Rubrique Actualités

Accueil > Actualités

 

Actualités

 

 

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 147 |

 

Joseph Boyden, la plume qui vient du Nord

En résidence d’écriture à La Marelle, l’écrivain canadien, Joseph Boyden, était à Marseille, fin 2017. D’ascendance indienne, notamment Ojibwée, irlandaise et écossaise, il s’est imposé comme une voix singulière de la littérature mondiale anglophone. Il achève actuellement deux romans, Seven Matches (Sept Allumettes) et Seven Furies ( Les Sept Furies) où il convoque la mythologie grecque, car « Les mythes mettent en ordre le chaos initial ». Nous avons eu la chance de le rencontrer à Marseille.

Joseph Boyden , à Marseille, déc. 2017. © Claire Robert Au fil de ses livres, Joseph Boyden a campé le quotidien des descendants des nations primitives du Canada, celles des Indiens, Ojibwé, Cree…. A travers cinq romans, l’écrivain a révélé la réalité sociale des descendants des anciennes nations indiennes, dans le Canada actuel. Sans concession et sans angélisme, il a rendu hommage à leur culture, à leurs espoirs, leurs luttes et leurs errements. Ballotés entre deux conceptions opposées de la vie, ses personnages, qu’ils soient d’origine Cree ou Ojibwé, parcourent autant les paysages pré-arctiques gelés et peuplés d’ours, nature grandiose et puissante, qu’une urbanité post- moderne américaine des grands villes canadiennes, comme Toronto. Souvent happés par l’alcool, la drogue, les trafics, discriminés, (...)


15 janvier 2018 par Claire Robert - Dans Actualités

 

 

Marseillais et niçois s’unissent pour secourir les migrants à Vintimille.

Samedi dernier un groupe de bénévoles du Collectif As Salam s’est donné rendez-vous à Plan de Campagne, un immense centre commerciale de Cabriès, non loin d’Aix-en-Provence. C’est de là qu’est parti un convoi chargé pour une opération "Duvet pour les Migrants" en faveur de ces hommes échoués à la frontière italienne et qui ont très froid en cet hiver. C’est aussi l’occasion pour cette association d’apporter des renforts en main d’œuvre en faveur de leurs homologues niçois d’ "Un Geste pour tous", de découvrir une distribution de repas massive en faveur de réfugiés. C’est donc depuis un parking d’un haut lieu du consumérisme que nous avons rejoint ce Collectif qui œuvre pour ceux qui n’ont rien à consommer, qui sont dans la survie ! Sur place on embarque avec Laurent Hasselbauer, le président de l’asso pour réaliser notre reportage. Les deux associations nous ont donné l’autorisation de filmer sans aucune réticence : Pour eux cette transparence permet aussi de garantir aux donateurs la bonne utilisation des soutiens financiers et en nature. Pour nous, ce déplacement nous permet de poursuivre les portraits de structures œuvrant en faveur des migrants, à chroniquer ces histoires de vie. Vidéo :

Your browser does not support the video tag. Photoreportage en plus : L’équipe d’As Salam au départ, Laurent en veste orange a loué pour l’occasion un utilitaire. Anecdote significative, le loueur Olymique, situé Capitaine Gèze, a accordé pour l’occasion une petite remise pour l’association. C’est par ces petits geste, comme le dis christophe (ici de dos avec la polaire "Homeless plus" - Appli pour les sans abris), qui permettent ces belles actions humanitaires.Sur la route, les échanges se font et le temps s’égraine plus rapidement. On parle de projets pour l’année 2018, on philosophe sur la vie en générale.A l’entrée des locaux de l’association "Un geste pour (...)


12 janvier 2018 par La Rédaction - Dans Actualités

 

 

Farandole Tzigane de Noël vue du ciel !

Noël dernier, le 25 décembre 2016, depuis « le ciel » j’observe la vie dans un camp Rrom. En fait je suis à la fenêtre en haut d’une tour d’une cité HLM quelque part en France. Rien de spécial ne se passe : Des enfants jouent au ballon, les hommes discutent, une femme range son linge… Quand soudain une fillette sort de son habitation de fortune et entame un ballet de noël. Un bref moment de grâce que j’ai conservé pour vous, pour vous l’offrir pour ce 24 décembre 2017, j’ai intitulé cet instant poétique : Farandole Tzigane de Noël vue du ciel ! Vidéo.

Your browser does not support the video tag. Image additionnelle pour référencement et tag réseaux sociaux ;


24 décembre 2017 par Ahmed Nadjar - Dans Actualités

 

 

Marseille, 13 Egaux, au secours des sans-abris depuis 3 ans déjà !

Depuis 3 années de façon officielle, un peu plus dans la réalité, l’association 13 Egaux œuvre en faveur des sans-abris et des précaires. Deux fois par semaine, c’est leur tour de maraude, car un groupe d’associations se relaient toute la semaine pour assurer sur Marseille la subsistance de femmes et de femmes parfois de familles, en repas, couvertures et habits. Le reste de la semaine, en dehors de leur travail car ils ont presque tous une activité, avec Hasna et Najette les deux co-fondatrices, ils assistent autrement leur public pour des démarches logement et divers soutiens. Dimanche 3 décembre au soir, nous les avions suivis au secours des sdf, des nouveaux migrants d’Afrique ou d’Europe de l’Est qui ont échoué sur les quais du port ou à la gare, des citoyens que les expulsions, le chômage, un drame personnel ou que la maladie a fait perdre pied. Ce jour-là, il avait neigé dans la journée sans que les flocons ne s’accroche au sol, mais le froid était particulièrement violent pour certains organismes fouettés par un mistral glacial. Sans ces bénévoles, sans les distributions de couverture, de repas et de boissons chaude, sans toutes ces associations et belles âmes qui les soutiennent, c’est sûr, on compterait des dizaines de décès en plus à travers la France. Reportage sur ce périple solidaire en vidéo :

Your browser does not support the video tag. Nous tenions à attendre Noël pour diffuser ce reportage car, s’il est des pratiques condamnables dans l’aide aux personnes en détresse, c’est ces initiatives que l’on peut qualifier de com. Et qui nuisent au travail de fond d’assistance. En effet, s’il est bien que des personnes se réveillent la veille de noël pour donner un coup de main une fois par an. Nous ne saurions les conseiller d’aider surtout les association permanentes et de ne pas se faire instrumentaliser des individus peu scrupuleux. Car est-il sérieux de la part de certains de nos confrères de la presse, d’encenser des pro de l’Exhibition à toutes les sauces comme pour mieux occulter, ceux qui laborieusement, occupent le terrain dans l’abnégation la plus totale toute l’année !? Voilà c’est (...)


23 décembre 2017 par Ahmed Nadjar - Dans Actualités

 

 

Marseille : Manif "Stop Dublin"

Lundi 18 décembre, lors de la journée mondiale des réfugiés, le collectif Migrants 13 organisait une manifestation devant la préfecture de Marseille. Le mot d’ordre de « Stop Dublin », lancé par les associations dans toute la France, veut mettre fin à la directive européenne qui oblige les demandeurs d’asile à déposer leur demande dans le pays dont ils ont foulé le sol en premier. Dans le vocabulaire des militants est entré un nouveau terme, « Les Dublinés », c’est-à-dire les migrants, qui n’ont pas le droit de déposer un recours en France, car ils sont, par exemple, arrivés d’Italie, et sont donc systématiquement reconduits à la frontière. Ce week-end, les militants et citoyens ont organisé une « cordée solidaire », dans les Hautes-Alpes, où de plus en plus de migrants sont contraints de passer par des cols de plus en plus hauts, pour échapper à la gendarmerie. En cette période hivernale, le passage est très risqué et les habitants du Briançonnais refusent de laisser quiconque mourir dans les montagnes. Mais l’aide aux réfugiés devient un délit passible d’amendes et d’emprisonnement.

Avec presque autant de cars de CRS postés devant la manifestation que de manifestants, l’action de Migrants 13, de lundi 18 décembre, visait à alerter l’opinion sur le sort réservé aujourd’hui aux migrants dans l’Union européenne, et particulièrement en France. Les dernières décisions du ministre de l’Intérieur de recenser et contrôler les étrangers dans les centres d’hébergement d’urgence a fait réagir des citoyens et également les associations. Dans une lettre commune, les directions du Secours Catholique - Caritas France, et de la Fédération de l’Entraide Protestante, ont interpelé hier, Emmanuel Macron. Ils dénoncent « un renoncement sans précédent aux valeurs et aux traditions humanistes de la République ». Lundi, également, une vingtaine de grandes associations, dont Emmaüs, le Secours Catholique, (...)


20 décembre 2017 par Claire Robert - Dans Actualités

 

 

Abou Doumbia, réfugié : "j’ai 20 ans, j’aime la France, je veux devenir normal" !

Abou Doumbia a parcouru des milliers de kilomètres comme beaucoup de migrants, lui a quitté les environs d’Abidjan pour atterrir à Marseille. Entre-temps, il a souffert au Niger, galéré au Burkina, traversé la terrible Lybie avant de séjourner en Italie. Mais dans la botte, il n’a pas trouvé chaussure à son pied : "il n’y a pas d’avenir là bas pour les immigrés" nous a-t-il dit. Bien évidemment, venu d’un pays francophone, il a plus de liens et il est plus à l’aise en France. Abou a bien voulu témoigner car il est là pour manifester au grand jour son espoir de devenir « normal ». il veut dire par là pouvoir obtenir titre de séjour - car pour l’instant il est « Dublin » - . Bien sûr, la maîtrise des innombrables statuts administratifs il ne les maitrise pas vraiment, ce qu’il souhaite c’est travailler, mener une nouvelle vie car pour lui l’Afrique c’est fini, il a tourné la page. En cette journée internationale des migrants, il a tenu avec à venir, avec quelques camarades, pour manifester afin d’obtenir le droit de devenir « normal ». C’est un mot qu’ill a utilisé plusieurs fois comme vous pourrez le constater dans cette interview. Voici donc le résumé de son parcours qu’il nous a livré en même temps que ses espoirs dans cette vidéo :

Your browser does not support the video tag. Image additionnelle pour référencement réseaux sociaux :


19 décembre 2017 par Ahmed Nadjar - Dans Actualités

 

 

Charles Hoareau s’indigne contre les dispositions Macron à l’égard des migrants.

Marseille, manifestation pour le droit des migrants devant la préfecture, lundi 18 décembre 2017, quelques personnalités de gauche sont présentes auprès des associations d’aide aux réfugiés qui ont voulu manifester leur profond désaccord contre « la politique inhumaine » du gouvernement. Nous avons vu le communiste Jean-Marc Coppola et l’inusable Jean Sicard, qui vaillamment revenait de Briançon. Notre micro s’est tourné aujourd’hui vers le responsable des Rouges Vif, le syndicaliste CGT Charles Hoareau, car nous ne l’avions pas trop vu ces dernier temps. Sa barbe légendaire a un peu blanchi mais Charles Hoareau est toujours affûté. Celui qui fut surnommé le Robin des bois des quartiers Nord ne se cantonne pas qu’à ces combats de prédilections : Les droits des chômeurs et les quartiers ! Charles, comme les militants présents, pensent que les différentes raisons qui conduisent les femmes et hommes à migrer sont aussi nombreuses que légitimes. C’est ainsi qu’à notre micro, toujours aussi rebelle, il ne cache pas sa colère à l’égard de l’occident qui, du fait des pillages et des guerres qu’elle initie, pousse les citoyens de ces pays à l’exil. Il n’oublie pas non plus, en cette journée international des migrants, de rappeler que le droit de circuler existe depuis la nuit des temps. Interview Vidéo.

Your browser does not support the video tag. Image additionnelle pour référencement réseaux sociau, Charles Hoareau lors de la manifestation du 18 décembre 2017 devant la Préfecture des Bouches-du-Rhône.


18 décembre 2017 par Ahmed Nadjar - Dans Actualités

 

 

A propos du film « Irrintzina, Le Cri de la Génération Climat » : Il nous reste deux ans pour agir, après il sera trop tard pour la planète.

Magistralement filmé, dans des conditions difficiles, le film « Irrintzina », signé par deux réalisateur basés à Marseille, est un véritable coup de poing. On en ressort avec la furieuse envie….. d’Agir. “Irrintzina” c’est l’odyssée moderne d’une certaine forme d’action militante. C’est le parcours du mouvement “Alternatiba”, qui, à l’occasion de la COP21, parti du pays basque, est venu secouer Paris et poursuit son séisme salutaire, dans un but précis : Sauver notre planète de l’emballement climatique….

Sandra Blondel et Pascal Hennequin, les réalisateurs, aux cinéma Les Variétés. Marseille. Nov 2015 Sur la scène des Variétés à Marseille, fin octobre, juste après la projection d’ » Irrintzina, Le Cri de la Génération Climat”, signé des réalisateurs marseillais, Sandra Blondel et Pascal Hennequin, Sandra Blondel, la réalisatrice, alerte énergiquement sur l’urgence de la situation dans laquelle notre terre et notre ciel sont plongés. Depuis le film, elle est passée en mode militance, et ne s’en cache pas. « La bonne énergie, dit-elle, est celle qu’on ne consomme pas ». Car l’urgence est là. En gros, nous avons deux petites années devant nous, pour réagir, sinon « la terre sera définitivement impactée par le réchauffement ». Et qui dit réchauffement, dit toutes une séries d’effets délétères, sur l’habitat humain, (...)


4 décembre 2017 par Claire Robert - Dans Actualités

 

 

Les migrants mineurs qui occupaient de l’église Saint-Ferréol, au Vieux Port retrouvent un toit

Heureuse issue, le Conseil Général débloque une soixantaine de logements, en centre-ville, pour la soixantaine de mineurs qui occupaient l’église Saint-Ferréol, à Marseille, soutenus par RESF et Migrants 13. Ils déménagent, dès ce matin, vendredi, dans leurs nouveaux logements, ils pourront bénéficier d’un accompagnement social de l’ADDAP 13. Retour sur trois jours de péripétie.

Vendredi matin, avant le déménagement, les jeunes migrants qui occupaient l’église ont tenu à faire le ménage eux-mêmes. Pour ceux qui ont déjà une ordonnance de placement provisoire (OPP), pour les autres, leur statut de mineurs sera étudié conjointement évalué par le CADE (centre d’accès aux droits des Etrangers) et l’ADDAP 13. Il leur est assuré, un accompagnement social par les équipes de l’ADDAP 13, mandaté par le Conseil Général. En ce qui concerne l’alimentation, ils seront nourris par les restos du cœur et la Croix-Rouge, dans un premier temps, puis en relais par l’ADDAP 13. L’accès à l’éducation, est proposé par le réseau RESF qui essayera de les scolariser. Depuis trois jours, une soixantaine de mineurs occupaient l’église saint Ferréol. Hier, dans l’après-midi, alors les journalistes étaient à la (...)


24 novembre 2017 par Claire Robert - Dans Actualités

 

 

Théâtre Performance, Les Rencontres à l’Echelle

Espace de rencontres et de réflexion, Les Rencontres à l’Echelle, proposées par les Bancs Publics ont, cette année, le parfum des deux rives de la Méditerranée et s’interrogent sur le fossé qui « se creuse entre Occident et monde musulman ». En parallèle, une exposition consacrée à la photographie algérienne s’ouvre pour trois mois, sous le commissariat de Bruno Boudjelal, intitulée « Ikbal – Arrivées », à la Friche.

Spectacle " De l’autre côté du Mur", de l’Iranien, Gurshad Shaheman Dédiées à la création contemporaine, et mêlant plusieurs disciplines, telles que des performances, danse, théâtre, cinéma, Les Rencontres à l’échelle interrogent les drames et tensions actuelles, véritables lignes de faille de notre monde à travers les créations, d’artistes venus d’Europe, mais aussi de Syrie, Egypte, Algérie, Turquie, et Liban. Pour la deuxième semaine de Rencontres, nous reviendrons sur quelques pièces marquantes ainsi que sur un panorama des créations encore à voir. Encore à l’affiche, la performance, « Titre provisoire », de Chrystèle Khodr, Egypte et Waël Ali, Syrie propose une exploration artistique des diverses migrations vécues dans leur famille. Remontant la mémoire familiale sur trois générations de famille syrienne, (...)


23 novembre 2017 par Claire Robert - Dans Actualités

 

 

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 147 |

 

Autres articles Actualités

 

Brèves Actualités

  • Novembre 2017

     

    Violences sexuelles faites au femmes, plan d’urgence demandé à Macron

    VIOLENCES SEXUELLES - Louane, Alexandra Lamy, Tatiana de Rosnay... 100 femmes demandent à Macron "un plan d’urgence contre les violences sexuelles" Elles sont les premières signataires d’une pétition en ligne pour en finir avec les violences sexuelles. "Ces violences ne sont pas une fatalité. Elles peuvent cesser". Une centaines de personnalités féminines de la société civile, artistes, comédiennes, réalisatrices, écrivaines, journalistes, médecins... ont signé une tribune adressée au président Emmanuel Macron dans le Journal du dimanche ce 5 novembre, demandant "un plan d’urgence contre les violences sexuelles". Cet appel, initié par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, a également été mis en ligne sur la plateforme Change sous forme d’une pétition, déjà signée par plus de 2600 personnes. Les cent personnalités de l’appel en ont été les premières signataires. Elles sont, "comme tant d’autres, harcelées, agressées ou violées", selon les (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Concert de musique arabe et européenne en soutien à SOS Méditerranée dans le cadre du festival d’Aix-en-Provence

    La série de concerts solidaires exceptionnels inaugurée en 2016 au profit de SOS MEDITERRANEE, se poursuit cet automne, sur l’initiative de Bernard Foccroulle, directeur du festival d’Aix-en-Provence et organiste, et membre du comité de soutien de SOS Méditerranée. Le prochain concert aura lieu - Vendredi 17 Novembre à 20h45 - Eglise St Jean de Malte à Aix-en-Provence "Les couleurs de l’Amour et de l’Exil" Concert de musique arabe et européenne Bernard Foccroulle Orgue Alice Foccroulle Soprano Moneim Adwan Chant et Oud Compositions de Francisco Correa de Arauxo, Alessando Grandi, François Couperin, Dietrich Buxtehude, Bernard Foccroulle, Abou Khalil El-Kabani, les frères Rahbani et Moneim Adwan. Réservation indispensable : par mail : marseille@sosmediterranee.org ou par tél : 06.14.16.85.96 Votre participation à cette soirée est laissée à votre appréciation. Vous pouvez soutenir l’association SOS MEDITERRANEE en faisant un don (déductible d’impôts à hauteur de 66%) sur place ou en ligne dès maintenant en cliquant ci (...)

     

  • Octobre 2017

     

    La ville de Marseille a voté un plan à 1 milliard d’euros de reconstruction des écoles, par des partenariat public-privé

    Un plan massif, à un milliard d’euros, pour reconstruire les écoles de Marseille Régulièrement épinglée pour le délabrement de certaines écoles publiques, la ville de Marseille a voté lundi un plan massif de reconstruction d’un montant d’un milliard d’euros, via des partenariats public-privé (PPP) contestés par l’opposition. "Le projet que nous nous apprêtons à lancer est considérable, c’est un véritable plan Marshall qui n’a aucun équivalent ni dans l’histoire de la ville de Marseille ni dans aucune autre ville", a vanté le maire (LR) Jean-Claude Gaudin, devant le conseil municipal. Le plan prévoit la destruction de 31 établissements obsolètes des années 1960, et leur remplacement par 28 nouvelles écoles, ainsi que la construction de 6 établissements supplémentaires, en six ans. Pour y parvenir, la ville a choisi de recourir à une série de partenariats public-privé, un mode de financement dans lequel la municipalité confie la totalité du projet, du financement à la construction, à des entreprises privées. La ville versera ensuite des loyers, d’environ 41 millions d’euros par an pendant 25 ans —soit un coût total de 1,04 milliard (...)

     

  • Octobre 2017

     

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité à Marseille lance une pétition

    MARSEILLE POUBELLE LA VIE Collectif citoyen contre l’insalubrité lance une pétition en ligne, avec une lettre ouverte à Jean-Claude Gaudin " Nous nous sommes mobilisés pour vous apporter les preuves de ce triste constat à travers le Livre Noir de Marseille : Etat des lieux de chaque quartier de la cité. Vous y observerez les rats que côtoient les usagers chaque jour. Ils s’attaquent aux câbles des voitures et pénètrent chez nous. Leurs cadavres trainent dans les rues et dans les parcs….Leur prolifération est vectrice de maladie comme la leptospirose…La gale et la teigne sont revenues dans nos parcs et nos écoles !" https://www.change.org/p/marseille-poubelle-la-vie-contre-l-insalubrit%C3%A9-lettre-ouverte-%C3%A0-m-gaudin-maire-de-marseille/nftexp/ex10/control/166687134?recruiter=166687134&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=autopublish&utm_term=share_petition&utm_content=ex10%3Acontrol

     

  • Octobre 2017

     

    Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry, lundi 9 oct

    Lundi 9 octobre 2017 Droit de retrait reconduit ce jour au lycée Saint-Exupéry Pour la troisième journée consécutive les personnels ont décidé d’exercer leur droit de retrait, les conditions de sécurité n’étant toujours pas assurées, ni pour nos élèves, ni pour nous. Dans un communiqué, les professeurs et personnels, leurs sections syndicales, FSU, CGT, FO, SUD, CFDT précisent :"Vendredi, la direction académique a dit réfléchir à la possibilité d’affecter à l’année 4 ou 5 AED supplémentaires sur notre lycée pour la vie scolaire. Il y a urgence ! Nos élèves doivent pouvoir reprendre les cours au plus vite, dans des conditions de sécurité restaurées. Il nous est insupportable d’être une nouvelle fois contraints de les priver d’enseignements.C’est pourquoi nous exigeons du Rectorat qu’il satisfasse la revendication en affectant les AED demandés immédiatement. Nous exigeons également de la Région qu’elle réponde à nos demandes sur la reconduction des postes de contrats aidés (CUI) pour assurer l’entretien du lycée.Dans le cas contraire, ces administrations prendraient la responsabilité de la poursuite déterminée du mouvement de l’ensemble des personnels du lycée Saint-Exupéry." Les personnels et (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Lycée Saint exupéry, les enseignants font valoir leur droit de retrait, suite à des violences

    DROIT DE RETRAIT AU LYCEE SAINT-EXUPERY DE MARSEILLE "La rentrée chaotique du lycée continue … En grève le 5 septembre, les personnels dénonçaient déjà les conditions de travail fortement dégradées suite à la perte de 30 contrats aidés (CUI), assurant notamment l’encadrement des élèves et l’entretien des locaux. De façon prévisible, les 10 postes reconduits n’ont pas suffit à assurer la sérénité du travail dans l’établissement. Depuis un mois seulement, les incidents se multiplient, les actes de violence sont récurrents :- 315 exclusions de classe- 6128 absences d’élèves- 490 passages à l’infirmerie- 9 évacuations par les pompiers … Suite à une bagarre d’une violence extrême ce mercredi, l’ensemble des personnels, vie scolaire, agents et enseignants, a décidé d’exercer ce jour son droit de retrait. Il se sont rendus, vendredi, 6 octobre à 10h devant l’hôtel de région afin d’exiger la reconduction de 6 postes à l’entretien, puis devant la DSDEN rue Nédelec pour obtenir les 4 postes d’AED nécessaires à la surveillance du lycée et la sécurité des élèves et (...)

     

  • Octobre 2017

     

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13, Marseille. dimanche

    Fête de l’Automne soutien au Manba, migants 13 Un repas de soutien au collectif Al Manba , soutien migrant-es 13 ; est organisé aux jardins partagés de l’Annonciade, quartiers nord, les Aygalades, à partir des récoltes. Discussions, musique, buvette, chaleur humaine par Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba dim 12:00 · Chemin de la Mûre, 13015 Marseille Page FB Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

     

  • Octobre 2017

     

    Recours au Conseil d’Etat , contre le gel des contrats aidés

    Emplois aidés : La justice va-t-elle suspendre le gel décidé par le gouvernement ? TRAVAIL Le Conseil d’Etat examine mardi 03 octobre, un recours déposé par des élus écologistes et plusieurs associations contre la remise en cause des contrats aidés décidée par l’exécutif... http://www.20minutes.fr/economie/2143331-20171003-emplois-aides-justice-va-suspendre-gel-decide-gouvernement

     

  • Septembre 2017

     

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées.

