Rubrique Représentation et représentativité dans les Médias

Accueil > Représentation et représentativité dans les Médias

 

Représentation et représentativité dans les Médias

 

 

| 1 | 2 |

 

Insolentes graines de journalistes des quartiers

L’association L’Acte lance un appel à candidatures : elle recherche une quinzaine de jeunes ultra-motivés pour intégrer la deuxième session de son Atelier de journalisme, et faire vivre le journal-école Le Petit Insolent. Une solide formation informelle (ni diplôme, ni boulot assurés à la sortie, mais un esprit critique aiguisé), proposée gratuitement aux enfants des quartiers « populaires » de Marseille en priorité. Et qui a déjà fait ses preuves. Début des cours fin octobre.

L’idée est née dans l’esprit du journaliste Emmanuel Riondé, à l’automne 2006. Un an tout juste après le lancement de l’Atelier de journalisme de Bobigny, en région parisienne – une formation ouverte aux jeunes des quartiers populaires de Seine-Saint-Denis – il décide d’importer le concept à Marseille. Le but : « offrir aux jeunes de 17 ans et plus d’apprendre le métier de rédacteur de presse écrite ». Pas pour leur garantir un diplôme, ni un emploi au terme de la formation. Juste pour leur faire acquérir les bases, « les fondamentaux » de la profession. Car « il y a un gros déficit en France dans les médias, en terme de présence de jeunes des quartiers. Nous voulons palier ça », explique Emmanuel Riondé. Le problème est que, souvent, ces jeunes ont « intégré inconsciemment » que tenter le concours d’une grande (...)


 

 

Forums de la « deuxième chance » pour les quartiers

L’E2C (Ecole de la Deuxième Chance) de Marseille a entamé, début février, un cycle de forums baptisé « Chance et quartiers ». Dix rencontres en tout, dont la prochaine abordera, le 14 mai, « les représentations des quartiers nord de Marseille dans les média ».

Premier établissement de ce type à être inauguré en Europe, en 1997, l’Ecole de la Deuxième Chance de Marseille constitue la figure de proue d’un dispositif transversal, voulu notamment par Edith Cresson. Celui-ci ambitionne d’offrir aux jeunes sortis du système scolaire sans diplôme ni qualification (ils seraient 4 à 5 000 chaque année, rien que pour Marseille et ses alentours), une seconde opportunité de se former et donc d’accéder à terme au marché du travail. D’autant que les E2C nouent des partenariats avec le monde de l’entreprise, facilitant ainsi la mise en relation étudiant/employeur. Fonctionnant par trop au ralenti, du goût même de certains intervenants, les E2C – au nombre de quinze en France – ont fait l’objet de toutes les attentions lors de l’élaboration du Plan Espoirs Banlieues. Il a (...)


 

 

Des média pour tous, tous dans les média !

La journée d’étude organisée par la direction régionale de l’Acsé PACA, vendredi dernier à l’Alcazar, a permis de s’interroger sur la question des « représentation et représentativité des immigrés dans les média ». Un temps pour constater, contester, et élaborer des pistes d’action pour l’avenir.

C’est un colloque sur l’ouverture des média à toutes les composantes de la société française. Les composantes sont là. Les média non. Faute d’une couverture médiatique digne de ce nom (sauf la présence de Stéphane Gravier, journaliste de la radio grassoise Agora FM, et de vos serviteurs de Med’in Marseille), le parterre d’invités et d’intervenants était lui conséquent : représentants de grands média et journalistes sensibilisés, chercheurs, responsables de la société civile ou de média dits « des diversités »,… Et même le préfet de région et de département ! Michel Sappin qui – après le discours d’Henry Dardel, directeur régional de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances – s’est livré à un véritable plaidoyer en faveur de la diversification des effectifs dans les entreprises de presse et (...)


 

 

L’Acsé ouvre l’accès des « minorités » aux média

La direction régionale de l’Agence nationale de cohésion sociale et pour l’égalité en PACA coordonne la tenue d’un colloque, le 25 janvier prochain à l’Alcazar, sur le thème « Représentation et représentativité des immigrés dans les médias ». Programme de la journée…

Dans le cadre de la toute nouvelle Année européenne pour le dialogue interculturel, la direction PACA de l’Acsé a souhaité organiser une journée d’étude autour de la question de la présence et de la place des « minorités visibles », tant dans les métiers de l’information que dans les contenus informatifs, au sein des média locaux et nationaux. Ce colloque viendra concrétiser un travail engagé bien en amont, dans le cadre du programme d’étude de l’Agence « Immigration et média ». Vendredi 25 janvier, dès 9 heures et jusqu’à 17 heures, la BMVR (Bibliothèque de Marseille à vocation régionale) de l’Alcazar accueillera les débats. Après les traditionnelles allocutions d’ouverture – prononcées ici par Michel Sappin, préfet de région, Dominique Dubois, président de l’Acsé et Blandine Kriegel, à la tête du Haut Conseil à (...)


 

 

Dis le Paf, t’es tout pâle… T’es malade ou quoi ?

Le Club Averroès vient de remettre son rapport 2007 sur « La diversité dans les médias ». Après les avancées constatées en 2006, une « stagnation » dans la représentation et le traitement des diversités, notamment au sein de l’audiovisuel, a été observée. Le club présidé par Amirouche Laïdi s’est par ailleurs procuré une note confidentielle accablante, produite à la demande d’une « grande chaîne hertzienne ».

Dans les média français, « la diversité est toujours l’exception et non la règle. » Le Club Averroès, qui œuvre depuis plus de dix ans en faveur d’une plus grande visibilité des « minorités » dans le Paysage Audiovisuel Français, a rendu public son rapport 2007 sur les relations entre média et diversité, tant en terme de contenu, que de représentation et d’embauche. Et ce n’est pas une sinécure…Premier constat : 2007, année blanche. Il faut dire que 2006 avait été une année « faste », en partie pour calmer les esprits émeutiers des banlieues moroses. Difficile dès lors de rivaliser, de faire mieux ou aussi bien qu’un Harry Roselmack au 20 h de la Une, que 66 minutes d’Aïda Touhiri, sur « la chaîne qui monte ». Les membres d’Averroès dressent un bilan « non exhaustif » de la tiédeur médiatique, décernant bonnes et (...)


 

 

Média de la diversité et média grand public s’associent sous l’égide de l’Institut Panos

Le troisième atelier national organisé par Mediam’Rad, le programme de l’ONG Panos Paris pour la diversité dans les média, prend fin mi-octobre. Les participants, journalistes de la diversité et de grands média, ont croisé leurs regards dans des productions communes.

La première réunion avait eu lieu en juillet dernier. Depuis, les binômes constitués d’un journaliste travaillant pour un média de la diversité et d’un collaborateur d’un média grand public, ont peaufiné leurs productions (articles de presse écrite et électronique et reportages radio). Le bilan devait donc avoir lieu aujourd’hui, mardi 16 octobre, au Studio 106 de la Maison de la Radio, sous la forme d’une présentation des œuvres composées en duo puis d’un débat. Chacun pourra y faire part des « apports et limites de l’expérience » ressentis. La volonté de concrétiser « les passerelles entre média grand public et média de la diversité » participe d’une dynamique insufflée depuis longtemps avec, entre autres, la publication en août du MediaDiv, répertoire des média des diversités en France. Plusieurs productions (...)


 

 

| 1 | 2 |

 

Autres articles Représentation et représentativité dans les Médias

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Articles au hasard