Articles

Accueil > Med’in France > Alliance Ecologiste Indépendante, s’invite dans la campagne des (...)

 

Alliance Ecologiste Indépendante, s’invite dans la campagne des législatives

14 mai 2012

Le parti Alliance Ecologiste Indépendante participe à la bataille des législatives à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône. Il propose des candidats issus du milieu associatif et de la société civile. Les prétendants au poste de députation, sont de provenances diverses, femmes, hommes, jeunes et Français de toute origine qui se lancent, pour la plupart, pour la première fois en politique. Leur créneau est l’écologie bien sûr, mais déclinée sous plusieurs formes : économique et social, environnemental, éducatif, santé, financière, fiscale. Les candidats se déclarant ni de droite, ni de gauche sont souvent des personnes engagées dans l’action mais déçues par les partis traditionnels, qui ont pour préoccupation principale, celle d’être au plus proche des habitants.


 

Alliance Ecologiste Indépendante est un parti émanant de « La France en action », qui a émergé en 2009 et fut créé par l’ex directeur du groupe Fly, Basika, et Planet Wood , Jean-Marc Governatori qui demeure aujourd’hui co-président du mouvement. Pour les législatives de 2012, le parti présente plus de 548 candidats, répartis également entre hommes et femmes sur toute la France. Aux élections européennes de 2009, l’Alliance Ecologiste Indépendante a obtenu 3,63 % des suffrages exprimés au niveau national, contre 16,28 % à Europe Écologie. En 2009, le chanteur Francis Lalanne avait obtenu 3,7 % des voix dans notre région. Les scores de l’Alliance aux régionales de 2010, ont oscillé entre de 1,4 à 3,87 % selon les territoires.

Refusant le clivage droite-gauche, l’écologie est ici prise au sens large. Résolument solidaire, elle s’articule autour de huit axes : l’écologie relationnelle, éducative, environnementale, de la santé, économique et sociale, écologie financière et écologie fiscale. Vaste programme qui entend mettre en exergue la notion de la responsabilité et du respect du vivant. Le pilier du programme étant la santé. Sur les Bouches-du-Rhône, une conférence de presse était organisée, à l’hôtel Ibis du boulevard Sakakini, jeudi dernier, pour présenter les candidats. Nombreux candidats, un peu pris de cours, ne se sont pas encore plongés dans les problématiques spécifiques, mais promettent de s’y atteler rapidement. En ce qui concerne le deuxième tour, le parti ne s’est pas encore penché sur le report des voix. Mais, pour Ayette Boudela, candidate dans la 7ème circonscription, rien ne sera automatique : « Nous irons certainement vers le parti qui a des idées les plus proches de nous, et on pourra discuter, ça n’est pas pour autant qu’on va d’office appeler à voter pour ce parti ». Revue de détail pour les candidats marseillais :

Ayette Boudela dans la 7ème circonscription

JPEG - 73.3 ko
Ayette Boudela

La première candidate d’Alliance Ecologiste Indépendante à être passée sous le crible des questions de Med’ in Marseille est Ayette Boudela qui se présente dans la 7ème circonscription. Cette militante de première heure explique son nouvel engagement : « C’est un parti qui défend une autre forme d’écologie, l’écologie qui repositionne l’individu au centre du débat politique, l’écologie d’actualité. C’est ce qui m’a attiré pour mon premier engagement politique. Je me suis toujours revendiquée électron libre, au-delà du clivage droite-gauche. Je suis une ancienne d’Europe Ecologie, j’ai été chez les verts pendant 3 ans et EELV un an, mais je ne me reconnais plus dans le projet de société qu’ils défendent, à cause des stratégies de négociations avec le PS pendant la présidentielle. Et je reste persuadée que l’écologie est un projet de société qui doit rester au-delà du clivage droite-gauche. La réalité aujourd’hui est que les partis qu’ils soient de droite ou de gauche ne tiennent pas compte des concertations de citoyens dans les quartiers populaires, secteur pour lequel je m’engage, à savoir la 7ème circonscription, qui regroupe une partie du 14ème arrondissement, le 15ème et le 16ème , des quartiers difficiles, souvent délaissés, abandonnés. Aujourd’hui, le monde associatif est vraiment mis de côté, de plus en plus d’associations qui œuvrent pour l’intérêt général baissent les bras, car elles se doivent de rentrer dans le moule, c’est-à-dire rouler pour un parti ou un autre. Je n’accepte pas cette façon de faire. Ca fait quelques années que je me bats dans ce secteur, je souhaite travailler avec tous les acteurs institutionnels et les élus de cette circonscription. » Concrètement, elle fourmille de propositions pour les quartiers où elle se présente : « Le travail dans ces quartiers est à faire au travers l’éducation, la prévention, la santé, la sécurité, l’environnement en développant davantage les jardins potagers partagés, par exemple, qui sont très demandés. L’éducation à l’écologie doit se mettre en place dans le cadre de projets pédagogiques à l’école »

Nouriati Djembae pour la 3ème circonscription

JPEG - 72.5 ko
Nouriati Djembae

Seconde candidate, Nouriati Djembae, pour la 3ème circonscription a accepté de répondre à nos questions : « C’est mon premier engagement politique. Je considère que parmi tant d’autres, nous sommes des politiques de terrain. Aujourd’hui, il est temps d’intervenir au niveau des décisions qui se prennent là-haut, puisqu’on ne nous entend pas quand on descend dans la rue. La 3ème circonscription est importante, il y a 11 quartiers dont plusieurs cités. Je compte porter la voix du peuple au niveau local et national pour exprimer la voix de ceux qu’on écoute plus. » En ce qui concerne les propositions concrètes, elle a elle aussi nombreuses idées : « J’adhère au programme qu’Alliance Ecologie propose, mais, moi, je me situe sur trois axes de travail. Tout d’abord, la problématique liée aux personnes et à l’environnement, plus particulièrement l’isolement, isolement des femmes qui se retrouvent seules avec leurs enfants et celui des séniors. Les personnes âgées n’ont pas été prises en considération lors de la campagne présidentielle, or je pense que ce sont des personnes qu’on doit accompagner. Deuxième axe qui me préoccupe, l’éducation. Aujourd’hui l’Education Nationale s’est déresponsabilisée sur la transmission de savoirs et savoir-faire. Actuellement, 160 000 jeunes sont déscolarisés entre 15 et 16 ans, et n’ont aucun diplôme. L’école de la deuxième chance n’est pas une solution. Dès la 6ème, on peut se rendre compte que certains enfants ne savent ni lire, ni écrire, ni compter et c’est inacceptable. Je m’engage aussi dans la voie de l’environnement, sur la manière dont on mange, on doit développer une culture alimentaire saine, on doit pouvoir aussi consommer des produits de pays, ce qui permettrait de créer des emplois au niveau de l’agriculture de proximité, et du lien social. L’arrière-pays doit aussi être pris en considération. Sur le plan environnemental, il faudrait réduire la consommation des quatre roues, c’est une question de responsabilité citoyenne. Il faut pouvoir se réunir avec des associations et faire des campagnes de sensibilisation auprès des Marseillais. »

Eve Koulayan, Farid Soilihi et Dominique Esteve Narsisyan

JPEG - 84.9 ko
Eve Koulayan

Dans la 1er circonscription, Eve Koulayan a présenté les grandes lignes de son action « Ce qui m’a séduit, c’est de prendre les valeurs écologiques et de pouvoir les insérer dans la vie sociale, économique de Marseille. Je suis très sensibilisée par certaines populations, comme les personnes âgées et la jeunesse. »

