Rubrique Actualités

Accueil > Actualités

 

Actualités

 

 

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 142 |

 

l’Ascension, un film parti pour atteindre des sommets !

C’est l’histoire d’un mec, tellement fou qu’un de ses défis parmi les plus dingues sort aujourd’hui au cinéma. Ce film c’est « l’Ascension » une comédie d’aventure romantique, drôle, émouvante, légère mais avec des messages distillés sans prise de tête. Mieux elle va vous aérer l’esprit, dans une période où vous en avez besoin. Cela vous fera un bien fou, comme l’air de la montagne ! Peut-on passer du bas d’une cité jusqu’au plus haut sommet du monde pour conquérir le cœur d’une femme ? c’est le pitch du film, pas tout à fait le récit de l’histoire vraie mais tellement bien adaptée dans l’esprit, que nous y voyons presque l’esprit Dendounesque de l’auteur du livre "Un tocard, sur le toit du monde". En tout état de cause il fait passer la France d’en bas des cités au sommet du 7ème art ! Du reste, les pros du festival de l’Alpes d’Huez l’ont déjà fait gravir un sommet du cinéma en lui attribuant le grand prix. Un coup double puisqu’il a également remporté le prix du public. Ce qui augure un succès populaire mérité ! Voici notre élogieuse critique avec la vidéo de l’avant-première au cinéma CGR de Vitrolles.

Si nous vous recommandons ce film c’est que l’histoire arrivera à vous faire rire en posant des questions de société comme celui des plafonds de verres dans le domaine du sport, une problématique rarement abordée. Pour incarner Nadir, Ahmed Sylla nous raconte que pour devenir « Tocard de son état » il s’est surpassé au casting afin de décrocher ce rôle. Dans le film arrivera-t-il à se hisser au niveau d’un sport réservé, si j’ose dire, aux hautes sphères afin de conquérir sa princesse ? Et bien, sans dévoiler l’histoire disons qu’il aura un coup de pouce d’un sponsor (joué par notre brillant comédien marseillais Moussa Maaskri) et aura donc la somme minimum pour partir. Moussa Maaskri lui-même dans la vraie vie est issue d’une cité, celle des Flamants à Marseille14ème. Les autres comédiens sont tout (...)


25 janvier 2017 par Ahmed Nadjar - Dans Actualités

 

 

Mort du lycéen Yassin Aibech-Souhila tué par un policier : Comprendre par des images exclusives la douleur d’une famille.

La maudite date du 13 février 2013 restera figée à jamais dans la mémoire de Bachir et Fathia les parents du jeune lycéen Yassin Aïbech-Souhilah tué par un policier passablement alcoolisé. Frédéric Herrour le flic qui n’était pas en service ce soir-là, mais qui avait en sa possession son arme pour aller boire au café puis à l’épicerie où a eu lieu le drame, est détenu de façon préventive depuis le 16 février 2013. Le procureur de l’époque Jacques Dalest, avait considéré que Mr Herrour devait être jugé pour Homicide volontaire. Une mesure exceptionnelle quand on sait qu’en matière de crimes commis par des policiers, les auteurs sont très rarement condamnés et surtout incarcérés. Selon nos sources Manuel Valls avait même téléphoné ce même jour à la famille pour leur promettre que justice lui sera rendu. Et le moment est venu, c’est ainsi que depuis Mardi, le juge et le procureur tente de reconstituer les faits de façon précise, et qu’experts et témoins défilent à la barre. Demain aura lieu le dernier jour de ce procès, c’est donc le moment opportun de donner à voir un résumé de cette l’affaire, vécue par les proches…

Du choc encaissé par les parents au lendemain du drame, au départ pour l’inhumation en Algérie, puis, plus tard, au mois de mars 2013 une marche blanche fut organisée. Pour finir, nous verrons comment cette histoire s’ést conjugueé par une tante (hanifa) en 2013, soit 30 ans après avec la Marche pour l’égalité et contre le racisme de 1983. Une initiative militante et citoyenne, qui rappelons-le avait été organisée suite à un énième crime policier. (Le jeune Toumi Djaidja avait survécu et inspiré par Ghandi avait eu l’idée du périple de Marseille à Paris). Vidéo. Your browser does not support the video tag. C’était Yassin (...)


16 décembre 2016 par Ahmed Nadjar - Dans Actualités

 

 

Guerre au Yémen : "Le remède est pire que le mal"

Janvier 2011, la révolution éclate à Sana’a, capitale du Yémen.
Les « révolutionnaires » s’opposent au dictateur Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis plus de trente ans. Les premières manifestations rassemblent une grande diversité de citoyens : des étudiants, des militants politiques, des activistes..
A la même époque, nous assistions à la chute de Ben Ali en Tunisie et Moubarak en Égypte. S’inspirant de ces renversements, les manifestants Yéménites espèrent, eux aussi, détrôner leur président : ils réclament la démocratie, la fin de la corruption et de meilleures conditions de vie.

L’Arabie Saoudite, quant à elle, inquiète de voir se propager la contestation sur son propre territoire, ne voit pas ce soulèvement à ses portes, d’un très bon œil.

Le président Ali Abdallah Saleh est finalement chassé du pouvoir. Une transition politique est mise en place, mais en septembre 2014, elle s’enlise et est au point mort.
Les rebelles houthistes, qui tirent leur nom de Hussein Al-Houthi, leur chef historique, de confession zaydite, une branche minoritaire de l’Islam chiite, qui a dominé politiquement et intellectuellement le pays pendant prés d’un millénaire, se posent alors en « sauveurs de l’Etat » et se déploient sur la capitale, puis sur l’ensemble du pays. Ils sont soutenus par Ali Abdallah Saleh, qui demeure à Sana’a et n’a jamais renoncé au pouvoir.
Le gouvernement de transition en place s’exile alors à Riyad en mars 2015.
et une coalition dirigée par l’Arabie Saoudite est formée dans le but de contrer l’avancée de ces rebelles houthis soutenus par l’Iran.
Une guerre qui a déjà fait plus de 10 000 morts.

François Burgat, politologue et directeur de recherche à l’institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman à Aix-en-Povence, a accepté de nous éclairer sur le sujet.

Que se passe t-il au Yémen depuis maintenant plus de 18 mois ? Ce qui a déclenché cette guerre, c’est un processus contre révolutionnaire comparable a celui d’Al Sissi en Égypte. Ce sont les gens qui ont été exclus du pouvoir, qui voulaient le récupérer. Celui qui a initié ce conflit s’appelle Ali Abdallah Saleh, l’ancien président. Pour ce faire, il ne s’est pas avance à découvert. Il s’est servi d’une fracture qui existait dans le pays. Le paradoxe c’est qu’il avait contribue à la créer cette fracture et cette tension entre les houthis et le pouvoir central à Sana’a. Le conflit, au début, ressemblait à la révolte des houthis, mais on a très vite ressenti que la puissance militaire des houthis, c’était, en fait, la puissance militaire et financière de l’ancien régime. Le conflit s’est ensuite (...)


10 novembre 2016 par EMNA REZGUI - Dans Actualités

 

 

Juppé de Marseille Nord au Sud : Plus belle "l’identité heureuse" !?

Jeudi 27 octobre Alain Juppé s’est donc bien démarqué des deux autres candidats (NKM,Sarko) en visite le même jour à Marseille. Pour répondre à Nicolas Sarkozy, qui « s’inquiétait » de sa visite à la Busserine, les images des différents médias venus en nombre à la cité de la Busserine, démontrent que « le meilleur d’entre-nous » comme l’appellait Chirac, continue son parcours sereinement, y compris dans les quartiers Nord de Marseille. « Preuve que lorsqu’on n’invective pas les habitants des cités, on y est reçu bien mieux que par les agriculteurs en colère » se réjouit un ancien du quartier venu soutenir l’ancien premier ministre. Juppé a donc de quoi conserver son « identité heureuse » de favori des sondages, pour la plus grande joie de Myriam Salah Eddine qui a su « déminer » le terrain et mener la visite dans un secteur compliqué. De quoi ravir également les soutiens de droite et du centre venus supporter leur favori : d’Arlette Fructus à Richard Miron ou de Maurice Di Nocera à Noro Issam pour ne citer qu’eux. Cette journée fut dense. Nous prenons donc le temps de vous monter trois reportages dans l’ordre des déplacements : le premier pour la visite de terrain à la cité de la Busserine, le second pour suivre le débat au « Théatro » un restau-chicha lounge qui fait face à la cité des Flamants, et dans lequel les habitants et acteurs associatifs ont pu échanger en direct avec Alain Juppé. Enfin, pour le dernier sujet, nous passerons du côté standing du nouveau Marseille : tout d’abord par un crochet sur les « Terrrasses du Port », pour finir sur un débat avec des femmes chefs d’entreprises au "Regard de Provence" en face du Mucem. Vidéos.

Premier reportage : En attendant l’arrivée du candidat questions à deux élus des quartiers Nord : l’adjointe au Maire chargée de la politique de la ville Arlette Fructus et Richard Miron l’adjoint au sport. Ensuite la visite du quartier par Alain Juppé en compagnie de Myriam Salah Eddine. Elle débute par la visite de l’épicerie (exclusivité pour vous fidèles du webzine med-in-marseille.info) avec un échange avec des habitants et chefs d’entreprises issus de la cité. Ensuite, après quelques poignées de mains, direction le commissariat où nous n’étions conviés vu que les caméras étaient proscrites). De ce fait nous avons parlé législative avec la candidate Noro Issan-Hamady et difficultés des associations emblématiques du Grand Saint-Barthélémy avec Pierre Lezeau du Comité Mam-Egga. Finissant par ce terrible (...)


29 octobre 2016 par Ahmed Nadjar, Zoheir Sabri - Dans Actualités

 

 

DE MONACO A BAMAKO : UNE HISTOIRE DE COEUR

Au hasard d’une lecture, je découvre l’association humanitaire « Rencontres Africaines ». Une association qui œuvre directement auprès des plus démunis sur le continent Africain.
Puis, je découvre que cette association est à la recherche de familles d’accueil pour permettre à des enfants atteints de malformation cardiaque, de venir se faire opérer en France.
Je prends contact avec les responsables et leur exprime mon souhait d’accueillir un enfant afin qu’il puisse être soigné. C’était il y a an.

Je rencontre ces mêmes responsables chez moi. Deux femmes. Elles veulent sûrement voir ou je vis, et connaître mes motivations. Un entretien rapide, au cours duquel, elles m’expliquent que c’est une grosse responsabilité : il va falloir que je m’occupe de l’enfant comme si c’était le mien. Ce sont souvent des enfants qui vivent dans des villages reculés, et dont le mode de vie est très différent. J’apprends aussi que je devrai aller lui rendre visite tous les jours à l’hôpital de Monaco car c’est la bas qu’il se ferait opérer. En tout, cela durerait 6 semaines. Je m’en sens capable ! L’association m’a, d’abord, proposé d’accueillir un jeune adolescent. Adolescent ? Je n’en serai vraiment pas capable. Puis, un enfant vraiment très malade. Je ne vais pas pouvoir gérer. Finalement, elles auront trouver d’autres (...)


25 octobre 2016 par EMNA REZGUI - Dans Actualités

 

 

Aux urnes les patrons et tous les entrepreneurs…

Aujourd’hui et jusqu’au 2 novembre les entrepreneurs votent, élections à la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Aix Marseille Provence, ce qui à quelques communes près représente un terroir équivalent à la nouvelle métropole marseillaise. Dans notre département l’autre chambre de commerce étant à Arles. Ce scrutin recouvre deux élections : choix des 66 membres qui siège à la Chambre de Commerce et choix des 330 délégués consulaires qui sont les grands électeurs des juges aux tribunaux de commerce. Les chambres de commerce sont des établissements publics sous tutelle de l’Etat et sont administrées par des dirigeants d’entreprise élus d’où notre scrutin. Elles assurent une mission de représentation des intérêts du commerce, de l’industrie et des services auprès des pouvoirs publics et contribue au développement économique, à l’attractivité et à l’aménagement des territoires ainsi qu’au soutien des entreprises ou de leurs créateurs. Je vous invite à visiter le site internet de notre CCI pour devenir incollable sur le sujet. Qui dit élections, dit listes et mardi nous avons rencontré les représentants de deux des trois listes en courses. Ce qui peut sembler loin de nos préoccupations rédactionnelles habituelles. Pourtant nous y étions pleinement.

Dans la crise qui frappe le pays la situation des quartiers difficiles est beaucoup plus préoccupante que dans d’autres zones et tout ce qui touche le monde de l’entreprise doit être connu des acteurs de terrains parce que nous savons que la création de richesse, d’activités se traduit aussi par de la création d’emplois un des leviers indispensables à toute rénovation urbaine qui doit prendre en compte la vie de nos concitoyens dans les quartiers du ressort de la politique de la ville. La valeur travail étant la base de l’insertion sociale. De plus des entrepreneurs en campagne venant dans le quartier d’Arenc la porte des quartiers Nord cela méritaient notre attention. Cette réunion a eu lieu à l’initiative de Faezia Hamiche, élue du 15 16 et restauratrice de métier. Elle nous accueillit dans son (...)


21 octobre 2016 par Michel Bonelli - Dans Actualités

 

 

SEMAINE NATIONALE DE MOBILISATION POUR LA LIBERATION DE GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Georges Ibrahim Abdallah, militant politique libanais, engagé très tôt pour la cause de la libération du peuple palestinien, croule dans les geôles françaises depuis bientôt 33 ans. Le gouvernement français, sous le dictat d’Israël et des USA, refuse de le libérer alors qu’il a déjà purgé sa peine et libérable depuis …. 1999.
Seul un rapport de force populaire est en mesure d’infléchir l’entêtement criminel des Valls- Hollande.
C’est dans le cadre de la construction de ce rapport de force que plusieurs comités de solidarité activent en France pour sa libération.
Durant la semaine nationale de mobilisation en faveur de Georges Ibrahim Abdallah -15 au 22 octobre 2016-la coordination Sud du Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires (FUIQP) et le Comité –PACA- pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah vous proposent une série d’activités ayant pour le point d’orgue le voyage à LANNEMEZAN- lieu de détention de Georges Ibrahim Abdallah- où aura lieu la manifestation nationale pour sa libération.
Ce programme se décline comme suit ;

Vendredi 14 octobre de 18h à 20h sur les ondes de radio Galère (88.4fm ou www.radiogalere.org) Emission spéciale autour de la vie et du combat de Georges Ibrahim Abdallah (Vous pouvez intervenir au 0491082810 ou 0491082815). Samedi 15 octobre à partir de 20h à Dar Lamifa (127 rue d’Aubagne 13006 Marseille) Concert de soutien pour financer le voyage à Lannemezan Chant kabyle, rap, hip hop et … chorba sont au menu.(PAF libre) Jeudi 20 octobre à 18h30 au café associatif « Rallumeurs d’Etoiles » quai Besson à Martigues Soirée projection échange – débat autour du combat de Georges Ibrahim Abdallah. Samedi 22 octobre très tôt : Départ vers Lannemezan image de notre article de Lannemezan du 28 octobre 2014 Votre participation à ces initiatives permet la construction de ce si nécessaire (...)


16 octobre 2016 par FUIQ SUD - Dans Actualités

 

 

Et POC, c’est reparti pour un week-end 100 % ART !

Ce weekend, les « POC », Portes Ouvertes Consolat, reprennent du galon pour leur 11ème édition. Avec la même recette qui a fait leur succès : le temps d’un week-end, les commerçants et autres 62 lieux du quartier Réformés-Longchamp (restaurant, commerces et autres) ouvrent leur porte à l’Art et accueillent expositions d’artistes, et performances musicales. En tout pas moins de 120 artistes qu’ils soient photographes, peintres, plasticiens, sculpteurs, graffeurs ou dessinateurs participent à l’évènement. Pour le public, c’est un fabuleux jeu de déambulation dans le quartier à la recherche des lieux labélisés POC et de découvertes artistiques hétéroclites. En soirées, concerts et performances sont attendus. Le tout : gratis ! Lancement : vendredi soir, avec un vernissage géant sur plus de 60 lieux. Que la fête commence !

Quand l’esprit des POC souffle sur l’art, c’est un vent frais qui s’engouffre sur une discipline souvent taxée, et à juste raison, pour le néophyte, de monde fermé et élitiste. Car en temps normal, il faut une sacrée dose de courage ou d’aplomb pour pousser les portes d’une galerie feutrée. A contrario, durant les Portes Ouvertes Consolat, tout un chacun peut venir à l’art, en amateur ou simple curieux. Durant les POC, Ateliers d’artistes, discipline souvent taxée, et à juste raison, pour le néophyte de monde fermé et élitiste. particuliers, associations ou commerçants proposent des expositions d’artistes conçues au gré des rencontres, ou des coups de cœurs des uns et des autres. Des artistes et des lieux qui ne se prennent donc pas la tête… Mais où l’on peut pourtant faire de belles rencontres (...)


29 septembre 2016 par Claire Robert - Dans Actualités

 

 

LEILA SABRINA YAHIA CANDIDATE UDI AUX ELECTIONS LEGISLATIVES 2017

Issue du parti radical, Leila Sabrina Yahia a été repérée par Jean Christophe Lagarde pour intégrer la FED (Force Européenne Démocrate) dont elle deviendra secrétaire départementale.
Secrétaire départementale de l’UDI dans le Vaucluse depuis un an, elle vient d’être investie candidate UDI dans la 4e circonscription du Vaucluse pour les élections législatives 2017.
Nous revenons avec elle sur cette investiture.

L’UDI tente-il de se renouveler dans le Vaucluse ? C’est une volonté de l’UDI de faire émerger de nouvelles personnes. J’ai donc été investie pour les prochaines élections législatives sur la 4e circonscription du Vaucluse, une circonscription qui va de la ville de Orange à Vaison la Romaine et qui compte 110 000 habitants Les prochaines élections pour la présidence de l’UDI dans le Vaucluse vont bientôt avoir lieu et je ne m’y suis pas présentée car les personnes investies aux législatives n’ont pas vocation à être président : on ne peut pas faire campagne et s’occuper en même temps d’une fédération. D’autant plus, que je suis contre toute formes de cumuls. Il faut savoir que je ne suis pas élue, ce qui est assez surprenant. Mais il y a tout de même des députés, élus, qui n’avaient pas de mandat avant. (...)


26 septembre 2016 par EMNA REZGUI - Dans Actualités

 

 

L’Espace accueil aux étrangers : Dans la tourmente de la valse aux subventions

L ’association Espace accueil aux étrangers, anciennement Maison de d’Etranger, qui a une quinzaine d’années d’existence, vient de se voir refuser, un financement de la Région PACA, pour motif clairement politique. Cette suppression de 50 000 euros s’ajoute à la baisse de la subvention allouée par le Conseil départemental pour 2016. Ces coupes drastiques dans le budget de l’association mettent en péril la poursuite de l’activité de l’association pour la fin de l’année. Une situation qui toucherait une quarantaine d’autres associations régionales œuvrant dans le domaine du droit des étrangers ou plus largement du social. Et ceci dans la plus grande opacité, puisque la Région refuse dorénavant de notifier et de motiver ses refus de subventions.

En ces temps électoraux, l’aide aux étrangers, est, et c’est le moins que l’on puisse dire, un sujet que les politiques balayent d’un revers de la main, ou plutôt, d’un revers de subventions… Et la Région PACA nouvellement élue à droite, n’a pas tardé à faire connaître ses nouvelles priorités. L’Espace de Soutien aux Professionnels de l’Accueil et du Conseil aux Etrangers, également appelé, l’Espace accueil aux étrangers, situé dans le 3ème arrondissement de Marseille, en a fait les frais. La totalité de la subvention régionale de 50 000 euros, dont l’association bénéficiait depuis une quinzaine d’années, lui a été retirée pour 2016, sans motif, autre que « politique », comme son directeur s’est entendu dire en « off », au téléphone. Les Régions qui sont passées à droite aux dernières élections ont, de la même (...)


22 septembre 2016 par Claire Robert - Dans Actualités

 

 

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 142 |

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 24 avril

     

    #SansMoiLe7Mai

    le Hashtag #SansMoiLe7Mai, Décider de ne pas voter au second tour Avec #SansMoiLe7Mai, de nombreux internautes ont décidé de ne pas voter le 7 mai prochain. Pour des raisons diverses. Comme cet internaute, "on nous demande de choisir entre la haine des étrangers ou la haine des pauvres. Ou un autre "Ce score de Macron marque l’immaturité politique des Français totalement manipulés par les médias", ou d’autres mécontents/"Certains semblent répondre à Jean-Luc Mélenchon, qui a déclaré dimanche soir, qu’il demanderait l’avis de ses militants par vote électronique en vue du second tour.

     

  • 24 avril

     

    Le PS appelle à voter Emmanuel Macron au 2ème tour

    Le Parti socialiste appelle "à battre l’extrême droite" et donc "à voter" pour Emmanuel Macron contre Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, a déclaré lundi Jean-Christophe Cambadélis. "Nous appelons à battre l’extrême droite, Marine Le Pen, et donc nous appelons à voter Macron. Cette prise de position a été unanime au sein du bureau national du PS et c’est suffisamment rare pour que ce soit souligné", a déclaré le premier secrétaire du PS au micro de BFMTV.

