Accueil

 




Fin des contrats aidés : chronique d’une casse sociale annoncée dans les Bouches-du-Rhône

La nouvelle est tombée comme un couperet, presqu’en catimini, fin août, le gouvernement et la ministre du travail, Muriel Pénicaud ont décidé de mettre un terme aux contrats aidés. Balayant d’un geste, tout un pan et un travail de plusieurs années de l’économie française. Et ce pan qui vivote, à coup de précarisation rampante, constitue pourtant les bases arrières de notre cohésion sociale, ou du moins, ce qu’il en demeure encore aujourd’hui. Ce sont les emplois dans le social, dans la culture, dans l’aide aux handicapés, dans l’éducation nationale, dans les associations caritatives, dans l’aide aux personnes âgées, dans les hôpitaux. Dans l’impossibilité de se retourner si rapidement pour trouver une solution viable, les structures se voient, du jour au lendemain, totalement désorganisées pour cette rentrée. La grogne s’organise peu à peu.


8 septembre 2017 par Claire Robert - Dans > Actualités

 

 


Tribune de l’Union des Centres sociaux 13 : "Emplois aidés : un message négatif (de plus) envoyé aux centres sociaux

Nous avons choisi de publier la tribune de l’ L’Union des Centres Sociaux des Bouches-du-Rhône regroupe une cinquantaine d’associations gérées par les habitants, envoyée cette semaine après l’annonce du non renouvellement de de 160 000 contrats aidés d’ici à la fin de l’année. Face à l’absence de moyens pérennes de financement, et confrontés à la baisse des ressources publiques, les centres sociaux ont dû recourir aux contrats aidés. Leur suppression désorganise leur travail et remet directement en cause la faisabilité de nombreuses actions. Pourtant ces centres sont souvent les derniers remparts, dans les quartiers, d’une cohésion sociale exsangue, mais ils sont constamment pressés de « Faire plus avec moins », comme l’explique, dans cette tribune le président de l’Union des Centres Sociaux 13, Jean-Pierre Lévy


6 septembre 2017 par Claire Robert - Dans > Actualités

 

 


L’immigration : toute une Histoire !

Le réseau pour l’Histoire et la Mémoire des Immigrations et des Territoires (RHMIT) fédère tous les deux ans une Biennale centrée sur la question des mémoires des immigrations sur le territoire PACA. Cette vaste manifestation permet d’apporter un éclairage sur les multiples manifestations portées par le milieu associatif ou institutionnel dans la région PACA. Cette année, du 14 septembre au 15 décembre, elle est placée sous le seau de la « citoyenneté », avec différents temps d’échanges, d’exposition, de conférences, de spectacle, à travers plus de 100 événements. La biennale revient cette année sur l’histoire, entre autres, des Gitans, Arméniens, Algériens, Comoriens ….Les territoires particuliers, parfois des micro-espaces, qui ont été traversés d’histoires singulières, souvent chaotiques et douloureuses, que des chercheurs, artistes, associations, institutionnels... réinvestissent pour faire surgir une mémoire, écrite, filmée, racontée, parlée, jouée. Les médiums sont divers. Et la biennale en propose plusieurs.


6 septembre 2017 par Claire Robert - Dans > Actualités

 

 


Victime de la chasse aux abattoirs clandestins de l’Aïd, une famille de Berre s’indigne : « On nous a traité comme des criminels ! »

Berre l’Etang, vendredi 1er septembre, alors qu’ils s’apprêtaient à fêter l’Aïd, une famille a vu débarquer les gendarmes sur leur terrain agricole visiblement par erreur. En fait, selon les renseignements dont nous disposons les autorités enquêtaient sur un trafic d’agneaux dont l’auteur soupçonné opérait bien, toujours selon nos sources, dans le périmètre d’intervention (à savoir chemin du clos au niveau des terrains agricoles). Bref il y aurait bien eu vente illégale de moutons mais certainement pas chez le retraité, mr H. 76 ans, « qui vit paisiblement à Berre l’étang depuis 54 ans ». Alors pourquoi une telle perquisition ? En fait, les gendarmes, n’ayant pas pris le soin de faire les repérages nécessaires sont intervenus après tâtonnement. « Ils ont sans doute entendus nos bêtes » et se sont rendu compte une fois sur place, qu’ils n’étaient pas à la bonne adresse. Hier soir nous sommes allés à la rencontre de ce retraité choqué partagé entre l’indignation qu’il souhaite manifester et la volonté de retrouvé la tranquillité de retraite qu’il vit de façon paisible en exploitant son terrain agricole en élevant quelques poules et agneaux. Un bonheur jusqu’à cette intervention : « il m’ont traité comme un criminel, ils ont été jusqu’à prendre mes empreintes digitales… ». Ancien combattant, travailleur sans histoire, il nous dit qu’il se sentait chez lui à Berre jusqu’à cette affaire qui l’a visiblement traumatisé. Témoignage vidéo :


4 septembre 2017 par Ahmed Nadjar - Dans > Actualités

 

 

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 677 |


A la fish

  • Journées Européennes du Patrimoine Marseille

    15 septembre 2017

    Jeunesse et patrimoine : tel est le thème choisi pour cette 34e édition des Journées Européennes du Patrimoine. Une édition résolument tournée vers le jeune public et sa sensibilisation au patrimoine, à (...)
  • préavis de désordre Urbain

    14 septembre 2017

    du 13 au 24 Septembre 2017 FESTIVAL INTERNATIONAL DE PERFORMANCE. 2dition 2017, sous le signe de l’hospitalité, à travers la ville de Marseille. Pendant 2 semaines le festival de performance met (...)
  • Mémoires des Aygalades, Comme une résurgence

    4 septembre 2017

    A l’occasion de la journée du patrimoine, exposition photo, "Comme une résurgence" Quartier portes Ouvertes, cité des Aygalades. Cette mise en lumière des photos de familles de la cité des Aygalades (...)
  • Festival international du dessin de presse

    4 septembre 2017

    Le Festival international du dessin de presse de l’Estaque se déroulera du 18 au 24 septembre avec des dessins, expositions, concerts, rencontres, débats dans tout le quartier de l’Estaque. (...)
  • Cette exposition est une invitation au voyage...

    4 septembre 2017

    Cette exposition est une invitation au voyage et à l’aventure, symboles de la vie et de l’oeuvre de Jack London. Mettant en scène de nombreux objets et documents, certains souvent présentés au public (...)
  • L’Ombre qui se déplace en faisant des bruits, création Belsunce. La Compagnie

    4 septembre 2017

    L’Ombre qui se déplace en faisant des bruits, est une exposition proposée apr La Compagnie, lieu de création et d’exposition artistique situé à Belsunce. La Compagnie propose des situations de (...)
  • la 4e Biennale du Réseau pour l’Histoire et la Mémoire des Immigrations et des Territoires, RHMIT)

    4 septembre 2017

    Pendant les trois prochains mois, la 4e Biennale du Réseau pour l’Histoire et la Mémoire des Immigrations et des Territoires (RHMIT) révélera plus d’une centaine d’événements à travers toute la région (...)

Brèves