JPEG - 72.4 ko
Farid Soilihi

Candidat dans la 4ème circonscription, Farid Soilihi a expliqué, quant à lu,i son parcours de militant et son nouvel engagement à l’auditoire : « Je fais de la politique depuis très longtemps, j’ai milité au PS pendant une vingtaine d’années, mais en étant déçu. Je suivais des gens, des partis politiques qui prétendaient défendre nos intérêts. Je constate qu’au niveau de ces grands partis, c’est une monarchie, le pouvoir passe du père au fils, de l’oncle à l’ami, ou du copinage, et cela n’a rien à voir avec l’égalité. Je me suis engagé à Alliance Ecologiste parce qu’il défend la démocratie concrètement. Aujourd’hui, on se heurte à une crise économique sans précédent, à un problème de chômage, à un problème de précarité. On se pose la question : Qui mieux que nous, sans être sectaire ni chauvin, peut nous représenter aujourd’hui ? Je me présente pour les problématiques qui se posent dans ces quartiers, le problème du chômage, et le problème d’égalité, je travaille aussi sur le problème du logement et de l’emploi solidaire. »

JPEG - 79.9 ko
Dominique Esteve Narsisyan

De son côté, dans la 6ème (soit les 9ème et 10ème arrondissements), l’avocate, Dominique Esteve Narsisyan qui se présente aussi pour la première fois est revenue sur son nouvel engagement et sur les différents combats qu’elle entend livrer : « J’ai toujours été intéressée par l’environnement, car avant même d’être ici, j’ai passé un DEA en droit de l’environnement. C’est la première fois que je me présente dans un parti qui me convient. J’ai constaté, lors des dernières élections, que tout ce qui est écologique et environnemental est un sujet occulté. Mon engagement se portera sur la santé, la rénovation urbaine et l’environnement. Pour la santé, il faut plus de prévention et lutter contre le lobbying des grands laboratoires pharmaceutiques qui essaient de nous abuser. Dans le 9ème et 10ème, il convient de stopper l’urbanisation massive, de privilégier les espaces verts et les piscines, celle de Luminy est fermée. Il est important de parler du désenclavement des voies de circulation et surtout la mise aux normes des installations pour les personnes à mobilité réduite. En ce qui concerne l’environnement, je parle du Parc National des Calanques, dont tout le monde est très fier, il faut prendre en considération ce qui passe en Méditerranée, pas loin de chez nous, à Toulon, où l’on a trouvé du pétrole, il faut qu’on accentue la lutte anti-marée noire dans les calanques. Pour le parc des calanques, de nombreux scientifiques en font état de plus en plus, il conviendrait d’appuyer le projet de chèvrerie écologique à Luminy, il faut réintroduire les petits ruminants qui sont susceptibles de faire diminuer les risques d’incendie. Enfin, il faut proposer une activité écologique respectueuse du biotop et de la nature dans les Calanques. »

alliance-ecologiste-independante.com

- 1ère Circonscription : Eve Koulayan

- 2ème Circonscription : En cours

- 3ème Circonscription : Nouriati Djembae

- 4ème Circonscription : Farid Soilihi

- 5ème Circonscription : Hamed Azzouaou

- 6ème Circonscription : Dominique Esteve Narsisyan

- 7ème Circonscription : Ayette Boudelaa

- 8ème Circonscription : En Cours

- 9ème Circonscription : Laurent Nasser

- 10ème Circonscription : Rhizlane Bouamer

- 11ème Circonscription : Yohann Thériaud

- 12ème Circonscription : Corinne Avedissian

- 13ème Circonscription : Devasamy Ellapen

- 14ème Circonscription : Malik Houamaria

- 15ème Circonscription : Jacques Julliard

- 16ème Circonscription : Anna Lemée

 

 

Autres articles Med’in France

 

Brèves Med’in France

  • Septembre 2015

     

    Un migrant somalien décide de rentrer chez lui en découvrant Tourcoing ! (C’est de l’humour)

    Il s’appelle Kévin* (nom modifié pour l’article), il a 27 ans. Il met en garde tous ses compatriotes qui veulent venir dans le Nord de la France, et en particulier à Tourcoing. Il s’est installé dans la cité tourquennoise il y a trois jours, aux abords du Parc Clémenceau. Il y a installé une petite hutte faite de toile et de quelques panneaux de bois récupérés aux alentours. « J’avais lu des brochures sur internet qui disaient que c’était une ville très jolie. Elle a quatre fleurs au classement des villes et villages fleuris, ça compte quand même » raconte Kévin, accroupi sur le sol. « Je voulais fuir la Somalie et je me suis dit : c’est là-bas qu’il faut aller ! Bah on s’est bien foutu de ma gueule.« (...)

     

  • Août 2015

     

    Coup de gueule du Président de l’ADRA

    Dans un communiqué de Presse, le Président de l’ADRA "Algériens des deux rives et leurs amis" M.Yougourthen Ayad, condamne l’article paru le 16 août dans le quotidien algérien El Shourouk et qui qualifie les algériens issus de l’immigration d’irrespectueux envers les lois leur pays d’origine. Ayad Yougourthen Président de l’ADRA Cet article haineux publié par le quotidien "Echourouk" et qui généralise d’une manière légère le comportement des visiteurs algériens est inadmissible. La communauté nationale établie à l’étranger voue un amour sans condition pour son pays d’origine. Ceci n’est absolument plus à prouver et ce n’est pas une presse diffamatoire, donneuse de leçons en patriotisme qui peut s’octroyer (...)

     

  • Juillet 2015

     

    La Fête de l’AÏD Al-FITR est fixée pour vendredi

    Selon le site de la Grande mosquée de Paris Ce jeudi 16 juillet 2015 – correspondant au 29 Ramadhan de l’année 1436/H, « Nuit du Doute », réunie à la Grande Mosquée de Paris, la Commission théologique de l’Institut Musulman de la Mosquée de Paris présidée par son Recteur, le Docteur Dalil Boubakeur, en présence d’imams, de personnalités musulmanes, de responsables associatifs de mosquées et des membres du Bureau exécutif du Conseil français du culte musulman (CFCM), informe les musulmans de France que : La Fête de l’AÏD Al-FITR est fixée au Vendredi 1er CHAWWAL 1436 de l’Hégire, correspondant au VENDREDI 17 JUILLET 2015. Pour cette occasion l’équipe de Med in Marseille présente ses voeux à la communauté (...)

     

  • Juillet 2015

     

    Vas-y Marion, c’est Bon

    Dans la chaleur de l’été la belle Marion Maréchal nous voilà Le Pen a lancé mais pas trop fort sa campagne des régionales. Elle a fait cela en territoire blanc en évitant les réserves aux autochtones halés qui peut-être n’auraient pas aimé son discours inaugural. Elle a parlé du Pontet, personne ne sais où cela se trouve, elle peut y cultiver son côté maquisarde, ici Marion, les français parlent aux français, ta gueule Mohamed. Parce que la walkyrie est vache et pas qui rit. A côté son grand-père est un gauchiste pur jus d’orange, le Pontet étant pas loin de là, il y a soixante dix ans elle aurait pu être souris grise, la jolie gretchen, une charlotte Martel sans peur et sans reproche pataugeant dans de la (...)

     

  • Juillet 2015

     

    Une larme dans le pastis

    Le grand Charles s’en est allé. Pas le général s’est fait depuis longtemps, mais le Pasqua, le SAC à affaires des Hauts de Seine, celui que grugea le jeune Sarkozy en lui fauchant la mairie de Neuilly. Le terrorisateur des terroristes, l’exterminateur d’Oussekine. Même le président y est allé de sa pleurniche protocolaire comme Vals d’ailleurs. Enfin messieurs un peu de retenue. Ce grand Charles là n’était pas avec le FN l’adepte du ni-ni mais plutôt du oui-oui. Après des années de barbouzeries au service du gaulois où il s’occupa de l’OAS, puis des communistes de toutes obédiences enfin du racket, d’extorsions de fonds, et d’attaques à main armée. Il quitta prudemment le SAC de peur s’y retrouver enfermé en (...)

