont été reconnues. « Aujourd’hui, quand il recrute, je suis convaincu qu’il recrute la compétence » lance Karim Zéribi, aussi président du conseil d’administration de la RTM. De son côté, Saïd avoue que « si les entreprises avaient au sein de leurs personnels des personnes issues de la diversité ouvertes et sensibles à ces problèmes, cela nous faciliterait la tâche ». C’est dans cette optique que Karim Zéribi a demandé au ministre de l’immigration et de l’identité nationale d’organiser une conférence sur la diversité avec les 20 plus gros recruteurs de France afin de les pousser à faire des efforts significatifs, en particulier dans la branche des ressources humaines. « Parce qu’en faisant le tour de ces entreprises quelque chose m’a frappé. Tous parlent de la diversité mais quand tu prends la direction des ressources humaines, il n’y a pas un personnel issu de la diversité » s’est-il indigné. Selon lui, ces entreprises ont trop tendance à faire un recrutement par la ressemblance.

De son côté Eric Besson est convaincu que les entreprises sont en train de changer. « La France est en train de se transformer, elle est métissée, les entreprises le savent et elles l’ont intégré » a-t-il souligné ne serait parce que « leurs services veulent être représentatifs de la France ». Le ministre de l’immigration a également fait savoir au public que son ministère allait lancer, en septembre, un tour de France de la diversité tout en retenant la proposition de Karim Zéribi pour qui, la discrimination positive n’a pas lieu d’être car les compétences sont là.

Le but est de « s’enrichir de cette diversité plutôt que d’en faire un handicap ». L’exemple américain est à ce titre exemplaire. Alors qu’Obama incarne le rêve américain, les français issus de l’immigration s’impatientent. Il faut l’avouer, le rêve républicain est « parfois difficile à palper ». « Leur dire que ce sera plus difficile que les autres, c’est leur dire la vérité. Leur dire que ce ne sera pas possible c’est leur mentir d’emblée » résume le président de la RTM. 

JPEG - 65.2 ko

Pourquoi avoir organisé un débat sur l’identité nationale ?

Autre sujet brûlant, le débat sur l’identité nationale. Un membre de l’association Mi Familia a interpellé Eric Besson sur les raisons qui ont poussé le ministre de l’immigration et de l’identité nationale à mettre en place un tel débat. En effet, ce dernier a soupçonné le ministre d’avoir voulu récupérer les voix du Front National pour les dernières élections régionales. Chose qu’il a réfuté. « L’idée que je puisse faire quelque chose pour marcher sur les plates bandes du FN est quelque chose qui m’est insupportable. [...] Les républicains de droite et de gauche ne doivent avoir qu’une obsession : ramener les électeurs du FN dans le cercle républicain » a insisté le ministre. « A travers ce débat sur l’identité nationale j’ai voulu interroger ce qui nous relie, ce qui nous rassemble, ce qui fait que nous sommes une communauté nationale » a-t-il ajouté. De notre côté, cette déclaration nous a sidérés car nous étions présents lors des régionales et sans parti pris et il est évident que ce débat n’avait rien de rassembleur au contraire il était à charge contre une seule catégorie de citoyens : les « musulmans » et tout particulièrement les Algériens. (Revoir les images des débats sur notre site :

http://www.med-in-marseille.info

http://www.med-in-marseille.info

De son côté Karim Zéribi a dit n’avoir aucun complexe à évoquer le thème de l’identité nationale mais s’est dit gêné par le fait qu’il ait été lancé depuis le ministère de l’immigration. Selon lui, c’est un débat qui aurait dû être lancé sur le terrain de l’Education Nationale et non sur celui du ministère de l’immigration dont la thématique a également fait l’objet du débat. Les expulsions, les reconductions, les régularisations sont autant de thèmes qui divisent ceux qui sont pour les régularisations massives et ceux qui considèrent que « cette option serait irresponsable » comme l’a souligné le ministre de l’immigration qui affirme que ce sont 100 000 étrangers en situation irrégulière qui sont interpellés chaque année.

« Est-ce qu’on ne pourrait pas prendre l’idée de régulariser les sans-papiers qui travaillent et qui paient des cotisations sociales et parfois des impôts [...] ? » a suggéré l’animateur du club de réflexion « Nouvelle France ». Eric Besson a fait savoir qu’une loi, la circulaire de 2007 ouvrait déjà la possibilité d’une régularisation par le travail. « C’est le cas pour 3500 personnes par an ». Cette loi fixe toutefois des règles très restrictives et les régularisations restent exceptionnelles. Elle repose aussi sur le principe de l’ « immigration choisie », un terme que le ministre « revendique ».

Quand d’autres préfèrent combattre le ministère de l’immigration et de l’identité nationale, Karim Zéribi préfère débattre

Si un grand nombre de citoyens souhaite la suppression du ministère de l’immigration et de l’identité nationale, Karim Zéribi est d’un autre avis : « Demander la suppression de ce ministère, sans vouloir débattre des questions de fonds telles l’immigration, l’identité nationale, le co-développement ou encore le Label diversité me parait désuet » a-t-il expliqué au micro de Med’in Marseille.

« La France a beaucoup de mal à parler des pages sombres de son histoire »

Résoudre les questions des flux migratoires avec des pays tels que l’Algérie pourrait permettre d’améliorer les relations franco-algériennes et d’aborder avec plus de sérénité l’histoire commune de ces deux pays a souligné le ministre de l’immigration et de l’identité nationale. Interpellé par un membre du public sur les tensions qui existent en France lorsqu’il s’agit d’évoquer l’histoire franco-algérienne, le ministre a avoué que « la France avait beaucoup de mal à parler des pages sombre de son histoire. » Les critiques récentes portées contre le film « Hors-la-loi » avant même sa sortie témoignent des tensions et des enjeux autour de cette histoire franco-algérienne. « Les massacres de Sétif devront être reconnus comme d’autres périodes sombres de l’histoire franco-algérienne. Remettons les choses à plat. Indiquons effectivement les moments qui ont été inhumains, les moments où des femmes et des hommes sont morts de manière indigne. Ces actes devront être reconnus de part et d’autres parce que sinon on ne pourra pas entrevoir l’avenir ensemble. [ ...] Il faut être capable, sur le plan historique, de remettre les choses à plat. C’est de dire, à un moment donné, dans ces 132 ans d’histoire franco-algérienne, il y a eu énormément de zones d’ombres dans les relations franco-algériennes. Les Algériens n’ont pas été reconnus comme étant des citoyens mais des indigènes, des citoyens de seconde zone. Il faut qu’on en parle. En parler ça ne veut pas dire s’auto flageller mais il faut s’interroger. Quelle relation veut-on avoir demain avec l’Algérie ? Comment les français issus de l’immigration peuvent se positionner dans cette nouvelle coopération ? » nous a-t-il confié après le débat.

Souhaitant projeter une autre approche de la relation franco-algérienne, Karim Zéribi a suggéré au ministre de l’immigration de « créer une commission d’historiens français et algériens, qui pourraient comme les turcs le font avec les arméniens, imaginer une lecture apaisée de l’histoire qui nous lie ». « C’est une étape indispensable » a rétorqué Eric Besson qui pense toutefois que cette commission ne doit pas être mise sous la responsabilité de son ministère pour ne pas risquer de ramener ce sujet au thème de l’immigration.

Interview de Karim Zéribi en vidéo :

 

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard