Rubrique L’actu phocée des diversités

Accueil > En direct de Marseille > L’actu phocée des diversités

 

L’actu phocée des diversités

 

 

| 1 | 2 | 3 |

 

Salauds de pauvres roms !

Entre vendredi et samedi. Quand les gens du voyages errent dans notre ville de Marseille ; Retour des roms au KFC de Plombières après avoir été expulsés de la Belle de Mai. Ou quand le 3ème arrondissement et son voisin du 14 ème font de leurs rues et de leurs terrains vagues les itinéraires et les haltes caravanières d’un peuple fier qui ne traverse plus l’Europe mais juste nos avenues de nos quartiers de relégation pour y trouver un point de chute, plus dure est d’ailleurs de jour en jour cette chute, chute dans la misère, la maladie sous le regard de riverains de moins en moins accueillants qui sont peut-être les organisateurs de violence à venir...

Aidé en cela par un Stéphane Ravier sénateur-maire du 7 ème secteur qui affirme s’être fait refouler avec des jets de pierres. Il est vrai qu’il n’est pas vu comme un fan de cette communauté et certains militants extrêmes ont du le désigner aux roms qui pour la plupart ne le connaissent pas. On manipule vraiment des deux côtés. Vers 11h00 soit trois heures après le signalement des faits au commissariat du Merlan, la police est venue sur place en invitant les contrevenants à quitter les lieux. Ce qui peut se faire sans décision judiciaire dans les quarante huit heures qui suivent l’installation. Après le départ de la voiture des forces de l’ordre roms et riverains se sont invectivés et il y a eu quelques jets de pierres sur le parking du KFC. A 13h30, la police revenait avec les CRS pour évacuer le (...)


 

 

Cantonales Marseille, vous connaissez "la Meyer" : Hassan Guenfici viré !

Peine perdu pour Hassan Guenfici, nos confrères de Marsactu nous avaient pourtant expliqué qu’il avait « pris les devants et proposé de leurs expliquer une erreur de jeunesse ». Son crime : avoir été suppléant du docteur Salim Laïbi aux législatives 2012. Un agitateur au sens dieudonnesque du terme, primé par 2 quenelles d’or pour ses vidéos anti-système. Evidemment pour un suppléant qui va ensuite représenter l’UDI/UMP ça le fait pas trop d’avoir fait partie de la dissidence anti-UMPS ! Paradoxalement ses amis et ses proches de l’UDI autant que ses anciens amis de la Cobéma crient au complot pour des raisons bien différentes évidemment ! Explications...

Pour ses amis ses collègues et ami de l’UDI il s’agit bien d’un coup porté par un lobby, et il dénoncent le fait que pour représenter la république, leur parti prend le Meyer (Habib de l’UDI) qui représente le centre en France et s’affiche lui aussi avec la pire fachosphère et l’extrême droite en Israël. Un deux poids deux mesures inacceptable ! De ce point de vue, des messages de soutien arrivent même d’élus de gauche pour dire qu’Hassan méritait cette investiture. Du côté des quartiers Nord l’histoire fait parfois pleurer de rire : « c’était bien la peine de balancer ses ex-amis de la Cobéma ». On prend également les choses avec philosophie : « quand t’es franco-maghrébin ou que tu es noir, tu n’as pas le droit d’intégrer les idées franchouillardes de droite, de fricoter avec la « fachosphère » pour cela il (...)


 

 

Second tour des Présidentielles Tunisie, à Marseille c’est parti !

Le second tour des présidentielles 2014 a débuté ce vendredi 19 décembre pour les résidents tunisiens à l’étranger. Les bureaux de votes ouvriront jusqu’à ce dimanche 21 décembre date à laquelle le scrutin sera organisé en Tunisie. A Marseille, c’est à la Maison du Tunisien, 2 rue de Jemmape, et au Consulat, 8 boulevard d’Athène, que l’IRIE (déclinaison régionale de l’Instance Supérieur Indépendante pour les Élections) a ouvert ses bureaux afin d’accueillir ce scrutin historique. En effet, c’est la première fois qu’au suffrage universel, sans truquage, un président sera désigné depuis l’indépendance. Les candidats a se départager pour ce round finale sont : M. Béji Caïd Essebsi, 88 ans, avocat, qui est arrivée en tête du premier tour avec 39 % des suffrages. Et le président sortant Moncef Marzouki, Professeur de médecine, ancien président de la ligue des droits de l’homme, réalisant 33 % des voix. Ce score plus serré que prévu laisse donc place au suspens.

Ambiance studieuse mais sereine ce vendredi dans le bureau de vote situé au 2 rue de Jemmape dans le 1er arrondissement de Marseille. Le président du bureau de vote veille au bon déroulement du scrutin et les équipes de l’IRIE sont à pied d’œuvre. Mais ce n’est pas encore la grande foule comme nous le confirme les chiffres de l’ISIE. Ainsi pour France 2 (Sud) il n’y aurait eu que 5,86 % de taux de participation pour ce vendredi. France Nord a été plus motivée avec un pourcentage de votant un peu supérieur : 8,57 %. Dans l’ensemble, la première journée semble très bien se dérouler. Vérifications d’usage à l’entrée du bureau de vote n° 1 de Marseille, Maison du Tunisien. Pour beaucoup la Tunisie reste la seule rescapée des printemps arabes et qui en plus a résisté à une issue chaotique et sanglante. Après (...)


 

 

Marseille, Save El Aqsa : incompréhension "non verbalisée" ou Tshaal intrusion municipale ?

Samedi 29 novembre pour la journée mondiale décrétée par l’ONU en solidarité du peuple Palestinien la déclinaison marseillaise de l’opération « Save El Aqsa » pour dénoncer les obstructions et incursions criminels des soldats israéliens à la Mosquée l’Al Qods (Jérusalem capitale de la Palestine occupée). Pour Marseille c’est le CRI qui s’est employé à porter le message et a donc planté sa tente afin de sensibiliser le public Marseillais aux souffrances des palestiniens toujours assiégés en dépit de maintes résolutions. Alors que l’événement s’est déroulé tranquillement comme d’habitude, la quiétude fut d’un coup perturbé par un agent non idéntifié ??? A priori un agent municipal ou plutôt un complice de Tsahaal se sont indigné des militants présents qui ont dans l’attitude d’un agent un comportement pour le moins curieux. En tout cas c’est ce que pense l’infatigable militant Abdelaziz Chambi qui a gardé son timbre de voix particulier qui sied à la dénonciation des injustices urbaines et coloniales.. L’occasion de l’utiliser pour nous commenter l’actu à chaud. Vidéo.


 

 

« La France vue d’ici » : Marseille au cœur d’un ambitieux projet de photojournalisme

Loin des clichés cartes postales, Mediapart et ImageSingulières se sont alliés pour redonner vie au photojournalisme. L’idée est de mettre à disposition de photographes, durant trois années, une plateforme internet sur laquelle ils immortaliseraient le temps, celui des changements sociaux. Articulée par le financement collaboratif, la participation est libre et le résultat, des plus réalistes.

« Aucun projet d’envergure, ambitionnant de raconter dans la durée la diversité des « vivre en France », n’a pu voir le jour ». C’est en partant de cette absence que l’idée est née. Après la crise de 1929 où s’est organisée une grande récolte d’images - 270 000 documents - sur les conditions de vie et de travail des Américains ruraux (par la FSA américaine) et la fin des Trente Glorieuses, avec la mission photographique de la DATAR (Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale), les grands travaux de photojournalisme autour des mutations, et notamment en France se sont fait rares. C’est ainsi que le média aux valeurs d’indépendance et le collectif organisateur du festival international de la photo documentaire se sont trouvés pour lancer « La France vue d’ici ». Le projet a déjà réussi à (...)


 

 

La Palestine en débat à la cité des Flamants.

Fatima Mostéfaoui et ses amis, ont réuni quelques dizaines d’Habitants, samedi 27 septembre, cité des Flamant - à Marseille dans le 14ème - pour une rencontre débat au pied des barres HLM. Sûr qu’une place de cité n’est pas la place habituelle pour accueillir une rencontre débats, qui plus est traitant de géopolitique internationale, mais c’est un choix ! Celui de la politique, de la parole, du savoir pour tous ! Depuis sa chère cité des Flamants pour qui elle se bat sans cesse afin de respecter les droits des locataires (avec la CSF), la mémoire des habitants ou encore le droit à la citoyenneté (avec des orga comme QNQF ou d’autres), les différents reportages que nous avons réalisé par le passé en témoignent, oui pour donner de la vie à sa cité Fatima, avec ses amis n’en sont pas à leur première.

Fatima Mostéfaoui débout au micro, Régine Fiorani et Pierre Stambull conférenciers et animateurs des débats, assis. Bref tout ça pour dire que notre marseillaise au caractère bien trempé, n’a pas attendu d’être élue au début du mois déléguée régionale de la toute nouvelle coordination « Pas sans nous » (une sorte de syndicat national des quartiers) pour faire du « Pas sans nous ! ». Et c’est un autre syndicaliste, le gladiateur "rouge vif" des cités nord, Charles Hoareau, qui co-organisait cette rencontre avec le collectif « Solidarité Palestine Marseille ». Pour animer cette causerie bon enfant, l’expert "Palestine" ne pouvait qu’être l’excellent Pierre Stambull de l’UJFP. Lui qui sait si bien transmettre ses connaissances épaulé par l’infatigable Régine Fiorani, toujours là pour remobiliser et titiller les (...)


 

 

Décès du Footballeur Albert Ebossé : L’Espace Franco Algérien Paca exprime ses condoléances, sa colère et son indignation !

Au nom de tous nos membres, nous voulions exprimer toutes nos condoléances à la Famille de M. Albert Ebossé et nos excuses à nos frères camerounais. Nous n’allons pas y aller par quatre chemins nous qualifions d’assassin(s) et de crapule(s) le(s) pseudo(s) supporter(s) incriminé(s). Oui car bien évidemment, jeter des pierres sur des joueurs parce que son club favori a perdu est bel et bien un acte primaire de haine. Ce type de comportement bestiale nous renvoi aux jeux antiques romains – qui en fait était barabares – Cet acte couvre de honte encore plus les Kabyles de l’Espace franco algériens. Quoi qu’il en soit, de toutes régions, les membres de l’Espace, y compris leurs amis ont tenu à exprimer colère, honte et indignation !

De ce fait, nous demandons aux autorités qui dirigent le football en Algérie de faire en sorte que désormais les voyous n’aient plus leurs places dans les stades. Des services d’ordres doivent fouiller les supporters il est inadmissible que des personnes entrent avec des pierres dans un stade.il est inadmissible de ne pas avoir des installations sportive dignes des clubs professionnels. Il faut prendre toutes les mesures nécessaires et se rapprocher des spécialistes en sécurité qui ont réussi à juguler ce fléau en Angleterre ou dans d’autres pays ou sévissait le hooliganisme. Albert Eboué un jeune père de famille ne demandait qu’a vivre et faire vivre de belles sensations au supporter de la JSK ! En plus il était talentueux et avait marqué de nombreux but, malheureusement pour le dernier but de (...)


 

 

« Nous sommes éternellement liés à la Palestine. Quand même ».

« Gaza, Gaza, Marseille est avec toi », « Nous sommes tous des enfants de Gaza », « Israël casse-toi, la Palestine n’est pas à toi » scandaient les manifestants, horrifiés par les images qui leur proviennent des réseaux sociaux. L’indignation est telle, que la manifestation organisée par le Réseau Palestine 13, a réuni samedi, près de 10 000 manifestants. Une mobilisation marseillaise qui n’a pas faiblit en ce mois d’août. Découvrez les images de ce quatrième rassemblement. Vidéo.


 

 

« Le coeur sur la main »

L’association « Le coeur sur la main », dont le président est Mr Salah Benmessaoud, poursuit son objectif : offrir « une chorba »aux plus démunis et aux personnes isolées pour la rupture du jeûne.L’association Culturelle Amazigh a une fois de plus, prêté ses locaux mais l’association a besoin d’un soutien. Si vous souhaitez faire un don, vous trouverez l’association au cœur du marché aux puces. Retrouvez en images cette soirée festive et bon enfant.


 

 

Israël massacre, des marseillais ripostent vaillemment et leurs élus se cachent lamentablement

« Gaza, Gaza Marseille est avec toi », « Israël assassin, Hollande complice » scandaient les 7000 à 12 000 manifestants présents samedi dernier à Marseille, à l’appel du collectif Palestine 13, pour dénoncer les massacres perpétrés à Gaza par l’armée israélienne. A ce jour, ce ne sont pas moins de 190 palestiniens qui ont été assassinés. Un large mouvement de protestation et de solidarité poussé par une jeunesse marseillaise en colère, qui ne comprend pas la « position scandaleuse » du chef de l’Etat François Hollande, pour qui elle a voté. Med’in Marseille était bien évidemment présent pour pallier à la censure et à la désinformation de la majorité des médias nationaux et locaux. Vidéo.

Gaza est sous blocus depuis 2006 et les images qui ne cessent de nous parvenir via les réseaux sociaux sont insupportables. Les victimes, des enfants, pour la plupart, sont déchiquetées avec des armes perfectionnées que les palestiniens n’avaient jamais vu en 60 ans de conflit. A cela s’ajoute, le non-respect du droit international. Aucune résolution de l’Onu n’a été respectée par cette « théocratie ». " Mars pour Gaza-Droit aux luttes " Face à tant d’injustices, les marseillais ont manifesté pacifiquement, malgré les provocations dont ils ont été victimes. A l’image de cette voiture de police qui se promenait au milieu de la foule. Il a été très difficile de filmer car nous avons été secoué et assimilé aux médias mainstream. Une dame nous a demandé de filmer cette voiture en déclarant : « on imagine mal (...)


 

 

| 1 | 2 | 3 |

 

Autres articles En direct de MarseilleL’actu phocée des diversités

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Articles au hasard