    La Ville de Marseille lance une enquête sur des « comportements supposés répréhensibles » dans les musées Depuis plusieurs semaines, des agents des musées dénoncent dans des courriers anonymes des passe-droits, voire les emplois fictifs dont bénéficieraient d’autres agents. La Ville a décidé de diligenter une enquête interne de l’inspection générale des services. A lire sur marsactu https://marsactu.fr/avis-de-tempete-dans-les-musees-de-marseille/

     

  • Septembre 2017

     

    Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches".

    Réforme fiscale : "Les plus riches bénéficieront d’une hausse de revenus 18 fois plus importante que les plus pauvres" note Oxfam Selon la porte-parole de l’ONG Oxfam, Manon Aubry, avec les réformes fiscales engagées, "le gouvernement offre 24 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches". L’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam publie lundi 25 septembre, un rapport critique sur le projet de loi de finances 2018, intitulé Réforme fiscale : les pauvres en paient l’impôt cassé. Selon le rapport, les ménages les 10 % plus riches bénéficieront "d’une hausse de revenus au moins 18 fois plus importante que les 10 % les plus pauvres", alors que les 10% les plus riches possèdent déjà "56% des richesses nationales", dénonce l’ONG. http://www.francetvinfo.fr/economie/impots/reforme-fiscale/reforme-fiscale-les-plus-riches-beneficieront-d-une-hausse-de-revenus-18-fois-plus-importante-que-les-plus-pauvres-note-oxfam_2388414.html

     

  • Septembre 2017

     

    CONTRE LA SUPPRESSION BRUTALE DES CONTRATS AIDES, RASSEMBLEMENT unitaire DEVANT LA PREFECTURE LE MERCREDI 20 SEPTEMBRE A 13H.

    Depuis la rentrée, l’annonce par le gouvernement de la fin programmée de tous les emplois aidés a réactivé la colère dans l’éducation, premier employeur de ces contrats. Les associations de parents d’élève se sont jointes à l’intersyndicale 1er degré en cette rentrée car elles sont bien conscientes des difficultés tant sur le plan humain que dans la dégradation de l’accueil des familles dans les écoles où les AADE sont devenues indispensables au bon fonctionnement. Le second degré de l’éducation, touché aussi par ces suppressions se joindra aussi à notre action le mercredi 20 septembre à 13h devant la Préfecture, à Marseille et l’action s’élargit en interprofessionnel. L’intersyndicale a demandé à être reçue en Préfecture.

     

  • Septembre 2017

     

    Emmaüs Pointe Rouge lance une collecte de dons pour les migarnts

    La Collecte de dons alimentaires pour les migrants de la Vallée de La Roya, est ouverte. départ du camion lundi 16 octobre. Le camion d’Emmaüs partira le lundi 16 octobre. Voir sur le site emmaus-pointerouge.com

     

  • Septembre 2017

     

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité

    Les piscines publiques de Marseille, indicateurs de l’inégalité Vaste article du New York Times sur l’état des piscines à Marseille... https://www.nytimes.com/2017/09/14/world/europe/marseille-piscines-publiques-inegalite.html?smid=fb-nytimes&smtyp=cur

     

  • Septembre 2017

     

    Manifestation contre ordonnance travail le 12 sept Vieux Port

    Rassemblement est prévu au vieux port à 10h30, à l’appel Front social 13. Front Social est composé de syndicats (CGT, Sud, Solidaires, FSU, UNEF, UNL, la CNT..) et d’associations. "Le programme d’Emmanuel Macron consiste à mettre en œuvre la politique qui a été imposée à la Grèce, à l’Espagne, au Portugal... Pour la France son projet est de faire baisser les salaires , faciliter les licenciements , supprimer le CDI , réduire au maximum les droits des salariés ,baisser les retraites , baisser fortement les aides sociales , les indemnités chômage, supprimer un maximum de dépenses publiques dans : l’éducation , la santé , les services sociaux ... pour faire en sorte que le travail en France soit moins cher qu’ailleurs. Non seulement il exécute les ordres des grands patrons du Medef, de Junker , de Merkel et consorts, mais il a bien l’intention , d’aller au-delà , d’aller encore plus loin , puisque le petit veut devenir grand , il veut devenir le meilleur, celui qui aura fait plier la France ! " ce peuple qui refuse les réformes " et surtout qui résiste trop à la tentation ultralibérale . " Front social 13 : (...)

     

  •  

     

     

     

     

    Articles récents

    Articles au hasard