Articles

Accueil > Actualités > Anonymal TV : « Se loger à Aix : mission impossible ? »

 

Anonymal TV : « Se loger à Aix : mission impossible ? »

15 octobre 2010 - Dernier ajout 16 octobre 2010

Pourquoi manque t-il autant de logements sociaux à Aix ? Pourquoi les bailleurs privés sont-ils saturés ? Pourquoi la demande est-elle toujours supérieure à l’offre ? La chaîne du logement est-elle en panne ? Autant de questions soulevées par les Aixois et qui ont notamment interpellé Anonymal TV. L’association organisera donc le 22 octobre prochain, un plateau-participatif autour des habitants et des professionnels en se positionnant comme un médiateur au cœur d’une thématique sensible. Rappelons que la Mission interministérielle d’inspection du logement social (Miilos) avait pointé du doigt en 2008 la gestion apocalyptique de l’OPAC Pays d’Aix Habitat, 1er bailleur social du pays d’Aix. Ce plateau participatif s’inscrit particulièrement dans le cadre des prochaines élections des représentants des locataires.


 

JPEG - 80.4 ko

Le logement à Aix est toujours source de tensions entre les bailleurs sociaux et les habitants. C’est donc pour favoriser le dialogue et calmer le jeu que l’association propose la mise en place d’un plateau participatif qui réunirait ceux qui ont rarement l’occasion de dialoguer : les professionnels et les habitants. Anonymal TV offrira comme à son habitude, un espace d’échange et se positionnera comme un médiateur au cœur d’un sujet sensible.

Aix : Plus de cinq ans d’attente pour avoir un logement social

En effet, aujourd’hui « ce ne sont pas moins de 5000 demandes de logements qui sont en attente. Un temps d’attente estimé à 7 ans » rappelle Djamal Achour, directeur de l’association. S’ajoute à cela la problématique de l’accès au logement pour les étudiants. C’est une ville qui est occupée à un tiers par les étudiants. Or, 90% d’entre ne voient pas leur demande satisfaite et se dirigent naturellement vers les bailleurs privés débordés par l’afflux des demandes. Cette pression entre l’offre et la demande provoque inévitablement la montée vertigineuse du prix du m2 locatif. En effet, après Paris, c’est la ville d’Aix qui possède le m2 le plus cher. « Le loyer d’un studio situé à Nantes s’élève en moyenne à 380 € contre 504 € à Aix » souligne le directeur d’Anonymal TV. Le débat tentera donc de mettre à jour les différentes pistes de recherches de logements pour les étudiants et d’éclairer sur les pratiques des agences immobilières autour du logement privatif et du logement étudiant. Cette première table ronde réunira Mr Yannick Decara, conseiller municipal des associations étudiantes, Mr Pascal Boyer, directeur de l’agence immobilière Sextius Mirabeau et un représentant des étudiants de l’AFEV (Association de la Fondation Etudiante Pour la Ville). Une projection vidéo introduira le sujet avec des interviews de professionnels et de témoignages d’habitants recueillis lors de micros-trottoirs.

La ville d’Aix n’a pas de politique de construction mais axe sa politique sur la rénovation urbaine

Si la commune d’Aix est en règle (19,6%) vis-à-vis de la loi SRU qui impose aux communes un quota de 20% de logements sociaux, il n’en demeure pas moins vrai que les constructions de logements sociaux restent insuffisantes et nécessaires. Le plan de l’ANRU, qui a notamment retenu les cités Beisson et Corsy, ne prévoit pas la construction des logements supplémentaires, mais seulement la rénovation de vieux immeubles. Ce qui n’est pas pour satisfaire les familles qui réclament des logements plus grands et qui vivent aujourd’hui dans des T2 ou T3. Face aux manque de réactivité de la mairie d’Aix, les habitants en ont profité pour interpeller Fadela Amara, lors de sa visite le 20 septembre dernier dans les quartiers Beisson et Jas de Bouffan.

Aujourd’hui, nombreux sont les habitants qui souhaiteraient savoir pourquoi de nombreux logements restent vacants à l’image des fameux appartements murés de la cité Beisson. D’autres aimeraient savoir comment se déroule une séance de commission d’attribution de ces logements et connaitre les critères d’attribution. Mme Mireille Mantot, directrice générale de Pays d’Aix Habitat depuis 2009, Maurice Chazeau, président de Pays d’Aix Habitat et Hervé Elgherbi, chargé de mission de la C.G.L des Bouches-du-Rhône tenteront de répondre aux nombreuses questions des habitants en manque d’explications et d’informations objectives. Rappelons que la colère gronde encore depuis qu’un rapport de la Mission Interministérielle d’Inspection du Logement Social (MIILOS) a dénoncé en 2008 la gestion calamiteuse et certaines dérives de l’OPAC Pays d’Aix Habitat à l’image de l’augmentation inexpliquée des charges locatives.

Le directeur d’Anonymal TV souligne ainsi le rôle important de ces associations de locataires qui aujourd’hui, ne jouent pas forcément leur rôle. A Aix, elles ne sont pas toutes au diapason et ce au risque de desservir la cause des habitants des quartiers aixois. Ce plateau participatif donnera donc l’occasion de fédérer les associations de locataires afin qu’elles se coordonnent. Ce sera également l’occasion de pousser les habitants à élire leurs représentants or, « il y a seulement 8 à 12 % d’électeurs qui votent » regrette Djamal Achour. « Pour être légitime, ces associations de locataires doivent être représentatives des locataires » poursuit-il.

Ces associations ont la possibilité de donner leur avis sur la politique de logement actuelle et notamment sur la politique de construction quasi inexistante qui pousse les habitants des quartiers à aller vivre dans d’autres communes du Pays d’Aix, des communes qui n’ont pas forcément appliqué la loi SRU.

« L’accès au logement est un droit, pas un plus »

En attendant ce sont les Centres d’Hébergement d’Urgence qui se retrouvent au centre de cette crise du logement. Jean Pierre Lanfrey président de comité interrégional des bénévoles de la Fondation Abbé-Pierre conclura la troisième table ronde sur ce sujet sensible en essayant de présenter les différents processus d’accompagnement des publics en difficulté. La réflexion abordera également les éventuelles solutions à apporter pour pallier à cette crise. Car certains élus ne l’ont pas assez intégré : « l’accès au logement est un droit pas un plus ». De nombreuses solutions sont envisageables. « Mettre en liaison des personnes âgées et des étudiants pour d’éventuelles colocations » serait une des solutions à adopter. Et puis, « dans la région PACA, 36% des logements ne sont occupés que 3 mois dans l’année. Ils pourraient être occupés par des étudiants » soumet Djamal Achour. C’est dans cette optique que s’inscrit ce plateau participatif : pointer du doigt ce qui peut fonctionner.

Le sociologue Christian Maurel fera quant à lui une synthèse du débat. Un débat qui s’annonce mouvementé. Pour permettre au plus grand nombre de venir participer au débat, l’association accueillera les enfants de quatre à douze ans dans un espace d’animation gratuite aménagé dans le hall de la Salle du Bois de l’Aune. La permanence sera assurée par deux animateurs de l’association Jabir. Aux côtés des professionnels salariés de l’association, les habitants qui le souhaitent passeront derrière la caméra.

JPEG - 73.7 ko

http://www.anonymal.org

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard