Rubrique Expression de la vie associative

Accueil > Tribunes (archives) > Tribunes populaires > Expression de la vie associative

 

Expression de la vie associative

 

 

| 1 | 2 | 3 | 4 |

 

Rencontre Débat autour du livre : Algérie la Mission En présence de Mohamed Benchicou ce 11 avril à Marseille.

ALGERIE
LA MISSION
Nouveau roman de
Mohamed BENCHICOU
Rencontre – débat – Dédicace
avec l’auteur
Vendredi 11 avril à 19h
Au théâtre de la mer
53, rue de la Joliette, 13002 Marseille
(Métro Jules Guesde ou Métro – Tramway –Joliette)

“Sur fond d’une brûlante actualité, ce roman palpitant révèle les dessous d’une prise d’otages qui a défrayé la chronique, mais qui n’a pas livré tous ses secrets”, lit-on dans la présentation, faisant référence à l’attaque terroriste de la base pétrolière de Tiguentourine, dans le Sud algérien. “Je n’ai été amené à connaître Tatiana que parce que l’attaque de Tiguentourine est une affaire de fric, de luttes d’influence, de rivalités de pouvoir, de toutes ces choses que l’on ne voit pas, dont on ne nous parle pas mais qui président à tout. Même au 4e mandat du président Bouteflika…”, peut-on lire dans ce roman écrit par l’auteur de Bouteflika, une imposture algérienne. (Liberté 01 avril 2014) Ce nouveau roman de MOHAMED BENCHICOU ne pouvait pas mieux tomber à l’heure où l’Algérie s’apprête à faire un saut dans (...)


 

 

LA FETE LA MONTAGNE PARTOUT EN FRANCE, LES 28 ET 29 JUIN

À l’initiative de la Coordination Montagne, la Fête de la Montagne proposera le dernier week-end de juin, dans de nombreux départements répartis sur 5 massifs, plus de 200 animations sportives, culturelles et gastronomiques à destination du grand public. 10 000 personnes sont attendues pour cette 2e édition.

Un temps fort du calendrier estival Mettre en avant la richesse du patrimoine de nos montagnes et l’étendue des activités qu’on peut y retrouver, tel est le but de la Fête de la Montagne. Née en 2013 à l’initiative de la Coordination Montagne, cette 2e édition proposera, les samedi 28 et dimanche 29 juin, un ensemble de manifestations conviviales organisées par des acteurs locaux volontaires (communes, associations, offices de tourisme...). Entre animations sportives, culturelles et gastronomiques, chaque participant, qu’il vienne seul, en famille ou entre amis, pourra choisir l’événement correspondant le mieux à ses attentes. Exemples de manifestations au programme : Randonnée vers le refuge de La Pra (38) puis bal folk et animation musicale Canyon, spéléologie, via ferrata et visite du village (...)


 

 

STOP aux violences en Syrie ! Le peuple syrien a droit à la paix, à la liberté et à la justice !

Il y a 3 ans jour pour jour, le peuple syrien manifestait pacifiquement pour revendiquer le droit
de vivre libre et dans la
dignité. Dés lors, ce même peuple, notamment les enfants, n’a cessé de vivre dans l’horreur des
combats entre les différentes parties ; 3 longues années de destruction d’un peuple, d’un pays et
de son patrimoine culturel, qui ont provoqué une grave crise humanitaire.

La population est prise en étau entre la répression féroce du gouvernement et les opérations armées de milices soutenues et armées par des forces extérieures qui ont détourné les revendications légitimes du peuple syrien. Les résultats des négociations de la conférence de Genève 2 ont été décevants. Chaque partie restant sur ses positions, aucune décision marquante ou permettant une sortie de crise rapide et pacifique n’a été prise. Un rapport du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU dénonce des violations des Conventions de Genève perpétrées par tous les protagonistes du conflit. Pourtant, il faut briser ce cycle infernal et exprimer notre solidarité la plus forte au peuple syrien. Il est impératif de trouver une sortie politique à ce conflit qui n’a que trop duré. Une transition démocratique (...)


 

 

Marseille - Chronique des jours de Sang -

Il n’ya ni fatalité, ni malédiction, ni processus irrationnel en action dans les quartiers nord de Marseille qui explique les « flambées de violences »récurrentes que la cité phocéenne essuie à intervalles réguliers.

Il y’a au contraire une logique économique et politique implacable qui régit ce macabre théâtre des opérations :

La logique économique est semblable à celle qui régule le « Marché », il s’agit d’une compétition à mort (au sens propre du terme) qui a pour but de conquérir des parts de marché et le contrôle des points de vente. A l’image des traders, des fonds de pensions et autres agences de notations, sinistres ambassadeurs de la dérégulation des échanges et de la subjugation des peuples, les cartels de la drogue des quartiers nord se sont, tout comme leurs modèles précédemment cités, affranchis des règles de la morale la plus élémentaire de vie en société. La fin (ou la faim) justifiant tous les moyens. Apparemment la cupidité sans limite, l’ambition et le goût obsessionnel du pouvoir de ces petits groupes revêt avec appétence les uniformes de la brutalité. Une brutalité bestiale, préhistorique ou post apocalyptique. Une (...)


 

 

Bidonville de Vasarély - Les pelleteuses de la honte !

Le recours à la force pour expulsion, rendu possible par la décision du juge des référés, a été mis en place ce jour. Même si la police a traité les populations présentes avec humanité le CADDRIS condamne, très fermement, cette opération.
Personne n’avait de solution pour les populations présentes qui demandaient désespérément un endroit pour se réfugier. Personne ne savait quoi répondre à ses mères qui réclamaient un abri pour leurs enfants et leurs bébés. Rien n’a été prévu pour la centaine de personnes qui depuis ce matin, sept heures, déambulent désespérées à quelques mètres de leur campement que des pelleteuses ont mécaniquement détruit. Le CADDRIS a tout fait pour éviter une telle impasse.

Il lance maintenant un appel pour que le même scénario soit évité sur l’Arbois. Le campement de l’Arbois est au moins trois fois plus important que celui de Vasarély, 300 personnes, environ, sont concernées. Les conditions d’évacuation à proximité d’une voie rapide, pour un nombre si conséquent d’individus, sont tout particulièrement périlleuses. Avec une intervention policière, dans la droite ligne d’un discours de Grenoble que l’on avait cru révolu, et un soutien, de fait, aux errances politiques de la municipalité JOISSAINS « qui ne veut plus un seul Rom sur sa commune » le nouveau pouvoir ne sort pas grandi. Le CADDRIS demande néanmoins à l’État et au Conseil Général des Bouches-du-Rhône (en partie propriétaire des terrains de l’Arbois), de créer une solution d’accueil digne avec de l’eau, de (...)


 

 

Euro 2012, chronique d’une France qui ne s’aime pas…

Aussi déplacé que cette comparaison puisse paraitre, l’inconscient collectif français a intégré des événements de l’histoire contemporaine immédiate comme des traumatismes constitutifs de son état d’esprit : entre autres le 21 avril 2002 sur lequel je ne reviendrais pas mais aussi, plus surprenant, l’affaire footballistique de Knysna. Juxtaposer ces deux entités politique, sportive et médiatique peut relever de l’extrême manque de sérieux de mon approche…et pourtant !

Il faut se rappeler le naufrage sportif de l’expédition sud africaine et de ses conséquences directes sur leur instrumentalisation politique hystérique, de la part du FN et de la droite populaire. Trop heureuse d’enfouir six pieds sous terre Feu « La France Black, Blanc, Beur de 98 » et le désaveu par la pratique des aspirations identitaires et xénophobes de cette idéologie qui nie tout apport positif à la France de cette immigration post coloniale dont les générations se succèdent les unes aux autres et restent éternellement étrangère au « corps de la nation » . Le football moderne n’est plus seulement un sport, au sens de ces répercussions politiques et sociales, la France a un problème d’identité que le Sarkozysme a exacerbé. Si l’influence nauséabonde d’un Eric Zemmour sur la pensée française n’est (...)


 

 

A quoi sert Claude Guéant ?

Claude Guéant, au jour de sa nomination au ministère qu’il occupe, a dû faire un pari avec son équipe, avec sa hiérarchie et avec lui-même. Le pari reste mystérieux, mais on peut aisément en tracer les contours : en gros le défi à relever était de dépasser ou de faire oublier son prédécesseur et néanmoins ami, Brice Hortefeux.
‎Bien que circonspect sur la promotion de Monsieur Guéant, nous ne pouvions que nous réjouir de l’éviction du sinistre Hortefeux, nous avions juste oublié que si l’homme était écarté, la méthode et le rôle de sa charge étaient elles bien maintenues !
Tribune de Quartiers Nord/Quartiers forts.

Ce qui nous amène à la question suivante : A quoi sert Claude Guéant ? On peut laconiquement répondre à cette question en disant que Mr Guéant est le ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer, des Collectivités territoriales et de l’Immigration depuis février 2011. ‎ Mais son vrai rôle, quel est il ? ‎ Dans un communiqué il serait trop long d’expliquer point par point le détail de sa « fiche de poste ». au dela de sa fonction régalienne de ministre de l’intérieur, Guéant (tout comme Morano, Lefebvre, Douillet) sert à créer des points de fixations polémiques de l’opinion. Ainsi Guaino théorise, pense et met en place l’idéologie profonde du Sarkozysme, mais reste « prudemment » dans l’ombre lui l’auteur des discours de Dakar et de Toulon (pour ne citer que ceux là). Notre président se doit d’incarner cette pensée (...)


 

 

Déclaration de naissance du Front Uni des Immigrations et des Quartiers (F.U.I.Q.P)

Communiqué ou de extrait naissance rédigé par le tout nouveau FUIQP :
"Les troisièmes rencontres nationales de l’immigration qui se sont déroulés à Créteil les 25, 26 et 27 novembre ont été un succès tant par le nombre de participants et leur provenance de l’ensemble du territoire que par la qualité des débats, échanges et confrontations. La situation faite aux quartiers populaires et à leurs habitants a été un point de convergence particulièrement fort : la paupérisation y est devenue massive ; la précarisation y est généralisée ; les discriminations racistes s’enracinent et sont banalisées. Les quartiers populaires sont l’objet de pratiques policières scandaleusement codifiées dans des lois et règlements iniques, dans lesquelles la suspicion, le contrôle au faciès et la fouille au corps systématiques, l’usage de la force et de la provocation, sont devenus une banalité quotidienne qui vise plus à imposer aux habitants des quartiers populaires l’ordre injuste établi qu’à sauvegarder l’ordre public. Enfin la construction médiatique de ces quartiers aboutit à présenter leurs habitants comme responsables et coupables de cette situation alors qu’ils en sont les victimes.

les organisateurs et l’assemblée, à Créteil La situation faite aux immigrations issues des anciennes colonies et à leurs enfants est tout aussi scandaleuse : sort des sans-papiers maintenus dans le non droit au grand profit des employeurs ; débat sur l’identité nationale puis sur la déchéance de la nationalité visant à présenter les immigrations et leurs enfants comme danger ; propos islamophobes qui se généralisent et qui autorisent des passages à l’acte violents ; impunités quasi-systématique pour les policiers poursuivis pour des crimes et/ou violences racistes et/ou sécuritaires ; atteintes aux droits des personnes âgées issues des immigrations ; etc. Tous les faits convergent vers le constat que les immigrations deviennent un bouc émissaire permettant de masquer les inégalités massives qui touchent (...)


 

 

Le monopole de la violence ou la violence du monopole ?

Amnesty, dans un rapport récent, dénonçait les méthodes d’immobilisation et l’impunité des forces de l’ordre, dans les affaires ayant entraînées la mort de personnes au cours ou à la suite d’interpellations. L’ONG s’appuyait en partie sur le cas de Hakim Ajimi, mort à l’age de 22 ans le 9 mai 2008 à Grasse.


Cette tragédie, parce que ç’en est une, rassemble à elle seule l’ensemble des absurdités et des impasses de notre société. On peut continuer à feindre et à ignorer le problème moral (nous osons le mot) que cette affaire pose à la Démocratie française, au pacte social, au peuple et aux élites, on peut en effet laisser macérer cette injustice et ce déni d’humanité que l’on a fait subir à ce jeune homme, à sa famille et à ses proches… On peut aussi considérer que c’est un « dommage collatéral » d’une montée en puissance de la politique sécuritariste que la majorité des français à voulue ardemment en élisant Mr Sarkozy en 2007. On peut euphémiser cette histoire en usant de poncifs écœurant du style « on ne fait pas d’omelette, sans casser d’œufs… » et autres saloperies du genre. Tout ça on peut le faire et d’ailleurs (...)


 

 

Marseille comme on l’aime, Marseille comme elle est !

Mme Manelli, dans un article paru dans la Provence en date du 26/09/11, s’en prenait violement au rapport intitulé « Les Marseillais Musulmans » publié par Françoise Lorcerie et Vincent Geisser.
Passons sur le titre et la « mise en scène » cousue de fils blanc de l’article dont le but est une évidente disqualification des auteurs de l’étude, un réquisitoire destiné à éloigner les curieux et à les dissuader de lire le travail de ces deux sociologues reconnus. Sans parler de la conclusion méprisante au possible de la journaliste : « une étude de cours élémentaire réalisée par deux chercheurs égarés. ».

Nous ne reviendrons pas sur l’attaque en « scientificité » de l’étude, la Provence ne sort pas grandie en publiant des articles dont l’argumentation est si pauvre et le manichéisme si caricatural ! De plus cet article est tourné comme une critique de film à la façon « j’aime/j’aime pas », nous rappelons juste qu’il s’agit d’une étude sociologique et que le fait d’aimer ou de ne pas aimer ce que l’on lit ou ce que l’on entend ne change en rien le contenu, la substance, l’essence de cette étude. Le problème de cette étude est éminemment politique et sociétal, elle tend un miroir à la face de tous les marseillais, en disant voila ce qu’une partie non négligeable de vos concitoyens vit dans notre bonne ville de Marseille. Cette étude est cruelle pour les tenants de la Marseille cosmopolite, creuset du (...)


 

 

| 1 | 2 | 3 | 4 |

 

Autres articles Tribunes (archives)Tribunes populairesExpression de la vie associative

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Articles au hasard