     

  • 24 avril

     

    Ces 56 communes où Marine Le Pen n’a recueilli aucune voix

    Ces 56 communes où Marine Le Pen n’a recueilli aucune voix "La candidate du Front national a réalisé un score historique avec plus de 7,5 millions de voix. Mais Marine Le Pen n’est pas pour autant populaire dans toutes les villes de France. Il existe même 56 communes où le Front national n’a obtenu strictement aucune voix. Il s’agit de petits villages avec moins de 100 inscrits sur les listes électorales. La majorité de ces bourgs se situe dans le sud-ouest de la France." http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/carte-ces-56-communes-ou-marine-le-pen-n-a-fait-aucune-voix_2159674.html#xtor=CS1-746

     

  • 4 avril

     

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms Le 8 avril symbolise l’union des Roms, qui se sont choisis en 1971 un hymne, un drapeau, une fête internationale : le « Romano Dives ». Pour sa 10ème édition, Latcho Divano célèbre cette journée phare à la Friche Belle-de-Mai, en proposant au public de découvrir l’action de terrain de chaque association militante et culturelle oeuvrant pour les Roms à Marseille, des activités pour tous, et un grand concert gratuit. Friche La Belle de Mai 41 rue Jobin - 13003 Marseille

     

  • 4 avril

     

    Dernier sondage : Présidentielle : des électeurs intéressés par la campagne mais toujours indécis

    Présidentielle : des électeurs intéressés par la campagne mais toujours indécis Selon la dernière enquête du Cevipof pour « Le Monde », 66 % des électeurs ne savent toujours pas pour qui ils vont voter, et Jean-Luc Mélenchon perce. En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/04/04/presidentielle-des-electeurs-interesses-par-la-campagne-mais-toujours-indecis_5105345_4854003.html#TpeI6h4ctT21gdSc.99

     

  • 4 avril

     

    Une multinationale pétrolière poursuit l’Italie pour avoir protégé son littoral, oui les ravages des Accords de Libre échange

    Une multinationale pétrolière poursuit l’Italie pour avoir protégé son littoral "C’est au tour de l’Italie d’être trainé en justice par une multinationale pétrolière. Son crime : vouloir protéger son littoral des risques d’une marée noire. L’Italie est poursuivie devant un tribunal d’arbitrage international par Rockhopper Exploration, une compagnie britannique pétrolière et gazière qui lui réclame des dommages et intérêts. En cause : l’interdiction votée par le Parlement italien en janvier 2016 de toute nouvelle activité d’exploration et de production à moins de 12 mille marins de la côte, soit une vingtaine de kilomètres [1]." a lire sur Bastamag http://www.bastamag.net/Une-multinationale-petroliere-poursuit-l-Italie-pour-avoir-protege-son-littoral

     

  • 4 avril

     

    Lâche agression du domicile du président de l’Espace Franco Algérien PACA

    Dimanche soir, un terrible drame a été évité parce qu’Hassen Guenfici et sa petite famille n’étaient pas à leur domicile quand une lourde pierre de plus d’un kilo a fait éclaté le double vitrage de l’appartement et a atterri dans le salon. Tout le monde peut imaginer ce qu’un pavé de cette importance aurait pu provoquer si par malheur il avait percuté un membre de la famille, notamment le tout petit de la famille Guenfici. C’est un acte de la plus haute gravité, il intervient juste après qu’une plainte a été déposé par l’Espace Franco Algérien contre un membre de l’OAS précise Hassan Guenfici sur compte FB. D’ores et déjà, de toute la France, des messages de soutiens appellent à ne pas en rester là. Une plainte a été déposée...

     

  • 3 avril

     

    Stop a l’impunité policière/ Vérité et justice...

    Stop a l’impunité policière/ Vérité et justice pour Morad, 7 avril Concert Hip hop repas Stop a l’impunité policière/ Vérité et justice pour Morad En soutien à la famille de Morad, 16 ans mort suite à une interpellation policière à Font Vert en Avril 2014, le temps est venu de la convergence solidaire. Pour demander justice et porter ensemble une famille en quête de vérité. Des militants, des artistes se réunissent et décident de mener de front des actions de solidarité pour accompagner la famille dans ses démarches juridiques, dans ses difficultés quotidiennes, dans ses aspirations à construire demain… vendredi 7 avril 2017 Dar Lamifa, 127 Rue d’Aubagne, 13006

     

  • 23 février

     

    Samy Debah met un terme à sa fonction de président du CCIF.

    Par un communiqué mail à notre rédaction et à de nombreux médias, partenaires et adhérent nous avons appris que Samy Debah quittait ses fonctions de président du Collectif Contre l’Islamophobie en France. Toutefois, l’ex leader du CCIF exprime dans une lettre signifiant son départ qu’il ne renonce pas à ses combats et qu’ils prendront, bientôt une nouvelle forme. Il profite de cette occasion pour dresser un bilan de 13 années de luttes : Chèr(e)s ami(e)s, Je voudrais vous annoncer mon prochain retrait de la Présidence du Collectif Contre l’Islamophobie en France. Il sera effectif à compter du 1er mars 2017. Mon départ s’engage dans la poursuite des engagements que j’ai porté depuis 13 ans en tant que président du CCIF. Il est en effet temps pour moi de passer la main afin de pouvoir me consacrer à d’autres projets, sur lesquels je communiquerai très prochainement à titre personnel. Le conseil d’administration du CCIF se réunira prochainement pour désigner un président en intérim, avant des élections effectives. Ce fut pour moi un réel honneur de participer à la naissance et au développement d’une structure de lutte contre les injustices et pour les droits humains. Ce sont mes (...)

     

  • Décembre 2016

     

    François Hollande : "j’ai décidé de ne pas être candidat à l’élection présidentielle"

    Voici le discours du 1er décembre : Mes chers compatriotes, Je m’adresse à vous ce soir pour vous faire connaître la décision que j’ai prise, dans la perspective de la prochaine élection présidentielle. Depuis mai 2012, c’est-à-dire la date à partir de laquelle je suis devenu Président de la République, j’ai agi avec les gouvernements de Jean-Marc AYRAULT et de Manuel VALLS pour redresser la France et la rendre plus juste. Aujourd’hui, au moment où je m’exprime, les comptes publics sont assainis, la Sécurité sociale est à l’équilibre et la dette du pays a été préservée. J’ai également voulu que notre modèle social puisse être conforté parce que c’est notre bien commun. Je l’ai même élargi pour permettre à ces travailleurs qui avaient commencé très tôt leur vie professionnelle de partir plus précocement à la retraite. J’ai fait en sorte qu’à chacune et à chacun, puisse être accordée une complémentaire santé. Dans ce contexte, j’ai aussi voulu placer la France au premier rang. Au premier rang de la lutte contre le réchauffement climatique et c’est à Paris, oui, à Paris, que l’accord historique a pu être signé et qui a engagé le monde entier. J’ai voulu aussi que l’école dispose des moyens indispensables, ceux-là même (...)

     

  • Novembre 2016

     

    Marseille, affaire Eva Doumbia : Relaxe demandée pour le directeur de Théatre accusé de racisme.

    Le 22 mai 2015 Michel André, alors directeur du Théatre de la cité, aurait insulté Eva Doumbia : « T’es pas baisable, t’es une black de merde ». Des amabilités attestées par au moins une témoin. Aujourd’hui, mardi 8 novembre, avait lieu le jugement de l’affaire au tribunal correctionnel. Un évenement pas suffisamment relayé sur Marseille à tel point que, nous même, journal spécialisé n’avons été sauvé du loupé que par notre confrère du courrier de l’Atlas, Nadir Dendoune... depuis Paris ! (Nous apprendrons ensuite qu’Eva Doumbia n’avait pas voulu médiatiser le procès). Pour suivre cette intéressante affaire, ayant eu l’info à la dernière minute, nous ne nous étions pas organisés en cas d’audience tardive... Et malheureusement ce fut le cas, l’affaire passait finalement en fin de journée. Nous avons donc demandé un topo, après coup. Dommage car nous avons appris au téléphone, que la défense - assurée par un avocat du Mrap local - a surtout insisté pour décrédibilisé Eva Doumbia en convoquant, selon lui, un passé "d’antiraciste communautariste". vous savez c’est la dernière mode pour décrédibiliser les français noirs et arabes qui souhaiteraient se défendre contre le racisme dont ils sont victimes. Ce procédé (...)

     

  • Septembre 2016

     

    Migrations, à Menton aussi…

    Cette fois-ci le GISTI (Groupe d’information et de soutien des immigré·e·s) nous signale qu’un chauffeur de car affilié au syndicat CNT-SO (Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière) a refusé d’obéir à une réquisition du préfet des Alpes-Maritimes qui lui intimait l’ordre de reconduire des migrants refoulés en territoire italien. Le chauffeur demandant la présence d’un contrôleur a empêché l’opération arguant que ces gens risquaient d’être renvoyés dans leurs pays et internés dans des camps où l’insalubrité est de mise. Réponse vive de la part des employeurs et des pouvoirs publics. Ce fait risque de se reproduire, étant sous le régime de l’état d’urgence les personnels réquisitionnés ont-ils un droit tout au moins moral de refuser la mission ? La position politique de la CNT-SO peut aussi faire penser à un coup médiatique contre la politique gouvernementale. Dans ce domaine rien n’est simple entre militantisme dirigé et posture humaniste individuelle heurtée par un ordre de mission émanant de la puissance publique. Quand les forces de l’ordre démantèlent un campement de migrants ou refoulent des réfugiés n’avons-nous pas aussi une réminiscence du vieux conflit entre l’ordre et l’éthique, l’ordre et (...)

     

  • Septembre 2016

     

    Caseneuve : La France veut en finir avec la « jungle » de Calais

    Bernard Cazeneuve en visite à Calais à la rencontre des habitants, des autorités, des collectivités locales et du monde de l’entreprise annonce que le gouvernement veut en finir avec le campement de la lande et cela en une seule action, sans préciser la date du début de l’opération. Il réaffirme la solidarité de la nation avec le Calaisie et annonce des soutiens au monde économique impacté par l’afflux des migrants. Après un comptage précis c’est 6900 migrants présents contre 3500 il y a quelques mois. Il fait le compte des fonctionnaires affectés à la sécurisation du site et des alentours : 630 CRS, 1900 policiers, 38 gendarmes locaux, 597 agents de la police des frontières. Il dénonce toute faiblesse de l’Etat dans ce domaine. Il veut faire régner l’ordre public, traquer les passeurs, éloigner les personnes en situation irrégulières mais aussi que les migrants bénéficient de conditions humanitaires acceptables. Il envisage un accueil disséminé sur l’ensemble du territoire. Il salue le dévouement et le service exemplaire des forces de l’ordre et rappelle encore que hier cinq policiers ont été blessés par des migrants qui essayaient de prendre d’assaut la rocade. Remerciement mais aussi revalorisation de leur (...)

     

  • Septembre 2016

     

    BFM, I TELE ET LCI ONT DESORMAIS UN NOUVEAU CONCURRENT : FRANCETVINFO !

    La nouvelle chaîne du service publique, FranceInfo, débarque sur le canal 27 de la tnt. Elle est devenue, ce jeudi 1er septembre à 20h00 précises, la quatrième chaine d’information en continu, aprés BFM TV, ITELE et LCI. Autour de 2% d’audience, BFM TV est incontestablement leader de l’information en continu : plus de 300 journalistes et 60 millions d’euros de budget en 2016. Comment FranceInfo compte elle se demarquer des autres chaînes d’information en continu ? Fini le sensationnalisme, FranceInfo souhaite se centrer sur un contenu plus large et parie sur la complementarité des supports. Elle est aussi la seule chaîne sans publicité. Pour en savoir plus : Francetvinfo

     

  • Août 2016

     

    Le maire Corse qui voulait virer les arabes est mort, il était armé.

    Charles-Antoine Casanova, le maire de Guarguale en Corse qui "voulait exclure les maghrébins" de Sisco, parce que disait-il, les bons pouvaient payer pour les mauvais... Mais lui, pour qui roulaient-ils ? De nombreux commentaires sarcastique lui ont servi d’oraison funèbre dans les réseaux sociaux tenus par des militants anti racistes. L’un deux, un corse humaniste, a commenté : ¨Pourquoi penser à mal, : les 104000 euros c’était pour offrir un repas halal, malheureusement il s’est planté à cause d’une roue... Voilée ! Plus d’infos : http://www.leparisien.fr/faits-divers/corse-un-maire-se-tue-sur-la-route-une-arme-et-100-000-euros-retrouves-29-08-2016-6078257.php

     

  •  

     

     

     

     

    Articles récents

    Articles au hasard