Rubrique Actualités

Accueil > Actualités

 

Actualités

 

 

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 142 |

 

Fusillade dans un lycée à Grasse (06) : le profil inquiétant du jeune tireur

Une fusillade dans un lycée de Grasse (06) a fait une dizaine de blessés, dont le proviseur de l’établissement. Le suspect, un jeune de 16 ans a été interpellé.

Jeudi 16 mars, il est environ 13 heures, lorsqu’un jeune homme de 16 ans, lourdement armé, pénètre au sein du lycée Alexis de Tocqueville à Grasse. Plusieurs coups de feu ont été tirés. Un dernier bilan des autorités fait état de quatre blessés par tirs de plomb et plusieurs personnes choquées ou blessées au cours des bousculades. Le suspect interpellé est un lycéen de cet établissement scolaire, a priori inconnu des services de police. Il était armé d’un fusil, de deux armes de poing et de deux grenades. Un important dispositif policier a été déployé. "Killian, 16 ans, un profil inquiétant" Killian, étudiant en Première Littéraire, fils d’un conseiller municipal et ex élu FN de la ville de Grasse, est décrit comme un jeune homme "plutôt normal", ne montrant pas de signes de violence. Il est, (...)


16 mars 2017 par EMNA REZGUI - Dans Actualités

 

 

Ceija Stojka, peintre et écrivain, Rom, dans le cyclone de l’histoire

Dans le cadre du Festival des Cultures Tziganes Latcho Divano, La Friche Belle de Mai présente la première exposition-monographie de la peintre Ceija Stojka, portée par la compagnie Lanicolacheur de Marseille et la Maison rouge de Paris. Née en Autriche, l’année où Hitler accède au pouvoir en Allemagne, l’artiste Rom, Ceija Stojka, a été victime, comme tout son peuple, de la déportation dans les camps d’extermination nazie. Quarante ans plus tard, pour contrer l’oubli, conjurer le sort et le déni, Ceija, va peindre et écrire sa vie et les horreurs des camps. Celle qui était considérée comme analphabète, va constituer, à partir des années 1990, un témoignage artistique pictural et littéraire, inédit et précieux, sur la condition faite au XXème siècle au peuple Romani. L’exposition est à voir à Marseille jusqu’au 16 avril 2017.

Les œuvres de Ceija Stojka, peintre et écrivaine Rom, sont des précieux témoignages de cet autre génocide du XXème siècle, souvent occulté, celui des Roms et Tziganes. Plus d’un demi-million de Tziganes ont été victimes de la politique d’extermination nazie, sans que l’on ait pu, encore aujourd’hui, recenser leur nombre exact. Un drame, mal connu, et surtout longtemps tu, par ceux qui l’ont vécu dans leur propre chair, à savoir les familles Roms, elles-mêmes. Née en 1933, la peintre naît dans une famille Rom, de l’ethnie Lovara-Roma. Sa famille sont des marchands de chevaux d’Europe Centrale, installés à Vienne. A l’âge de 9 ans, en mars 1943, elle est raflée et déportée, avec d’autres membres de sa famille. Elle survivra à trois camps de concentration, Auschwitz-Birkenau, Ravensbrück et Bergen-Belsen. (...)


10 mars 2017 par Claire Robert - Dans Actualités

 

 

Manifestation pour le droit de vivre pour Marwa ce samedi 4 mars à 14 h aux Réformés.

Marwa est un bout de chou de 15 mois qui a contracté un virus rare qui a subitement mis sa vie en danger. Elle a été admise en urgence à l’hôpital la Timone à Marseille suite à l’aggravation de son état au CHU de Nice. Elle a été mise sous assistance artificielle et après un diagnostic de son état, les Médecins ont décidé de lui débrancher tout appareillage vu qu’ils estiment que Marwa est condamnée à un handicap lent, chronique et inespéré. Or Marwa bouge, suit du regard son Père et contrairement à d’autres drame de ce genre, la famille veut y croire, elle souhaite donner toute ses chances à Marwa de vivre, de guérir. A 14 heure ce samedi 4 mars aura lieu une marche de soutien qui va démarrer des Réformés. Nous avons eu Lila du Comité Marwa pour faire un topo sur cette douloureuse histoire :

En quoi consiste l’affaire de Marwa, veuillez en quelques phrases décrire cette histoire ? Il s’agit de l’histoire d’une petite fille âgée de 15 mois qui a été hospitalisée en urgence à l’hôpital de la Timone à marseille suite à l’aggravation de son état de santé. En effet, Marwa a contracté un virus rare qui a fragilisé son système respiratoire. Elle a été mise sous assistance respiratoire. Après quelques semaines d’hospitalisation, les médecins du service réanimation pédiatrique ont décidé de la débrancher puisque elle aura probablement un handicap assez lourd. Je cite les paroles des médecins "votre fille aura un handicape lourd il faut laisser la place à d’autres". Les parents refusent mais l’hôpital n’ont que faire du consentement ou pas des parents. C’est alors que les parents saisissent rapidement le (...)


4 mars 2017 par Ahmed Nadjar - Dans Actualités

 

 

La Marche des Rosas du 11 février pour Théo

Ce week-end encore, plusieurs évenements sont prévus pour soutenir Théo et les autres victimes de violences policières. Ca commence ce vendredi soir à Marseille sous l’ombrière du vieux Port et ils se poursuivront tout au long de ce samedi à Marseille, à Martigue comme un peu partout en France. Lors de la manifestation Rosas-Marseille Resistance-UFM-UJFP et partertenaires de samedi, afin de transmettre l’histoire des luttes, nous avons donné la parole à Marilaure Mahé pour qu’elle nous fasse un parallèle entre la Marche pour l’égalité et le racisme qu’elle avait faite de bout en bout, de Marseille à Paris en 1983 et la marche d’aujourd’hui. Ensuite nous avons fait un petit micro trottoir afin de donner la parole manifestants et à des chibanis que nous avons croisés vers Belzunce. Vidéo

Your browser does not support the video tag. Evénements et manifestations de samedi sur cette thématique : Plus d’info sur le site de mille babords : http://www.millebabords.org/spip.php?article30402 La marche pour l’égalité et contre le racisme de 1983 racontée sous forme de Roman, une façon agréable de découvrir l’histoire pour les jeunes et moins jeune ou pour revenir sur l’histoire, de l’interieur, pour ceux qui l’ont connu à travers les médias. Pour commander le livre https://www.amazon.fr/En-marche-Marilaure-Garcia-Mah%C3%A9/dp/2367750904 Le photoreportage par zoheir Sabri (...)


17 février 2017 par Ahmed Nadjar, Zoheir Sabri - Dans Actualités

 

 

Sortir leur film au Cinéma : « Ils l’ont fait ! »

Excellente nouvelle autant pour la mobilisation démocratique que pour la création cinématographique autonome en Banlieue : le film "ils l’ont fait !" sort officiellement aujourd’hui en salle. De quoi s’agit-il pour ceux qui ne connaisse l’histoire de cette oeuvre ? Tout est parti d’une réponse politique voulu par un groupe d’habitants de Mantes la Jolie contre la politique subie en banlieue et contre ses fléaux que sont : la gestion municipale selon les catégories voire les communautés, le clientélisme, la corruption et bien évidemment les résultats catastrophiques que cela engendre comme la perte de confiance qui poussent - plus qu’ailleurs - les potentiels électeurs des cités vers l’abstention. A défaut de créer une liste pour changer la politique dans leur ville de Mantes la Jolie dans le 78 Saïd Bahij, Rachid Akiyahou, Majid Eddaikhane et Khalid Balfoulet les 4 scénaristes ont décidés de commettre un film intitulé "Il l’on fait". Le pitch ? Une comédie sur l’histoire d’un « braquage démocratique » sous forme d’une comédie sociétale irrésistible. Après deux ans et 95 diffusions souvent militantes, le film sort enfin au cinéma aujourd’hui et c’est sûr, un certains nombres de politiciens véreux vont se dire : Obtenir un Visa pour leur film clandestin : "Ils l’ont fait ces batards"* ! Et pour ne pas les rassurer, le premier cinéma pour lequel ce film est officiellement programmé avec ses papiers s’appelle La Clef à Paris 5ème de quoi ouvrir les portes de nombreux autres cinémas et donner des idées d’aventures démocratiques à de nombreux citoyens !

Tout d’abord une mise en bouche délicieuse avec la bande annonce : Après deux ans de diffusions « sauvages », 95 au total nous dit Majid Eddaikhane l’infatigable promoteur du film est un auteur-producteur-citoyen heureux. Nous l’avons eu ce jour au téléphone et nous partageons sa joie de voir enfin ce film - fruit d’une inspiration collective salvatrice - enfin reconnu à sa juste valeur. De notre avis un film excellentissime, pétillant, intelligent et drôle. Même la sérieuse Académie Française fut tellement séduite par l’histoire qu’en 2015 elle le récompensa. Pour mieux expliquer l’itinéraire particulier de la création à la diffusion officiel de ce film redonnons la parole à Majid Eddaikhane en revenons à l’une de ces diffusions citoyennes. C’était à Marseille, une projection organisée (...)


15 février 2017 par Ahmed Nadjar - Dans Actualités

 

 

Le Civiletti Performance Center : Du Taekwondo et du Tae Boxing loisir et élite en toute fraternité.

Depuis déjà une dizaine d’année, votre webzine med-in-marseille.info vous emmène dans différents stades, gymnases ou club de sports de combats. Bien évidemment, pour cette année 2017, comme Marseille est Capitale Européenne du Sport, nous allons vous faire découvrir quelques-uns de ces clubs ou associations sportives qui font courir, boxer, nager ou qui font transpirer d’une manière ou d’une autre les marseillais et les provençaux. Samedi dernier nous sommes allés réaliser un reportage au Civiletti Performance Center qui occupe plusieurs créneaux horaire au dojo des dockers, au 1 chemin du littoral, porte Beauséjour du Port.

Sur place, nous avons été reçu par son fondateur, Christophe Civiletti, un quadra bien affuté, fort d’une longue carrière de sportif de haut niveau. Cet enfant du quartier populaire de la rose, a collectionné les titres de taekwondo durant sa longue carrière de sportif de haut niveau : Il fut fois 10 fois Champion de France, remporta deux médailles d’argent aux Championnats d’Europe 1998 et accrocha même à son palmarès une Coupe du Monde en 2000 au Palais des sports de Lyon. Pour autant, ce membre de l’équipe de France, qui a fait briller notre pays est Marseille ne fut pas du tout soutenu nous a-t-il expliqué. Alors, Marseille Capital du sport en 2017 qu’en pense-t-il ? il en est ravi mais déplore, comme d’autres membres de l’association que Marseille n’est pas toujours à la hauteur. Revenons à (...)


2 février 2017 par Ahmed Nadjar - Dans Actualités

 

 

Expo : « Diwan », « enquête » sur ces mots venus par la Méditerranée.

A travers des ateliers de mémoire collective menés avec des femmes issues de l’immigration, l’artiste Muriel Modr a fait resurgir les innombrables correspondances linguistiques entre les deux rives de la Méditerranée. Comme ces mots « Kawa », « café » en français ou « Zhar », chance en arabe, proche de notre « Hasard » français. Elle en a conçu une exposition, intitulée « Diwan », visible à la galerie d’art La Compagnie, située en plein cœur de Belzunce, à Marseille. « Cette aventure sur les mots venus par la Méditerranée » rappelle que les peuples « de l’autre rive » ont, non seulement, transporté avec eux la langue arabe, mais aussi des mots perses, ou sanskrit, passés par l’Espagne ou l’Italie, ou venus de Grèce ou même de la lointaine Inde… ! Et en ont durablement imprégné la langue française. A voir jusqu’au 18 mars 2017.

L’exposition de la Compagnie est le fruit de différents « Diwans » avec des habitants des quartiers populaires, tient à préciser l’artiste Muriel Modr. Le mot « Diwan », est né dans la lointaine Perse et a voyagé jusqu’à nous avec l’Empire Ottoman, pour donner naissance au mot français « Divan ». Muriel Modr a préféré en retenir l’occurrence d’origine, qui signifie « Salon de réception, Conseils » pour nommer les rencontres qu’elle a animées au centre social Agora de la Busserine à Marseille et à Gardanne, au sein de l’association Contact. De 2012 à 2015, à l’occasion de ces ateliers informels, « des diwans » les participants, essentiellement des femmes, souvent d’origine maghrébine, ont travaillé sur les traces des mots arabes qu’elles avaient en mémoire en partant de mots français. Ces « diwans » ont été (...)


30 janvier 2017 par Claire Robert - Dans Actualités

 

 

l’Ascension, un film parti pour atteindre des sommets !

C’est l’histoire d’un mec, tellement fou qu’un de ses défis parmi les plus dingues sort aujourd’hui au cinéma. Ce film c’est « l’Ascension » une comédie d’aventure romantique, drôle, émouvante, légère mais avec des messages distillés sans prise de tête. Mieux elle va vous aérer l’esprit, dans une période où vous en avez besoin. Cela vous fera un bien fou, comme l’air de la montagne ! Peut-on passer du bas d’une cité jusqu’au plus haut sommet du monde pour conquérir le cœur d’une femme ? c’est le pitch du film, pas tout à fait le récit de l’histoire vraie mais tellement bien adaptée dans l’esprit, que nous y voyons presque l’esprit Dendounesque de l’auteur du livre "Un tocard, sur le toit du monde". En tout état de cause il fait passer la France d’en bas des cités au sommet du 7ème art ! Du reste, les pros du festival de l’Alpes d’Huez l’ont déjà fait gravir un sommet du cinéma en lui attribuant le grand prix. Un coup double puisqu’il a également remporté le prix du public. Ce qui augure un succès populaire mérité ! Voici notre élogieuse critique avec la vidéo de l’avant-première au cinéma CGR de Vitrolles.

Si nous vous recommandons ce film c’est que l’histoire arrivera à vous faire rire en posant des questions de société comme celui des plafonds de verres dans le domaine du sport, une problématique rarement abordée. Pour incarner Nadir, Ahmed Sylla nous raconte que pour devenir « Tocard de son état » il s’est surpassé au casting afin de décrocher ce rôle. Dans le film arrivera-t-il à se hisser au niveau d’un sport réservé, si j’ose dire, aux hautes sphères afin de conquérir sa princesse ? Et bien, sans dévoiler l’histoire disons qu’il aura un coup de pouce d’un sponsor (joué par notre brillant comédien marseillais Moussa Maaskri) et aura donc la somme minimum pour partir. Moussa Maaskri lui-même dans la vraie vie est issue d’une cité, celle des Flamants à Marseille14ème. Les autres comédiens sont tout (...)


25 janvier 2017 par Ahmed Nadjar - Dans Actualités

 

 

Mort du lycéen Yassin Aibech-Souhila tué par un policier : Comprendre par des images exclusives la douleur d’une famille.

La maudite date du 13 février 2013 restera figée à jamais dans la mémoire de Bachir et Fathia les parents du jeune lycéen Yassin Aïbech-Souhilah tué par un policier passablement alcoolisé. Frédéric Herrour le flic qui n’était pas en service ce soir-là, mais qui avait en sa possession son arme pour aller boire au café puis à l’épicerie où a eu lieu le drame, est détenu de façon préventive depuis le 16 février 2013. Le procureur de l’époque Jacques Dalest, avait considéré que Mr Herrour devait être jugé pour Homicide volontaire. Une mesure exceptionnelle quand on sait qu’en matière de crimes commis par des policiers, les auteurs sont très rarement condamnés et surtout incarcérés. Selon nos sources Manuel Valls avait même téléphoné ce même jour à la famille pour leur promettre que justice lui sera rendu. Et le moment est venu, c’est ainsi que depuis Mardi, le juge et le procureur tente de reconstituer les faits de façon précise, et qu’experts et témoins défilent à la barre. Demain aura lieu le dernier jour de ce procès, c’est donc le moment opportun de donner à voir un résumé de cette l’affaire, vécue par les proches…

Du choc encaissé par les parents au lendemain du drame, au départ pour l’inhumation en Algérie, puis, plus tard, au mois de mars 2013 une marche blanche fut organisée. Pour finir, nous verrons comment cette histoire s’ést conjugueé par une tante (hanifa) en 2013, soit 30 ans après avec la Marche pour l’égalité et contre le racisme de 1983. Une initiative militante et citoyenne, qui rappelons-le avait été organisée suite à un énième crime policier. (Le jeune Toumi Djaidja avait survécu et inspiré par Ghandi avait eu l’idée du périple de Marseille à Paris). Vidéo. Your browser does not support the video tag. C’était Yassin (...)


16 décembre 2016 par Ahmed Nadjar - Dans Actualités

 

 

Guerre au Yémen : "Le remède est pire que le mal"

Janvier 2011, la révolution éclate à Sana’a, capitale du Yémen.
Les « révolutionnaires » s’opposent au dictateur Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis plus de trente ans. Les premières manifestations rassemblent une grande diversité de citoyens : des étudiants, des militants politiques, des activistes..
A la même époque, nous assistions à la chute de Ben Ali en Tunisie et Moubarak en Égypte. S’inspirant de ces renversements, les manifestants Yéménites espèrent, eux aussi, détrôner leur président : ils réclament la démocratie, la fin de la corruption et de meilleures conditions de vie.

L’Arabie Saoudite, quant à elle, inquiète de voir se propager la contestation sur son propre territoire, ne voit pas ce soulèvement à ses portes, d’un très bon œil.

Le président Ali Abdallah Saleh est finalement chassé du pouvoir. Une transition politique est mise en place, mais en septembre 2014, elle s’enlise et est au point mort.
Les rebelles houthistes, qui tirent leur nom de Hussein Al-Houthi, leur chef historique, de confession zaydite, une branche minoritaire de l’Islam chiite, qui a dominé politiquement et intellectuellement le pays pendant prés d’un millénaire, se posent alors en « sauveurs de l’Etat » et se déploient sur la capitale, puis sur l’ensemble du pays. Ils sont soutenus par Ali Abdallah Saleh, qui demeure à Sana’a et n’a jamais renoncé au pouvoir.
Le gouvernement de transition en place s’exile alors à Riyad en mars 2015.
et une coalition dirigée par l’Arabie Saoudite est formée dans le but de contrer l’avancée de ces rebelles houthis soutenus par l’Iran.
Une guerre qui a déjà fait plus de 10 000 morts.

François Burgat, politologue et directeur de recherche à l’institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman à Aix-en-Povence, a accepté de nous éclairer sur le sujet.

Que se passe t-il au Yémen depuis maintenant plus de 18 mois ? Ce qui a déclenché cette guerre, c’est un processus contre révolutionnaire comparable a celui d’Al Sissi en Égypte. Ce sont les gens qui ont été exclus du pouvoir, qui voulaient le récupérer. Celui qui a initié ce conflit s’appelle Ali Abdallah Saleh, l’ancien président. Pour ce faire, il ne s’est pas avance à découvert. Il s’est servi d’une fracture qui existait dans le pays. Le paradoxe c’est qu’il avait contribue à la créer cette fracture et cette tension entre les houthis et le pouvoir central à Sana’a. Le conflit, au début, ressemblait à la révolte des houthis, mais on a très vite ressenti que la puissance militaire des houthis, c’était, en fait, la puissance militaire et financière de l’ancien régime. Le conflit s’est ensuite (...)


