Articles

Accueil > Actualités > Affaire de boycott / Alima Boumédiene-Thiery : « Qui veut noyer son chien, (...)

 

Affaire de boycott / Alima Boumédiene-Thiery : « Qui veut noyer son chien, l’accuse d’avoir la rage »

28 septembre 2010

Nicolas Sarkozy exprimait hier, en présence du chef de l’autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, sa déception face au choix fait par le gouvernement israélien de ne pas prolonger le moratoire sur les constructions dans les territoires occupés. Si aujourd’hui le contexte international condamne la colonisation, la justice française ne partage pas les mêmes opinions. C’est ce que certains militants ont appris à leurs dépens. En effet, ils sont actuellement poursuivis devant les tribunaux pour avoir appelé au boycott afin de dénoncer la colonisation. Le 14 octobre* prochain et pour la première fois, une parlementaire, Alima Boumédiene-Thiery, devra faire face à la justice pour avoir participé à une action de boycott dans un magasin Carrefour du Val d’Oise dans le cadre de la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanction). Cette dernière, accusée d’ « incitation à la haine raciale » est connue pour son combat pour l’égalité et sa lutte contre les discriminations. Ardente défenseuse de la liberté du peuple palestinien, Alima Boumédiene-Thiery maintient ses positions politiques courageuses et humanistes. A deux semaines du procès, la sénatrice nous a accordé un entretien.


 

JPEG - 73.1 ko

En quoi consiste la campagne BDS qui vous vaut aujourd’hui d’être poursuivie pour « incitation à la haine raciale » ?

Dans la campagne BDS (Boycott Désinvestissement Sanction), nous sommes un certain nombre de collectif à travers l’Europe et je dirais même à travers le monde, à organiser des actions qui ont pour objet de sensibiliser le consommateur lambda sur la situation des produits qui en provenance d’Israël, en violation totale des directives européennes. Ces produits sont mis sur le marché et apportent une certaine plus value à ces entreprises qui exportent des produits illégaux parce qu’ils viennent en réalité des territoires occupés, territoires annexés illégalement.

Donc pour montrer d’une part la violation d’Israël face au droit international et au droit européen sur les produits d’origines et surtout pour montrer notre désaccord avec l’occupation illégale d’Israël en Palestine occupée, nous avons décidé de mener des actions de boycott, un peu à l’image des actions de boycott qui se faisaient pour l’Afrique du Sud lorsque l’apartheid existait encore. Il s’agissait avant tout de se battre contre l’apartheid, contre les discriminations et en particulier faire savoir à l’opinion publique que nous n’acceptons pas l’impunité dont bénéficie aujourd’hui un Etat, en l’occurrence Israël, face à la violation continue du droit international.

C’est donc une campagne qui repose sur les principes de la déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen ainsi que sur le droit international ?

Cette campagne repose sur les résolutions du droit international qui n’ont jamais été respectées mais aussi sur une directive européenne liée aux accords d’associations entre Israël et l’Europe. En effet, les privilèges liés à cet accord d’association commercial sont notamment soumis à la clause sur le respect des droits et des libertés démocratiques. Elle n’a jamais été respectée par Israël. A cela s’ajoute le non respect de la traçabilité des produits qui permettrait aux consommateurs de savoir d’où viennent ces produits. Or, Israël fait en sorte de ne pas mettre en évidence la provenance de ces produits parce qu’ils viennent en réalité des territoires occupés.

C’est pourquoi vous jugez ce combat nécessaire ?

C’est un combat fondamental. Je veux dire qu’on ne peut pas avoir une géométrie variable sur le respect du droit international. Lorsque le droit international est bafoué dans certains pays, on n’hésite pas parfois à déclarer la guerre et à utiliser des armes pour faire respecter ce droit international. On ne peut pas laisser faire ces pays qui signent des conventions et qui les méprisent après.

Comprenez-vous pourquoi on vous accuse d’« incitation à la haine raciale » ?

Non. C’est une instrumentalisation qui est faite pour me faire taire. Il y a une forme de chantage à l’antisémitisme qui responsabilise ou culpabilise pour faire taire des personnes et ça c’est un chantage que je n’accepte pas et puis bon « qui veut noyer son chien, l’accuse d’avoir la rage ».

Il y a actuellement une vague de poursuites judiciaires contre des citoyens qui ont mené des actions de boycott ...

Oui tout à fait. Un ensemble de militants et de militantes pacifistes qui revendiquent le droit à faire connaitre le droit international et à faire savoir qu’ils sont en désaccord avec l’impunité dont bénéficie Israël, sont aujourd’hui poursuivis un peu partout en France. Nous en avons eu à Bordeaux (ex : Sakina Arnaud, ndlr). Il y en a Montpellier, à Mulhouse. A travers la France, on a différentes situations de militants et de militantes poursuivis devant les tribunaux. C’est la première fois qu’une parlementaire est poursuivie (pour ce type d’action, ndlr) alors que la liberté est un fait, en particulier la liberté d’expression des parlementaires. C’est en tout cas une garantie qu’ils ont.

Nicolas Sarkozy a déploré la fin du gel des colonies. Qu’en pensez-vous ?

Ça reste un discours. Un discours qui n’a rien avoir avec la réalité à partir du moment où il ne le met pas en pratique. S’il avait vraiment voulu, il aurait pu peser sur la balance et faire pression sur Israël afin qu’il respecte le droit international.

Comment expliquer que vous êtes l’une des rares politiques à déployer autant d’énergie pour défendre la cause palestinienne ?

Il y a des politiques qui mènent des discours mais quand il s’agit de décliner ces discours dans une réalité ou parfois il y a des risques à prendre, ben, cela reste dans l’état de discours. Et puis, il y a d’autres politiques qui considèrent que le discours doit avoir un sens et doit être décliné concrètement sur le terrain. Il y a peut être aussi ceux qui n’en pensent pas moins, qui sont certainement d’accord avec moi mais qui ne peuvent pas s’exprimer aussi librement parce qu’il y a des enjeux de pouvoirs et aussi des lobbyings.

Etes-vous soutenue par les parlementaires ?

Plusieurs parlementaires ont signé un appel à la liberté d’expression. Ce sont des députés et sénateurs français, y compris des parlementaires européens de différents partis. Il y’a en effet des élus qui se mouillent aujourd’hui. Il y a également le député Galloway - (président de l’organisation « Viva Palestine » qui organise des convois d’aide humanitaire destinés à Gaza, ndlr) - qui me soutient en Grande Bretagne et qui a décidé de mener une grande campagne à travers le monde afin de mobiliser des personnalités et des élus qu’il connait.

Le 11 octobre prochain, on aura une conférence de presse au Sénat et j’espère que beaucoup de sénateurs vont réagir et puis le 14 octobre, il y aura certainement une mobilisation citoyenne assez forte, non pas pour me défendre mais pour défendre la liberté d’expression.

Le combat que je mène ce n’est pas le combat d’une parlementaire c’est le combat d’un ensemble de citoyens et de citoyennes qui veulent faire respecter le droit international, c’est la garantie de nos libertés et c’est aussi la garantie pour une paix juste et durable.

De nombreuses associations appellent au rassemblement devant le tribunal de Pontoise le 14 octobre prochain à midi.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard