Articles

Accueil > Actualités > « Africa Paradis » ou si l’immigration changeait de camp ?

 

« Africa Paradis » ou si l’immigration changeait de camp ?

25 juin 2010

« Et si c’était nous les migrants sans papiers ... ? » C’est la question qui a fait l’objet du débat mercredi soir à l’auditorium de la Maison de la Région où, dans le cadre du festival Africa Fête, un collectif d’associations (cola Production, Survie 13, Couleurs Cactus et Point Afrique) projetaient en avant première dans la région marseillaise, le film « Africa Paradis –Et si l’immigration changeait de camp » en présence, de son réalisateur Sylvestre Amoussou. En cette période de cinquantenaire des Indépendances, ce collectif d’associations souhaitait évoquer le vécu des sans-papiers en Europe, les relations entre la France et l’Afrique et les politiques de l’immigration. Pour en parler, le politologue camerounais et spécialiste des questions migratoires Ange Bergson Lendja Ngnemzué avec pour point de départ l’excellent long métrage non dénué d’humour de Sylvestre Amassou.


 

JPEG - 55.3 ko
Sylvestre Amoussou

L’Afrique, continent développé, riche et où il fait bon vivre. L’Afrique, terre d’immigration et destination de rêve de tout européen dans la galère. C’est à travers un scénario original, empli d’humour et de dérision que Sylvestre Amoussou a transposé au continent Africain les réalités du continent européen. En effet, pour survivre face à la misère, Olivier et Pauline, respectivement ingénieur, et institutrice, sans emploi, tentent d’atteindre par tous les moyens possibles, l’eldorado que représentent « les Etats-Unis d’Afrique » métaphore du continent Africain. Face à l’impossibilité d’avoir le précieux visa, ils débarquent clandestinement, pourchassés par la police. C’est alors le début d’une aventure qui ressemble éminemment au parcours de l’immigré et du sans-papier en France. Les rôles sont ainsi inversés. Tous les termes péjoratifs utilisés pour qualifier les Noirs sont ici affublés aux blancs. L’objectif d’un tel long métrage est d’abord de véhiculer une image de l’Afrique qui est différente de celle propagée par les médias occidentaux et de faire sentir aux européens ce qu’ils font subir aux Africains. Pour cela, le réalisateur met en avant « son Afrique » tel qu’il veut la voir et qui jouit enfin de ses richesses, dont elle a été dépouillée depuis des centaines d’années et qui représente pour les Européens dans la galère, la recherche d’un meilleur lendemain.

En dépeignant une Afrique ouverte et généreuse et en provoquant l’empathie, le réalisateur appelle les européens à plus de tolérance car il faudrait être aveugle pour ne pas voir que les Africains sont souvent méprisés et ne sont pas les bienvenus en Europe. Outre le fait qu’il soit contraint de faire les travaux les plus dégradants, il est traité et traqué comme un animal, renvoyé sous prétexte qu’il est sans papier. Ange Bergson Lendja Ngnemzué, politologue camerounais, spécialiste des questions migratoires dénonce quant à lui, l’hypocrisie des gouvernements occidentaux et les grandes entreprises qui font des sans-papiers une main d’œuvre d’appoint [...].

JPEG - 50.6 ko
Sylvestre Amoussou et Ange Bergson Lendj a Ngnemzue

« La France se voile la face »

Ce long métrage, financé par la diaspora africaine doit permettre de « rassembler les gens » et de leur montrer la réalité des conditions de vie des étrangers. Bien évidemment, ce que subissent les blancs dans ce film est une goutte d’eau dans l’océan comparé à ce qu’endurent les étrangers et plus particulièrement les Africains en Europe. En effet, c’est la situation des sans-papiers en Europe et l’image associée à l’étranger (diabolisé) en France qui a poussé Sylvestre Amoussou à imaginer un tel scénario. « A chaque fois qu’il y a une élection, on accuse les étrangers de tous les maux alors qu’ils contribuent également à la croissance économique du pays. La France se voile la face » résume-t-il.