10 novembre 2016 par EMNA REZGUI - Dans Actualités

 

 

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 142 |

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • 11 mai

     

    Patrick Mennucci : "Mélenchon a choisi l’affrontement, il va l’avoir"

    Au micro de BFMTV ce mercredi, Patrick Mennucci a réagi à l’annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription de Marseille pour les législatives. "C’est la cinquième fois qu’il change de lieu de vote, on va devoir discuter de tout ça, en même temps qu’il nous explique ce qu’il connaît du centre-ville de Marseille, à paris le Vieux-Port un jour de soleil et de meeting". Et dans un communiqué, Patrick Ménucchi critique ce parachutage parisien : "Jean-Luc Melenchon a fait le choix d’être candidat à Marseille, dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône, circonscription dont je suis le député sortant et candidat pour un second mandat. C’est une clarification. Il clarifie la stratégie politique de Jean-Luc Melenchon : En effet en venant dans la seule circonscription de l’arc méditerranéen où le Front National n’a aucune chance d’être au second tour (14,3% au premier tour de la présidentielle), où la droite ne peut l’emporter (10,8% au premier tour de la présidentielle) il montre que son seul combat, le sens de son engagement politique est le combat gauche contre (...)

     

  • 10 mai

     

    Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

    Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s’adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n’a pas encore de nom, a-t-il précisé

     

  • 10 mai

     

    Législatives : Jean-Luc Mélenchon candidat à Marseille face au PS sortant Patrick Mennucci

    "Le chef de file de La France insoumise a informé ses adhérents de son choix. Il confirmera sa décision lors de sa visite à Marseille jeudi 11 mai. Jean-Luc Mélenchon devrait être candidat aux législatives à Marseille dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le chef de file de La France insoumise, qui, mercredi 10 mai au matin sur l’antenne de RMC-BFM-TV, a estimé qu’il serait « probablement » candidat à Marseille, a confirmé son choix dans la journée dans une lettre adressée aux « insoumises et insoumis » marseillais, que Le Monde a pu consulter". En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/elections-legislatives-2017/article/2017/05/10/legislatives-jean-luc-melenchon-candidat-a-marseille-face-au-ps-sortant-patrick-mennucci_5125620_5076653.html#Klo3Z0HYYWIF7YMC.99

     

  • 10 mai

     

    Anne Hidalgo, Christiane Taubira et Martine Aubry lancent un mouvement politique, "Dès demain"

    Ils s’adressent à "tous les humanistes qui croient encore en l’action". Des figures politiques comme les maires PS de Paris et Lille, Anne Hidalgo et Martine Aubry, et l’ex-ministre de la justice Christiane Taubira, ainsi que des intellectuels et des artistes, parmi lesquels Yann Arthus-Bertrand ou Jacques Higelin, cosignent une tribune publiée dans Le Monde, mercredi 10 mai. Ils y annoncent le lancement d’un mouvement politique baptisé Dès demain." http://www.francetvinfo.fr/politique/anne-hidalgo-christiane-taubira-et-martine-aubry-lancent-un-mouvement-politique-des-demain_2184369.html#xtor=CS1-746

     

  • 5 mai

     

    CONSOLAT VS US BOULOGNE : L’affiche du prochain match à domicile ce samedi 6 mai à 15h

    Contacté par Rachid Tigilt, un des fervent supporter du GS CONSOLAT nous relayons volontiers l’affiche du prochain match contre l’US Boulogne. En effet, encore une fois le club Marseillais évoluant en National fait une remarquable saison : il est 6ème à 7 point du leader ! Aussi pour saluer encore une fois les exploits du staff et de l’équipe du président Mingalon nous vous informons qu’il s’agit de l’avant-dernier match de la saison à domicile ( Stade La Martine) se jouera ce samedi, à 15h, Venez nombreux ! et hou ha allez Consolat !

     

  • 4 mai

     

    Les trois grandes autorités juive, protestante et musulmane appellent ensemble au vote Macron, pas les catholiques

    Les trois grandes autorités juive, protestante et musulmane appellent ensemble au vote Macron. Aucun responsable catholique ne s’est joint à cette initiative inter-religieuse. Les trois principales autorités juive, protestante et musulmane, le grand rabbin de France Haïm Korsia, le pasteur François Clavairoly et le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Anouar Kbibech appellent jeudi 4 mai "au vote républicain pour Emmanuel Macron" pour le second tour de l’élection présidentielle, dans une déclaration "d’une même voix". http://www.francetvinfo.fr/politique/marine-le-pen/les-trois-grandes-autorites-juive-protestante-et-musulmane-appellent-ensemble-au-vote-macron_2175129.html#xtor=CS1-746

     

  • 24 avril

     

    #SansMoiLe7Mai

    le Hashtag #SansMoiLe7Mai, Décider de ne pas voter au second tour Avec #SansMoiLe7Mai, de nombreux internautes ont décidé de ne pas voter le 7 mai prochain. Pour des raisons diverses. Comme cet internaute, "on nous demande de choisir entre la haine des étrangers ou la haine des pauvres. Ou un autre "Ce score de Macron marque l’immaturité politique des Français totalement manipulés par les médias", ou d’autres mécontents/"Certains semblent répondre à Jean-Luc Mélenchon, qui a déclaré dimanche soir, qu’il demanderait l’avis de ses militants par vote électronique en vue du second tour.

     

  • 24 avril

     

    Le PS appelle à voter Emmanuel Macron au 2ème tour

    Le Parti socialiste appelle "à battre l’extrême droite" et donc "à voter" pour Emmanuel Macron contre Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, a déclaré lundi Jean-Christophe Cambadélis. "Nous appelons à battre l’extrême droite, Marine Le Pen, et donc nous appelons à voter Macron. Cette prise de position a été unanime au sein du bureau national du PS et c’est suffisamment rare pour que ce soit souligné", a déclaré le premier secrétaire du PS au micro de BFMTV.

     

  • 24 avril

     

    Ces 56 communes où Marine Le Pen n’a recueilli aucune voix

    Ces 56 communes où Marine Le Pen n’a recueilli aucune voix "La candidate du Front national a réalisé un score historique avec plus de 7,5 millions de voix. Mais Marine Le Pen n’est pas pour autant populaire dans toutes les villes de France. Il existe même 56 communes où le Front national n’a obtenu strictement aucune voix. Il s’agit de petits villages avec moins de 100 inscrits sur les listes électorales. La majorité de ces bourgs se situe dans le sud-ouest de la France." http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/carte-ces-56-communes-ou-marine-le-pen-n-a-fait-aucune-voix_2159674.html#xtor=CS1-746

     

  • 4 avril

     

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms

    Romano Dives | Journée Internationale des Roms Le 8 avril symbolise l’union des Roms, qui se sont choisis en 1971 un hymne, un drapeau, une fête internationale : le « Romano Dives ». Pour sa 10ème édition, Latcho Divano célèbre cette journée phare à la Friche Belle-de-Mai, en proposant au public de découvrir l’action de terrain de chaque association militante et culturelle oeuvrant pour les Roms à Marseille, des activités pour tous, et un grand concert gratuit. Friche La Belle de Mai 41 rue Jobin - 13003 Marseille

     

  • 4 avril

     

    Dernier sondage : Présidentielle : des électeurs intéressés par la campagne mais toujours indécis

    Présidentielle : des électeurs intéressés par la campagne mais toujours indécis Selon la dernière enquête du Cevipof pour « Le Monde », 66 % des électeurs ne savent toujours pas pour qui ils vont voter, et Jean-Luc Mélenchon perce. En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/04/04/presidentielle-des-electeurs-interesses-par-la-campagne-mais-toujours-indecis_5105345_4854003.html#TpeI6h4ctT21gdSc.99

     

  • 4 avril

     

    Une multinationale pétrolière poursuit l’Italie pour avoir protégé son littoral, oui les ravages des Accords de Libre échange

    Une multinationale pétrolière poursuit l’Italie pour avoir protégé son littoral "C’est au tour de l’Italie d’être trainé en justice par une multinationale pétrolière. Son crime : vouloir protéger son littoral des risques d’une marée noire. L’Italie est poursuivie devant un tribunal d’arbitrage international par Rockhopper Exploration, une compagnie britannique pétrolière et gazière qui lui réclame des dommages et intérêts. En cause : l’interdiction votée par le Parlement italien en janvier 2016 de toute nouvelle activité d’exploration et de production à moins de 12 mille marins de la côte, soit une vingtaine de kilomètres [1]." a lire sur Bastamag http://www.bastamag.net/Une-multinationale-petroliere-poursuit-l-Italie-pour-avoir-protege-son-littoral

     

  • 4 avril

     

    Lâche agression du domicile du président de l’Espace Franco Algérien PACA

    Dimanche soir, un terrible drame a été évité parce qu’Hassen Guenfici et sa petite famille n’étaient pas à leur domicile quand une lourde pierre de plus d’un kilo a fait éclaté le double vitrage de l’appartement et a atterri dans le salon. Tout le monde peut imaginer ce qu’un pavé de cette importance aurait pu provoquer si par malheur il avait percuté un membre de la famille, notamment le tout petit de la famille Guenfici. C’est un acte de la plus haute gravité, il intervient juste après qu’une plainte a été déposé par l’Espace Franco Algérien contre un membre de l’OAS précise Hassan Guenfici sur compte FB. D’ores et déjà, de toute la France, des messages de soutiens appellent à ne pas en rester là. Une plainte a été déposée...

     

  • 3 avril

     

    Stop a l’impunité policière/ Vérité et justice...

    Stop a l’impunité policière/ Vérité et justice pour Morad, 7 avril Concert Hip hop repas Stop a l’impunité policière/ Vérité et justice pour Morad En soutien à la famille de Morad, 16 ans mort suite à une interpellation policière à Font Vert en Avril 2014, le temps est venu de la convergence solidaire. Pour demander justice et porter ensemble une famille en quête de vérité. Des militants, des artistes se réunissent et décident de mener de front des actions de solidarité pour accompagner la famille dans ses démarches juridiques, dans ses difficultés quotidiennes, dans ses aspirations à construire demain… vendredi 7 avril 2017 Dar Lamifa, 127 Rue d’Aubagne, 13006

     

  • 23 février

     

    Samy Debah met un terme à sa fonction de président du CCIF.

    Par un communiqué mail à notre rédaction et à de nombreux médias, partenaires et adhérent nous avons appris que Samy Debah quittait ses fonctions de président du Collectif Contre l’Islamophobie en France. Toutefois, l’ex leader du CCIF exprime dans une lettre signifiant son départ qu’il ne renonce pas à ses combats et qu’ils prendront, bientôt une nouvelle forme. Il profite de cette occasion pour dresser un bilan de 13 années de luttes : Chèr(e)s ami(e)s, Je voudrais vous annoncer mon prochain retrait de la Présidence du Collectif Contre l’Islamophobie en France. Il sera effectif à compter du 1er mars 2017. Mon départ s’engage dans la poursuite des engagements que j’ai porté depuis 13 ans en tant que président du CCIF. Il est en effet temps pour moi de passer la main afin de pouvoir me consacrer à d’autres projets, sur lesquels je communiquerai très prochainement à titre personnel. Le conseil d’administration du CCIF se réunira prochainement pour désigner un président en intérim, avant des élections effectives. Ce fut pour moi un réel honneur de participer à la naissance et au développement d’une structure de lutte contre les injustices et pour les droits humains. Ce sont mes (...)

     

  •  

     

     

     

     

    Articles récents

    Articles au hasard