Articles

Accueil > Actualités > Aix/ANRU : coup d’envoi officiel du programme de rénovation des cités Beisson (...)

 

Aix/ANRU : coup d’envoi officiel du programme de rénovation des cités Beisson et Corsy

17 octobre 2010

Vendredi, le maire d’Aix, en présence de l’ensemble des partenaires, a signé la convention locale ANRU qui donne le coup d’envoi officiel du programme de rénovation des cités Beisson et Corsy. De quoi rassurer les habitants qui désespéraient de voir un jour le projet aboutir. La municipalité aixoise avait dû jouer des coudes pour imposer ce dossier qui n’avait pas été retenu dans le cadre du Programme National de Rénovation Urbaine. La séance de signature s’est déroulée en l’absence de la Secrétaire d’Etat chargée de la Politique de la ville, Fadela Amara, bloquée à Paris par les grèves des transports. Sa venue à Aix est prévue pour le 19 octobre, sauf si la grève est reconduite.


 

JPEG - 75 ko
Tous les partenaires étaient présents

C’est désormais officiel. Les travaux vont pouvoir débuter dans les cités Beisson et Corsy. Le Maire d’Aix et l’ensemble des partenaires ont signé hier la convention qui donne le coup d’envoi de ce programme de rénovation qui a failli ne pas voir le jour.

Marie-Josèphe Perdereau, préfète déléguée à l’Egalité des Chances, Déléguée Territorial Adjoint de l’ANRU, s’est « réjouie de l’aboutissement d’un dossier qui était en panne et que nous sommes allés défendre devant le comité de l’ANRU » se souvient-elle. En effet, cette dernière accompagnée du maire d’Aix, avait fait de nombreux allers retours vers la capitale pour tenter d’obtenir des financements supplémentaires, nécessaires à la rénovation des deux cités aixoises. Elles avaient alors obtenu une partie des fameux « crédits isolés ». Au total c’est 70 millions d’euros qui seront investis dans la rénovation et réhabilitation des bâtiments. L’Etat versera 1,5 millions d’euros « d’aide à la pierre ». L’Agence Nationale de Rénovation Urbaine accordera quant à elle 2 millions d’euros. La Communauté du Pays d’Aix (CPA) versera 13,6 millions d’euros, la ville d’Aix, 9 millions d’euros. Le Conseil Général a donné son accord de principe pour participer à cette opération. Il devrait financer le projet à hauteur de 2,82 millions d’euros. Quant au Conseil Régional, représentée par Gaëlle Lenfant, Vice Présidente aux Solidarités, Prévention et Sécurité, Lutte contre les discriminations, il financera le projet à hauteur de 4,54 millions d’euros. « La région est le 3ème partenaire financier. Nous sommes attentifs aux opérations de concertation. Avec la baisse du budget de l’Etat en ce qui concerne le logement, nous avons à cœur de tisser le lien social et d’amener un développement harmonieux dans le Pays d’Aix où il existe de fortes disparités » souligne Gaëlle Lenfant. Les bailleurs sociaux (Pays d’Aix Habitat, 13 Habitat et Sacogiva) prennent également en charge une grande partie du financement.

JPEG - 76.8 ko
Mme Gaëlle Lenfant, Mme Marie-Josèphe Perdereau et Mme Maryse Joissains

Les travaux, qui s’échelonneront sur une période de quatre ans (2010-2014), prévoient à Corsy, la démolition de 115 logements sociaux : 75 logements appartenant à 13 Habitat et 40 logements pour Pays d’Aix Habitat (Bâtiment Square des Buissons Ardents). A Beisson, il est prévu la démolition totale du bâtiment N de 30 logements car « il dissimule l’entrée de la cité ». Cette démolition risque d’être contestée par une partie des habitants qui avait déclaré leur refus de voir un jour ce bâtiment disparaitre. Le projet prévoit également sur les territoires de Corsy, Beisson, la Chevalière, Grassie et Ravanas « la reconstitution totale de l’offre de logements : 145 démolitions et 210 constructions. Soit la construction de 65 logements sociaux supplémentaires. »

JPEG - 122.5 ko
L’ensemble des opérations urbaines prévues dans la cité Corsy.

Relogement : L’accompagnement social des familles sera mis en place dès le mois d’octobre 2010

Il sera sûrement difficile de déloger les familles qui sont certainement très attachées à leur lieu de vie. C’est pourquoi une équipe de travailleurs sociaux du cabinet urbanis (MOUS - Maitrise d’Oeuvre Urbaine et Sociale -) sera chargée de la mise en œuvre du plan de relogement et devra « établir un climat de confiance » en menant notamment des enquêtes sociales ou organisant l’information des locataires. Elle aura également la mission d’accompagner individuellement les habitants dont les logements seront démolis ou en cours de réhabilitation. Une charte de relogement a également été signée par les partenaires. Elle garantit aux locataires aucune augmentation de loyer.

JPEG - 107.9 ko
L’ensemble des opérations urbaines prévues dans la Cité Beisson.

Un volet d’insertion par l’emploi réservé aux habitants des ZUS

Cette convention sera bientôt accompagnée d’une charte locale d’insertion qui favorisera l’accès à l’emploi durable des personnes issues de ces quartiers marqués par des taux de chômage importants. Les chantiers mis en place par ce projet constitueront l’occasion de faire appel aux personnes issues des quartiers concernées par le projet urbain. Dans le cadre des travaux d’investissements du projet financé par l’ANRU, 5% du nombre total d’heures travaillées dans les chantiers de travaux seront réservés aux habitants des ZUS. 10% des embauches réalisées dans le cadre de la Gestion Urbaine de Proximité seront également réservées aux habitants de ces quartiers.

Les bailleurs sociaux Pays d’Aix Habitat, 13 Habitat et Sacogiva seront les maitres d’ouvrage des opérations de construction et de réhabilitation de ces logements sociaux. Le comité de pilotage se réunira désormais tous les trois mois pour suivre l’évolution des missions. La prochaine réunion du comité aura lieu en janvier 2011.

De nouveaux équipements de proximité

De nombreux équipements et services à la population vont également voir le jour à Corsy et à Beisson. Deux plateaux sportifs sur Corsy et Beisson seront livrés à la fin de l’année 2010. Une bibliothèque de 800 m2 à Beisson sera livrée fin 2013. La maison des familles à Corsy sera ouverte mi 2012. Des pôles médicaux mais aussi de nouvelles surfaces commerciales et artisanales verront également le jour à Corsy à la fin de l’année 2014.

ZOOM sur les constructions :

A Corsy est prévue la construction de 35 logements sur site et 75 logements hors site. La réhabilitation de 391 logements (185 logements pour Pays d’Aix Habitat et 206 logements pour 13 Habitat) et une offre nouvelle locative de 40 à 50 logements. A Beisson est prévue la création d’une offre nouvelle de 15 logements + offre nouvelle locative de 15 logements. La réhabilitation de 577 logements (309 logements pour Pays d’Aix Habitat et 268 pour 13 Habitat.

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard