Articles

Accueil > Actualités > A vot’ bon coeur ! C’est pour payer l’amende anti-mendicité...

 

A vot’ bon coeur ! C’est pour payer l’amende anti-mendicité...

20 octobre 2011 - Dernier ajout 21 octobre 2011

Aujourd’hui à Marseille, on a toujours le droit d’avoir froid et d’avoir faim... mais on ne peut plus tendre la main. Pris en catimini vendredi et rendu public lundi - Journée mondiale du refus de la misère -, un arrêté municipal visant à sanctionner toute quête entravant la libre circulation dans un large périmètre allant du stade Vélodrome à la gare Saint-Charles crée la polémique. La patate brûle les doigts, et même le maire ne sait plus à qui la refiler. Une « Séance de mendicité » initiée au pied de la mairie centrale ce midi par la Fondation Abbé Pierre et les communautés Emmaüs locales pour dénoncer le texte, a rassemblé une grosse centaine de personnes.


 

Abasourdis. Sans domicile, pauvres, précaires, migrants et associations d’aide aux plus démunis le sont. Stupéfiés par l’arrêté anti-mendicité promulgué en toute discrétion vendredi dernier par la Ville de Marseille. D’autant que le voile a été levé, lundi en conseil municipal ; le 17 octobre, déclaré Journée mondiale du refus de la misère. Le 17 octobre, jour de commémoration du massacre d’Algériens à Paris, en 1961. Plus décontenançant encore, le double discours du maire, Jean-Claude Gaudin. Alors qu’il savait naturellement la décision actée depuis l’avant-week-end, ce dernier, répondant à une interpellation au sujet des Rroms depuis son fauteuil qui surplombe l’hémicycle communal, avait semblé vouloir jouer sur la corde sensible : « La deuxième ville de France, qui est une ville terre d’accueil, qui a 2600 ans d’existence, ne peut pas agir avec la brutalité de certaines villes socialistes ou de droite qui agissent dans ce domaine là en prenant notamment des arrêtés anti-mendicité. Nous avons une autre attitude… ».

On n’aura pas longtemps pleuré dans les chaumières. L’après-midi même, Caroline Pozmentier-Sportich, adjointe Sécurité du sénateur-maire, tenait précipitamment conférence de presse, afin d’officialiser la rumeur : il est désormais interdit « de se livrer à toute forme de sollicitation ou appel à la quête de nature à entraver la libre circulation des personnes, la commodité du passage des voies et espaces publics, l’accès aux immeubles riverains ou, de manière générale, à porter atteinte par ces comportements au bon ordre, à la tranquillité et à la sécurité publique » dans l’enceinte de frontières invisibles claustrant un centre-ville élargi, allant des abords de la Gare Saint-Charles jusqu’au Stade Vélodrome, en passant par les Catalans. Ici comme ailleurs on peut continuer de mourir de froid et de faim. Mais pas en tendant la main. C’est Coluche qui aurait apprécié.

Mendier pour manger payer

Pour marquer instantanément leur indignation, des associations emmenées par la représentation régionale de la Fondation Abbé Pierre et les communautés locales d’Emmaüs ont choisi d’organiser une « Séance de mendicité » sur le parvis de la mairie, ce jeudi à 11h30. Plus d’une centaine de personnes munies de petits récipients emplis de piécettes ou de casseroles fiévreusement martelées ont fait force bruit sous les fenêtres de Jean-Claude Gaudin. Et ont promis de recommencer tous les jeudis, jusqu’à ce que mort (de l’arrêté) s’en suive. A notre connaissance, aucun « mendiant solidaire » n’a pour l’heure écopé d’un PV forfaitaire. En revanche, « une personne s’est présentée mardi à la Fondation Abbé Pierre », arrêtée deux heures durant qu’elle avait été, pour cause de mendicité, s’est insurgé Fathi Bouaroua, le directeur de la Fondation Abbé Pierre en PACA. La LDH, qui n’en est plus à sa première plainte (une affaire similaire est en cours concernant la ville de Nogent-sur-Marne, où un arrêté prévoit de sanctionner toute personne explorant d’un peu trop près les poubelles), entend saisir le tribunal administratif de Marseille, afin de réclamer l’invalidation du texte.

Si le sénateur-maire UMP n’a pas esquissé de geste en direction des manifestants, c’est qu’il sortait à peine d’une entrevue, accordée depuis son bureau à Jean-Pierre Elkabbach pour Europe 1. Le démocrate-chrétien, au discours traditionnellement considéré comme humaniste, apparaît gêné aux entournures : « j’ai mis du temps d’ailleurs à prendre cet arrêté parce que ça ne me convenait pas tellement personnellement. Mais le préfet me dit que si je ne prends pas cet arrêté, il ne peut pas, lui, prendre un certain nombre de dispositions pour assurer la sécurité des Marseillaises et des Marseillais. Alors on ne peut pas me demander une chose et son contraire. On ne peut pas me demander et d’assurer la sécurité et de ne rien faire, de laisser aller. Par conséquent j’ai pris l’arrêté, et je l’assume ».

Les rouages des sondages

Et il n’est pas le seul à l’assumer. Lancé sur le site du quotidien marseillais La Provence, un sondage apparaît sans appel : à la minute précise où nous écrivons, à la question « Faut-il interdire la mendicité en centre-ville ? » (trop tard, c’est déjà fait, ndlr), 65 % des sondés répondent « oui, c’est une bonne mesure contre l’insécurité », tandis que seuls 30 % ont cliqué sur « Non, c’est condamner les pauvres à l’exil ». Les 5 % restant ne se prononcent pas. Un résultat symptomatique d’un malaise ? A moins tout simplement qu’il ne soit que le reflet du lectorat du journal, plutôt classé droite populaire (mais en définitive apparemment aisé)...

Un autre sondage est apparu dans la colonne de gauche du site de la municipalité Marseille.Fr. Pas pour tout le monde, puisque de nombreux internautes se sont plaints de ne voir qu’un interminable « Chargement en cours... » apparaître en lieu et place de la sacro-sainte question : « Etes-vous pour l’arrêté mendicité ? ». Interrogation qui s’est muée en milieu de journée en «  Êtes-vous favorable à l’arrêté pris contre la mendicité agressive ? ». Le « Oui » qui avait refait son retard sur le « Non » hier, a de nouveau perdu du terrain en cette fin de journée. Vers 15h, les trois-quarts des votants avaient coché la négative.

Immigration = pauvreté = insécurité

Difficile de ne pas entrevoir de parallèle entre la prise de cet arrêté anti-mendicité et la politique menée depuis des mois au niveau national comme local en direction des Rroms d’Europe de l’Est. Car si, évidemment, les SDF sont clairement visés, les premiers se voient taxés d’une double peine : ils sont pauvres, ET étrangers. Empêchés de travailler, de revendre du métal sans justifier d’une domiciliation ou de la détention d’un compte bancaire, de s’adonner à l’activité de chiffonnier, et maintenant de faire la manche, les Rroms se retrouveront bientôt sans plus aucun moyen de subsistance.
Le « problème » incommode jusqu’au représentant de l’Etat (interrogé par Marsactu, le préfet délégué à l’Egalité des chances Raphaël Le Méhauté a préféré éluder).
Fathi Bouaroua s’inquiète lui de l’équation « Immigration = pauvreté = insécurité » qui se profile : « A vouloir combattre l’insécurité, on est train d’installer une insécurité sociale ».

- De Nice à Madeleine, de Paris à Marseille, le résumé de tous les arrêtés anti-mendicité, anti-fouille de poubelle, et anti-tout un tas de choses se trouve dans Libé.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard