Articles

Accueil > Actualités > Anonymal : Un débat préventif, riche d’interrogations et de constats

 

Anonymal : Un débat préventif, riche d’interrogations et de constats

9 mars 2010

Vendredi soir, les habitants du Jas de Bouffan ont répondu présent à l’invitation de l’association Anonymal TV qui a souhaité réunir au cours d’un plateau participatif filmé, les élus de la ville d’Aix et les candidats aux élections régionales pour tenter d’améliorer l’accès à la culture, favoriser la réussite scolaire et tenter de trouver des solutions aux difficultés financières des associations. Si le débat a parfois été tendu, il a permis de soulever certaines interrogations et permis de prendre connaissance de certaines réalités.


 

JPEG - 99.3 ko

Le quartier du Jas de Bouffan compte prés de 35 000 habitants, une véritable ville dans la ville qui rencontre malgré la forte concentration de population, des difficultés et « des manques de moyens » qu’ont notamment dénoncé les habitants et les membres d’associations au cours de la projection de films réalisés par l’association pour illustrer les trois thèmes qu’elle a souhaités aborder.

Réussite : un grand écart entre les collèges du quartier

Pourquoi y a-t-il un grand écart entre les taux de réussite au BEPC dans les deux principaux collèges du quartier (Jas de Bouffan (55%) et Château Double (83%)) questionne Djamal Achour, directeur d’Anonymal. Si ce dernier pense que cela est dû à un manque de moyens, pour André Guinde, conseiller municipal d’opposition à Aix et conseiller général, cela n’a rien à voir, «  les moyens mis à disposition des enfants des deux collèges sont les mêmes » souligne-t-il. Peut-être n’y a-t-il pas assez de moyens ? poursuit le directeur de l’association qui préconise même l’idée de placer ces collèges en ZEP (Zone d’éducation Prioritaire) ou REP (Réseau d’Éducation Prioritaire) afin qu’ils bénéficient de moyens supplémentaires. Se pose alors la question de savoir pourquoi ces deux collèges ne sont pas classés en ZEP ? Patricia Larnaudie, enseignante, adjoint au Maire d’Aix et candidate aux élections régionales sur la liste de Thierry Mariani, affirme que la ville a demandé en 2001 au ministère de l’Education Nationale à ce qu’ils soient classés. Mais, en 1989, la ville a refusé nous apprend-t-elle. Or, pour pouvoir leur donner ce sigle aujourd’hui, il faudrait déclasser d’autres collèges du département. Ce dispositif permettrait à de nombreux élèves en difficulté d’être mieux pris en charge puisqu’un collège classé ZEP réduirait les effectifs dans les classes souvent surchargées. Au final, «  à partir de la 4ème, un grand nombre d’entre eux décroche. On leur propose donc des « classes relais » ou des stages faisant office de préapprentissage pour les moins de 16 ans. Histoire de « faire quelque chose avant qu’ils disparaissent dans la nature » explique un professeur au collège du Jas. Mais à ne pas généraliser, «  il existe de très bons élèves qui arrivent même à intégrer les concours de sélection internationale du Lycée Georges Duby à Luynes ».

Pour Fadela El Miri, tête de liste NPA dans les Bouches-du-Rhône, les ZEP ont été « détournées ». «  Ils y voient une zone de concentration de mauvais élèves » et dénonce au passage les inégalités entre les enfants scolarisés dans les écoles publiques et ceux du privé. « On supprime des postes et de l’argent. C’est de la discrimination » s’indigne-t-elle.

Le rôle des familles ...

Les familles ont également leur rôle à jouer dans la réussite scolaire et éducative de leurs enfants même si « certains parents, âgés d’une trentaine d’années, nés en France, ne savent pas lire » souligne Patricia Larnaudie. « Vous vous rendez compte de la perte d’autorité ? » poursuit-elle. Fadela El Miri n’est pas du même avis. « Ce n’est pas parce que les parents ne savent pas lire qu’ils ont moins d’autorité, cela réduit seulement le suivi de leurs enfants ». Pour Anne Mesliand, syndicaliste, enseignante et tête de liste du Front de Gauche dans les Bouches-du-Rhône, cela s’explique par l’échec des politiques scolaires qui ne combattent pas les inégalités et qui au contraire les favorisent en supprimant des postes d’enseignants. C’est là que les associations interviennent et font le lien entre les familles et le collège à l’image de l’association « Jabir » basé au Patio au Jas de Bouffan. Une association d’aides aux devoirs et au soutien scolaire notamment.

