Articles

Accueil > Actualités > A qui profite la colonisation de la Palestine ?

 

A qui profite la colonisation de la Palestine ?

28 novembre 2013

Lundi dernier, salle Dugommier dans le 1er, à Marseille Esti Michenmacher une militante
de l’ONG israélienne Who Profits, (A qui profite la colonisation de la Palestine ?) donnait une conférence devant une salle remplie. Elle exposait les dernières données récoltées par son association sur l’implication économique des entreprises israéliennes étrangères et notamment françaises dans les colonies palestiniennes en Israël. Les organisations locales qui soutiennent cette campagne sont les Femmes en Noir (FeN), Génération Palestine Marseille (GP), Ligue des Droits de l’Homme (LDH), Palestine 13 et l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP).


 

Remontant des informations de terrain, dans les colonies mêmes, l’ONG israélienne Who Profits bénéficie d’un réseau de militants engagés et tente de dénouer les divers montages juridiques d’entreprises nationales voire internationales qui gagnent de l’argent en s’implantant dans ces colonies illégales. « L’économie de la colonisation palestinienne est inextricable » a résumé Esti Michenmacher. Cette dernière a notamment pointé les cas des firmes françaises Véolia et Orange où l’Etat français est directement actionnaire d’une partie du capital et qui œuvrent toutes deux dans ces colonies et profitent donc économiquement de la colonisation des terres palestiniennes. Ainsi Orange a-t-il acheté une compagnie israélienne pour construire des antennes de réception sur des terres palestiniennes, qui servent de pierre angulaire à l’implantation de colonies. Ceci dans un contexte où les Palestiniens n’ont pas le droit de construire leurs propres antennes et doivent passer par des entreprises israéliennes qui pratiquent un tarif élevé.

Orange et Véolia en ligne de mire

Interrogée, la militante considère que sa démarche « est une invitation faite à la France à faire pression sur Israël. » Elle souligne, en effet, que « d’un côté, on dit que les Français sont très critiques, de l’autre côté on s’aperçoit que d’un point de vue économique et commercial, il y a une coopération entre Israël et la France qui n’arrête pas. Par exemple, le président Hollande, lorsqu’il est venu en Israël, est venu avec le ministre de l’économie et a annoncé une coopération sur la cyber sécurité, notamment avec l’entreprise israélienne ChekPoint. Nous attendons que la France mette de vraies pressions sur Israël, pour qu’il remplisse au moins les accords d’Oslo qui sont déjà mauvais pour les Palestiniens. Alors que l’UE a décidé de parrainer ces accords. » Or, ces accords d’Oslo (Article 31 de l’Accord intérimaire) stipulent que « les deux parties considèrent la Cisjordanie et la bande de Gaza comme une unité territoriale unique, dont l’intégrité et le statut devront être préservés durant la période intérimaire » et la phase I de la Feuille de route i appelle Israël à suspendre « toutes ses activités quant à la création de colonies de peuplement ».

Soda Stream, Ahava implantés dans les colonies

La militante a, entre autres, cité le cas des marques, comme Soda Stream ou les produits cosmétiques Ahava qui possèdent des usines dans les colonies. Soda Stream est une entreprise israélienne spécialisée dans les machines à gazéification à domicile qui exporte 65% de sa production, principalement en Europe et aux Etats-Unis. Elle compte son unité de production principale à Mishor Adumim, la zone industrielle de la colonie de Maale Adumim. Sous la pression, Soda Stream va d’ailleurs changer d’usine. De son côté, Ahava fabrique des produits cosmétiques à base de minéraux de la Mer morte. Elle exporte 40% de sa production dans 25 pays et notamment en France par la chaîne de magasins Séphora avec la mention « Made in Israël ». Ces produits sont pourtant fabriqués dans la colonie de Mitzpe Shalem dans la vallée du Jourdain. Deux colonies, Mitzpe Shalem et Kalia, sont actionnaires majoritaires de l’entreprise qui dégage un bénéfice annuel de 142 millions de dollars.

Les déchetteries de Véolia en territoire palestinien

Rappelant qu’une nouvelle loi allait bientôt passer en Israël obligeant toute entreprise, répondant à un appel d’offres de constructions de logement, à des constructions de logement dans les colonies, Esti Michenmacher a également précisé que « le ministre du logement est un colon ». Et que « dans le gouvernement actuel, il y a beaucoup de colon. Ce qui fait que la colonisation va avoir de l’ampleur dans les actions du gouvernement. » Autre fait, les entreprises israéliennes implantées dans les colonies ne sont pas assujetties à l’impôt. Les carrières pour l’exploitation des ressources naturelles fleurissent également sur les terres palestiniennes et une fois épuisées, sont transformées en déchetterie. Elle a montré à l’assistance une photo de déchetterie, dans la vallée du Jourdain où trônait le drapeau de Véolia. Il est donc plus qu’urgent d’agir.

Rappelant qu’une nouvelle loi allait bientôt passer en Israël obligeant toute entreprise, répondant à un appel d’offres de constructions de logement, à des constructions de logement dans les colonies, Esti Michenmacher a également précisé que « le ministre du logement est un colon ». Et que « dans le gouvernement actuel, il y a beaucoup de colon. Ce qui fait que la colonisation va avoir de l’ampleur dans les actions du gouvernement. » Autre fait, les entreprises israéliennes implantées dans les colonies ne sont pas assujetties à l’impôt. Les carrières pour l’exploitation des ressources naturelles fleurissent également sur les terres palestiniennes et une fois épuisées, sont transformées en déchetterie. Elle a montré à l’assistance une photo de déchetterie, dans la vallée du Jourdain où trônait le drapeau de Véolia. Il est donc plus qu’urgent d’agir.

Des produits agricoles israéliens en provenance des colonies
Autre point important, la militante a relevé l’extrême porosité des productions agricoles israéliennes entre celles qui sont produites sur le territoire israélien proprement dit, et celles qui émanent des colonies. Résultat, le marché européen, notamment, serait alimenté par des denrées agricoles, directement produites dans les colonies. Pour elle, 90% des avocats israéliens présents sur nos étals proviennent des colonies. Selon les ONG, le volume des importations de l’UE en provenance des colonies est de 230 millions d’euros par an ; ce qui représente environ 2 % de la totalité des exportations israéliennes vers l’UE. 66 % des fruits et légumes exportés par Israël sont destinés au marché européen. La valeur de la production agricole par les colonies de la vallée du Jourdain est estimée à environ 500 millions de shekels (100 millions €) par an. Plus de 80 % des dattes provenant des colonies de la vallée du Jourdain sont destinées à l’exportation, elles représentent la majorité de l’exportation israélienne de dattes. De plus, le raisin produit par les colonies de la vallée du Jourdain représente environ la moitié de tout le raisin exporté par Israël. Le Danemark, la Hollande, et le Royaume Uni ont exercé des pressions pour interdire des produits alimentaires des colonies à la vente dans leur pays.

Etiquetage des produits made in Israël

Egalement invité, un membre de la Plateforme des ONG française pour la Palestine a exposé le cas de la Grande Bretagne, qui, sous la pression de la population, a obligé les chaînes de distribution alimentaires à étiqueter très précisément l’origine des productions alimentaires israéliennes. La Plateforme des ONG françaises pour la Palestine a d’ailleurs lancé en février 2013 la campagne « Colonisation israélienne illégale, Palestine en danger » pour obtenir l’étiquetage des produits des colonies israéliennes, en liaison avec plusieurs ONG en Europe.

Esti Michenmacher garde espoir même si la situation en Israël est alarmante. Elle a confirmé qu’une loi allait prochainement voir le jour, interdisant l’appel au boycott. Elle a également confié que « L’ancien garde des sceaux de Benjamin Netanyahou a mis en garde, récemment, sur la place publique, en expliquant que le Likoud se défaisait des droits de l’homme et que l’Etat allait vers l’apartheid. » Quant à la réaction de la société civile israélienne, son analyse est la suivante : « Il y a une gauche israélienne, il y a même une gauche anti coloniale et antisioniste qui est présente. Il y a un potentiel de résistance, mais une grande partie de la société est très affaiblie, très aliénée. Mais j’ai de l’espoir. » Elle a aussi tenu à signaler que « Même parmi les colons, la situation n’est pas monolithique, il y a des colons qui sont là pour des raisons économiques. Aujourd’hui dans la société israélienne, on abolit le logement social. Le seul choix, pour les plus pauvres est de loger dans les colonies. »

Selon les ONG, l’Union européenne peut agir et « l’a déjà montré en publiant en juillet 2013 une réglementation excluant l’attribution de l’aide européenne aux colonies israéliennes », mais » les récentes déclarations de Mme Ashton et M. Fabius font craindre que l’UE ne se contente d’une application partielle ou aménagée des lois européennes avec l’Etat israélien. »

whoprofits.org

Pour en savoir plus sur les positions des parlementaires français sur la Palestine :

palestine-nos-elus.org

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit d eretrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • 25 septembre

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses (...)

     

  • 20 septembre

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être (...)

     

  • 14 septembre

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

Articles récents

Articles au hasard