     

  • Juin 2015

     

    Youpi ! C’est la reprise

    1,2% l’Insee dit Youpi ! C’est la reprise. Hollande c’est maintenant....maintenant...enfin il a Gayet...! Gagné je veux dire au débarquement. Et les ménages consomment.... du Nutella. Pour boucler la boucle, les armes à feu sont toujours en libre circulation ?! "Ça tue !" dit Obalbasse (Obama). "Ah bon ?!" Répondent en cœur les Yankees. Sarko le reconnaît : "C’est une grosse fuite d’eau" les migrants....Moi je dis c’est pour compenser la grosse fuite de pétrole...demandez par exemple à Total et de matières premières...demandez à Areva. C’est pour compenser l’APD liée....C’est pour compenser ce que perdent ces territoires...je n’ai pas dit pays....ces territoires STRATEGIQUES de la France. Allez ! Prenez leur (...)

     

  • Juin 2015

     

    Pierre Stambul co-président de l’Union Juive Française pour la paix réveillé à 1h30 par le Raid

    Le RAID essaie de tuer RAID les opposants au sionisme ou comment le co-président de l’Union Juive Française pour la Paix finit en slip capturé par notre unité d’élite comme un terroriste retranché et armé tout cela dans le quartier difficile du Bd d’Haïfa dans le 8ème arrondissement de Marseille. Voilà comment s’est retrouvé un pionnier de la lutte pour le boycott des produits israéliens à 1h30 ce matin, payant sa solidarité avec le peuple palestinien. Pierre Stambul, professeur de son métier, homme de paix et de dialogue est-il la nouvelle victime de l’activiste Grégory Chelli, alias Ulcan, mercenaire farceur peut-être à la solde du Mossad ou de quelques officines peut catholiques qui joue au zorro pour (...)

     

  • Septembre 2014

     

    Traque aux chômeurs par François Rebsamen : la solution pour faire baisser le chômage vue par le gouvernement !

    Le ministre du travail François Rebsamen vient d’inventer une solution pour faire baisser le chômage. ! Eliminez les faux chômeurs…. C’est beaucoup plus facile que de faire baisser le chômage. Ce matin, mardi 3 septembre 2013 sur Itélé, il déclare : « En France, 350 000 emplois ne trouvent pas preneurs ». Et poursuit : « Je demande à Pôle Emploi de renforcer les contrôles pour être sûr que les gens cherchent bien un emploi », Et si ce n’est pas le cas, « il faut qu’il y ait, à un moment, une sanction », « c’est négatif, pour ceux qui recherchent des emplois, d’être à côté de personnes qui ne cherchent pas d’emploi ». Cette mission de contrôle nécessite un « état d’esprit différent, des convocations et des (...)

     

  • Mai 2014

     

    La rentrée scolaire est prévue pour le 2 Septembre 2014

    Le ministre de l’Education, Benoît Hamon, a précisé ce vendredi le calendrier de la prochaine rentrée scolaire. Les élèves ne débuteront pas leur année le 1er septembre mais le mardi 2 septembre. Ce qui évitera aux enseignants de faire leur pré-rentrée en fin août.

     

  • Avril 2014

     

    Lettre ouverte à mon collègue Manuel Valls par Fréderique Dutoit

    Cher Manuel, Tu nous refais le coup de la dette publique. Mais saches qu’« Une rengaine, c’est un air qui commence par vous entrer par une oreille et qui finit par vous sortir par les yeux », Raymond DEVOS. Tu nous dis que « Nous ne pouvons pas vivre au-dessus de nos moyens. Il faut casser la logique de la dette qui nous lie les mains ». Et tu veux réduire celle-ci de 50 milliards par des économies d’ici 2017 en diminuant les dépenses de 18 milliards pour l’Etat, 11 milliards pour les collectivités locales et 21 milliards pour la protection sociale dont 10 milliards d’euros sur les dépenses de l’assurance-maladie et 11 milliards sur la gestion du système social. Conséquences, presque toutes les (...)

     

Articles récents

Articles au hasard