Les problèmes liés à l’orientation scolaire ont également été pointés du doigt par Djamal Achour, qui a tenté de savoir pourquoi 50% des élèves du Jas de Bouffan sont orientés vers les filières professionnelles, sachant que la moyenne académique est de 28%. Les familles sont souvent mécontentes des décisions prises par les enseignants qui choisissent « sans concertation » d’orienter leurs enfants vers des filières professionnelles plutôt que générales. Une habitante du Jas a fait part de l’expérience de sa fille, orientée « en vente » puis « en couture » : « Ne souhaitant pas suivre cette voie, je l’ai mise dans une école privée, elle a été suivie par les professeurs et a eu son bac » a-t-elle tenu à préciser.

Les conditions sociales déterminent la réussite ?

« La réussite est également déterminée par le capital social, économique et culturel » affirme un sociologue, membre du public. L’exemple donné par la tête de liste NPA dans les Bouches du Rhône est à ce titre assez évocateur. «  L’absentéisme participe à l’échec de l’enfant. Dans les cités et les quartiers, certains enfants ne vont pas en cours car ils vont devoir garder leurs frères et sœurs, les parents n’ayant pas les moyens de payer une baby-sitter ».

Retrouver le temps où le Jas baignait dans la culture...

Aix est une ville culturelle mais « les habitants du Jas n’en ressentent pas l’effet ». Les principales structures sont situées dans le centre ville. Or, il n’y a pas si longtemps, « ce quartier était le centre d’une vie culturelle riche. Aujourd’hui, le Jas est une série de rendez-vous manqué » lance, en colère, Arlette Masson, investie pendant plus de vingt ans dans les actions socio - culturelles au Jas de Bouffan. Cette dernière regrette en effet le temps où le théâtre, le spectacle vivant animaient le quartier. « L’installation du théâtre du Jeu de Paume dans le quartier était bien vu, mais il n y est resté que deux ans puis est reparti dans le centre ville. C’est encore un rendez vous manqué » soupire-t-elle. Hervé Guerrera, candidat (Parti occitan) sur la liste Europe Ecologie aurait préféré voir la construction de 10 salles de 300 places réparties sur le territoire plutôt que d’un « Grand Théâtre de Provence » de 3000 places situé dans le quartier Sextius Mirabeau. Car ce dernier est persuadé : « la culture a besoin de proximité pour se développer ».

Anonymal nous apprend qu’une école de danse contemporaine va être créee au cœur même du quartier. « Elle sera ouverte à tout le monde » a souligné Sophie Joissains, sénatrice, adjointe déléguée à la politique de la ville au cours de l’interview réalisée par l’association. Saleha Moulin, présidente du comité de quartier du Jas, collaboratrice de Jean Marc Perrin, chargé de la coordination des animations du Jas, nous apprend quant à elle, qu’un carnaval corso au Jas va avoir lieu du 5 au 15 juin. Un carnaval qui ressemblerait davantage à une parade costumée et qui réunirait une population « Black, Blanc, Beur ». Un évènement qui s’inscrit également dans un souci d’ouverture du quartier vers l’extérieur. L’installation de l’école d’Art au Jas a le même but, elle sera une annexe de Marseille Provence 2013.

Le Jas est souvent décrit comme un quartier en manque de visibilité et qui rencontre de nombreux problèmes de communication. « A chaque fois qu’une manifestation culturelle a lieu, les habitants ne sont pas là ». Pourquoi ? Cela est-il dû à un manque de communication ou les résidants ne sont pas intéressés ? Michel Lespagnol, directeur du Centre Social Les Amandiers pointe un problème de communication. « Les gens n’étant pas forcément au courant. Vous vous rendez compte, j’ai appris qu’il y allait avoir une manifestation culturelle dans mon quartier en regardant France 2 ? » s’exclame-t-il. Pour pallier ces problèmes de communication Saleha Moulin organisera le 19 mars prochain à l’école Joseph d’Arbaud, une réunion qui permettra aux associations d’améliorer leur système de communication. Si cela peut freiner l’accès à la culture des habitants, Fleur Skrivan, candidate aux élections régionales sur la liste de Michel Vauzelle et conseillère municipale d’opposition pointe plutôt du doigt le manque d’infrastructures telles que les stations vélos qui permettraient aux habitants d’avoir plus facilement accès à des manifestations. Pour Henriette Perthus, metteur en scène et présidente de la Compagnie « Trafic d’Arts II », il faudrait d’abord rendre abordable les prix de certaines manifestations. « Les abonnements au Théâtre du Jeu de Paume sont trop cher. Sur la Jas, on essaie de favoriser la gratuité ou de proposer des manifestations à des prix abordables » souligne-t-elle.

La réforme des collectivités territoriales menace les associations

Sans les associations, la culture serait inexistante dans les quartiers. C’est en tout cas ce que pense un bon nombre de citoyens persuadés de l’efficacité de ces associations qui jouent souvent un rôle de contre pouvoir en misant sur la solidarité culturelle et social. Or, aujourd’hui, elles se retrouvent menacées par une réforme « criminelle », celle des collectivités territoriales. Il est en effet question de supprimer pour les régions et les départements la fameuse « compétence générale » qui permettait aux collectivités de financer tous types d’activités. Or, certaines éprouvent déjà des difficultés à l’image de l’association « Aix Ensemble » (Radio Zinzine) qui survit grâce aux financements du Conseil Régional et du Conseil Général. Cette association risque de disparaitre avec cette réforme annoncée. « Le parti minoritaire (UMP) récupérerait les compétences des élus territoriaux. Ainsi, le peuple n’aurait plus voie à aucun recours. C’est la mort annoncée de la région et c’est surtout contraire à la Constitution de la République française » lance un membre du public. Anne Mesliand partage cet avis et ajoute même qu’il y a « une volonté d’éloigner les citoyens des centres de décisions. C’est une remise en question de la démocratie politique » a-t-elle fait-elle remarquer.

L’Europe : Une roue de secours ?

Les citoyens et les membres associatifs sont de plus en plus nombreux à évoquer d’éventuels financements européens. Certaines associations sont actuellement financées à 50% par l’Union Européenne. Le hic, c’est qu’ « il faut ensuite trouver les 50% restants. La région ou la municipalité permettent de suivre », mais pas pour longtemps si l’on prend en considération les remarques faites par les candidats aux prochaines élections régionales qui ont souligné la dangerosité de la prochaine réforme.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

  • 4 mai

     

    Les trois grandes autorités juive, protestante et musulmane appellent ensemble au vote Macron, pas les catholiques

    Les trois grandes autorités juive, protestante et musulmane appellent ensemble au vote Macron. Aucun responsable catholique ne s’est joint à cette initiative inter-religieuse. Les trois principales autorités juive, protestante et musulmane, le grand rabbin de France Haïm Korsia, le pasteur François Clavairoly et le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Anouar Kbibech appellent jeudi 4 mai "au vote républicain pour Emmanuel Macron" pour le second tour de l’élection présidentielle, dans une déclaration "d’une même voix". (...)

     

  • 24 avril

     

    #SansMoiLe7Mai

    le Hashtag #SansMoiLe7Mai, Décider de ne pas voter au second tour Avec #SansMoiLe7Mai, de nombreux internautes ont décidé de ne pas voter le 7 mai prochain. Pour des raisons diverses. Comme cet internaute, "on nous demande de choisir entre la haine des étrangers ou la haine des pauvres. Ou un autre "Ce score de Macron marque l’immaturité politique des Français totalement manipulés par les médias", ou d’autres mécontents/"Certains semblent répondre à Jean-Luc Mélenchon, qui a déclaré dimanche soir, qu’il demanderait l’avis de ses militants par vote électronique en vue du second (...)

     

  • 24 avril

     

    Le PS appelle à voter Emmanuel Macron au 2ème tour

    Le Parti socialiste appelle "à battre l’extrême droite" et donc "à voter" pour Emmanuel Macron contre Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, a déclaré lundi Jean-Christophe Cambadélis. "Nous appelons à battre l’extrême droite, Marine Le Pen, et donc nous appelons à voter Macron. Cette prise de position a été unanime au sein du bureau national du PS et c’est suffisamment rare pour que ce soit souligné", a déclaré le premier secrétaire du PS au micro de BFMTV.

     

  • 24 avril

     

    Ces 56 communes où Marine Le Pen n’a recueilli aucune voix

    Ces 56 communes où Marine Le Pen n’a recueilli aucune voix "La candidate du Front national a réalisé un score historique avec plus de 7,5 millions de voix. Mais Marine Le Pen n’est pas pour autant populaire dans toutes les villes de France. Il existe même 56 communes où le Front national n’a obtenu strictement aucune voix. Il s’agit de petits villages avec moins de 100 inscrits sur les listes électorales. La majorité de ces bourgs se situe dans le sud-ouest de la France." http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/carte-ces-56-communes-ou-marine-le-pen-n-a-fait-aucune-voix_2159674.html#xtor=CS1-746

     

  • 4 avril

     

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms Le 8 avril symbolise l’union des Roms, qui se sont choisis en 1971 un hymne, un drapeau, une fête internationale : le « Romano Dives ». Pour sa 10ème édition, Latcho Divano célèbre cette journée phare à la Friche Belle-de-Mai, en proposant au public de découvrir l’action de terrain de chaque association militante et culturelle oeuvrant pour les Roms à Marseille, des activités pour tous, et un grand concert gratuit. Friche La Belle de Mai 41 rue Jobin - 13003 Marseille

     

Articles récents

Articles au hasard