Articles

Accueil > Actualités > Aix : « La réussite éducative, l’accès à la culture, le financement des (...)

 

Aix : « La réussite éducative, l’accès à la culture, le financement des associations » en débat le 5 mars au Jas de Bouffan

26 février 2010

« Réussite éducative, accès à la culture, financement des associations. Triptyque fondamental ou chimère du politique ? » Voilà le thème choisi par l’association Anonymal TV pour son premier plateau participatif filmé de l’année. L’objectif de ce débat citoyen est d’interpeller, de sensibiliser et si possible d’aboutir à des propositions de solutions pour pallier les difficultés rencontrées par les habitants du quartier. Dans la lignée du débat qui avait lieu le 10 juillet dernier en pleine élection municipale, ce débat qui aura lieu le 5 mars prochain permettra aux habitants du Jas de Bouffan, à des spécialistes et aux élus de s’exprimer sur fond d’élections régionales.


 

JPEG - 77.4 ko

Anonymal TV poursuit son combat. Depuis de nombreuses années, l’association se démène pour donner la parole aux habitants, provoquer le débat et jouer le médiateur entre les élus et les résidants du Jas de Bouffan où cohabitent 30 000 habitants, « une véritable ville dans la ville » qui mérite une plus large attention et qui rencontre des difficultés particulières. « On sous estime ce quartier, ce n’est pas une cité dortoir, comme ils ont tendance à le penser » lance Djamal Achour, directeur d’Anonymal. « Il manque juste des dispositifs » poursuit-il. Pour en parler l’association a fait le choix d’aborder trois thèmes : la réussite éducative, l’accès à la culture et le financement des associations. Un petit film sera projeté avant d’aborder chaque thème.

Des écoles et des collèges ghettos ?

« Pourquoi le collège du Jas de Bouffan ne passe pas en « Zone d’Education Prioritaire » (ZEP) ? se questionne Djamal Achour. Etre classé en ZEP, « ce n’est pas négatif, cela apporte plus de moyens » argumente-t-il. En effet, les deux collèges du Jas de Bouffan (collège du Jas et Château Double) ne sont pas les mieux placés sur la liste des établissements qui enregistrent les meilleurs taux de réussite. « 43 % des élèves sont orientés vers une filière professionnelle. C’est assez remarquable » s’inquiète le directeur d’Anonymal. Puis il existe une grande disparité entre les deux collèges : le taux de réussite au BEPC (Brevet) est de 55,6% au collège du Jas de Bouffan et de 85% à Château-double. « Comment c’est possible ? Pourquoi tant d’écarts ? ». Faut-il mélanger les élèves de différents quartiers ? Ces questions seront soulevées le 5 mars et des collégiens prendront la parole pour exprimer leurs craintes. Le regret est aussi de constater la « ghettoïsation des écoles et des collèges » du Jas de Bouffan qui ne fait qu’accentuer l’échec scolaire.

L’accès à la culture est un point qui tient vraiment à cœur à l’association Anonymal TV qui se réjouit de la prochaine délocalisation de l’Ecole d’Art d’Aix au Jas de Bouffan et souhaiterait « impliquer les habitants dans cette histoire ». La question est de savoir « comment les impliquer ? » Car « lorsque nous leur demandons s’ils savent ce qu’est la « Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme » (MMSH), les habitants répondent « NON » » regrette Djamal Achour. La réforme des collectivités territoriales ne va pas arranger les choses. Il est en effet question de supprimer pour les régions et les départements la fameuse « compétence générale » qui permettait aux collectivités de financer tous types d’activités et les associations seront les premières victimes de cette réforme. Se pose ainsi la question du financement des associations. Ce « plateau de médiation » aura aussi pour rôle d’interpeller les candidats et envisager un dispositif particulier ». « Les associations jouent un rôle important en termes d’emploi car elles embauchent un certain nombre de personnes » poursuit le directeur d’Anonymal. Des personnes qui pourraient se retrouver au chômage du jour au lendemain. Le cas de l’association « Aix ensemble » (Radio Zinzine) en est un parfait exemple. A l’heure d’aujourd’hui, il ne reste qu’un seul salarié. Ce cas sera d’ailleurs abordé lors du débat. Quelles peuvent être les solutions qui permettraient aux associations de poursuivre leurs activités ? Les financements européens ? La solidarité entre associations qui feraient ainsi des économies d’échelles ? Autant d’interrogations qui inquiètent les associations. Ces trois thématiques feront donc l’objet d’un débat qui a pour intention de laisser s’exprimer les habitants et de les pousser à se prendre en charge. La création d’un comité de quartiers serait même un moyen suggère Djamal Achour.

Certains élus seront présents, à l’image de Fleur Skrivan, conseillère municipale et régionale, candidate PS sur la liste menée par Michelle Vauzelle, Jean Marc Perrin, Maire adjoint à la Duranne, délégué à l’animation du Jas de Bouffan, André Guinde, Vice président du Conseil Général. Mais aussi des personnalités qualifiées : un professeur du lycée Emile Zola (lycée où atterrissent tous les élèves des collèges du Jas de Bouffan), un responsable de « Culture du cœur ».

Anonymal sera une fois de plus dans une position de médiateur entre les différentes personnalités qualifiées, candidats, élus, associations, habitants, comme elle l’a fait le 10 juillet dernier, quelques jours avant les élections municipales. Ce débat s’est révélé être positif dans le sens où certaines questions ont fait l’objet d’une décision au Conseil Municipal d’Aix-en-Provence. Le théâtre de Verdure n’a fait l’objet d’aucune décision depuis 2001, or depuis le débat du 10 juillet, les choses ont évolué. Un appel d’offre a été lancé pour la gestion de la buvette qui est resté fermée depuis prés de huit ans. Les habitants avaient regretté le manque d’écoute, Maryse Joissains a tenu promesse en nommant un adjoint délégué à l’animation du Jas de Bouffan. Quant à la Maison familiale, un projet qui traine en longueur depuis deux ans, devrait voir la pose de la première pierre au mois de juin se réjouit Djamal Achour.

« Soucieux de favoriser la prise de paroles des Aixois », Anonymal proposera le 5 mars, en partenariat avec l’association JABIR, une garde d’enfants de 18h30 à 21h30, au sein du Patio du Bois de l’Aune, et ce, dans le « but de permettre aux parents de participer au débat, en toute sérénité » explique l’association. La dimension participative se trouve également dans le fait que des habitants bénévoles, aux côtés des professionnels salariés de l’association, tenteront de passer derrière la caméra pour filmer pendant que d’autres s’occuperont de la gestion des lumières...

Ce plateau participatif inaugurera aussi une série de six débats qui auront lieu tout au long de l’année autour de thèmes variés : l’insertion et l’emploi, la question de l’habitat, la place du sénior dans la cité. Le prochain rendez-vous aura lieu le 23 avril au Centre Social Les Amandiers, où l’association, en partenariat avec le Réaltor, aire de transit pour les gens du voyage (aussi équipée d’un centre social), organisera un second plateau participatif autour des gens du voyage.

Anonymal provoque ainsi les rencontres et cela réussit au quartier du Jas de Bouffan qui tente de se rendre visible aux yeux des élus. En dehors de ces plateaux participatifs, l’association crée des ateliers vidéo et a même rénové une salle numérique afin de permettre aux enfants ou même aux parents, de travailler sur les ordinateurs mis à leur disposition dans un souci d’efficacité, d’aides aux devoirs et de réussite scolaire.

Le débat aura lieu le 5 mars 2010 à 19H30 à la salle du Bois de l’Aune au Jas de Bouffan. http://www.anonymal.org

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard