Rubrique Tribunes populaires

Accueil > Tribunes > Tribunes populaires

 

Tribunes populaires

 

 

| 1 | 2 | 3 | 4 |

 

Un 17 octobre plus actuel que jamais !

Aujourd’hui nous nous souvenons dans le recueillement du sacrifice de nos aïeux, qui par leur courage brisèrent l’arbitraire colonial qui imposait aux algériens résidants en France un couvre-feu humiliant. Leurs fautes ? Faire partie de ce peuple qui depuis six longues années se battait pour recouvrir son droit à l’indépendance.

Fatima Bedar avait 15 ans quand elle est morte noyée le 17 octobre 1961 ! Son crime à elle, avoir manifesté pour sa liberté et celle de ses compatriotes. Fatima avait la vie devant elle, mais l’idéologie coloniale en a voulu autrement. Car ne nous y trompons pas, il s’agit bien d’idéologie, celle-ci est faite de fantasme historique, de relent raciste, et de violence qui se justifie par le maintien d’un ordre où les bourreaux adorent se travestir en victimes. Tandis que les victimes ou ceux qui tentent de résister sont sommairement traités de terroristes sans toute autre forme de procès. Lors de la révolution algérienne un journaliste s’adressa en ces termes à Larbi ben M’hidi : "Monsieur Ben M’Hidi, ne trouvez-vous pas plutôt lâche d’utiliser les sacs et les couffins de vos femmes pour transporter vos (...)


17 octobre 2017 par Hassan Guenfici - Dans TribunesTribunes populaires

 

 

L’actu commentée par Romuald Dzomo : Permis de conduire pour les saoudiennes, permis de cogner, permis de brader l’industrie...

Aujourd’hui le Billet de notre chroniqueur Romuald est bien fourni, nous le publions donc en une. Romuald c’est l’actu local relié au Global, il nous parle de sa petite famille comme il nous décrypte à sa façon l’actu mondial en avec ses fins jeux de mots. il nous parle autant de son Cameroun natale que de sa France d’adoption... L’actu par Dzomo, c’est toujours aussi rigolo, appréciez le dernier long billet l’ #ladzomo :
Les saoudiennes vont pouvoir conduire....Allahou akbar ! La "faim" de l’impôt sur la fortune, Merci qui ? Merci Macron. Compensation assurée Avec les 5 euros des APL. C’est comme Alstom et Siemens, c’est un mariage forcé. Mais c’est un mariage. Encore un flash ball actif dans l’œil d’un ......dans l’Essonne.... Donnez son nom siouplait....pour une comparaison avec le pays de Trump. Toujours facile d’analyser Avec roulement de mécaniques les injustices qui se passe chez les autres. Cambedelis, dit que Valls c’est le génie des carpettes. Il s’est couchéeeeeee pour que Macron ne lui mette pas un candidat en face. Il le découvre après la défaite.

Cameroun : Les Wadjo défendait Ahidjo parce que tous voyaient qu’il était l’un des leurs et avait à cœur de développer le Cameroun et le nord : lycee classique de Garoua, stade de Garoua etc....Le problème avec certains Betis des réseaux sociaux c’est que au lieu de recenser les réalisations dans leur village pour venir verser waaaa sur les réseaux sociaux en 30 ans de règne, ils viennent disserter sur la crise anglophone, sur l’incompétence de Kamto, l’échec de Cabral Libiih sur sa campagne mille milliards d’inscrits sur les listes électorales. Son équipe est tellement occupée à se goinfrer que personne ne réfléchit à l’offensive. Voici une vidéo de destruction massive. Il y en a des tonnes qui sont versées sur la toile. Quand tu la vois, tu te dis what ? En 2017. Au même moment tu as les barons Betis qui (...)


28 septembre 2017 par Romuald Dzomo - Dans TribunesTribunes populaires

 

 

Nous ne demandons pas le la libération de Salah, nous l’EXIGEONS !

Nous apprenons la condamnation de notre co-citoyen Salah Hamouri, avocat et militant franco-palestinien, à purger une peine de 6 mois de détention administrative, par les autorités israéliennes. Ceci sans qu’aucune charge ne pèse sur lui et sans même avoir eu le droit à procès en bonne et du forme ! Délaissé par les pouvoirs publiques et par la plupart des médias, ce français de 32 ans est pourtant bien plus qu’un fait divers. Il est un symbole que l’Histoire retiendra comme un résistant, un juste ! Une fierté pour la France et pour la Palestine !

Je pourrais commencer par vous parler de Salah, de sa vie, de ces 7 ans de détention administrative dont il fut victime. De sa détermination face aux pressions faites sur lui et sa famille depuis sa libération en 2011. De son combat pour rester à Jérusalem et devenir avocat afin de pouvoir s’investir dans la défense des prisonniers politiques palestiniens. Mais je ne le ferai pas, d’autres l’ont fait bien mieux que moi. https://fr.wikipedia.org/wiki/Salah_Hamouri Je pourrais vous parler de sa nouvelle arrestation ce mercredi 23 aout 2017, en profiter pour dénoncer la détention administrative pratiquée en Israël, qui leur permet de maintenir en détention des suspects sans justification pendant six mois renouvelables indéfiniment et ceci sans inculpation, ni procès. Mais ça non plus, je ne le (...)


19 septembre 2017 par Sonia Zaoui - Dans TribunesTribunes populaires

 

 

On N’est Pas Couché.... sauf Moix avec BHL !

Ce soir chez Ruquier, Moix, le prétendu "contradicteur" (avec les plus faibles en réalité), s’est littéralement couché face à son Maître BHL qui en plus de se prendre pour une altesse sérénissime, une luminescence humaniste, un ingénieux penseur et le porte étendard de la diplomatie française dans le Monde, s’est cru investi d’une mission divine… Limite c’est le messie tant attendu. Le mec a marché sur l’eau et parle avec notre Créateur.
Oui car ce soir, BHL le « laïc, non pratiquant » a fait pâlir de jalousie tous les prosélytes de la Terre. Tel un gourou, il a présenté les juifs comme étant les seuls à pouvoir sauver ce Monde en perdition. Traduction : Nous sommes le peuple élu, nous savons mieux ce qui est bien pour vous, accepter de vous incliner à notre tutelle et gare à tous ceux qui ne s’y soumettront pas... Bande d’antisémites.

Imaginez une seule seconde Tariq Ramadan dire plus modestement que toutes les nations non musulmanes doivent se réconcilier avec le génie islamique et composer avec… Fourest serait morte d’une crise cardiaque sur le coup et Finkielkraut se serait jeté de son balcon. Mais comme c’est BHL, aucune entorse à la laïcité n’a été faite sur une chaîne de la télévision publique… Et malheureusement avec un Moix pour lui lustrer le cul, le monologue "Moi je, Moi j’ai" fût interminable ! Le judaïsme ne peut être qu’une source de bienfait pour l’humanité toute entière et tant pis si au nom de cette même religion, des ultra orthodoxes tuent et colonisent… Le Judaïsme c’est la religion des Droits de l’Homme sauf pour les Palestiniens. Capice ? "Aller voir le pire des peuples pour tenter de le sauver" il fallait oser, (...)


14 février 2016 par Karima B. - Dans TribunesTribunes populaires

 

 

Les PEP, petite histoire d’un grand mouvement de l’éducation populaire

Nous continuons notre enquête sur l’insertion des jeunes migrants dans le système éducatif français. Un peu d’histoire d’une structure leader en ce domaine dans notre région. Les PEP : les Pupilles de l’Enseignement Public. Cette année cette association fête son 100ème anniversaire. Elle a été créée en 1915 par des enseignants et des membres de la société civile pour aider les orphelins, les victimes de guerre, les enfants de mutilés et de réformés de l’école publique. Son fondateur et son premier secrétaire général sera Xavier Léon (1868 1935, secrétaire général de 1915 à 1935), il le restera jusqu’à sa mort. Philosophe, ami de Durkheim, il a été aidé dans son action par le ministre Painlevé et surtout par Louis Liard (1846 1917, président du comité d’initiative de 1915 à 1917) un des réformateurs de notre système éducatif qui a organisé l’enseignement supérieur et crée les universités. C’était à cette époque une œuvre de secours et d’assistance mais aussi d’éducation à la solidarité, d’éducation par la solidarité, une réponse à l’horreur de la grande guerre qui avait saigné le corps enseignant de la III° République, détruit dans le nord et l’est les établissements scolaires et privé de leurs parents ou du chef de leur famille de nombreux enfants.

Un séisme national d’une ampleur inégalée. Quelques chiffres : 600 000 veuves et autant d’orphelins, 1,4 million de morts et 3,5 millions de blessés. Rapidement la structure crée des associations départementales sous la loi de mai 1916 à titre d’œuvres de guerre autorisées à faire appel à la générosité publique. Elles sont présidées par des inspecteurs d’académie, des recteurs ou des hommes politiques. Ces associations départementales se réunissent le 18 mai 1917 en une fédération nationale, reconnue d’utilité publique le 16 août 1919, qui devient leur trait d’union. En 1926 les associations départementales étendent leur assistance aux pupilles de l’école publique que sont tous les enfants et adolescents fréquentant ou ayant fréquenté les établissements d’enseignement public qui ont besoin d’assistance matérielle (...)


27 novembre 2015 par Michel Bonelli - Dans TribunesTribunes populaires

 

 

APPEL MARCHE DE LA DIGNITÉ CE SAMEDI 31 OCTOBRE 2015.

En octobre 2005, étaient fauchées en Seine-Saint-Denis, les jeunes vies de deux clichois, une tragédie mettant en cause des fonctionnaires de police. Depuis, la stratégie de l’État français, loin de chercher à châtier les coupables, consiste uniquement à fuir ses responsabilités. Comme il l’a fait dans les dizaines de crimes policiers depuis des décennies. Ce même mois d’octobre 2005, comme réponse à leur mort, un vent de colère secoua toutes les banlieues de France pendant des semaines. Les interprétations les plus courantes de ces émeutes incriminèrent à juste titre la déshérence des quartiers, les conditions sociales lamentables, le chômage, la vie dure : une véritable guerre sociale faite aux pauvres. Mais elle ne dirent pas assez combien au cœur de cette révolte, figurait, forte, l’exigence de respect. La dénonciation du mépris par lequel avait été traitée la mort de ces deux adolescents et à travers leur cas, la dénonciation du mépris souverain dans lequel sont tenus les habitants des quartiers, leur attachement à la dignité collective.

Vingt ans plus tôt, ce sont déjà d’autres violences policières qui poussèrent des jeunes issus de l’immigration post-coloniale à mener à travers la France la Marche de 1983, la fameuse marche pour l’égalité. Égalité sociale, bien sûr mais aussi égalité de considération. Les jeunes disaient "Nous ne sommes pas du gibier à flics, nous sommes des êtres humains !" L’État se devait de la briser. Il mit alors tout en œuvre pour saboter cette auto-organisation en médiatisant à outrance certaines officines pseudo-antiracistes. Celles-ci s’employèrent de tous leurs moyens financiers à étouffer la Marche pour l’égalité sous les milliers de décibels de concerts gratuits et leur antiracisme de pacotille. Aujourd’hui, comme il y a 30 ans, comme il y a 10 ans, loin d’avoir renoncé à ses comportements passés, l’État français ne (...)


 

 

A gauche chrétiens d’orient, à droite crétin d’occident

Les c... on les reconnait, ils osent tout, et le notre a osé, n’oublions pas qu’un chrétien d’orient est un arabe comme un autre. Cette discrimination positive fut introduite chaque fois que les puissances occidentales et russe avaient besoin de s’immiscer dans les affaires politiques de l’Empire Ottoman. Elle a permis entre autres la création de l’état libanais en détachant une partie de la grande Syrie dont faisait partie cette terre où les chrétiens étaient en plus grand nombre que les autres minorités, cela lors du partage du Levant à la fin de la première guerre mondiale par la France et la Grande-Bretagne qui au lieu de faire un grand royaume arabe comme le souhaitait Lawrence d’Arabie balkanisèrent pour leurs intérêts économiques et géopolitiques cette partie du monde, le début de la malédiction de l’or noir.

Il est bon aussi de se souvenir que ces mêmes chrétiens furent à l’origine avec leurs frères d’autres confessions des mouvements qui donnèrent naissance au renouveau politique des pays arabes et fondèrent le nationalisme arabe qui chassa en son temps les occidentaux de leur pré carré. Il est facile de pleurer sur les chrétiens d’orient quand en France ,nous détenons depuis 31 ans Georges Ibrahim Abdallah, 64 ans, chrétien libanais, marxiste et militant de la cause palestinienne, libérable depuis 1999, dont à ce jour les chefs d’inculpation qui l’on fait condamné à perpétuité pour terrorisme sont loin d’être fondés Mais que voulez-vous nous les chrétiens d’orient quand nous en tenons un, nous ne voulons pas le lâcher, qui trop embrasse, mal étreint. Alors quand la France se drape dans un linceul de bon (...)


9 septembre 2015 par Michel Bonelli - Dans TribunesTribunes populaires

 

 

Une libre réflexion après la lecture du rapport Ciotti-Mennucci

Le rapport de la commission d’enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes réalisé par l’Assemblée Nationale sous la présidence d’Eric Ciotti avec comme rapporteur Patrick Mennucci fait froid dans le dos. Il dévoile en partie la menace terroriste qui plane sur la France de la part d’un ennemi que l’on peut qualifier de l’intérieur, il pointe la lenteur de la prise de conscience sur ce sujet des autorités, il montre notre embourbement dans la crise que vit tout le monde arabo-musulman avec une implication d’une partie de notre population dans ce drame et les retombées que nous pouvons craindre dans l’hexagone, mais l’ensemble de son analyse montre une méconnaissance presque complète des forces antagonistes qui travaillent l’islam et enfin ses préconisations sont irréalisables financièrement...

hors de notre portée vu le poids géopolitique que nous pesons, répressives mais naïves, admettent que nous sommes un état presque musulman et pensent qu’une connaissance de l’islam et un meilleur exercice de ce culte améliorera la situation. Il n’est aucunement envisagé de limiter l’immigration actuelle qu’elle soit légale ou illégale en provenance des pays musulmans, de freiner le droit d’asile complètement dévoyé dans son application et de commencer à reconduire les clandestins chez eux ou de priver de leur nationalité les individus dangereux surtout ceux en prison chez nous quitte à en faire des apatrides et de ne plus avoir de professeurs en barbarie dans nos geôles qui oeuvrent à la fabrication de futurs golems malfaisant ici. C’est la politique de l’autruche qui lit l’avenir la tête dans le sable, (...)


 

 

Uncle Sam, un Ami qui vous veut du bien !

Il n’y pas pire que les idées reçues et celle qui nous fait croire que les américains sont nos alliés mérite quelques explications. Si la France a aidé au XVIIIème siècle les révolutionnaires des 13 colonies s’était avant tout pour laver l’affront de la guerre de Sept Ans et du traité de Paris de 1763 qui nous avait amputé de nos principales colonies. Ce conflit acheva de grever notre trésorerie. Pour mémoire Georges Washington premier président des Etats-Unis a été un des ennemis les plus farouches des canadiens français et les milices qui commandaient se livrèrent à de sanglantes exactions contre nos colonies.

En 1803, quand Napoléon vendit la Louisiane il savait bien qu’il n’était pas en possibilité de la défendre et penser qu’en faisant cela il détacherai le nouvel état d’un retour dans l’alliance anglaise. Les Etats-Unis sont nées sous le signe de la violence, le maintien de l’esclavage par les pères fondateurs et le génocide des nations premières en sont la preuve. Avec le Mexique qui venait de conquérir son indépendance dans les années 1820, ils pratiquèrent une politique de dépeçage systématique, immigration clandestine au Texas de colons militarisés pour provoquer la sécession de cette riche province. Guerre d’annexion de 1846 pour s’emparer de la Californie, du Nouveau-Mexique, de l’Arizona, du Nevada et d’une partie de l’actuel Colorado. Ils finirent d’expulser l’Espagne du Nouveau-Monde par une guerre (...)


 

 

Israël contre les Juifs

C’est un refrain bien établi. Vous critiquez Israël et le sionisme ? Vous êtes antisémite ! Un Juif français veut pouvoir « vivre son judaïsme » ? On l’invite à faire son « alyah » et à apporter sa pierre à la colonisation de la Palestine.
On essaie de nous marteler que l’histoire des Juifs s’est achevée et qu’Israël en est l’aboutissement. Israël fonctionne comme un effaceur de l’histoire, de la mémoire, des langues, des traditions et des identités juives. La politique israélienne n’est pas seulement criminelle contre le peuple palestinien. Elle se prétend l’héritière de l’histoire juive alors qu’elle la travestit et la trahit. Elle met sciemment en danger les Juifs, où qu’ils se trouvent. Et elle les transforme en robots sommés de justifier l’injustifiable.

Retour sur un passé récent L’histoire des Juifs français n’a strictement rien à voir avec Israël. Régulièrement spoliés, massacrés ou expulsés par différents rois très chrétiens, les Juifs ont acquis la citoyenneté française avec l’Abbé Grégoire pendant la Révolution. Ces deux derniers siècles ont été marqués par une quête de la citoyenneté et de l’égalité des droits. L’affaire Dreyfus a révélé que, si une partie de la société française était antisémite, une autre partie, finalement majoritaire, considérait que l’acquittement et la réhabilitation de Dreyfus étaient l’objectif de tous ceux qui étaient épris de liberté et refusaient le racisme. L’histoire des Juifs français a été marquée par leur participation importante à la résistance contre le nazisme et le régime de Vichy, puis par l’engagement de nombre d’entre eux dans (...)


17 février 2015 par - Dans TribunesTribunes populaires

 

 

| 1 | 2 | 3 | 4 |

 

Autres articles TribunesTribunes populaires

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Articles au hasard