Articles

Accueil > Actualités > À la lumière du « chauve-binz » Noëlle Perna alias « Mado la niçoise » gravit (...)

 

À la lumière du « chauve-binz » Noëlle Perna alias « Mado la niçoise » gravit les échelons du succès

26 juillet 2010

De la poésie et de l’émotion à l’état brut, mêlées à un humour provençal sans filtre, Mado la niçoise alias Noëlle Perna a sa façon à elle de faire sourire l’âme du spectateur. Elle est devenue en l’espace de quelques années l’une des humoristes les plus appréciées du « chauve-binz ». Son « look du passé », sa verve méridionale et son « assent » méditerranéen en ont fait un personnage attachant, incontournable des scènes de la métropole. Son personnage Mado, spectacle à lui tout seul, nous transporte au temps de la jeunesse de Noëlle Perna passée dans son quartier du vieux Nice où ses parents, pieds-noirs, tenaient Le Bar des Oiseaux. Il n’en fallait pas plus pour que ses sketches soient aussi inspirés et à couper le souffle. Sa poésie populaire apaise l’âme et interrompt le cours du temps jusqu’au dernier éclat de rire.


 

JPEG - 64.3 ko

Noëlle Perna a donné ses premiers spectacles derrière le comptoir de son bar où elle avait aménagé une scène dans la salle principale ; à cette époque elle était loin de s’imaginer rencontrer le succès en si peu de temps. Une trajectoire fulgurante qui allait la mener jusqu’à l’Olympia.

Après deux ans à Radio France Côte d’Azur (1984 à 1986) où Noëlle Perna a crée son feuilleton radiophonique « Le Bar des oiseaux » qui tournera d’ailleurs pendant dix ans dans les salles de spectacle de l’hexagone, elle crée de nombreux spectacles comme la comédie musicale Mesclun schow ou encore le one-woman show « Bassins des Méditerranéennes », co-écrit avec Stéphane Eichenholc. Ce n’est qu’en 1999 que Noëlle Perna ouvre son théâtre de Nice : « Le Théâtre des Oiseaux » dans lequel son talent lui vaut, en 2000, la diffusion de ses sketches à la radio Rire et chansons. Ce n’est qu’un an plus tard, en 2001, que le fameux one-woman show « Mado la niçoise » voit le jour et prend son envol.

« Moi, ça fait des années que je rêve de me lancer dans le chauve-binz » dit-elle dans l’un de ses sketchs, la voilà en plein succès mais loin du snobisme qui caractérise parfois certains humoristes. Mado la Niçoise n’entre pas dans le même moule, elle est un personnage débarqué d’un autre temps mais qui n’a pas pour autant perdu son franc parler et sa verve acide et analyste.

JPEG - 35.2 ko

Flanquée d’une robe fushia ou de sa petite robe vichy bleue, d’une choucroute rousse frisée sur la tête, de ses mimiques et d’une bouche rose fluo en forme de cœur, elle raconte l’esprit du sud, son quotidien et sa routine dans le bar des Oiseaux dans le vieux Nice qu’elle a tenu pendant plus de 25 ans. Durant toutes ces années, elle s’est imprégnée de l’ambiance populaire de ce bar de quartier et nous brosse aujourd’hui le portrait de personnages pittoresques tout en nous plongeant au cœur de la vie populaire des petites rues du vieux Nice d’autrefois, dans lequel le spectateur s’installe aisément. Elle offre ainsi au public des moments insolites et croustillants lorsque « Mado à sa fenêtre » « parodie » ses voisins Mme Rosa, Mme Huguette, Marie-Marie ou encore Jean Pierre. Des scènes qui rappelleraient à un grand nombre d’entre vous, la vie d’autrefois dans les quartiers de Marseille, de quoi remuer les nostalgiques.

Ce personnage haut en couleur n’a pas sa langue dans sa poche et va jusqu’à évoquer les sujets qui fâchent. Mado la Niçoise « arrive comme un cheval sur la soupe » et s’en prend aux voisins, au trou de la sécu, aux banques ou encore à la politique avec le recours d’un langage imagé et un vocabulaire déformé et parfois même inventé. Ces sujets ont parfois de quoi lui monter une de ces « Bouffaïsses ». « Vous savez ce que c’est au moins la bouffaisse ? Hein ? Y a des parisiens dans la salle ... qui comprennent pas le français ? Ben, la Bouffaïsse, c’est un peu comme la « Stouffia ». C’est un peu comme l’es stress chez vous. Le stress voilà » réplique Mado.

Voilà l’art et la manière de taquiner le public mais surtout de le surprendre lorsqu’elle se met à avoir la Bouffaïsse comme elle ne l’a jamais eu. « L’autre jour, ils me débitent deux fois la même somme. Je vais au guichet. Je vais voir madame la guichette. Bonjour, madame vous m’avez débité deux fois la même somme. Vous allez me reprendre ces deux sommes et vous allez me les rebiter immédiatement. Moi, je suis pas le genre de femme à me faire biter comme ça ». Le ton est donné.

JPEG - 31.5 ko

Au final, Noëlle Perna est un sacré personnage qui a la faculté de nous prendre pour ses confidents et reproduisant sur scène sa façon d’être dans son bar des oiseaux. Moments vécus ou racontés par les doyens, avec son accent chantant, un peu exagéré et ses jeux de mots tendres et caustiques, elle nous fait vivre le quotidien par le fou rire.

Ce premier spectacle « Mado la niçoise » a été lancé en 2003 pour une dernière représentation qui a eu lieu en 2006. Le succès rencontré par Noëlle Perna lui a permis de sortir de son bar où elle avait aménagé une scène, pour se produire sur des scènes prestigieuses, au Palais des Glaces, au Théâtre de la renaissance, à la Cigale ou encore à l’Olympia. C’est « un grand moment de music-hall, un frisson provoqué par la prestation d’une artiste hors normes, une de ces personnalités généreuses qui vous prend par le bout du cœur et vous amène au bout du bonheur » déclarera Jean-Michel Boris (ex-directeur de l’Olympia), lorsqu’il la découvre pour la première fois lors du Festival Performance d’Acteur à Cannes.

En 2007, elle remonte sur scène pour son second spectacle intitulé « Mado fait son show » avec un attirail de costumes bigarrés, d’imitations et de danse. Plus de 300 000 spectateurs ont pu apprécier son talent, sa générosité exposés sans voile autour de sketches teintés d’une humanité profonde à l’image de celle qui les joue.

JPEG - 33.4 ko

En 2009, elle se produira même au Théâtre du Gymanse Marie Bell de Paris pendant deux mois à guichets fermés. Si une partie des spectateurs critiquent, une autre majorité l’ovationne. En 2006, les ventes de son DVD « Mado la Niçoise » lui vaut la remise par Sony du DVD de diamant. Sa poésie populaire, son verbe chantant et caustique en ont fait l’une des humoristes les plus appréciées du « chauve-binz ».

Le succès est tel qu’il n y a pas de vacances pour Noëlle Perna dont la tournée 2010 se poursuit actuellement dans le sud. Le 27 juillet, « Mado fait son show » à Saint Martin de Crau, le 28 à Remoulins, le 30 et 31 à Nice, le 2 et 3 août à Tourrette-Levens, le 11 août au cap d’Agde. Elle reprendra après le mois de septembre, où elle se produira à Marignane le 8 octobre prochain.

Cette parfaite conteuse d’histoires qui a le sens de la formule, vous fera certainement ressortir le cœur plein de soleil et l’âme plus légère. La qualité de l’écriture de ses sketches y contribue largement.

Les dates de la tournée 2010 sur http://www.noelleperna.fr/mado

JPEG - 78.9 ko

 



 

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 6 novembre

     

    Projet de loi sur la Sécurité Sociale adopté : 4,2 milliards de restrictions demandés

    L’Assemblée nationale a adopté, mardi 31 oct 2017, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. La gauche de l’Hémicycle a voté contre, dénonçant une attaque sans précédent contre le système de protection sociale. https://www.humanite.fr/le-budget-de-detricotage-de-la-securite-sociale-ete-vote-644835

     

  • 6 novembre

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été (...)

     

  • 30 octobre

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères (...)

     

  • 17 octobre

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, (...)

     

  • 16 octobre

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" (...)

     

  • 9 octobre

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois (...)

     

  • 6 octobre

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des (...)

     

  • 4 octobre

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • 4 octobre

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • 25 septembre

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

Articles récents

Articles au hasard