Alors pourquoi les Africains sont toujours aussi méprisés dans leur dignité ? Si un membre du public explique cela par le fait qu’ « ils n’ont pas su prendre leur destin en main, Sylvestre Amoussou pense plutôt qu’« on les en a empêchés de prendre leur destinée en main car il y avait trop d’enjeux » économiques. S’ajoute à cela « le complexe d’infériorité de certains dirigeants africains [...] irresponsables ».

« Aucune chaine de télévision française n’a acheté ce film »

La problématique abordée par le réalisateur a certainement freiné la diffusion d’ « Africa Paradis » qui ne s’est pas faite sans difficulté a avoué le cinéaste béninois malgré les multiples prix que son film lui a procuré. « Aucune chaine de télévision française n’a acheté ce film » a regretté Sylvestre Amoussou. « Les distributeurs n’attendent pas ce genre de films d’un Africain, ils s’attendent plutôt à des films qui traitent de la misère » en Afrique a-t-il fait savoir. Les pays Africains à l’image du Bénin, du Burkina-Faso ou de la Côte d’Ivoire ont prêté une attention particulière à ce long métrage qui a été primé à plusieurs reprises recevant notamment le 1er prix au festival de verone, le prix du meilleur décor au festival panafricain de cinéma de Ouagadougou (Fespaco) ou encore le prix de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

JPEG - 42.5 ko
Ange Bergson Lendja Ngnemzue

« Tant que les richesses ne seront pas équitablement réparties [...] il y aura toujours de l’immigration »

Outre la situation des sans-papiers, c’est aussi la relation Afrique-France qu’a souhaité mettre en exergue le réalisateur qui choisirait plutôt l’expression « Françafrique » pour qualifier les rapports entre le continent Africain et la France. Ce terme, popularisé en 1998 par l’ancien président de l’association François Xavier-Verschave à travers son livre : « La Françafrique, le plus long scandale de la République », « désigne les réseaux d’influence français en Afrique, qui sont une composante des relations diplomatiques entre la France et ses anciennes colonies africaines ». Pour le politologue camerounais Ange Bergson Lendja Ngnemzué, la Françafrique, qui implique aussi le soutien aux dictateurs et le pillage de l’Afrique, désigne le système de patrimonialisation du pouvoir qui reste aujourd’hui « une exception française » et qui, selon le politologue, « tire la démocratie française vers le bas ».

Ces relations franco-africaines de type néocolonial seraient les déclencheurs d’une immigration de masse. En effet, selon le cinéaste, « tant que les richesses ne seront pas équitablement réparties, tant qu’on n’achètera pas la matière première à sa juste valeur et tant qu’on ne cessera pas d’imposer des dictateurs, il y aura toujours de l’immigration ».

« L’Afrique est le grenier de l’humanité toute entière »

L’Afrique a pourtant tout ce qu’il faut pour être un continent développé. Cette Afrique riche et développée, imaginée par le réalisateur, n’est pas si utopique que ça dans la mesure où l’Afrique est « le grenier de l’humanité tout entière. Elle vit malgré tout ce qu’elle a subi. L’Afrique est toujours le paradis même si on ne le dit pas et on ne le montre pas » a souligné un membre du public. Ange Bergson assure même qu’ « on a à faire à un modèle d’avenir » car c’est « le continent qui pollue le moins et ce même au niveau de l’agriculture » et puis c’est celui qui est loin d’être touché par la crise financière qui est actuellement en train de miner les économies des Etats-nations à l’image de la Grèce et de l’Espagne. Le titre de l’ouvrage de Jacques Attali « Tous pauvres dans 10 ans » est à ce titre assez révélateur. « Peut-être qu’il ne restera que l’Afrique » lance Ange Bergson. Et si c’était nous les futurs migrants sans-papiers ?

Une chose est sûre, « Africa Paradis » « permettra à nos enfants de retrouver un peu de dignité » a conclu Sylvestre Amoussou satisfait de voir que la diaspora ait pris conscience du pouvoir de l’image qui reste un moyen indispensable pour lutter contre les points de vue imposés par l’occident. Le fait d’avoir choisi en grande partie des acteurs africains, par ailleurs très talentueux, n’est pas un acte anodin. Les Africains prennent désormais leur destin en main.

JPEG - 63.1 ko

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard