Articles

Accueil > Actualités > A Marseille, « on réclame la libération immédiate du résistant antisioniste (...)

 

A Marseille, « on réclame la libération immédiate du
résistant antisioniste Georges Ibrahim Abdallah »

29 janvier 2013

A l’appel de l’Union Juive Française pour la paix et du comité PACA pour la libération de Georges Ibrahim, une soixantaine de personnes ont manifesté samedi pour réclamer la libération du plus ancien prisonnier politique en France : Georges Ibrahim Abdallah. Ce dernier croupit dans la prison de Lannemezan depuis 29 ans. La justice française avait pourtant décidé de le libérer le 14 janvier dernier. Mais Manuel Valls, ministre de l’intérieur, sous pression des Etats-Unis et d’Israël, refuse de signer son arrêté d’expulsion. C’est la colère et l’incompréhension qui dominent dans le rang de ceux qui réclament sa libération.


 

« Celui qui a bu l’eau de la mer, ne peut pas s’étrangler avec une goutte d’eau. » Par ces mots, Georges Ibrahim Abdallah affirme sa détermination et sa fermeté vis-à-vis de ses convictions et de ses valeurs. Il ne renonce à rien et garde intacte son combat anti-impérialiste et anti-sioniste.

Georges Ibrahim Abdallah n’en est pas à sa première déception mais il lutte toujours contre l’acharnement judiciaire qui l’a mené à subir ces 29 années d’emprisonnement. Condamné en 1987 à la prison à vie, ce libanais a fait de nombreuses demandes de libération, mais toutes ont été rejetées. Il faut dire que les Etats-Unis et Israël ont veillé à ce que les gouvernements français successifs soient soumis à leurs injonctions.

Georges Ibrahim Abdallah est accusé, d’avoir assassiné l’attaché militaire adjoint des Etats-Unis en France, le colonel Ray, et le diplomate israélien, Yacov Barsimentov. Pour Soraya Chekkat, membre du comité PACA pour sa libération, s’est indignée en ces termes : « Il est militant du Front Populaire de Libération de la Palestine et c’est uniquement à ce titre qu’il est enfermé en prison depuis 29 ans. Une honte au pays de la liberté d’expression ».

Yves Bonnet, alors ancien patron de la DST au moment de l’arrestation de Georges Ibrahim Abdallah, réclame également sa libération et dénonce quant à lui, « une vengeance d’Etat ».

Dans un entretien accordé à la dépêche , Yves Bonnet déclare : « Je considère qu’il avait le droit de revendiquer les actes commis par les FARL comme des actes de résistance. Après on peut ne pas être d’accord, c’est un autre débat. Mais il faut se souvenir du contexte, aussi, des massacres de Sabra et Chatilah dont les coupables n’ont jamais été punis. Et aujourd’hui, la France garde cet homme derrière les barreaux alors qu’elle a libéré Maurice Papon ? J’aimerais rappeler aussi qu’on a remis en liberté l’assassin de Chapour Baktiar, qui lui, sur ordre de l’Iran, avait décapité l’ancien Premier ministre au couteau et lui avait coupé les mains. Ce type-là, qui a commis un crime atroce, a été libéré moins de 20 après les faits. Georges Ibrahim Abdallah, lui, est plus mal traité qu’un serial killer alors qu’il a commis des actes politiques ».

Ceux qui réclament sa libération, le considèrent en effet, comme un résistant. Un résistant anti-impérialite et anti-sionisme.

Dédale judiciaire et pression sioniste

Pour en arriver à cet espoir de libération, un véritable parcours du combattant a été engagé. En janvier 2012, Georges Abdallah, a fait une huitième demande de libération. En juillet 2012, la commission pluridisciplinaire des mesures de sûreté a émis un avis défavorable. Ce n’est que le 21 novembre que le Tribunal d’application des peines a émis un avis favorable sous réserve qu’un arrêté d’expulsion soit signé par le ministre de l’intérieur. Mais la décision a été ajournée au 14 janvier 2013, dans l’attente de ce fameux arrêté d’expulsion, indispensable pour autoriser sa sortie de prison.

Or le 14 janvier dernier, en l’absence de cet arrêté d’expulsion, un nouvel ajournement a été prononcé au 28 janvier 2013. Le parquet général de Paris a donc annoncé mercredi avoir formé un pourvoi en cassation contre l’arrêt de la Chambre de l’application des peines.

Les militants associatifs dénoncent l’obstruction de l’exécutif français à la remise en liberté du plus vieux prisonnier politique détenu en France. Derrières tous ces rebondissements se cachent les différentes pressions des Etats-Unis et d’Israël refusant la libération de ce prisonnier politique sous prétexte qu’il ne s’est pas repenti. Ce qui pose bien évidemment la question de l’indépendance de l’Etat Français soumis aux injonctions d’Etats étrangers. « Chose inacceptable » car « il désavoue les institutions judiciaires françaises au regard du droit international ». Pour Soraya Chekkat, cela ressemble à une mascarade sous couvert de nos impôts, et qu’on s’en sert pour faire la « Hagra » a un homme uniquement parce qu’il est pro-palestinien, je trouve ça, dégueulasse » a-t-elle insisté.

Certains parlent une « mascarade », d’autres, d’une « manipulation ». Il n’ ya qu’à observer la façon dont l’appareil judicaire se comporte pour se faire un avis. Pas plus tard qu’hier, la séance qui devait se tenir le 28 janvier a été reportée au 28 février. Une décision que l’avocat de Georges Ibrahim Abdallah, Maitre Jacques Vergès, a appris pendant le trajet, en se rendant à la fameuse audience fixée au 28 janvier. Pourquoi ce soudain changement ? Une justice à deux vitesses ? Ou une Justice sous pression ? Rendez-vous donc au 28 février !

Un détenu exemplaire soutenu dans le monde entier

Georges Ibrahim Abdallah est pourtant décrit par la directrice du pénitencier de Lannemezan comme un détenu exemplaire. En l’attente d’une nouvelle date d’audience d’appel, les initiatives se multiplient sur tout le territoire français, mais aussi dans le monde entier. Tous réclament la libération de Georges Ibrahim Abdallah devant les ambassades françaises. En Tunisie, au Maroc, en Palestine, en Argentine, au Liban … Une pétition est en ligne pour soutenir la libération de ce libanais, libérable depuis 1999.

Les kurdes ont également souhaité se joindre à la manifestation de soutien à ce prisonnier politique. « Si nos camarades kurdes sont présents aujourd’hui, c’est pour justement pour nous rappeler que Georges Ibrahim Abdallah représente les nombreuses luttes contre l’impérialisme et le sionisme. En effet, les Kurdes réclament de leurs côtés, la libération du chef historique du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Abdullah Öcalan, détenu en Turquie depuis 1999. Abdullah Öcalan aurait été livré par la CIA et le Mossad. « De nombreux combattants kurdes étaient les frères d’armes de Yasser Arafat et ils sont tombés pour la cause palestinienne » a rappelé Mouloud, Membre de l’UJFP.
La communauté kurde était également présente pour dénoncer les meurtres de Sakine Cansiz, l’une des fondatrices du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), de Fidan Dogan, représentante du Congrès national du Kurdistan (KNK), basé à Bruxelles, et de Leyla Soylemez, une jeune activiste, responsable des associations de jeunesse kurdes. Elles ont toutes les trois été abattues au Centre d’information du Kurdistan.

 



 

  • "Handala est le témoin de cette ère qui ne mourra jamais"

    On ne dit pas Algériens de France ou en France car ils sont français.

    par Danièle Dubreuil le Août 2014 à 16h46
  • 3es rencontres nationales des luttes de l’immigration (1/4) Saïd Bouamama : « L’impérialisme existe encore »

    Faire des conférences c’est bien mais...
    S Bouamama, un sociologue engagé ? quand on tape son nom sur internet et qu’on voit le nombre de fois qu’il s’est "engagé" en étant.... payé, c’est impressionant. beaucoup de ses travaux sont des réponses à des commandes publiques
    On ne peut pas se dire engagé et en même temps solliciter des fonds publics pour le faire. Ce pseudo sociologue engagé est en rélaité engagé pour ses fins de mois et pendant ce temps, nous on pointe au chômage

    par Hakim le Janvier 2015 à 10h09
  • Marseille : la Ville communique sur sa lutte contre l’habitat indigne

    bjr il suffit de venir au parc kalliste voir dans quel l’etas sont les appartement de marseille ,ils les laisse se dégrader ,ils n’ont méme pas pris la peinne de fermer les volets de certain d’entre eux sachant qu’ils risque de tombé a tous moment surtou quand le vent souffle ,puis apres c’est facile de demander de classé le batiment en carence !!!!mdr !!!

    par delaval le Décembre 2014 à 10h36
  • Les Algériens de France veulent créer leur lobby

    la question est : pourquoi Algérien en France alors que chacun pense que l’union du Maghreb est une bonne idée pour ces pays, même si cela ne marche pas actuellement.

    ce serait un bon signe des Maghrébins de France, non ?

    par Said le Octobre 2007 à 09h11

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 8 août

     

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, 9 août

    Rassemblement devant les vestiges de la Corderie, à Marseille, prévu pour mercredi 9 Août à 18h. Les défenseurs de l’Histoire et du Patrimoine de Marseille appellent à se rassembler devant les vestiges de la Corderie à Marseille. Démontrant être toujours aussi mobilisés pour la sauvegarde totale des vestiges, la poursuite des fouilles et l’abandon définitive du projet d’immeuble. Interview dans le journal de France Culture du vendredi 4 août 2017 à Alain Nicolas était Conservateur en chef des Musées Nationaux de France, créateur du Musée d’Histoire de Marseille. docteur en archéologie. (...)

     

  • 8 août

     

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis

    Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel à quatre mois de prison avec sursis "La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné le militant Cédric Herrou, mardi 8 août, à quatre mois de prison avec sursis. L’agriculteur de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), visage de la solidarité et de l’aide apportée aux migrants qui traversent la frontière italienne par la vallée de la Roya, est plus sévèrement sanctionné qu’en première instance." En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2017/08/08/poursuivi-pour-aide-a-l-immigration-clandestine-cedric-herrou-attend-son-jugement-en-appel_5169880_1654200.html#dw62oCLAdEcDgVtS.99 En savoir plus sur (...)

     

  • 2 août

     

    3 août, Rassemblement sur site archéologique Corderie contre Vinci

    Suite au début de travaux entrepris ce matin par Vinci sur le site archéologique de La Coderie, qui doit être classé par Madame Nyssen ministre de Culture, demain jeudi 3 aout 2017 à 18h, un rassemblement devant le site archéologique au bd de la Corderie à Marseille est organisé par le CIQ St Victor, association " Laisse béton" et les marseillais.

     

  • 2 août

     

    Soutien à Cédric Herrou, Cour d’appel d’Aix le 8 Août

    Soutien à Cédric Herrou la Ligue des Droits de l’Homme Aix auquel s’associe Attac, appelle au soutien à Cédric Herrou. Le mardi 8 août à 08H00 : Rassemblement devant la cour d’appel à Aix-en-Provence, 20 Place Verdun. Pour avoir pris en charge des migrants sur le sol italien et les avoir aidés à transiter en sécurité vers la France. Cédric Herrou avait été condamné en février dernier à 3000 € d’amende avec sursis ; en appel, le 19 juin dernier, le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis. L’arrêt de la Cour sera rendu le 8 août. NOUVEAU FILM : FESTIVAL DU DROIT D’ASILE DE CANNES par le Collectif Roya Solidaire : (...)

     

  • 1er août

     

    Calais : le conseil d’Etat oblige l’Etat à installer points d’eau et sanitaire pour les migrants

    Le rapporteur du Conseil d’Etat a recommandé vendredi de contraindre l’Etat à installer des points d’eau et des sanitaires à Calais pour les centaines d’exilés présents dans la ville. Depuis plusieurs semaines, un bras de fer oppose d’un côté les associations d’aide aux migrants, et de l’autre le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais. La décision du Conseil d’Etat est attendue très prochainement. Elle devrait suivre les recommandations de son rapporteur http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/07/31/migrants-le-conseil-d-etat-demande-au-gouvernement-d-installer-des-points-d-eau-et-des-sanitaires-a-calais_5166938_3224.html

     

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il (...)

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur (...)

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat (...)

     

Articles récents

Articles au hasard